English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 06- Livre Six : POLITIQUE REVOLUTIONNAIRE > 4- Ce qu’est le socialisme et ce qu’il n’est pas > Il y a quatre-vingt ans Léon Trotsky mourait assassiné par Staline

Il y a quatre-vingt ans Léon Trotsky mourait assassiné par Staline

mardi 1er septembre 2020, par Robert Paris

8 Messages de forum

  • « Un homme dont le nom est prononcé avec mépris et malédiction par les travailleurs du monde entier, un homme qui, pendant de nombreuses années, a lutté contre la cause de la classe ouvrière et de son avant-garde - le Parti bolchevik, est descendu dans la tombe. Les classes dirigeantes des pays capitalistes ont perdu leur fidèle serviteur. Les services de renseignements étrangers ont perdu leur agent expérimenté à long terme, l’organisateur des tueurs, qui n’a dédaigné aucun moyen d’atteindre leurs objectifs contre-révolutionnaires », a déclaré le journal officiel devenu stalinien la Pravda, publié le 24 août 1940.

    Par décret du Présidium du Soviet suprême de l’URSS du 31 mai 1960 Ramon Mercader, assassin de Trotsky, a reçu le titre de héros de l’Union soviétique, avec la remise de l’Ordre de Lénine et de la médaille Gold Star.

    En septembre 1974, il s’installe à Cuba pour des raisons de santé et, à l’invitation du dirigeant cubain Fidel Castro, il travaille comme conseiller auprès du ministère de l’Intérieur.

    Répondre à ce message

  • Comment la Russie a cessé d’être le pays de la révolution des soviets, premier pas de la révolution mondiale :

    https://www.matierevolution.fr/spip...

    Répondre à ce message

  • La dégénérescence de l’Etat ouvrier, d’après Léon Trotsky :

    http://www.matierevolution.fr/spip....

    Répondre à ce message

  • Trotsky est loin d’être le seul à avoir été assassiné par le stalinisme. C’est le cas notamment d’un grand nombre de révolutionnaires dont de nombreux dirigeants trotskystes :

    https://www.matierevolution.fr/spip...

    https://www.google.fr/search?hl=fr&...

    Répondre à ce message

  • Peu avant sa mort, Trotsky critiquait l’approche du SWP vis-à-vis des « bureaucrates progressistes », qui étaient politiquement alignés sur Roosevelt et le Parti démocrate :

    « Ces bureaucrates progressistes », a noté Trotsky, « peuvent compter sur nous pour les conseiller dans la lutte contre les staliniens. Mais le rôle de conseiller d’un bureaucrate progressiste ne promet pas grand-chose à long terme. »

    « Vous proposez une politique syndicale, pas une politique bolchévique. Les politiques bolchéviques commencent en dehors des syndicats. Le travailleur est un syndicaliste honnête, mais loin de la politique bolchévique. Le militant honnête peut se développer mais ce n’est pas identique à être un bolchévique. Vous avez peur d’être compromis aux yeux des syndicalistes de Roosevelt. En revanche, ils ne craignent pas le moindre compromis en votant pour Roosevelt contre vous. Nous avons peur d’être compromis. Si vous avez peur, vous perdez votre indépendance et devenez à moitié Roosevelt. En temps de paix, ce n’est pas catastrophique. En temps de guerre, cela nous compromettra. Ils peuvent nous écraser. Notre politique est trop pour les syndicalistes pro-Rooseveltiens. Je remarque que dans le Northwest Organizer [le journal de la section locale 544 des Teamsters à Minneapolis, édité et contrôlé par le SWP] c’est vrai. Nous en avons déjà discuté, mais pas un mot n’a été changé ; pas un seul mot. Le danger – un danger terrible – est l’adaptation aux syndicalistes pro-Rooseveltiens. Vous ne donnez aucune réponse aux élections, pas même le début d’une réponse. Mais nous devons avoir une politique. »

    Trotsky poursuivait sa critique de l’adaptation du SWP à la gauche syndicale dans une discussion avec le SWP du samedi 15 juin 1940 :

    « Il me semble que l’on peut reconnaître une sorte d’adaptation passive à notre travail syndical. Il n’y a pas de danger immédiat, mais un avertissement sérieux indiquant un changement de direction est nécessaire. De nombreux camarades sont plus intéressés par le travail syndical que par le travail de parti. Il faut plus de cohésion au sein du parti, des manœuvres plus pointues, une formation théorique systématique plus sérieuse ; sinon les syndicats peuvent absorber nos camarades. »

    Répondre à ce message

  • Quand Staline a eu l’audace de déporter Trotsky et les "trotskistes"...
    https://www.matierevolution.fr/spip...

    En 1936, comment Staline assassine les militants révolutionnaires

    https://www.matierevolution.fr/spip...

    Il y a 80 ans débutait l’élimination physique des militants trotskystes russes dans les camps de concentration staliniens
    https://www.matierevolution.fr/spip...

    Lénine lui-même a été empoisonné par Staline....
    https://www.matierevolution.fr/spip...

    Répondre à ce message

  • La survie miraculeuse de Trotsky lors de la tentative d’assassinat du 24 mai 1940 ne s’avéra être qu’un sursis. La GPU a immédiatement mis en œuvre un plan de rechange pour l’assassinat de Trotsky. Trotsky a rejoint ainsi la longue liste des révolutionnaires assassinés par Staline comme Lénine, mais aussi Vaclav Vorovski le 10 mai 1923, Mikhaïl Frounzé le 31 octobre 1925, ainsi que ses deux plus proches collaborateurs Grigori Kotovski et Aphraïm Sklianski, Maxime Gorki en 1936 et Maxime Pechkov en 1934, Léon Sédov le 16 février 1936, Rudolf Klement en août 1938, Ignati Reis en 1937, Walter Krivitski le 10 février 1941, Willi Münzenberg en octobre 1940, etc. Fiodor Fiodorovitch Raskolnikov est connu parce que révolutionnaire depuis 1910 et dirigeant bolchevik de la révolution russe, brièvement oppositionnel trotskyste avant de se rallier au stalinisme, il a refusé de rentrer en Russie lors des procès de Moscou et des purges de 1938 et dénoncé publiquement Staline dans un ouvrage retentissant avant d’être défenestré à Nice, très probablement éliminé par la police politique de Staline … On peut rajouter à ces militants tués clandestinement tous ceux qui ont été officiellement arrêtés et condamnés lors des grands procès ou arrêtés et simplement exécutés… tous les Boukharine, Rykov, Rakovsky, Kamenev, Roudzoutak, Smirnov, Yakovlev, Rosengoltz, Tchernov, Grinko, Ivanov, Ossinsky, Rakovsky, Sokolnikov, Krestinsky, Kavatchan, Bogomolov, Yourenev, Zinoviev, Radek, Piatakov, Smirnov, Serebriakov, Lifshitz, Tchoukhatchevski, Mratchkovsky, Alksnis, Orlov, Tomsky, Evdokimov, Smirnov, Bakayev, Serebriakov, Bougoulansky, Mratchkovsky, Soulimov, Varvara Yakolev, Boudou Midvani, Okoudjava, Kavtaradzé, Tcherviakov, Goloded, Skrypnik, Lioubchanko, Nestor Lakoba, Fayçal Khodzaev, Ikramov, etc, etc…
    Liste non exhaustive d’assassinats par les staliniens des dirigeants trotskystes mondiaux :
    Jacob Blumkine, Ivan Nikitch Smirnov, Grigori Iakovine, N.I. Sermouks, I.M. Poznansky, Karl Melnaïs, Man Nevelson, V.V. Kossior, Vladimir Ivanov, C. Rakovsky, Belodorov, L. Sosnovski., B. Breslav, L. Serebriakov, A. Beloborodov, M. V. Frounze, A. M. Rosengoltz, M. Alsky, V. Antonov-Ovseïenko, A. Benediktov, Y. Piatakov, B. Obolensky (Ossinsky), N. T. Mouralov, T. Sapronov, A. Holtzman, V. Maximovsky, D. Sosnovsky, Danichevsky, P Mesyatsev, T. Khorechko, A.Voronsky, B. Smirnov, E. Bosch, V. Kossior, F. Lokatskov, Drobnis, Doumbadzé, P. A. Kovalenko, A. E. Minekine, V. Yakovleva, B. Eltsine, M. Levitine, I. Palioudov, O. Chmidel, A.L. Bronstein, N. Vaganian, I. Stoukov, A. Lobanov, Rafaïl S. Vassiltchenko, Mikh. Jakov, A. M. Pousakov, N. Nikolaev, Averine, I. Bogouslavsky, Fedor Diengelstedt, Iouri L. Piatakov, Simon I. Kanatchikov, F. Soudnik, Eleazar Solntsev, Dingelstedt F., Kariakin M., Papirmeister P., Shinberg B., Novikov P., Abramskii A., Portnoi M., Bodrov, Feldman, Nevelson M., Kessel, Borzenko, Blokh, Kugelev, Kozhevnikov N.., Zaraikin, Papirmeister S., Eltsin V. B., Danilovich L., Khugaev K., Brontman, Vashakidze, Gogelashvili, Topuriia, Efremov, Shiptalnik, Sasorov, Kholmenkin, Shvyrov, Erwin Wolf, Rudolf Klement, Léon Sedov, Hans Freud, Kurt Landau, Ta Thu Thâu, Tran Van Tach, Phan Van Hum, Nguyen Van So, Trân Van Chanh, Phan Van Hum, Stavros Verouchis, P. Anastasiou, M. Kapetanakis, L. Kapetanakis, M. Xanthopoulos, M. Zisimopoulos, K. Ladas, Themelis, Karoyeridis, Pagonis, Sandalio Junco, Rodolfo Coutinho, Pietro Tresso, Ignace Reiss, Walter Held, Léon Trotsky, Zivojin Pavlovic, Mathieu Bucholtz, Marcel Brocard, Abraham Sadek, Maurice Sieglmann et Jean Reboul.

    Répondre à ce message

  • Un tribunal russe maintient en prison un historien des massacres staliniens :

    https://www.wsws.org/fr/articles/20...

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0