English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Zambie : des milliers de mineurs licenciés

Zambie : des milliers de mineurs licenciés

mercredi 12 août 2009

Zambie : 1.000 nouvelles suppressions d’emploi dans les mines de cuivre Près d’un millier d’emplois ont été supprimés aux Mines de Cuivre Mopani, en Zambie, à cause de la crise économique mondiale et de la chute des prix du métal, ont annoncé mardi les syndicats miniers zambiens.

Les Mopani Copper Mines ont renvoyé 936 mineurs sur deux sites, a précisé à l’AFP le président du syndicat, Rayford Mbulu, ce qui représente en deux mois 1.536 emplois perdus.

"Ils ont dit à nos membres qu’ils étaient licenciés en raison de la crise mondiale et de la chute des prix du cuivre", a déclaré le syndicaliste.

Le métal rose représente 80% des exportations zambiennes et le pays en dépend largement. La Zambie possède des réserves de cuivre considérées comme parmi les plus importantes du monde.

En mars 2009, le Syndicats des Mines de Zambie avait déjà indiqué qu’environ 8.200 emplois dans les mines avaient été supprimés depuis décembre.

La plus importante entreprise minière du pays, Konkola Copper Mines, avait liquidé 1.300 emplois.

Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé un prêt de 256,4 millions de dollars pour soutenir la politique de suppressions d’emplois en Zambie, où des milliers d’emplois ont été supprimés dans les mines, a-t-on appris dimanche auprès du ministère des Finances.

"Nous sommes reconnaissants au FMI pour cette aide qui permettra de développer notre pays en stabilisant le Kwacha", la monnaie locale, a indiqué à l’AFP le ministre des Finances Situmbeko Musokotwane.

Dans la cadre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC), le FMI a approuvé samedi une augmentation de 256.4 millions de dollars (193 millions d’euros), dont 160.1 millions disponibles immédiatement pour "aider la Zambie à faire face au ralentissement économique mondial et à la crise financière", selon un communiqué du ministère.

La veille, des milliers de mineurs licenciés et de membres de l’opposition avaient manifesté à Kitwe, ville minière à quelque 350 km au nord de Lusaka, pour protester contre les suppressions d’emplois et dénoncer l’inaction du gouvernement.

Plus de 12.000 emplois ont été supprimés depuis août dans les mines de ce pays d’Afrique australe en raison de la crise mondiale et de la chute des cours du cuivre. Ce métal représente 80% des revenus d’exportation de la Zambie.

En mai 2008, des milliers de mineurs licenciés et de membres de l’opposition avaient manifesté le 2 mai à Kitwe (nord) contre les nombreuses suppressions d’emplois dans les mines et dénoncé l’inaction du gouvernement. Leur marche a rassemblé quelque 6.000 manifestants selon les organisateurs. Plus de 12.000 emplois ont été supprimés depuis août dans les mines en Zambie en raison de la crise mondiale et d’une chute des prix des matières premières, selon des statistiques officielles. Or le cuivre représente 80% des revenus d’exportation de ce pays d’Afrique australe.

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0