English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 10 - Livre Dix : SYNDICALISME ET AUTO-ORGANISATION DES TRAVAILLEURS > La fausse radicalité du groupe dit de la « Révolution permanente (...)

La fausse radicalité du groupe dit de la « Révolution permanente »

lundi 9 décembre 2019

La fausse radicalité du groupe dit de la « Révolution permanente »

Avertissement : le groupe dit « Révolution permanente » est une aile faussement radicale du NPA appelée Courant Communiste Révolutionnaire lié au PTS argentin ex-moréniste.

Il suffirait de faire de « grosses démonstrations de force »

Il suffirait que les syndicats arrêtent de négocier ?

Il suffirait que la base syndicale de la CGT se révolte contre son leader mais sans aucune perspective d’auto-organisation, sans comités de grèves élus et révocables, sans que soit même évoquée la construction d’une direction prolétarienne de la lutte

Il suffirait de généraliser la grève sans construire de direction autonome du mouvement

Il suffirait de critiquer les syndicats, de les réformer, de les pousser, sans proposer de direction alternative choisie par la base

Il suffirait de reprocher aux syndicats de faire le contraire de ce qu’ils avaient promis alors que Révolution permanente est le premier à avoir fait croire que les syndicats rejoignaient la grève générale reconductible

Il suffirait de faire semblant d’être pour une organisation auttonome des grévistes tout en ne défendant jamais sur le terrain l’auto-organisation, l’élection des délégués de lutte et la formation de véritables comités de grève qui ne soient pas des prolongements purs et simples des syndicats

Il suffirait d’organiser des assemblées générales interpro dans lesquelles aucune résolution n’est adoptée en vue de la construction d’une direction autonome élue

Il suffirait de se féliciter d’un « démarrage historique » et d’une « généralisation » de la lutte sans offrir l’ombre d’une perspective politique au mouvement

Le groupe « Révolution permanente » aux côtés des Gilets jaunes pour… y défendre la liaison avec les syndicats !!!

Et là où salariés et gilets jaunes se dotent d’une organisation autonome, Révolution permanente fait en permance semblant de ne pas la voir

Révolution permanente appelle au « Débordement de la base » sans auto-organisation ! Ce fameux débordement consiste simplement à pousser les syndicats mais sans jamais construire une direction ouvrière de la lutte

Essayez donc de trouver une perspective sociale et politique dans les articles de Révolution permanente

Voir ici comment Révolution permanente essaie d’entraîner les Gilets jaunes derrière les syndicats

Révolution permanente fait seulement semblant de proposer l’auto-organisation tout en ne proposant en réalité que les syndicats…

L’exemple du mouvement précédent des cheminots l’a bien montré

Lire encore sur les cheminots

Et encore

Alors que les syndicats sont ouvertement hostiles à la lutte des classes, alors que les travailleurs en prennent conscience et veulent s’auto-organiser, comme ils l’ont montré aux Urgences, au technicentre de Châtillon, à la SNCF et à la RATP, ce groupe en appelle toujours aux syndicats : ils devraient faire ceci, ils ne devraient pas faire cela, il n’est normal qu’ils fassent ceci et cela !!!

Ils en restent à la critique des plans de bataille syndicaux

On le voit clairement dans les luttes des cheminots

Jamais ils ne font élire une direction de la lutte par les travailleurs en lutte !!!

5 Messages de forum

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0