English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Peut-on être jeune aujourd’hui et ne pas céder à la propagande antiscientifique (...)

Peut-on être jeune aujourd’hui et ne pas céder à la propagande antiscientifique de l’effet de serre ?

vendredi 12 juillet 2019, par Robert Paris

Peut-on être jeune aujourd’hui et ne pas céder à la propagande antiscientifique de l’effet de serre ?

Comment pouvez-vous prétendre que l’effet de serre n’est pas un phénomène physique mais une propagande antiscientifique ? Tout simplement parce que ce que l’on appelle « l’effet de serre » dans tous les blablas médiatiques, politiques et même scientifiques, ce n’est pas ce simple phénomène selon lequel des rayons solaires peuvent être « piégés » par des gaz atmosphériques, gaz carbonique (CO²) mais surtout vapeur d’eau (H²O) et méthane (CH4). C’est l’affirmation selon laquelle l’homme, par son activité économique comme par ses déplacements, provoque un réchauffement irréversible et massif qui va détruire la planète.

Pourquoi dire que cette thèse est antiscientifique ?

Tout d’abord, cette thèse semble issue de mesures de températures et semble donc couverte par l’objectivité de ces mesures. Mais cela est faux. Il n’est pas possible de mesurer cette fameuse « température globale moyenne » et étudier des moyennes sur des phénomènes tels que le climat global de la Terre n’est pas possible actuellement.

Il faut remarquer que cette thèse affirme que depuis le XVe, le XVIe ou le XVIIe siècle, l’activité humaine augmenterait la température, puisque ces gens-là affirment que l’assassinat des Indiens des Amériques par les « conquérants » espagnols, portugais puis anglais, français et Etats-uniens, aurait bloqué l’effet de serre et fait diminuer la température globale de la Terre. Eh oui, on en est là !!!

Et cela signifie que tout ce qui a représenté les « Sciences de la Terre » jusqu’au milieu des années 1980 a été mis par terre, a été détruit, effacé, n’est plus étudié ou est minimisé.

Pourquoi le milieu des années 1980 ? Parce que c’est à ce moment que Reagan, Thatcher et le climatologue pronucléaire Hansen ont lancé l’idée (et ce n’est qu’une idée) que la température globale terrestre augmente. Rendez-vous compte : une augmentation globale de la température qui aurait commencé au XVe siècle n’aurait été reconnue qu’au milieu des années 1980 et pour servir de justification à la généralisation de l’industrie nucléaire !!! Il aurait fallu des siècles pour constater cette augmentation ?...

Quelle « Science de la Terre » serait cassée, effacée, minimisée par la thèse du « réchauffement global anthropique » ?

Eh bien, avant le milieu des années 1980, nul, scientifique ou pas, n’aurait imaginé de dire que toute l’évolution de la planète serait uniquement déterminée par l’atmosphère terrestre, elle-même uniquement déterminée par le gaz carbonique, lui-même uniquement déterminé par l’activité humaine !!!!

Les « Sciences de la Terre », avant 1980, auraient plutôt centré leurs études sur la dynamique du Soleil, sur la dynamique de la tectonique des plaques, sur la dynamique du couple océans-atmosphère, sur la dynamique des courants marins, sur la dynamique du couple écorce terrestre-manteau, sur la dynamique du couple manteau-noyau terrestre, sur la dynamique du couple Vivant-Climat, sur la dynamique… etc.

Toutes ces sciences-là sont passées au deuxième plan ou ont purement et simplement disparu du champ médiatique et même parfois scientifique, au point que certains faits qui s’expliquent non par un réchauffement global mais pas l’une des dynamiques précédemment citées, ne le seront pas. Si les mouvements de l’écorce produisent une hausse du niveau des mers, on dira que c’est le climat qui le fait et que c’est un produit du réchauffement. Si un glacier qui réside sur un volcan ou sur une immense poche de laves fond par en-dessous, on dira que c’est exactement comme s’il fondait par au-dessus, du fait du réchauffement de l’atmosphère… Pour la moyenne des température, pour la moyenne du niveau des mers, pour la moyenne des glaces fondues, on nous dira que c’est la même chose !

Même la climatologie est détruite par ces thèses de pure propagande politique et sociale !

En effet, il était évident autrefois (avant 1986, c’est autrefois !) que les effets de pointes de la température, des vents, des phénomènes extrêmes de l’atmosphère, c’était de la météo et pas du climat : ce n’est pas à la même échelle spatiale et temporelle ! Ce n’est plus accepté !

C’était une évidence depuis les études Milankovitch, que les divers mouvements de la Terre autour du Soleil étaient déterminants pour le climat terrestre et cela ne l’est plus.

C’était une évidence depuis les études de Lorenz sur le climat et le chaos déterministe que le climat ne se prêtait pas à la prédiction, à la modélisation sur le long terme, ne se prêtait pas à linéarisation des paramètres, etc. Cela ne l’est plus.

C’était une évidence que la science du climat en était à peine à commencer à comprendre les phénomènes des courants marins, des glaciations, du noyau terrestre, du fonctionnement du soleil, etc., et qu’il ne fallait surtout pas lancer de grandes affirmations sur le « devenir du climat terrestre » car cela ne pouvait être que de pures spéculations invérifiables… Cela ne l’est plus. La prudence des anciens climatologues a disparu…

C’était une évidence que la climatologie n’était pas une sous-discipline de l’écologie politique et cela ne l’est plus.

Bien sûr, nous ne voulons nullement condamner ceux qui luttent contre la pollution induite par l’activité humaine. Mais nous ne pensons pas que le gaz carbonique soit de la pollution !

Le CO2 suit les changements de températures. Il est une conséquence et non une cause. Quand il fait froid, les océans absorbent plus de CO2, et quand il fait chaud, c’est l’inverse, ils en rejettent davantage. Le taux de CO2 d’origine anthropique dans l’atmosphère serait d’environ 5 %.

Les océans représentent la majeure partie de la surface du globe et constituent un immense réservoir de CO2 contenant 60 fois sa quantité dans l’atmosphère.

Depuis 2003, 3000 balises Argo sont installées sur tous les océans du globe et leurs données sont transmises par satellite. Ces capteurs ne constatent aucune évolution significative de la température des océans depuis leur mise en place.

Le CO² est la base indispensable de la vie et non un polluant !!!! C’est la première idée vraiment scientifique sur le gaz carbonique !!!

Sans CO², aucune vie n’aurait pu apparaître sur Terre !!!

Si le CO² était un polluant pour la respiration humaine, des êtres humains iraient-ils en vacances respirer l’air des falaises de craie, un air plein de gaz carbonique ?!!!

Certes, l’industrie ou les transports, les villes et autres activités humaines produisent des polluants et la société capitaliste en produit même plus que jamais. Mais ce n’est pas d’abord le CO². Ce n’est même pas du tout le CO².

Les mineurs de charbon sont certes victimes de graves maladies mais ce n’est pas à cause du gaz carbonique : c’est à cause de la poussière de charbon qui est exactement aussi nocive que la poussière de silice, de sable !!!!

Qui s’installerait tranquillement devant un feu de cheminée si le gaz carbonique était un polluant ?!!!

On entend de nos jours de telles contrevérités que toutes ces évidences sont désormais mortes !!!

Pour la jeune génération qui suce dès la naissance du « sauvons la planète » éducatif, qui sont devenus des chevaliers blancs du « réchauffement anthropique dû au gaz carbonique », mis dans le même sac que la « défense de la biodiversité », le « tri sélectif », le « développement durable », mais surtout pas le combat contre l’industrie chimique, pharmaceutique, nucléaire, métallurgique, automobile qui polluent pourtant comme des bêtes….

On nous bassine avec la voiture électrique, alors que les batteries de voitures sont les pires polluants qui soient.

On nous bassine avec le CO² pour nous dire que les centrales nucléaires seraient non productrices de gaz carbonique alors que le nucléaire est le pire danger industriel pour la planète !!!

Oui, les jeunes, et même les enfants, sont particulièrement pris en otage par cette propagande de masse, au point que les parents qui ne marcheraient pas dans ce message offensif, militant, religieux même, intégriste, fermé à tout débat, incendiaire, fasciste éventuellement, seraient dans de sérieux ennuis….

Il s’agit de fabriquer de nouveaux petits soldats qui vont justifier les sacrifices pour l’homme au nom de la défense de la biodiversité et qui n’accepteront pas les mouvements sociaux qui refuseraient l’austérité !

C’est effectivement un combat essentiel pour l’humanité qui se joue là mais pas dans le sens où les thèses officielles le prétendent…

Aucune science ne peut actuellement prédire que la Terre aille vers un réchauffement ou vers un refroidissement, d’abord parce qu’aucune thèse scientifique ne « sait » où va l’énergie solaire, aucune thèse scientifique ne « sait » comment fonctionne le noyau terrestre et quel est son rôle dans les changements planétaire, aucune thèse scientifique ne « sait » si l’effet de diminution de température de la vapeur d’eau l’emportera ou pas à l’avenir sur l’effet d’augmentation des « gaz à effet de serre », aucune thèse scientifique ne « sait » si nous sommes proches ou pas de la glaciation, et proches à quel point, et donc si un peu d’effet de serre n’est pas salvateur pour la vie terrestre ou nuisible… etc.

Remplacer toutes les études scientifiques par l’étude de l’effet de serre et la défense de la planète, ou ce que l’on entend par là dans cette propagande de masse, c’est tuer l’étude des sciences et pas seulement celle du climat et c’est tuer la confiance dans toute réflexion scientifique !

Ces objectifs ne sont pas ceux des vrais écologistes mais ce sont ceux des gouvernants, des capitalistes et cela parce que le système capitaliste est en grave crise économique et sociale et qu’ils aimeraient bien mettre cette crise sur le dos « des citoyens » qui voyagent trop, qui consomment trop, qui prennent trop de bains au lieu de prendre des douches, qui mangent trop et boivent trop, qui prennent trop la voiture et l’avion, etc.

Comme cela, on peut mettre sur le dos des victimes du capitalisme les méfaits de celui-ci !!!

Jeunes, et moins jeunes, ne marchons pas au pas dans ce nouvel ordre mondial idéologique et antiscientifique !!!!

L’exemple du mouvement des Gilets jaunes nous a montré que les classes possédantes, Macron notamment, entendaient opposer la peur « des fins de mois » et la peur de « la fin du monde », cette dernière était considérée comme identique à la hausse des températures… Cela signifie donner un vernis éthique, humain, moral, au combat contre les plus démunis, contre les exploités, contre les révoltés, contre les prolétaires du monde… Remarquons d’ailleurs que les Gilets jaunes ne sont pas antiécologiques mais que les écologistes sont plutôt anti-Gilets jaunes !

Il est vital que des jeunes ne tombent pas dans ce mensonge planétaire ! Il est vital que des jeunes ne craignent pas de renverser les fausses idéologies que les classes possédantes nous font passer pour une science sure, inébranlable et prouvée !

Il est vital que les travailleurs, les epxloités, et tous ceux qui se situent dans leur camp, ne marchent pas dans ces mensonges proférés avec l’assurance des gens au pouvoir qui détiennent les médias, qui détiennent les commandes des Etats, de l’économie et de toute la société.

Ce qui pollue la planète, ce n’est pas le CO² : c’est le capitalisme !

Ce qui est en crise déterminante, violente, cruciale, menant à un risque d’effondrement général de la civilisation humaine, ce n’est pas le climat global, c’est le capitalisme !!!

Lire la suite

Les cycles du carbone et du CO²

Plancton marin et niveau des mers

Cette succession est retrouvée dans toutes les mers du globe, comme en Indonésie. Le diagramme ci-dessus compare les variations du niveau de la mer (en rouge) et la composition isotopique du plancton mesurée sur une carotte marine (en noir) à la courbe de référence SPECMAP (en bleu) : les 3 enregistrements sont très semblables.

source

Et le Soleil ?


Réponses à quelques questions simples sur le climat

Pas d’évidence de réchauffement global

16 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0