English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Evolution ou révolution des espèces ? > Une grande famille, aux embranchements nombreux et possédant des racines… (...)

Une grande famille, aux embranchements nombreux et possédant des racines… très anciennes : vous la connaissez ?

lundi 23 octobre 2017, par Robert Paris

Une grande famille, aux embranchements nombreux et possédant des racines… très anciennes : vous la connaissez ?

Qui est-ce ? Eh bien, ce sont les arbres !

Le premier arbre

C’était lors de mon premier arbre,

J’avais beau le sentir en moi

Il me surprit par tant de branches,

Il était arbre mille fois.

Moi qui suis tout ce que je forme

Je ne me savais pas feuillu,

Voilà que je donnais de l’ombre

Et j’avais des oiseaux dessus.

Je cachais ma sève divine

Dans ce fût qui montant au ciel

Mais j’étais pris par la racine

Comme à un piège naturel.

C’était lors de mon premier arbre,

L’homme s’assit sous le feuillage

Si tendre d’être si nouveau.

Etait-ce un chêne ou bien un orme

C’est loin et je ne sais pas trop

Mais je sais bien qu’il plut à l’homme

Qui s’endormit les yeux en joie

Pour y rêver d’un petit bois.

Alors au sortir de son somme

D’un coup je fis une forêt

De grands arbres nés centenaires

Et trois cents cerfs la parcouraient

Avec leurs biches déjà mères.

Ils croyaient depuis très longtemps

L’habiter et la reconnaître

Les six-cors et leurs bramements

Non loin de faons encore à naître.

Ils avaient, à peine jaillis,

Plus qu’il ne fallait d’espérance

Ils étaient lourds de souvenirs

Qui dans les miens prenaient naissance.

D’un coup je fis chênes, sapins,

Beaucoup d’écureuils pour les cimes,

L’enfant qui cherche son chemin

Et le bûcheron qui l’indique,

Je cachai de mon mieux le ciel

Pour ses distances malaisées

Mais je le redonnai pour tel

Dans les oiseaux et la rosée.

Jules Supervielle

Le combat des arbres

Les aulnes en tête de ligne

avancent les premiers

Les saules et les sorbiers

Tardivement, viennent dans les rangs

Les pruniers aux épines

Inopportunes aux hommes

Les néfliers vigoureux

Triompheront de l’ennemi.

Les rosiers marchèrent

Contre une horde de géants.

Les framboisiers firent miracle

Pas de meilleure nourriture

Pour soutenir la vie.

Le troène et le chèvrefeuille,

Avec le lierre devant eux,

Foncèrent à l’enclos du combat.

Les prunus furent audacieux

Le bouleau avec son esprit élevé

Fut équipé le dernier,

Non pas à cause de sa couardise

Mais à cause de sa grandeur

Taliésin

Quand la vie est une forêt,

Chaque jour est un arbre

Quand la vie est un arbre

Chaque jour est une branche

Quand la vie une branche

Chaque jour est une feuille.

Jacques Prévert

Le premier arbre à apparaître s’appelle Archaeopteris. Il est né au Dévonien, entre 350 et 420 millions d’années. Son bois ressemble à celui des conifères. Il donne naissance à la famille des Progymnosperme.

Au Carbonifère, l’embranchement des Lycopsides réinvente la croissance secondaire et le feuillage. Certains s’élèvent aussi à 50 m. Ces étranges arbres ont une croissance en hauteur et une ramification prédéterminées, croissent très rapidement mais meurent après avoir sporulé. Ce sont les restes de ces forêts anciennes qui se sont transformées en charbon. Aujourd’hui, il existe un millier d’espèces de Lycopsides, toutes des plantes herbacées.

Du Jurassique (l’ère des dinosaures), nous sont parvenus deux vénérables ancêtres : le pin Wollemi (Wollemia nobilis), une espèce de conifère vieille de plus de 150 millions d’années, et dont seulement 40 individus ont survécu ; et le ginkgo (Ginkgo biloba), un Gymnosperme tellement ancien qu’il précède l’évolution des graines.

Qui était Archaeopteris

Sur Archeopteris en anglais

Les premières forêts de la Terre (en)

Les Progymnospermes

Encore sur Archeopteris

Wattieza, le plus vieil arbre fossile du monde

Quand l’arbre révolutionne la Terre…

Les révolutions qui ont donné naissance aux mousses, aux plantes et aux arbres

Pourquoi et comment les arbres communiquent entre eux

Pour déraciner quelques idées fausses sur les arbres

Les liens entre les arbres

L’araucaria, un « fossile vivant » ?

Note : les fossiles vivants sont des espèces qui existent depuis des temps très anciens et nous semblent avoir très peu évolué…

Les fossiles vivants du monde végétal

Les végétaux préhistoriques qui ont traversé les âges

Un exemple : Wollemia nobilis

Plantes préhistoriques

Un récit de l’histoire évolutive

Le Dévonien

Le Paléozoïque

Histoire de la forêt

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0