English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Géodynamique et climatologie de la Terre - Protection de la planète > 2016-2017 : forte recrudescence planétaire des séismes

2016-2017 : forte recrudescence planétaire des séismes

vendredi 22 septembre 2017, par Robert Paris

Le nombre de tremblements de terre augmente ainsi que leur violence depuis une période récente (vers 2000) et cela n’est certainement pas dû à un quelconque "effet de serre" climatique ni au gaz carbonique dans l’atmosphère !!!

2016-2017 : forte recrudescence planétaire des séismes

Le séisme de Mexico, d’une magnitude exceptionnelle de 8,2, alerte sur l’importance actuelle des séismes dans le monde … Cette fois, personne ne peut prétendre que ce serait dû au gaz carbonique dans l’air ni au réchauffement climatique de surface de la Terre !!!

Les séismes dans le monde

Séismes récents

Derniers séismes dans le monde

Séismes de magnitude supérieure à 5 dans le monde

En 2016, un total de 17 séismes majeurs se sont produits d’une magnitude entre 7 et 8 alors que la moyenne annuelle se situe aux alentours de dix. Certains ont été meurtriers, d’autres destructeurs. L’année n’aura pas été de tout repos, avec une activité légèrement supérieure à la moyenne. voir ici

Le plus puissant séisme de l’année 2016 a frôlé de près la marque du 8. À 7,9, le tremblement de terre qui a secoué la Papouasie-Nouvelle-Guinée le 17 décembre 2016.

Papouasie-Nouvelle-Guinée, décembre 2016, magnitude 7,9

Equateur, avril 2016, magnitude 7,8

Equateur, juillet 2016, magnitude 6,2

Tanzanie, septembre 2016, magnitude 5,7

Equateur, août 2016, magnitude 4,7

Italie, août 2016, magnitude 6,2

Nouvelle-Zélande, novembre 2016, magnitude 6,2

Depuis 2013, nous signalions que le volcanisme augmentait de manière étonnante et inquiétante

En 2014, le nombre de gros séismes avait déjà doublé

Puis 2015 frappait

La multiplicité des forts séismes récents sur la subduction de l’Equateur témoigne de l’existence d’un « supercycle », affirme le CNRS

Pour plus de précision (es)

Une interprétation de la multiplication des séismes en Equateur (en)

Quelle relation avec les séismes au Mexique ? (es)

Les séismes les plus puissants

2017, année record ?

L’année 2017 est déjà un record pour le nombre des séismes importants et leur magnitude. voir ici

Juillet- Août-septembre 2017 est déjà une période exceptionnelle :

Le séisme de Mexico, septembre 2017, magnitude 7,1

Les « bizarreries » du séisme de Mexico selon les scientifiques

Japon, septembre 2017, magnitude 6,1

Suisse, juillet 2017, magnitude 4,3

USA, Canada, juillet 2017, magnitude 5,8

Turquie et Grèce, juillet 2017, magnitude 6,7

Philippines, juillet 2017, magnitude 6,5

La Réunion, juillet 2017, magnitude 5,9

Pérou, juillet 2017, magnitude 6,3

Grèce, juillet 2017, magnitue 6,7

Chine, août 2017, magnitude 6,5

Turquie, août 2017, magnitude 5,3

Philippines, août 2017, magnitude 5,8

Québec, août 2017, magnitude 3,3

Suisse, août 2017, multiplication des séismes

En cause, le réchauffement, mais celui du noyau de la Terre, pas le réchauffement de surface seulement

Certains scientifique estiment que l’accroissement des séismes actuel est un simple hasard statistique

On fait du blabla sur le climat mais on ne prépare pas les populations au risque sismique

Derniers séismes en France

Un exemple : la Côte d’Azur

De nombreux séismes en Suisse

Quel lien entre volcanisme et tectonique des plaques ?

Mexique, juin 2017, magnitude 7

Amazonie, avril 2017, magnitude 6,2

Indonésie, mai 2017, magnitude 6,6

Japon, avril 2017, magnitude 7

Pérou, Colombie, Equateur, avril 2017, magnitude 6,2

Martinique, février 2017, magnitude 6,1

Alaska, Canada, mai 2017, magnitude 5,2

Bostwana, avril 2017, magnitude 6,5

Italie, trois séismes en deux mois, magnitudes 6,5 et 6,2

Chili, avril 2017, magnitude 6,9

Des scientifiques découvrent 91 nouveaux volcans sous les glaciers de l’Antarctique

Trapps et volcans géants marquent l’histoire de la Terre

Lire encore sur le volcanisme

USA, un lien avec l’activité pétrolière ?

En janvier 2011, le séisme d’Haïti provenait d’une faille inconnue jusque là…

L’église catholique a trouvé une cause des séismes et des malheurs qui retombent sur les populations : les unions homosexuelles. Incroyable au 21e siècle mais vrai !!!!

L’Eglise voudrait-elle blanchir les mafias de la construction ?

Lire aussi

Haïti et le Chili : deux séismes, deux réponses différentes...

Pakistan : quand un séisme est aussi un crime capitaliste

Le séisme d’Haïti

Aucune leçon tirée du séisme d’Haïti en termes de construction

La Turquie, sous la menace d’un séisme majeur, est toujours sous la coupe des mafias de la construction

Même en Belgique, les normes de construction ne sont pas respectées

En fait, les catastrophes naturelles sont aussi des catastrophes sociales, dues au capitalisme ayant atteint son plus haut niveau de pourrissement

Le noyau de la Terre, une centrale nucléaire, se réchaufferait actuellement

18 Messages de forum

  • Contrairement à ce qui a été évoqué dans un premier temps, le séisme de magnitude 3,5 qui a secoué la Corée du Nord samedi n’a pas été provoqué par un test nucléaire mais fait partie d’une série de séismes qui secouent actuellement la planète…

    Répondre à ce message

  • Le Japon a été touché par un tremblement de terre de magnitude 6,1. L’épicentre était à 300 kilomètres à l’est de la ville de Kamaishi, sur la côte orientale de l’île de Honshu.

    Répondre à ce message

  • Nouveau séisme de magnitude 6,1 au Mexique, quatre jours après celui qui a tué près de 300 personnes à Mexico. L’épicentre de cette secousse a été localisé dans l’Etat de Oaxaca, dans le sud du Mexique.

    Répondre à ce message

  • Un séisme de magnitude 6 s’est produit mardi au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, a indiqué l’Institut américain de géologie (United States Geological Survey, USGS).

    Le tremblement de terre a eu lieu à 5 km de la région peu peuplée d’East New Britain, à environ 210 km au sud-est de la ville de Kokopo, selon l’USGS. Le Centre des tsunamis du Pacifique, basé à Hawaï, n’a pas diffusé d’alerte au tsunami.

    Répondre à ce message

  • Un séisme de magnitude 5,7 s’est produit vendredi au large des côtes du nord de la Californie aux Etats-Unis, dans l’océan Pacifique, a annoncé l’institut américain de veille géologique (USGS).

    La secousse a été rapidement suivie d’une seconde, de magnitude 5,6, plus près des côtes américaines. Selon les services de secours californiens, les séismes n’ont fait ni dégâts ni victimes.

    Répondre à ce message

  • Un tremblement de terre de magnitude de 3,9 a été ressenti dans la nuit de mercredi à jeudi vers 3 h 45 au sud de Rennes. Selon le site du Réseau national de surveillance sismique qui enregistre automatiquement les secousses de la Terre, l’épicentre était situé à 15 km de Vern-sur-Seiche et 5 km de Janzé. Les vibrations ont également été ressenties à Rennes et aux alentours.

    Répondre à ce message

  • Indonésie en 2004, Chili en 2010 et Japon en 2011 : tout porte à croire que nous subissons davantage de séismes de très grande ampleur ces dernières années. Des secousses avec de telles magnitudes (respectivement 9,1, 8,8 et 9) sont statistiquement extrêmement rares : ainsi, seulement sept séismes d’une magnitude équivalente ou supérieure à 8,8 ont eu lieu depuis 1900, dont trois dans les six dernières années !

    Dans une mise à jour d’une analyse publiée pour la première fois en 2005, Charles Bufe, un ancien sismologue du Geological Survey américain (USGS) et son collègue David Perkins, un géophysicien de l’USGS, affirment que la dernière série en date de séismes majeurs pourrait être la marque du début d’une nouvelle « épidémie » mondiale de méga-séismes. D’après leur modèle, la probabilité pour qu’un autre séisme de magnitude 9 ou plus ait lieu dans les six prochaines années est d’environ 63%.

    
C’est un avertissement inquiétant quant l’on sait ce que les scientifiques révèlent aujourd’hui au sujet des forces monumentales à l’origine du séisme d’une magnitude de 9,0 qui a dévasté le Japon le 11 mars dernier. La principale secousse a fait rompre une zone de bloquage sismique mesurant 250 kilomètres de long et 175 kilomètres de large.

    Dans l’ensemble, ces secousses et ces répliques ont affecté des zones qui avaient déjà glissé suite à cinq séismes différents. En conséquence, la totalité de la partie Nord de Honshu, la plus grande île du Japon, s’est déplacée d’un mètre vers l’Est, et un site se situant près de l’épicentre du séisme s’est même déplacé de 5,4 mètres horizontalement et enfoncé de 1,1 mètres dans l’eau, aggravant l’impact du tsunami qui a eu lieu quelques heures après la secousse.

    Répondre à ce message

  • Un séisme de magnitude 6,3 a frappé le nord du Chili mardi matin, a annoncé l’institut géologique américain (USGS). La secousse a été enregistrée à 70 km à l’est de la ville côtière d’Arica, proche de la frontière péruvienne, à une profondeur de 82 km, a précisé l’USGS

    Répondre à ce message

  • Après les séismes destructeurs des 7, 19 et 23 septembre qui ont frappé le Mexique, la population n’est pas encore remise de ses souffrances...

    Répondre à ce message

  • Un tremblement de terre de magnitude 6 s’est produit le 6 octobre au large de Fukushima (nord-est du Japon), selon l’institut américain USGS, mais il n’y a pas de risque de tsunami, a précisé l’Agence japonaise de météo.

    Le séisme, d’une profondeur relativement faible de 10 kilomètres, s’est produit dans le Pacifique à 16h59 locales (7h59 GMT), à 255 kilomètres à l’est de la ville côtière d’Ishinomaki, une des agglomérations en partie dévastées par le tsunami de mars 2011 qui avait fait un total de plus de 18.500 morts et provoqué l’accident nucléaire de la centrale Fukushima daiichi.

    Depuis, les habitants de la région sont régulièrement secoués par des séismes qui, selon l’Agence de météo, découlent de celui, de magnitude 9 de 2011. La reconstruction post-tsunami est loin d’être finie et une partie de la province de Fukushima demeure inhabitable. Il faudra en outre au moins quatre décennies pour assainir le site nucléaire Fukushima daiichi. Le Japon subit chaque année plus de 20% des séismes parmi les plus puissants recensés sur la planète.

    Répondre à ce message

  • Derniers séismes en France métropolitaine : lire ici

    Répondre à ce message

  • Un séisme de magnitude 5,1 a frappé la mer Égée dans la nuit de mercredi à jeudi, a annoncé l’institut géologique américain (USGS), et il a été nettement ressenti à Athènes. L’épicentre du séisme est situé en mer, au milieu de l’archipel des Sporades (Skopelos, Skyros, Alonissos...) et à proximité de l’île d’Eubée. Il a été assez nettement ressenti pendant une dizaine de secondes vers 22 h 50 GMT à Athènes, à environ 150 km au sud-ouest. Aucune victime n’était signalée par la police et les pompiers à minuit.

    Georgia Panopoulou, sismologue à l’Institut national d’Athènes – qui évalue l’intensité du séisme à 5 –, a indiqué à un correspondant de l’Agence France-Presse que la secousse avait été suivie de six répliques d’une intensité proche de 3. Les séismes d’intensité moyenne sont fréquents en Grèce. En juillet, deux touristes avaient été tués sur l’île de Kos, proche de la Turquie, après une secousse de 6,7 (USGS). En juin, une personne avait été tuée à Lesbos, dans la même zone, lors d’un séisme de magnitude 6,3.

    Répondre à ce message

  • Un séisme peu profond de magnitude 2,9 s’est produit vendredi avant l’aube près du site des essais nucléaires nord-coréens, où Pyongyang a procédé le 3 septembre à son test le plus puissant à ce jour. Mais les spécialistes sud-coréens estiment que la secousse n’est pas due à l’activité humaine.

    Répondre à ce message

  • La terre a tremblé en Vendée dans la nuit le 15-16 octobre d’après des informations de France Bleu Loire Océan. Un séisme de magnitude de 3,6 a été constaté à 0h44, d’après le réseau national de surveillance sismique. L’épicentre se situe à 13 km de Challans. Fin septembre un autre séisme de faible intensité avait secoué la Loire-Atlantique.

    Répondre à ce message

  • Cette nuit vers 2 heures du matin, un séisme de magnitude de 3.2 dans le centre de la Corse. Il a été enregistré à une profondeur de 10 km, révèle le site Rénass. Corte est l’une des villes les plus proches de l’épicentre. Ce dernier est situé à 48 km d’Ajaccio.

    Répondre à ce message

  • un séisme de magnitude 2,89 a fait trembler la terre en Maurienne... Les mouvements de la terre ont été ressentis par la population, mais les vibrations n’ont engendré aucun dégât.

    Répondre à ce message

  • Les éruptions volcaniques ne sont pas distribuées régulièrement ni au hasard. Elles ont des pics à des phases données, soit des pics locaux, soit des pics à l’échelle planétaire. Les scientifiques ont pu dénombrer 13 éruptions majeures autour de la Mer Méditerranée entre 5,9 et 5,3 millions d’années, soit plus du double de l’activité volcanique moyenne, qui se situe autour de 4,5 éruptions.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0