English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Dans le capitalisme en survie artificielle, gouverner c’est mentir (...)

Dans le capitalisme en survie artificielle, gouverner c’est mentir !

mardi 28 avril 2020, par Karob, Louise M., Robert Paris

Dans le capitalisme en survie artificielle, gouverner c’est mentir !

L’ennemi, c’est le confinement disent Trump et Bolsonaro ! L’ennemi, c’est le peuple qui refuse le confinement, disent les répressions algérienne, iranienne et philippine ! Il fallait confiner pour combattre l’augmentation des morts dues au coronavirus et il faut déconfiner malgré la persistance de cette hausse, disent Macron et Philippe comme les autres gouvernants d’Europe, mais aussi comme la dictature capitalo-maoïste chinoise. Bien qu’apparemment opposés, ces discours sont tout aussi mensongers les uns que les autres !

Prétendre que le confinement a été un succès est un mensonge qui est suivi d’un autre qui prétend qu’on peut désormais sortir du confinement. Quitte à mentir sur l’état de l’épidémie en prétendant qu’elle est en baisse quand c’est faux !

De même que certains ont prétendu qu’il ne fallait surtout pas que le grand public porte des masques pour ensuite affirmer qu’il suffisait que le grand public porte des masques pour pouvoir… retourner au travail dans les transports en commun, sans grand risque !! Un mensonge criminel (et il a été suivi de milliers de morts !) suivi d’un nouveau mensonge, inverse du premier et tout aussi criminel sinon plus !!!

La population est ainsi sciemment tiraillée entre deux positions extrêmement fausses toutes les deux, par exemple l’une disant que les masques ne servent à rien et l’autre disant qu’ils sont une protection suffisante en public !

La science est, en l’occurrence, complètement manipulée par les classes possédantes et les gouvernants ! Les uns nous disent qu’il y a une seule souche de coronavirus et les autres trois ou quatre ou même vingt. Les uns nous disent que le virus est artificiellement créé par l’homme et les autres affirment l’inverse. Pour les uns, il y a une immunité des personnes qui ont été touchées et pour les autres non ou pas forcément. Pour les uns, les enfants sont des vecteurs et pour les autres non. Pour les uns, l’air est le porteur essentiel par les micro particules et les autres disent l’inverse. Pour les uns, les masques ne servent à rien et pour les autres, ils sont indispensables. De même sur la chloroquine ou sur d’autres médications ou vaccins. Etc, etc. Il n’y a aucune information médicale ou scientifique entièrement fiable.

Et ce n’est pas le seul domaine où on nous a dit tout et son contraire, qu’il s’agisse des modes de propagation du virus, des moyens de se protéger, de ses symptômes, de ses vecteurs. Un seul exemple, on a dit d’abord que les enfants n’étaient pas infectés du tout pour dire finalement qu’ils pouvaient être les principaux vecteurs passifs puis revenir à l’idée que les envoyer à l’école n’était pas dangereux. La raison : on ne peut pas envoyer les parents au boulot si on n’envoie pas les enfants à l’école. Donc tant pis s’ils deviennent les vecteurs de la pandémie, l’économie d’abord !

Mais cela a commencé par une position disant qu’il n’y avait rien à craindre dans ce nouveau coronavirus, bien moins grave qu’une grippe disaient-ils , qu’il fallait seulement ne pas mener de campagne contre lui pour ne pas susciter la peur, pour finir par dire que tout était à craindre dans cette pandémie, qu’elle était la cause de tous les malheurs de la société, y compris de son effondrement politique et social !!! Et finalement, ce sont les mêmes gouvernants, avec leurs mêmes « conseillers scientifiques » qui affirment qu’il faut tout craindre de ce coronavirus, qu’il va tous nous infecter, que nous risquons même de mourir tous, pour finir par déclarer qu’il faut vivre avec, travailler avec, retourner se faire exploiter tranquillement et mourir… pour faire fonctionner l’économie sous coronavirus !!! La boucle est bouclée !

Les mêmes gouvernants passent aisément du « à bas les masques grand public » au « vive les masques grand public », du « pas de danger » au « tous menacés », du « à bas les masques » au « vive les masques », comme ils sont passés du « à bas les personnels de santé » quand ils étaient en train de casser l’hôpital public aux applaudissements hypocrites des gouvernants, et de même du « à bas la chloroquine à vive la chloroquine », ou du « à bas le confinement » (Macron : « je ne veux pas placer la France sous cloche ») au vive le confinement puis vive le déconfinement !!! Enfin, du « le confinement est une décision nationale » à « le confinement est une décision individuelle ». Mais c’est aussi une décision individuelle si votre patron vous vire parce que les mêmes gouvernants refusent l’interdiction des licenciements pour cause de coronavirus et l’interdiction du « droit de retrait » !!! Déclarer que se confiner est une décision individuelle après avoir mis 800.000 contraventions pour refus du confinement comme le fait le gouvernement français est pour le moins curieux ! Mais curieux seulement si on pense que le but de tout cela est de fonder une politique d’Etat contre une pandémie, alors que c’est de défendre les intérêts des capitalistes ! Et cet intérêt commande maintenant de renvoyer coûte que coûte les exploités à leurs lieux d’exploitation !

Eh oui, retour à la position première : il n’y a qu’à accepter la situation et à se contenter de faire tourner l’économie, laquelle s’arrête d’ailleurs de toutes les manières, même sans confinement car ce sont les spéculations du grand capital qui la cassent à nouveau après une petite séquence de hausses boursières !!!

Car le plus gros mensonge consiste à dire que c’est la fermeture de quelques jours des usines qui a mis par terre l’économie mondiale, y compris dans les pays où la pandémie a frappé faiblement ! C’est totalement faux : la cause de ce qui casse le capitalisme n’a rien à voir avec un arrêt momentané des usines dû au virus. Tous les trusts qui signalent une faiblesse spectaculaire étaient déjà en état de mort annoncée, des mois avant la pandémie et l’économie mondiale avait prédit cette chute dès 2019. Les premiers à avoir donné des signaux de mort brutale étaient les économies dominantes de la Chine et des USA, et de manière particulièrement claire tous deux début 2019, avant que le virus ne se développe.

Mais le mensonge généralisé en matière de gestion mondiale du capitalisme ne date ni de 2020, ni même de 2019. Il est daté de 2008, quand tous les Etats et toutes les banques centrales de la planète ont décidé que l’on était menacés par « une crise systémique » et que cela signifiait qu’on devait inonder les marchés de sommes colossales d’argent public car les trusts, les grandes banques, les grandes assurances, les plus gros spéculateurs et les bourses ne pouvaient plus faire faillite sans entraîner dans la tombe la totalité du système, La banque Lehman Brothers, ainsi que des assurances et des trusts, servant de preuve de cette situation. Le mensonge a consisté ensuite à faire croire qu’en agissant ainsi le système capitaliste était durablement tiré d’affaire alors qu’il était déjà mort maintenu artificiellement en vie végétative par des masses de perfusions !!! Oui, on peut faire ainsi durer un mort pendant quelques années mais pas éternellement car, même les perfusions finissent par sauter et le pourrissement général du corps économique et social explose de partout.

Certes ces injections massives d’argent ont pu tromper pendant treize ans mais tromper qui ? Les peuples peut-être, parce qu’ils ont envie que le monde ne s’effondre pas, que leurs familles puissent vivre correctement et tranquillement, mais loin de la réalité économique, sociale et politique. On ne peut pas tromper la réalité. Les spéculateurs veulent bien être trompés par des injections massives d’argent qu’ils mettent dans leurs poches, devenant plus riches que jamais, mais cela n’enclenche nullement un vrai redémarrage économique avec des investissements productifs. Et même les bourses finissent par rechuter pour prendre leurs profits !

Le mensonge a consisté ensuite à prétendre que l’économie américaine pouvait se relancer à l’aide du protectionnisme. En fait, le mensonge actuel de tous les Etats capitalistes consiste simplement à reprendre ce même chemin. Or le protectionnisme n’est pas du tout une issue à la chute de l’économie mondiale. C’est simplement une manière de théoriser au nom du patriotisme économique la chute réelle des échanges mondiaux et de prétendre que c’est bon pour l’ « économie nationale ». C’est à la fois de la démagogie à l’égard des peuples qui les prépare à considérer les autres peuples comme des ennemis, et aussi un reflet du fait que les Etats qui interviennent pour aider les trusts sont des Etats nationaux qui veulent aider des prétendus « trusts nationaux ». Du coup, des années de fusion économique mondiale sont rapidement annulée, les accords internationaux sont déchirés, les trusts multinationaux sont mis en pièces, et il s’agit de couvrir ces processus que les capitalistes et les gouvernants ne peuvent plus empêcher sous l’étiquette mensongère de « patriotisme économique » à la Le Maire-Macron, en misant que les idées de nationalistations, d’économie nationale, de défense des nations, plairont à une partie de la population.

Le mensonge le plus caractérisé et le plus grossier consiste évidemment à prétendre que l’argent public servirait autant à défendre les salariés, les petits bourgeois et le grand capital ! On a bien comparé le milliard d’aides sociales aux trois mille milliards d’aides et de garanties d’Etat aux capitalistes !!! On sait que ce gouvernement français, par exemple, a toujours dit qu’on dépensait « un pognon fou » en aides sociales et que l’on ne devait pas compter ses dépenses dès lors qu’il s’agissait d’aider les capitalistes comme l’a redit Le Maire, ainsi que ses collègues dans le monde entier.

Que cela plaise ou pas, que les Etats se mobilisent follement pour le sauver, le capitalisme ne peut pas empêcher que chaque jour des pans entiers de son économie tombent en rade, s’arrêtent, que ce soit aux USA qui ne confinent pas ou aux USA (d’autres Etats) qui confinent, au Brésil qui ne confine pas ou dans la France qui confine puis déconfine.

Les discours sont brutalement renversés du jour au lendemain dans bien d’autres domaines. On a commencé la pandémie avec un discours général du type « bravo la Chine, bravo la réaction rapide, bravo la transparence, bravo le courage des bonnes décisions et les grands moyens mis en œuvre pour lutter, bravo l’exemple de coopération internationale », bravo la démocratie et la gestion honnête parfaitement imméritée, pour en venir maintenant à « à bas la Chine qui a produit le virus et qui a caché le virus, qui impose une dictature féroce à sa population, discours plus proche sans doute de la réalité mais dont les buts sont cachés aux peuples puisque, derrière, on voit progressivement réapparaitre l’objectif d’une guerre mondiale !!!

Ce qui est certain, c’est que l’objectif de transformer la situation d’effondrement de l’économie mondiale en guerre mondiale est plus que jamais menaçant et qu’il est, lui aussi, couvert du mensonge d’Etat. On se souvient de l’adage fameux : « la vérité est toujours la première victime des guerres » ! En somme, le Coronavirus représente ce qu’a été « l’attentat de Sarajevo » pour la première guerre mondiale, un simple prétexte à déclencher la guerre contre le peuple travailleur du monde !

Puisque les gouvernants capitalistes nous déclarent la guerre, il faut cesser de jouer à la réforme avec les réformistes politiques, associatifs et syndicaux. Ceux-ci font semblant de nous inviter à revendiquer encore et toujours, ce qui revient à demander à nos ennemis de nous sauver, comme de demander du lait à un bouc !

La guerre sociale est déclarée, eh bien sortons nous aussi la hache de guerre ! Peuple travailleur, ne te laisse pas envoyer au front sans protection, n’accepte pas de reprendre le collier de travail en étant menacé de mort ! Assez de remplir les cimetières pour complaire aux profiteurs capitalistes !

Déclarons une fois pour toutes comme l’avaient fait les Gilets jaunes : les seules mesures qui comptent sont celles que nous prendrons nous-mêmes, nous peuple travailleur !!! La seule vérité sera celle fondée sur les informations que nous controlerons par nous-mêmes ! La seule manière de savoir la vérité sera de nous informer entre nous, entre comités de travailleurs ! La seule manière que la production soit au service de la population, c’est que les comités de travailleurs la contrôlent !

Même si les capitalistes et leurs gouvernants se sont eux-mêmes convaincus de leurs propres mensonges, il ne faut pas que le peuple travailleur du monde les croie : le capitalisme n’a plus aucun avenir et seule la prise du pouvoir mondial par le peuple travailleur et la mise en commun des richesses offrent un avenir à l’humanité !

13 Messages de forum

  • Tout le monde est victime de la pandémie, disent-ils !!

    Mensonge !

    Tandis que des millions de personnes ne peuvent toucher d’allocations de chômage, les milliardaires américains ont augmenté leur richesse de 280 milliards de dollars depuis mars !!!

    Répondre à ce message

  • Selon un nouveau rapport de l’Institute for Policy Studies, les milliardaires des États-Unis ont augmenté leur richesse de 282 milliards de dollars depuis la chute des actions à la mi-mars. Alors que plus d’un cinquième de la population américaine est aujourd’hui au chômage, et que des millions de personnes sont privées de leurs besoins essentiels et sont confrontées à un avenir incertain, la situation des super riches s’est non seulement redressée, mais elle s’améliore considérablement.

    Répondre à ce message

  • Commencer le déconfinement par les maternelles et les crèches, puis les collèges et lycées et plus tard les universités, c’est fort !!! Les tout petits, ils s’y entendent à la distance barrière !!!

    Répondre à ce message

  • La bourgeoisie par la voix du journal Le Figaro déclare : « Un tsunami de licenciements est inévitable. »

    Mais cela veut dire aussi un raz de marée de misère, de violence, de répression, de recul massif de la civilisation, de la santé, de l’éducation et aussi fascisme et guerres.

    Et cela signifie d’abord et avant tout que tous les programmes réformistes, qui n’ont jamais mené à rien, deviennent totalement caducs.

    Lire ici

    Lire là

    Lire aussi

    Lire encore

    Après avoir dit que les travailleurs allaient devoir faire un effort supplémentaire et avoir cassé les droits sociaux et le code du travail « provisoirement » du fait du coronavirus !!!

    Le gouvernement dit aux capitalistes qu’"Il faudra mettre les bouchées doubles" et ils en ont l’eau à la bouche et les travailleurs n’auraient qu’à se retrousser les manches pour travailler au prix de leurs vies !!

    Lire encore

    Répondre à ce message

  • Ils nous ont dit que le covid ne se transmettait ni par l’air ni par les surface matérielles et c’était faux et dans l’air que cela ne se transmettait que d’homme à homme et c’était faux, que les non-malades n’avaient pas besoin de masques et c’était faux. Ils nous ont dit que les enfants et les femmes enceintes n’attrapaient pas et c’était faux. Ils nous ont dit qu’il y avait un coronavirus et c’était faux : il y en a plusieurs. Ils nous ont dit que la distance barrière suffisait et de se laver les mains et c’était faux.

    Répondre à ce message

  • Après avoir dit que prendre les transports en commun pour aller au travail ne posait pas problème du moment qu’on maintenait les distances, on rend obligatoires les masques dans les transports sous peine d’arrestation et la SNCF annonce qu’il ne faut surtout pas prendre les transports en commun !!!

    Répondre à ce message

  • Mentir pour les gouvernants, c’est d’abord faire croire que l’on a ("on" c’est-à-dire l’Etat et les classes dirigeantes) la maîtrise de ce qui se passe non seulement en termes de pandémie mais aussi d’effondrement économique, social et politique ET C’EST FAUX !

    Il ne suffit pas de mettre des couleurs rouges, vertes ou orange pour démontrer que l’on maîtrise quoique ce soit à part la communication médiatique !!!

    Il en suffit pas d’autoriser ou d’interdire l’activité dans telle ou telle région ou tel ou tel type d’activité, pour montrer que l’effondrement économique est maîtrisé ou le sera !!!

    En fait, les gouvernants n’ont nullement les moyens d’empêcher l’effondrement et ne peuvent que tromper les peuples au plan social et politique, notamment en détournant leur attention des vraies raisons d’effondrement, qui ne sont pas la pandémie...

    Répondre à ce message

  • Mentir c’est aussi placer l’Etat capitaliste au centre de la question de la pandémie au point qu’on parle davantage de zones verte orange et rouge que de la maladie elle-même sans parler du tout de la réalité de l’effondrement capitaliste autrement là aussi que par les interventions de l’Etat capitaliste. On finit par croire que l’Etat est maître de tout, jusqu’aux gauches syndicales et politiques suivies de quelques toutous soi-disant d’extrême gauche qui clament tous : Etat sauve moi en faisant ceci, Etat sauve-moi en faisant cela !!!!

    Répondre à ce message

  • Les principaux mensonges sur le coronavirus ont été les suivants :

    - gravité de la maladie

    - mode de propagation de la maladie en faisant croire que l’air et les surfaces ne sont pas porteurs

    - durée d’incubation de la maladie

    - prétention de donner consigne aux « non-malades » de ne pas porter des masques en diffusant cette fausse idée des non-malades alors qu’il est impossible de savoir qui l’est (asymptomatiques, en incubation, symptomes partiellement cachés, enfants)

    - un seul virus alors qu’il y en a plusieurs

    - distance barrière et lavage de mains suffisants

    Répondre à ce message

  • Des masques quasi interdit pour le grand public on passe au masque quasi systématiquement obligatoire avec punition, le grand écart, et ils ne sont pas gênés !!! De même, il y a le grand écart : autorisé de s’intoxiquer dans les transports en commun et interdit d’aller seul sur une plage !!!

    Répondre à ce message

  • Le véritable premier mensonge c’est de parler de confinement quand on continue à envoyer des salariés travailler, en prenant les transports en commun, dans des entreprises comme Airbus qui ne sont nullement d’intérêt général urgent. Il n’y a pas eu de confinement comme il n’y aura pas de réel déconfinement ! Ce ne sont que des menteurs !

    Répondre à ce message

  • Sous prétexte de quelques manques à gagner liés à la pandémie, la SNCF se prépare à licencier massivement des agents !!! C’est du pipeau : elle voulait depuis belle lurette le faire et, comme bien d’autres trusts, profite de la pandémie pour attaquer de front la classe ouvrière comme tous les capitalistes et leurs gouvernements dans le monde. Les USA donnent l’exemple de ce qui nous attend si on se laisse faire, si on suit les réformistes et qu’on continue à négocier ou à lutter pour des réformes ou à se battre entreprise par entreprise et surtout si on accepte de conserver le pouvoir capitaliste, ce qui caractérise tous les réformistes !!!

    Répondre à ce message

  • On nous présentait l’Allemagne et la Corée du sud comme exemplaires et victorieux face au covid !!!

    La Corée du Sud enregistre la plus forte hausse des contaminations depuis un mois :

    La Corée du Sud enregistre la plus forte hausse des contaminations depuis un mois

    Dans l’Allemagne déconfinée, le taux d’infection repart à la hausse

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0