English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Les patrons veulent coûte que coûte maintenir leur production et les (...)

Les patrons veulent coûte que coûte maintenir leur production et les syndicats ne veulent pas les en empêcher !!! Aux travailleurs eux-mêmes de défendre leur santé et leur vie !!!

lundi 23 mars 2020

Les patrons veulent coûte que coûte maintenir leur production et les syndicats ne veulent pas les en empêcher !!! Aux travailleurs eux-mêmes de défendre leur santé et leur vie !!!

Des travailleurs de Renault nous communiquent : on nous impose de retourner travailler que l’on soit Renault ou prestataires, y compris ceux qui ont opté pour le télétravail. Les syndicats n’appellent pas clairement à refuser !

Ce ne sont en rien des « secteurs essentiels » à la vie des gens mais leurs patrons veulent continuer à produire… du profit !!!

Le gouvernement durcit le confinement mais envoie les ouvriers au casse-pipe !

Les ouvriers sont contraints de travailler

Au lieu d’imposer l’arrêt de travail en appelant à la grève, les syndicats négocient avec patrons et gouvernants

Mais des salariés commencent à refuser de se mettre eux-mêmes en danger

On oblige les ouvriers à continuer ou à reprendre le travail au risque de leur vie dans des secteurs qui n’ont rien d’essentiels à la population mais sont essentiels aux profits capitalistes :

Secteur du Bâtiment

Airbus

Encore Airbus

Le secteur du Bâtiment

Renault-Cléon : le syndicat CGT a attendu des cas de coronavirus pour demander à la direction de fermer sans appeler à la grève

[Etat et MEDEF veulent remettre les Français au travail https://www.latribune.fr/economie/f...]

Renault et Peugeot veulent reprendre la production à…

Audi

Amazon

La reprise du travail piétine

Des refus de travailler et des grèves sauvages

Mais les salariés ne veulent pas aller travailler au péril de leur vie reconnaît ce journal patronal

Des ouvriers se mettent collectivement en droit de retrait

D’autres grèves sauvages

Les syndicats refusent d’appeler à la grève

La CGT se réunit avec… le préfet, pas avec les ouvriers

La CGT dit « ne pas comprendre » la mise en activité de secteurs non essentiels mais nous, on ne comprend pas qu’elle n’appelle pas à la grève et au retrait collectif

Des refus de travailler

Des grèves sauvages contre le salaire de la peur sous menace de coronavirus

Des grèves sauvages

D’autres grèves sauvages

Lire encore

20 Messages de forum

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0