English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 10 - Livre Dix : SYNDICALISME ET AUTO-ORGANISATION DES TRAVAILLEURS > Syndicats et gouvernement : mille mensonges...

Syndicats et gouvernement : mille mensonges...

mercredi 18 décembre 2019, par Robert Paris

Les mille et un mensonges du gouvernement et des syndicats qui sont les mêmes

Les syndicats et le gouvernement font semblant de mener « la bataille de l’opinion » mais les deux s’en moquent. Ils savent très bien que rien, dans la politique syndicale, ne contraint absolument le gouvernement à reculer, et surtout pas le respect qu’aurait un gouvernement bourgeois d’être minoritaire dans l’opinion. La seule opinion qui compte est celle du grand capital, soit de un pour cent de la population et pas de la majorité, et ce un pourcent doit craindre pour ses intérêts fondamentaux pour souhaiter que son gouvernement recule. Or rien dans la politique syndicale ne s’en prend aux intérêts fondamentaux du grand capital.

Les syndicats et le gouvernement font semblant d’être fondamentalement opposés alors qu’ils ne le sont pas et que certains syndicats, soi-disant unis aux autres, approuvent l’essentiel de la « réforme ».

Les syndicats et le gouvernement font semblant que le but de tout cela est de décider du contenu d’une réforme des retraites visant à sa pérennité. En fait, la lutte actuelle concerne tout autre chose que seulement les retraites. Elle met en cause le pouvoir des capitalistes et tous les fondements de la société d’exploitation.

Les syndicats et le gouvernement font semblant que tout le but est une « bonne négociation » alors que celle-ci ne peut se faire que dans le dos des travailleurs.

Les syndicats et le gouvernement font semblant d’être surpris et choqués de leur opposition frontale alors qu’ils ont mené des mois de négociations. En fait, ils ne sont pas aussi opposés qu’ils le prétendent sur le fond puisqu’ils ne s’opposent que sur les retraites pendant que le gouvernement remet tout en cause : les services publics, la santé, les transports publics, le chômage, les aides sociales, les libertés démocratiques, le droits des sans papiers et des migrants, etc, etc.

Les syndicats et le gouvernement font semblant que le seul enjeu est la grève des transports, alors que les deux ne craignent qu’une seule chose : la généralisation de la grève au secteur privé et à toute la classe ouvrière, et sur l’ensemble des revendications non seulement économiques mais sociales et politiques !

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord pour faire croire que les confédérations seraient le fer de lance de la lutte alors qu’elles en sont les pompiers.

Les syndicats et le gouvernement font semblant que le seul blocage des transports et des pétroliers peut suffire à débloquer la situation et c’est absolument faux.

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord pour faire croire que les confédérations ont appelé à la grève générale illimitée reconductible alors que les deux savent parfaitement qu’elles s’en sont bien gardées, sauf en paroles…

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord pour faire croire que ce qui peut faire changer la situation, c’est le nombre, c’est le blocage, c’est les syndicats. Et c’est faux ! Un tout petit nombre de gilets jaunes, refusant toutes négociations, refusant de demander des autorisations de manifester, refusant d’annoncer par avance leurs actions, a plus réussi à faire peur aux classes possédantes que les actions massives des syndicats prévenues et autorisées d’avance.

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord qu’il vaut mieux l’action syndicale dans les journées d’inaction que l’explosion sociale de la colère des démunis !! Et la fausse action des syndicats plait plus au gouvernement que la vraie action des exploités ! Mais elle ne peut pas faire reculer les possédants parce qu’ils n’en ont pas peur.

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord pour faire croire en une hostilité entre syndicats et gouvernement mais celle-ci n’existe pas. Ils dialoguent sans cesse alors que les syndicats ne dialoguent pas avec les salariés.

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord qu’il faut un mouvement dirigé par les syndicats et surtout pas dirigé par les salariés, les retraités et les chômeurs eux-mêmes.

Les syndicats et le gouvernement sont d’accord pour défendre cette société. Ils sont d’accord pour le respect de la loi… des capitalistes. Ils sont d’accord que le mouvement ne doit pas se diriger lui-même, ne doit pas devenir une vaste révolte sociale, ne doit pas remettre en cause les fondements de la société, ne doit pas mener à un prolétariat qui fait lui-même sa politique et qui revendique de le faire en lieu et place de l’Etat des milliardaires.

Syndicats et gouvernement négocient dans le dos des grévistes !

Les syndicats et le gouvernement sont du même bord par rapport à la lutte de classes : ils sont contre !

Le fait que les syndicats continuent d’apparaître comme dirigeants de la lutte est une victoire… du gouvernement !! Le fait qu’après les gilets jaunes, les syndicats semblent avoir le soutien de ceux qui veulent se battre est une victoire… du gouvernement !!!

L’avenir de la lutte des classes, c’est de cesser de pleurer auprès du gouvernement et… des syndicats et de ne compter que sur nos propres forces…

8 Messages de forum

  • Comme l’intersyndicale ne met pas en avant les problèmes de l’hôpital public, ce dernier fait de cortèges séparés !

    Outre les cheminots, les enseignants, les fonctionnaires, les avocats et magistrats, les internes, médecins et soignants seront mobilisés parfois dans des cortèges séparés dans toute la France pour réclamer davantage de moyens pour l’hôpital.

    source Ouest-France

    Et aussi

    FranceBleue

    La Dépêche

    Le Monde d’hier dit la même chose… mais l’article n’est pas en ligne.

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 18 décembre 2019 05:46, par Florent

    Les syndicats jouent les réformistes honnêtes (qui accepteraient la « bonne réforme ») mais qui sont trompés

    voir ici

    Et les mêmes courent pour… être à nouveau trompés !!!

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 20 décembre 2019 08:01, par R.

    L’intersyndicale faisait les forts à bras : nous, interrompre pour les fêtes, jamais et, finalement, ils annoncent que la suite, c’est… une journée d’action le 9 janvier, sans compter les syndicats qui annoncent « une pause » !!!

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 20 décembre 2019 08:01, par R.

    On assiste au chant du cygne du syndicalisme français, dernière démonstration de la totale impuissance de son réformisme, journées d’action et négociations, face aux classes possédantes en période terminale du capitalisme.

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 20 décembre 2019 08:02, par R.

    La plupart des militants syndicalistes, même honnêtes, n’ont pas vraiment compris de ce qui fait la force des gilets jaunes tout en faisant semblant de converger avec eux contre le gouvernement, comme si le fait de s’opposer aux mesures gouvernementales suffisait à sceller une véritable alliance entre deux mouvements de nature fondamentalement différentes : une contestation du fondement même de la dictature des classes possédantes et un courant qui pactise avec.

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 20 décembre 2019 13:39, par M.

    l’intersyndicale renonce à l’action générale et nationale pendant les fêtes, appelant à des « actions locales ».

    Elle bat en… retraite !!!

    Les organisateurs de toutes les défaites sont à l’oeuvre !!

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 22 décembre 2019 08:28, par R.

    Complètement pipeau l’unité de l’intersyndicale : sur France Inter, Laurent Berger de la CFDT a appelé à une trêve pour que « chacun puisse circuler librement pour faire ce qu’il a à faire pendant les fêtes », le briseur de grève ! D’ailleurs, fondamentalement la CFDT est POUR la contre-réforme !!!! Mais, pour empêcher les travailleurs de s’auto-organiser, là c’est vraiment l’unité syndicale !!!

    Répondre à ce message

  • Syndicats et gouvernement : mille mensonges... 23 décembre 2019 06:42, par Sylvain de Marseille

    Ras le bol des manifs qui ne servent à rien !
    Macron et ses sbires doivent bien se marrer… C’est ça la redoutable marée humaine qui descend dans la rue et bloque la France ? …

    On était beaucoup plus nombreuses et nombreux que ces dernières années, jeudi, pour la première manif sur Marseille, c’est vrai. Et ça fait plaisir à voir. Bon, le trajet était un peu bidon : comment ne pas bloquer la ville tout en faisant circuler plus de 50 000 personnes… Puis à 14h hop, plus personne nulle part, la ville peut continuer à fonctionner normalement.
    Aujourd’hui, mardi 10 décembre, rebelote. On était tout aussi nombreuses et nombreux, et ça fait plaisir. Le trajet était déjà plus intéressant, ça bloque le centre-ville. Ok.

    Mais à 14h, hop, plus personne dans la rue, la ville fonctionne tranquillement comme si de rien n’était !

    He bien j’en ai ras le pompon, comme on dit, pour rester poli !!

    Ras le bol de perdre une journée de salaire pour une balade urbaine de 3h, qui bloque un peu le centre-ville et puis plus rien !
    Ras le bol de ces organisations qui désertent vite fait bien fait l’arrivée de la manif pour faciliter la dispersion !!

    Mort de rire !! Macron et sbires doivent être morts de rire en regardant ce spectacle !!
    On veut quoi ? Bloquer cette réforme des retraites ? Faire front à cette politique anti sociale ?
    Alors pourquoi s’en tenir à une balade de 3h dans la ville et hop, tout le monde au resto ou à la maison ? A la fin de la manif, y’a pas moyen de rester là ? De bloquer la ville toute la journée ? De montrer notre détermination ? De faire une prise de paroles en direct ? D’organiser une AG là sur place avec tout le monde ?

    Non, hop, dispersion, rendez-vous dans deux jours pour une balade des Réformés à Castellane…

    Ras le bol de ces stratégies de perdants !!

    Alors on fait quoi jeudi ?

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0