English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 09 - Livre Neuf : RELIGION > La société française est hostile au voile ?!!

La société française est hostile au voile ?!!

mercredi 2 décembre 2015

La société française est hostile au voile ?!! Bande d’hypocrites !!!

Non ! C’est seulement à celui-ci qu’elle serait hostile !

Lire sur la question du voile

La société française est-elle laïque ?

4 Messages de forum

  • La société française est hostile au voile ?!! 13 août 2016 06:56, par R.P.

    Les maires de la côte d’azur se sont indignés du port du burkini par des femmes musulmanes sur les plages.Mais pas du slip de bain minimaliste ! D’ailleurs, ils s’en sont surtout indignés que lorsqu’il s’agissait de femmes françaises et pas de riches étrangères !!!

    On se souvient en effet que les autorités locales n’avaient pas fait autant de manières dès qu’il s’agissait d’émirs qui arrivaient avec des flots d’argent et avaient notamment accepté pour la visite du roi saoudien à Vallauris, de privatiser la plage en empêchant ainsi les femmes en bikinis de s’y baigner ou d’y prendre le soleil…

    Répondre à ce message

  • Melania Trump était voilée devant le pape et pas devant le roi Salmane d’Arabie saoudite !!!

    Hypocrisie faussement laïque !!

    Répondre à ce message

  • La société française est hostile au voile ?!! 13 novembre 2018 13:26, par Congolexicomatisation

    Le voile catholique est autorisé seulement dans les couvant :). Et la France est de base catholique, et non pas musulmane,c’est un peu normale que cela choque moins.

    Répondre à ce message

  • Qui est raciste et fasciste, les Gilets jaunes ou les gouvernants et politiciens ?

    Ce sont ces derniers qui viennent de lancer une campagne raciste !

    Mardi soir, le détaillant français de vêtements de sport Décathlon a annoncé qu’il ne pouvait pas procéder à la mise en vente dans ses magasins en France d’un voile de sport islamique, « hijab de running », conçu pour être porté pendant le jogging. Cette annulation fait suite à une campagne d’hystérie raciste et anti-musulmane de trois jours menée par l’establishment politique français, qui réclamait l’interdiction de ce vêtement. Elle a entraîné la mobilisation de couches fascistes pour menacer l’entreprise et ses employés.

    Lydia Guirgous, porte-parole de la droite de Les Républicains (LR), a lancé la campagne le 24 février, après qu’un blogueur en marketing eut annoncé la sortie prochaine du hijab. Guirgous a tweeté : « Décathlon se soumet également à #islamisme qui ne tolère les femmes que la tête couverte d’un hijab pour affirmer leur appartenance à la oumma et leur soumission aux hommes. #Décathlon renie donc les valeurs de notre civilisation sur l’autel du marché et du marketing communautaire. »

    Le Tweet a déclenché un déluge de déclarations anti-musulmanes chez l’establishment politique, certaines utilisant le même prétexte absurde et frauduleux qu’elles cherchaient à défendre les femmes en interdisant la vente de vêtements religieux.

    Valérie Rabault, députée du Parti socialiste (PS) du Tarn-et-Garonne à l’Assemblée nationale, a tweeté : « Boycotter Décathlon en France ? » L’ancienne ministre du PS Laurence Rossignol a publié un communiqué conjoint de la Ligue internationale des droits de la femme et du Comité de la République laïque, dénonçant Décathlon en tant que « promoteur de l’apartheid sexuel ».

    Valérie Boyer, députée LR des Bouches-du-Rhône, s’est dite « révoltée de voir que cette entreprise française fait le choix de prolonger l’apartheid sexuel imposé aux femmes dans l’espace public ».

    Les attaques se sont intensifiées le lendemain, après que Décathlon a tweeté en réponse à Guirgous que « Ce hijab était un besoin de certaines pratiquantes de course à pied, et nous répondons donc à ce besoin sportif ». L’article est déjà en vente au Maroc.

    Le gouvernement Macron s’est publiquement joint à la campagne mardi matin. La ministre de la Solidarité et de la Santé, Agnes Buzyn, a déclaré, dans une interview accordée à RTL qu’elle aurait : « préféré qu’une marque française ne promeuve pas le voile » ; ce n’est pas interdit par la loi, cependant, c’est une vision de la femme que je ne partage pas. Je trouve que ça ne correspond pas bien aux valeurs de notre pays ». Une autre porte-parole du parti au pouvoir à l’Assemblée nationale, Aurore Bergé, a tweeté : « Mon choix de femme et de citoyenne sera de ne plus faire confiance à une marque qui rompt avec nos valeurs. »

    Le même matin, Nicolas Dupont-Aignan, du parti de droite Debout la France !, a été invité pour une interview sur France2 télévision, où il a déclaré qu’il n’avait pas l’intention de permettre à ses deux jeunes filles de grandir dans un pays comme l’Arabie Saoudite, et a demandé un boycottage de Décathlon.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0