English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 26- HISTOIRES COMIQUES > Faits divers de la canicule…

Faits divers de la canicule…

mercredi 26 juin 2019

Faits divers de la canicule…

Un ventilateur prend feu dans un EPHAD : six personnes hospitalisées !!!

Une directrice d’école de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a lancé un cri d’alarme ce lundi 24 sur Franceinfo : elle a demandé de pouvoir fermer les établissements qui le souhaitent jeudi et vendredi, n’ayant pas elle même les moyens de prendre en charge des enfants par une chaleur caniculaire. "Personne ne s’est demandé si nos ventilateurs ou nos volets fonctionnaient. Personne n’est venu livrer de thermomètre. Dans mon école, on a 130 élèves à un étage avec deux robinets... et ma question c’est comment on fait pour tous les rafraîchir ?" s’alarme-t-elle.

La directrice explique aussi que les recommandations du ministère sont visiblement déconnectées de la réalité, comme cet appel à garder les enfants "dans une ambiance fraîche". "Vous savez, les jeux d’eau il faudrait en avoir, nous sommes une école, pas un centre de loisirs, on n’a même pas de tuyau d’arrosage. Même si c’était le cas, après, le sol est mouillé, donc se pose la question de la sécurité. Tout cela est à préparer, sauf que rien n’a été fait".

Canicule dans le Val-de-Marne : Un parent d’élèves offre dix ventilateurs à l’école, l’inspection les retire sous prétexte qu’ils ne sont pas aux normes… Mais dans la classe de ma fille, sans rideaux ni stores, il fait quarante degrés !

Les hôpitaux ne sont pas ou mal équipés pour affronter les fortes chaleurs. Peu de ventilateurs, pas de climatisation... D ans les postes de soins, dans les chambres des patients, en consultation... il fait 37°C et plus… Réponse de la direction aux demandes : la climatisation ne peut être installée, faute de budget.

Et ne parlons pas du scandale de la canicule dans les EPHAD et en Psychiatrie !

Et il y a aussi le scandale des lois ! Quels sont les droits des travailleurs en cas de forte chaleur ? Peut-on faire valoir un droit de retrait ? L’employeur doit mettre de l’eau fraîche et potable à votre disposition. D’une manière générale, votre patron doit prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir votre sécurité et votre santé. C’est la seule obligation, assez vague, inscrite dans le Code du travail. C’est plus que limité et il est facile de dire qu’on a tout fait quand on est un patron ! Et il n’existe pas de température seuil à partir de laquelle vous pouvez exercer votre droit de retrait

Le gouvernement tient à montrer qu’il est sur le pont… contre la canicule. Il fait seulement des déclarations contre elle !!! Mais plein de déclaration au point… d’échauffer les esprits !!!

1 Message

  • Le code du travail ne prévoit aucune température à laquelle on doit cesser systématiquement le travail !

    Pendant l’été 2003, un employé dans le bâtiment travaillant sur un toit avait été licencié parce qu’il avait refusé de travailler plus de 5 heures en pleine chaleur.

    À partir du moment où le salarié - comme l’ouvrier précédemment mentionné - estime que l’exercice de son travail présente un danger pour sa personne, il a le droit d’exercer ce que l’on appelle un droit de retrait. C’est ce que mentionne l’article L4131-1 du Code du Travail. Mais c’est de l’hypocrisie puisque l’employeur a la possibilité d’accepter ou de refuser ce droit de retrait.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0