English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 15 - BIBLIOGRAPHIE > Bibliographie des romans chinois

Bibliographie des romans chinois

mercredi 25 décembre 2013, par Robert Paris

Bibliographie des romans chinois

Romans anciens (dynastie Ming)

Les Trois Royaumes

Au bord de l’eau

La Pérégrination vers l’Ouest (ou Voyage vers l’Occident)

Jin Ping Mei

Le Rêve dans le pavillon rouge

Iu Kiao-Li, ou les Deux cousines

Le roman Les Trois Royaumes, en 120 chapitres, est le plus ancien des quatre. Il est attribué à un mystérieux Luo Guanzhong, dans la seconde moitié du xive siècle, mais sa version définitive, due à Mao Zonggang, date de 1660. Le roman a pour principale source historique les Chroniques des Trois Royaumes de Chen Shou (233-297), et relate les événements ayant eu lieu de 184 à 280. Avec le roman Les Trois Royaumes, se manifeste ce qui fait la caractéristique du roman historique chinois : l’Histoire est le sujet de la fiction, cette dernière ayant une fonction de vulgarisation (tongsu), par le procédé de l’amplification (yanyi, « développement du sens » ; le titre original du roman étant Sanguozhi tongsu yanyi). Ceci ne va pas sans ambiguïté : si le roman suit d’assez près les sources « officielles », il donne aussi une interprétation morale de l’Histoire, prenant parti pour le royaume vaincu de Shu et faisant par exemple de Cao Cao le type même du fourbe, bien loin de la réalité du personnage historique.

Au bord de l’eau (Shuihu zhuan) a pour noyau un événement historique, une rébellion dirigée par un certain Song Jian, à la fin de la dynastie des Song du Nord, au début du xiie siècle. Song Jian et ses « trente-six capitaines », luttant contre les injustices, deviennent rapidement des héros de la littérature populaire orale. Leurs exploits, amplifiés, sont repris par les conteurs professionnels et dans certains huaben sous les Song du Sud et les Jin. Sous les Yuan, c’est le théâtre zaju qui met en scène les brigands légendaires, désormais au nombre de cent huit. La version originale du roman, datant de la fin des Yuan ou du début des Ming, est perdue, et l’on ignore qui en est véritablement l’auteur, Shi Nai’an ou Luo Guanzhong. Différentes versions du roman, plus ou moins longues, circulent jusqu’à la fin des Ming. En 1644, un anticonformiste, Jin Shengtan, donne une édition de l’œuvre tronquée, en soixante-et-onze chapitres, mais d’une qualité littéraire supérieure à toutes les versions antérieures. C’est cette version qui est lue jusqu’au xxe siècle.

Un fait historique est aussi à l’origine du roman La Pérégrination vers l’Ouest (Xiyou ji) : le voyage en Inde du moine bouddhiste Xuanzang, sous les Tang, parti à la recherche de soutras. Le roman raconte les aventures fantastiques qui se déroulent lors de ce pèlerinage : Xuanzang y est accompagné de quatre compagnons moitié humains, moitié animaux, dont Porcet et Singet, les deux principaux personnages, le singe étant le véritable héros de l’histoire. Dans cette quête bouddhique, les épisodes les plus extravagants se déroulent sur fond d’un humour inépuisable. L’ouvrage est attribué à Wu Cheng’en (vers 1500-1582), mais là encore l’œuvre a connu de multiples variantes plus ou moins longues, sa version la plus aboutie datant probablement des environs de 1570. De nombreux critiques ont en fait par la suite une interprétation taoïsante, sans que la richesse du contenu ne puisse se réduire ni au bouddhisme, ni au taoïsme. Hu Shi a comparé cette œuvre unique en son genre à Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll.

Le Rêve dans le pavillon rouge, une œuvre semi-autobiographique, fut rédigée par un descendant d’une famille bourgeoise sur le déclin, est reconnue par tous les spécialistes de la fiction chinoise comme une pièce incontournable de ce genre.

Les trois royaumes de Luo Guanzhong (fin de la dynastie Han)

Plus récemment

Biographie des courtisanes de Shanghai (1892) de Han Bangqing

Voyages d’un vieux décrépit (1903-1904) de Liu E

Le Monde des fonctionnaires mis au jour (1903) de Li Bao-jia

Petite Histoire de la culture (1906) de Li Bao-jia

Événements bizarres vus ces vingt dernières années (1905) de Wu Woyao

Fleur sur l’océan des péchés (1907) de Zeng Pu

L’Âme du poirier en jade (1911) de Xu Zhenya

Romans contemporains

Le Journal d’un fou (1918) de Lu Xun

La Véritable Histoire d’A Q (1921) de Lu Xun

Errances (1926) de Lu Xun

Disillusions (1927) de Mao Dun

Minuit ( ou Midnight) (1933) de Mao Dun

Xian Gei Shiren Jie (1946) de Mao Dun

Destruction (1928) de Pa Kin

Famille (1932) de Pa Kin

Printemps (1938) de Ba Kin

Automne (1940) de Pa Kin Nuit glacée (1947) de Pa Kin

Le Tireur de pousse-pousse de Lao She

Quatre générations sous un même toit de Lao She

Les gens de Pékin de Lao She

L’enfant du Nouvel An de Lao She Histoire de ma vie de Lao She

.Vie et passion d’un gastronome chinois de Lu Wenfu

L’amour traversant le temps (1993) de Xi Juan

Parvenir à la dynastie des Qin (2001) de Huang Yi

La vie dans la Cité Interdite (2004) de Jin Zi

Un homme riche en idées (2009) de Tian Yiyoufeng

Baguettes chinoises (2008) de Xinran

Rêve du village des Ding de Yan Lianke

Mort d’une héroïne rouge (2001) de Qiu Xialong

Visa pour Shanghaï (2003) de Qiu Xialong

De soie et de sang (2007) de Qiu Xialong

Le Radis de cristal, (1984) de Mo yan

Grenouilles (2009) de Mo Yan

Le Pays de l’alcool (1990) de Mo Yan

Beaux seins, belles fesses (1995) de Mo Yan

Le Clan du sorgho de Mo Yan

La Dure Loi du karma de Mo Yan

Le Supplice du santal (2001) de Mo Yan

Le Talisman (2000) de Liu Xinwu

La Cendrillon du canal (2003) de Liu Xinwu

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (2000) de Dai Sijie

Par une nuit où la lune ne s’est pas levée, 2007 de Dai Sijie

Le Soleil illumine le fleuve Sanggan (1948) de Ding Ling

Du Wanxiang(1965) de Ding Ling

Le Complexe de Di (2003) de Ding Ling

Fleurs de Chine, de Wei-Wei

Grue de fer de Wang Dulu

Le gardien de chevaux (1980) de Zhang Xianliang

Xor Bulak, l’histoire d’un routier (1983) de Zhang Xianliang

Mimosa (1986) de Zhang Xianliang

Un millier d’années de bonnes prières (2011) de Yiyun Li

Le chant des regrets éternels de Wang Anyi

Sur la route à dix-huit ans de Yu Hua

Préméditation de Chi Li

Trouée dans les nuages de Chi Li

Tu es une rivière (1995) de Chi Li

Le Show de la vie (2011) de Chi Li

L’Opéra de la lune de Bi Feiyu

La vie aux mille couleurs de Jiang Zilong

Le Rêve de la Montagne d’or (2011) de Ling Zhang

Le fils de la montagne de Li Guangtian

Le puits (2003) de Liu Qingbang

Le riz de Su Tong

Ripoux à Zhengzhou de Zhang Yu

Le Puits de Liu Qingbang

Le Mystérieux Tableau ancien (2002) de He Jiahong

Crime de sang (2003) de He Jiahong

L’Énigme de la pierre, (2005) de He Jiahong

Crimes et délits à la Bourse de Pékin (2011) de He Jiahong

La danseuse de Mao de Qiu Xiaolong

Lire des romans chinois en ligne

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0