English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 13- Livre Treize : ART ET REVOLUTION > Collages poétiques de Jacques Prévert

Collages poétiques de Jacques Prévert

jeudi 22 janvier 2015, par Robert Paris

Collages poétiques de Jacques Prévert

“Quand on sait pas dessiner, on peut faire des images avec de la colle et des ciseaux.”

Jacques Prévert

« Jacques s’exprime de plus en plus par les collages, comme il a fait par les poèmes. Mais je pense que ces collages, au fond, sont des poèmes », a dit son éditeur, René Bertelé. « Et d’autre part, il se rend compte maintenant que certains de ses poèmes sont en quelque sorte des collages de mots, si on veut. »

Dans son bureau rempli de pots de stylos, de ciseaux et de grattoirs, de colle, de boîtes de pastels, de crayons et de feutres, les fragments d’images ou les pages de journaux arrachées pouvaient rester des années avant de trouver leur place dans un collage. Jacques Prévert ne se contentait pas d’assembler les images, les photos : il les travaillait, les transformait avec des coloriages et des rehauts, et, pour créer des effets de texture ou des éclats de lumière, en grattait la surface.

« On dit une image en termes poétiques, on peut le faire avec des ciseaux, avec des couteaux, n’importe quoi », disait Jacques Prévert.

Quand le rêveur revient à la vie la vie parfois lui sourit Plus souvent lui règle son compte et le congédie.

« La poésie c’est le plus joli surnom qu’on donne à la vie. » Jacques Prévert

Lire aussi :

Poésie de Jacques Prévert

3 Messages de forum

  • Les collages sont un aspect de la création artistique de Jacques Prévert peu connu du grand public. Rares et fragiles, ils font pourtant partie intégrante de son œuvre, formant un écho troublant à ses textes, autant par la forme que par les sujets évoqués.

    Cette méconnaissance des collages de Jacques Prévert, et de cet art en règle générale, est aussi liée au fait que cette pratique a longtemps été considérée comme une activité artistique mineure, à la technique simple et banale. Inventée au début du XXe siècle, la technique du collage est adoptée par Jacques Prévert dans les années 1940. Elle deviendra vite pour lui une pratique assidue. Même si les collages semblent relever d’un acte enfantin de prime abord, ils sont bien un moyen d’expression sophistiqué, fruit d’un travail artistique réfléchi et complexe. La Maison Jacques Prévert invite à découvrir les collages de Jacques Prévert et à comprendre son processus de création artistique, tout en s’imprégnant de son univers fantasque, étrange et inattendu.

    Inventée au début du XXe siècle, la technique du collage est adoptée par Jacques Prévert dans les années 1940. Elle deviendra vite pour lui une pratique assidue. Même si les collages semblent relever d’un acte enfantin de prime abord, ils sont bien un moyen d’expression sophistiqué, fruit d’un travail artistique réfléchi et complexe.

    Les thèmes abordés dans les collages de Jacques Prévert sont souvent les mêmes que dans ses œuvres écrites : rejet des institutions (Eglise et armée), sympathie pour les femmes et pour les enfants, tendresse et compassion pour les animaux, vision onirique ou fantastique de la réalité, satire de la société et de ses injustices. Par ses collages, il recrée une nouvelle réalité faisant perdre leur signification aux images pour leur en donner une autre, toute contraire. Il souhaite créer une certaine confusion afin d’inviter à repenser le monde. La subversion est ainsi partout présente dans ses collages.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0