English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Macron-Philippe relancent la haine des immigrés et des musulmans pour (...)

Macron-Philippe relancent la haine des immigrés et des musulmans pour combattre les gilets jaunes et la montée de l’insurrection sociale

mercredi 9 octobre 2019, par Karob, Robert Paris

Cette courbe n’est pas celle de l’immigration en France mais celle de la richesse du 1% le plus fortuné !!! Le gouffre social qui va engendrer la révolution sociale, c’est cela qu’ils craignent !

Macron-Philippe relancent la haine des immigrés et des musulmans pour combattre les gilets jaunes et la montée de l’insurrection sociale

Macron vient de lancer son parti, son premier ministre, son gouvernement, ses hommes politiques dans le sens de s’attaquer aux immigrés, ce qu’il prétendait réprouver il y a seulement un mois. Tous les jours, ces gens-là ne cessent de faire des déclarations en ce sens lors de leurs apparitions publiques.

En effet, Macron s’est toujours déclaré indigné des propos anti-immigrés de Le Pen et autres racistes. Aujourd’hui, non seulement il reprend les mêmes attaques ordurières mais il leur donne le crédit du pouvoir d’Etat et d’un parti soi-disant centriste.

Maintenant, a contrario, il donne crédit au mensonge éhonté de l’invasion des migrants !

Pour le public et pour les média, Macron fait mine de mener cette nouvelle campagne pour les raisons suivantes :

1°) le souci d’une opinion publique qui serait préoccupée par la question de l’immigration

2°) le souci des prochaines élections avec une préoccupation électoraliste ou anti-Le Pen

3°) l’accentuation prétendument réelle de l’immigration et de la nécessité d’y faire face

4°) la conscience du fait que les gouvernants précédents auraient négligé « le problème » de l’immigration et l’auraient payé ensuite

5°) la nécessité d’une restriction de l’immigration pour qu’elle soit mieux réussie

Tout cela est parfaitement mensonger : Macron-Philippe n’agissent pas avec de vraies préoccupations, ni politicienne, ni gouvernementale. Ce qui les préoccupe, ce ne sont pas les migrants, c’est le peuple travailleur !

Pourquoi Macron, qui se prétendait antiraciste et antifasciste, se lance-t-il dans une campagne politique contre l’immigration ? Il faut détourner le peuple travailleur de France des Gilets jaunes et de la lutte de classe : relançons le racisme, le fascisme, la peur et la haine des migrants : Macron et Philippe lancent un faux débat parlementaire sur l’immigration, lancent des déclarations publiques sur ce thème, annoncent partout qu’ils s’attaquent à l’immigration, qu’ils suivent ainsi l’opinion publique !

Macron déclare sur l’immigration  : «  La France ne peut pas accueillir tout le monde si elle veut accueillir bien  ». «  Pour continuer à accueillir tout le monde dignement on ne doit pas être un pays trop attractif  », ajoute-t-il. Quant à l’aide médicale d’État (AME) aux immigrés, il souhaite «  évaluer  » son «  panier de soins  », s’interrogeant sur la possibilité d’«  excès  ».

Macron : « J’alerte ainsi sur le retour des grandes peurs que nous voyons partout remonter. Je vois malheureusement les sondages qui montrent la fascination croissante de nos peuples pour des régimes autoritaires. Si nous n’avons pas le courage de regarder en face la demande de maîtrise exprimée par tous nos concitoyens […] et qu’aujourd’hui la demande d’asile est l’objet de manière évidente d’un contournement si ce n’est un détournement, nous ne serions pas lucides. »

Le chef de l’État a déclaré ne pas vouloir faire de la question migratoire «  une question tabou ou qu’on ne pourrait la poser que quand il y a des crises  », a-t-il déclaré. Pour Emmanuel Macron, la France «  est un pays de migrations, de tout temps. Il ne faut pas faire croire aux gens qu’on serait aujourd’hui débordés par ce phénomène-là ou que la France est un pays qui n’a jamais été un pays constitué pour partie par l’immigration, c’est faux.  »

Pour autant, le président de la République estime «  que nous vivons depuis plusieurs années avec un accroissement des migrations  : on a eu les grandes migrations liées à la crise syrienne en 2015, on a aujourd’hui de plus en plus de migrations qui viennent d’Afrique, et nous allons de plus en plus vivre avec les migrations.  »

« C’est vrai que tous les indicateurs montrent que l’immigration arrive en quatrième ou cinquième priorité des Français. Mais c’est parce qu’on sait qu’il peut y avoir une certaine retenue. Parler de l’immigration, c’est apparaître comme raciste, ce n’est pas le cas. Au fond, cette question est très présente. Et elle est prête à ressurgir n’importe quand. C’est ça que le président sent. Et il ne veut pas qu’on le subisse, à un moment de tension », plaide le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner. « Ne pas parler des problèmes, c’est une stratégie… Mais n’est-ce pas celle que l’on a reprochée à François Hollande ? » rajoute Castaner.

« Le système français d’asile est aujourd’hui saturé », a déclaré le Premier ministre.

Edouard Philippe « fixe des orientations pour maîtriser » l’immigration ! Edouard Philippe : « Je n’ai pas peur de réfléchir à l’idée de quotas » en matière migratoire !

« S’agissant de l’immigration professionnelle, il faut avoir une approche pragmatique en relation avec nos besoins de main-d’œuvre. »

« Pour l’accès à la naturalisation, il faut relever le niveau de langue française des candidats »

MM. Castaner et Le Drian ont insisté sur la nécessité d’agir au plan international pour réguler les flux migratoires et faciliter le retour des personnes en situation irrégulière.

Concernant l’Aide médicale d’Etat (AME), Agnès Buzyn a annoncé un « plan de lutte contre les fraudes », ce qui signifie une chasse aux immigrés profitant de l’AME.

Macron affirmait : « Je ne veux pas voir un seul migrant à la rue » et maintenant, avec son « tri sélectif des migrants », cela devient du « je ne veux pas voir un seul migrant… » !!!

Macron-Philippe poursuit la guerre contre les migrants de Hollande-Valls...

Une opération d’évacuation de campements de migrants installés depuis plusieurs semaines porte de la Chapelle, dans le nord de Paris, a débuté vendredi 18 août. Il s’agit de la 35e en deux ans dans la capitale, ont affirmé les préfectures de police de Paris et d’Ile-de-France dans un communiqué. Et elles en sont fières !

Trois cent policiers ont été mobilisés contre des populations qui n’ont rien fait de criminel. Non, le criminel, c’est le gouvernement qui maltraite des populations déjà victimes de sa politique dans leur propre pays !

Emmanuel Macron et Gérard Collomb veulent expulser davantage, quitte à les rejeter aux frontières montagneuses de la France et les faire mourir dans la neige ou dans les eaux de la Méditerranée...

Macron-Colomb affirment qu’ils appliqueront leurs décisions drastiques contre les migrants avec beaucoup d’humanité ! Autant dire que c’est avec la même humanité que celle qu’ils emploient à bombarder les populations civiles désarmées sous prétexte de guerre au terrorisme !!!

Le projet de loi "Asile et Immigration" est aggravation considérable des conditions de punition, de rejet et d’agression contre les migrants : doublement du nombre de jours de détention, augmentation des expulsions, peines aggravées (peines de prison !! peines financières !!!) pour immigration illégale et non déclaration d’entrée dans le pays, etc, etc...

D’autre part, avec Macron-Philippe, le délit d’aide humanitaire semble revenir au goût du jour avec Macron…

En lançant une campagne contre l’immigration, ils espèrent contrer la montée de la lutte des classes intervenant dans la politique du pays. Déjà, lors de la montée du mouvement des Gilets jaunes, Macron et son gouvernement ont essayé de faire croire que ce mouvement se mobilisait contre les migrants et pas contre les milliardaires, mais il n’y est pas parvenu. Maintenant, il essaie de faire croire que ce ne sont pas les démunis d’un côté, les gros profiteurs de l’autre mais « les français » face aux immigrés !

Il est indispensable pour les classes dirigeantes de diviser le mouvement social qui monte et qui va demain s’étendre aux salariés des entreprises avec la crise mondiale du capitalisme. C’est cela qui pousse Macron a changer complètement son discours. La division raciale est une nécessité politique et sociale pour casser les gilets jaunes et empêcher les salariés de les rejoindre dans la lutte sociale et politique.

Ne tombons pas dans le piège : notre ennemi, ce ne sont pas les migrants mais les profiteurs et les milliardaires ainsi que les gouvernants à leur service. Macron-Philippe ne défendent pas la nation contre les étrangers mais les profiteurs contre les exploités et les démunis !

Dernière nouvelle : après la tuerie à la préfecture de police, Macron appelle les Français à « faire bloc contre l’hydre islamiste » ! Alors qu’il s’avère que la direction du renseignement chargée de la lutte contre le terrorisme islamiste justement avait un employé qu’elle savait « islamiste radical », cela fait surtout penser que la police manipule ces milieux, qu’elle prétend en retourner des membres, les manipuler et nous prend pour ses dupes quand ses terroristes à elle retournent au… terrorisme comme Merah et Coulibaly !

6 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0