English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Les médias agissent ouvertement en organes du pouvoir des milliardaires (...)

Les médias agissent ouvertement en organes du pouvoir des milliardaires contre les gilets jaunes

vendredi 25 janvier 2019, par Robert Paris

Ces médias n’ont pas vu la violence de la misère, la violence des milliardaires, la violence des flics, la violence d’Etat, la violence des guerres de la France !!! A quels milliardaires appartiennent les médias ?

Les médias agissent ouvertement en organes du pouvoir des milliardaires, dénoncent les gilets jaunes et ce n’est pas une fake new !!!

Avertissement : bien entendu, cet article n’a pas pour but de justifier de s’en prendre physiquement aux journalistes même si, personnellement, ils écrivent des articles très hostiles aux gilets jaunes ! Ce n’est pas chaque journaliste qui détermine la ligne éditoriale du média et ce n’est pas le petit journaliste qui a le pouvoir d’en changer si cela lui chante. Il peut juste changer de métier si celui-là le dégoûte trop. Les médias sont aux mains des plus gros capitalistes, comme le sont toutes les institutions de la société capitaliste et il ne dépend pas du petit fretin de changer cela, pas plus au niveau des petits fonctionnaires de l’administration et personne ne propose de s’attaquer à eux sauf… justement le pouvoir ! On peut et on doit dénoncer le rôle antidémocratique des médias qui se couvrent de la démocratie pour s’attaquer aux exploités et aux opprimés, mais on ne doit pas s’attaquer aux lampistes ! Pas plus que, pour s’attaquer à la politique de la SNCF, on ne doit s’en prendre aux cheminots, pas plus qu’aux infirmières pour dénoncer la politique capitaliste contre l’hôpital public bien entendu ! Et cela va mieux en le disant !!!

Le peuple travailleur ne croit plus dans les menteurs professionnels des médias ! Ce sont les médias eux-mêmes qui le reconnaissent !!!

"La confiance dans les médias à son plus bas historique en France, dit BFMTV"

Le journal « Le Monde » écrit : « Selon les trois quarts des sondés, les journalistes sont jugés trop dépendants du pouvoir politique. Une critique entendue fréquemment au sein du mouvement des « gilets jaunes », qui préfèrent les live sur Facebook pour contrôler leurs propos et se méfient des porte-parole, comme de toute médiation. »

Un sondage vient de révéler que la population n’a plus confiance dans les médias et que le mouvement des gilets jaunes a été l’occasion de comprendre à quel point les médias sont aux bottes des classes possédantes et de leur pouvoir.

La télévision, médias jusque là préféré pour s’informer, recueille paradoxalement un niveau de confiance de seulement 38% (-10 points en un an).

La presse écrite s’effondre aussi à 44% (-8 points).

Autre signe de défiance : environ deux tiers des sondés jugent toujours que les journalistes ne sont indépendants ni du pouvoir politique (69%) ni des pressions de l’argent (62%).

20 minutes se dit mal aimée

On pourrait penser que le mouvement des gilets jaunes a donné confiance à internet, à Facebook, à Google, aux médias du net mais cela est faux car ils sont tout autant aux mains des classes possédantes et du pouvoir à leur service !!!

Internet, Google ou Facebook et bien d’autres médias du net et moteurs de recherche ont suivi les consignes gouvernementales leur demandant de désindexer tout ce qui concerne l’insurrection des jaunes, sous peine d’être accusés d’en être complice. Complicité d’insurrection, cela coûte cher. Mais ces médias n’avaient même pas besoin de telles injonctions puisqu’elles appartiennent aux plus grands milliardaires !

Désindexer des sites, modifier les quotations de certains mots clefs comme gilets jaunes est un jeu d’enfant pour les automatismes qui guident le fonctionnement d’internet et des médias qui se basent dessus. Du coup, toute information sur ce thème est complètement passée sous silence. Les gilets jaunes eux-mêmes deviennent médiatiquement inaudibles ce qui est chargé de leur faire croire que leur mouvement a fait plop !!! Celui qui voit son facebook décliner en lecteurs croit réellement que le lectorat a baissé alors que c’est les indices qui ont été modifiés sans qu’il ait le moyen de le savoir. Il est encore plus facile de changer les indices informatiques des moteurs de recherche, les fameux algorithmes, que de manipuler la presse écrite ou parlée !!! Quand on pense que certains croyaient que la toile, c’était la liberté !!! En réalité, cela améliore encore les moyens de surveillance de la population et les moyens de l’influencer en sous-main.

La vraie démocratie, on l’a bien plus trouvée dans les relations entre des personnes se réunissant volontairement pour débattre entre eux, notamment dans les ronds-points. Et c’est bien pour cela que la police a été ferme sur l’évacuation des ronds-points. Ce n’est pas parce qu’ils bloquaient quoi que ce soit. Ce n’est pas parce qu’ils cassaient quoi que ce soit. C’est parce qu’ils construisaient la vraie démocratie, celle des conseils d’exploités et d’opprimés.

Mais la leçon ne sera pas aussi facile à effacer dans les esprits que pour effacer un site ou un mot-clé des algorithmes !!!

Big Brother n’est pas démocratique, n’est pas neutre, n’est pas du côté des révoltes dans le monde ! Non, il appartient au grand capital comme toutes les activités de la société capitaliste. Il est aux ordres du grand capital et défend le système du grand capital. En s’en prenant aux milliardaires et à leur Etat, les insurgés de France ne pouvaient pas s’attendre à un autre traitement médiatique, internet ou autre, et ils ne peuvent que s’organiser d’une autre manière que de compter sur les moteurs de recherche du grand capital, notamment en se communiquant des sites et des facebooks ou autres moyens du net, personnels ou collectifs pour se rencontrer sur la toile. Ils peuvent aussi démasquer aux yeux du grand public la fausse démocratie du grand capital et préparer en s’organisant de manière autonome, indépendante de toutes les institutions, partis politiciens, syndicats bureaucratiques, élections bourgeoises, etc.

Les médias mobilisés contre les gilets jaunes :

Comme toute la presse, « Le Monde » a diffusé sans discontinuer le mythe selon lequel les gilets jaunes, ce serait l’extrême droite.

Un seul exemple suffira : Le Monde 20-21 janvier 2019 dans un article intitulé « Les gilets jaunes, terrain d’influence pour la nébuleuse complotiste », dont le titre dit déjà tout le contenu.

On peut y lire que « des figures conspirationnistes de l’ultra droite se servent du mouvement », que « les dérapages se sont multipliés depuis le début du mouvement », que « la colère contre institutions démocratiques est le résultat d’une entreprise idéologique » (bien entendu, est clairement entendu que cette entreprise est celle de l’extrême droit !), que « ces obsessions complotistes antisémites autour de Macron et de la banque Rotschild s’affichent dans désormais dans les cortèges », que « en se servant du mouvement né le 17 novembre pour démultiplier leur influence, les complotistes et antisémites liés à l’extrême droite gagnent en visibilité depuis plusieurs semaines. »

Et patati et patata, en concluant : « Le jour de l’acte X, des figures complotistes et antisémites et d’extrême droite se sont finalement données rendez vous… »

Le journal n’a vu que l’extrême droite car il ne voulait voir que cela !!!

L’article qui suit affirme que « Avant de débattre avec 600 maires, le président s’est attardé auprès des habitants de Saint-Sozy, montrant ainsi qu’il n’était pas reclus à l’Elysée ».

On voit la différence de traitement et on voit l’objectivité qu’a toujours affiché « Le Monde » du grand capital !!!

Nous avons cité « Le Monde » mais nous aurions pu aussi bien prendre « Le Parisien » ou « Ouest France » ou quelqu’autre média de presse, de radio ou, pire encore, de télé (et pas seulement le macroniste BFMTV !).

Comment les médias ont tenté de détruire l’image du mouvement social, d’en détourner le sens et d’en diminuer la portée

Pour « Le Monde », il y a bien moins de violences policières qu’on ne le croit !!!

« Le Parisien » a sa vérité sur la richesse et la pauvreté en France

Pour « Le Parisien », il y a beaucoup moins de milliardaires qu’on ne le croit !!!

Pour « Le Parisien », les gilets jaunes détruisent le commerce

Pour « Le Parisien », la France n’est pas si inégalitaire que le disent les gilets jaunes

Au passage, voici Ouest France

Pour France Info, les gilets jaunes ne sont pas le peuple

Pour « 20 minutes », le mouvement citoyen est facho ou manipulé

Pour « 20 minutes », le mouvement est dirigé par des « agitateurs »

Pour « 20 minutes », le mouvement n’a cessé de baisser

16 Messages de forum

  • Oter la mainmise des possédants sur le grand capital, c’est aussi leur retirer le pouvoir sur les médias et sur les institutions !!!

    Répondre à ce message

  • Dix milliardaires ont pris le contrôle d’une grande partie des médias français. Ces oligarques, venus du BTP, de l’armement, du luxe ou de la téléphonie, ont accaparé les grands quotidiens nationaux, les chaînes de télévision et les radios, pour asseoir leur influence. Avec à la clé, conflits d’intérêts, censures, pressions, licenciements, ingérence malsaine...

    Répondre à ce message

  • Pourquoi 10 milliardaires contrôlent-ils nos médias, notre information ? Pourquoi avoir de l’influence sur le journalisme et les journalistes ? Pourquoi de grands industriels milliardaires investissent-ils, souvent à perte, dans le secteur des médias ? Pour de l’influence pardi ! Posséder des quotidiens, des chaînes d’info, des radios ou des magazines permet de ménager des clients ou des partenaires bien mieux que la corruption ou le lobbying. Censurer un documentaire à charge contre un client, influencer le tiercé politique en commandant sondages sur sondages, voilà ce que permet la prise en main des médias.

    Répondre à ce message

  • Les grands canaux médiatiques susurrent à l’oreille de la manne fascisante. S’y déploient les murmures du danger prolétaire. De la "colère des gueux". Le pauvre ne sait plus où la pousser, cette colère. Alors il la crache. Il la montre. Il l’étend dehors - chaque samedi - depuis le mois de novembre 18. Il ne démord pas et les assauts des Forces de l’Ordre à son encontre encouragent sa révolte.

    Répondre à ce message

  • Qui sont ces 10 milliardaires qui possèdent les médias ?

    Ils sont cinq à faire partie du cercle des dix premières fortunes de France : Bernard Arnault, PDG du groupe de luxe LVMH (patron des Echos, du Parisien), Serge Dassault (Le Figaro), François Pinault (Le Point), Patrick Drahi, principal actionnaire de SFR (Libération, L’Express, BFM-TV, RMC), Vincent Bolloré (Canal+). On trouve ensuite Xavier Niel, patron de l’opérateur de téléphonie Free et 11ème fortune de France, qui s’est associé avec Pierre Bergé, héritier du couturier Yves Saint-Laurent, et avec le banquier Matthieu Pigasse, pour devenir propriétaire du groupe Le Monde (L’Obs, Télérama, La Vie...). Matthieu Pigasse possède également Radio Nova et l’hebdomadaire Les Inrocks.

    Martin Bouygues, 30ème fortune de France, est propriétaire du groupe TF1. La famille Mohn, qui contrôle le groupe allemand Bertelsmann, est propriétaire de M6, RTL, Gala, Femme actuelle, VSD, Capital,… Viennent ensuite Arnaud Lagardère, propriétaire d’Europe 1, Paris Match, du JDD, de Virgin radio, RFM, Télé 7 jours, et Marie-Odile Amaury, qui possède L’Equipe (et dont le groupe est, par l’une de ses filiales, organisateur du Tour de France notamment). Petite précision : ces deux derniers ne sont « que » millionnaires, avec tout de même une fortune évaluée entre 200 et 300 millions d’euros. A ce « Top 10 », on pourrait aussi ajouter la famille Bettencourt qui finance le journal ultra-libéral L’opinion. Ou le milliardaire d’origine libanaise Iskander Safa, 71ème fortune de France et propriétaire du très réac Valeurs actuelles.

    Répondre à ce message

  • Un média "gratuit" (pas de gratuité quand on fonctionne par la pub !!!) et pourri "20 Minutes" !!

    Prenons un seul exemplaire, celui du 28 janvier, au hasard !!!

    Pour saluer la manif des anti gilets jaunes que sont les "foulards rouges", ce torchon titre :

    "La majorité sort du silence" étant entendu que pour eux la majorité c’est les anti gilets jaunes !!!

    Sur ces foulards rouges, ce papier déclare : "ils appellent à la défense de la démocratie et des institutions". Pas la peine de demander si le torchon les soutien ou pas !!!

    Autre titre sur les gilets jaunes : "Ils ne sont pas le peuple" !!!

    C’est pas de l’information mais directement de la propagande !!!

    Encore un titre : "Non, Macron n’avait pas fait la promesse de zéro SDF" ! Et on défend Macron à fond !!!

    Encore un titre : "Une police municipale pour remettre de l’ordre à Paris"

    Et qui met le désordre pour 20 Minutes ? Mais les gilets jaunes bien entendu !!!

    Répondre à ce message

  • Macron, lui, trouve que les médias offrent trop d’importance aux "jojos en gilet jaune" qui sont reçus sur les plateaux télévisés "comme des ministres". Le malheureux, il en est à dire qu’il est d’accord avec les gilets jaunes pour améliorer la rétribution du travail, pour avoir l’oreille des médias !!!

    Répondre à ce message

  • Pour Macron, les médias sont encore des naïfs aux mains des gilets jaunes manipulateurs et il témoigne ainsi de son racisme selon lequel un gitan a des mots de gitan !!!

    "Le boxeur, la vidéo qu’il fait avant de se rendre, il a été briefé par un avocat d’extrême gauche. Ça se voit ! Le type, il n’a pas les mots d’un Gitan."

    Répondre à ce message

  • Le gouvernement français a demandé aux média d’internet de diminuer la fréquentation apparente des sites favorables aux gilets jaunes et diffusant leur point de vue et mêmes des articles d’informations de la presse sur ce thème !!!

    Répondre à ce message

  • Quand la bourgeoisie incitait Facebook à cesser de laisser les gilets jaunes se servir du web : lire ici

    Répondre à ce message

  • Les médias du pouvoir et des milliardaires sont plus que jamais en campagne pour faire croire que tout le mouvement des Gilets jaunes serait manipulé en dessous par l’extrême droite et C’EST COMPLETEMENT FAUX !!!!

    Répondre à ce message

  • Des Gilets jaunes se sont rendus le 8 février au siège social de Facebook à Paris pour protester contre la politique du réseau social concernant le mouvement, notamment ce qu’ils estiment être des « blocages » injustifiés de comptes.

    Par exemple, Facebook a fait sauter des pages du Facebook gilet jaune insurgé !!!

    Répondre à ce message

  • Les médias aimeraient bien faire croire que les manifestations et rassemblements de gilets jaunes seraient tous marqués par des affrontements entre extrême droite et extrême gauche mais C’EST DU FLAN !!!!

    Répondre à ce message

  • Facebook vient de reconnaître avoir négocié avec Macron la casse policière des messages des gilets jaunes au nom de "la lutte contre le harcèlement". Traduisez : interdit de harceler Macron et son Etat des milliardaires !!! Ses automatismes les réduisent, les suppriment, les rendent invisibles... Les médias du web ne sont plus libres, ils sont sous surveillance policière !!!

    Répondre à ce message

  • France Info a lancé un reportage prétendant prouver que les gilets jaunes sont complètement manipulés par les fascistes et il leur suffit de donner la parole à deux trois fascistes pour soi-disant le prouver et cette radio prétend organiser un débat pour casser l’image d’un média hostile aux gilets jaunes !!! Information = déformation, c’est vraiment ça son modèle. Et ces gens-là prétendent lutter contre "la théorie du comploté, eux qui diffusent tous les jours une théorie des gilets jaunes = complot de l’extrême droite !!!

    Répondre à ce message

  • Quid de la fameuse objectivité des médias ?!!!

    Le Parisien titre aujourd’hui que le peuple en a ras le bol des... gilets jaunes !!!

    Quelques jours avant la première mobilisation nationale des Gilets jaunes, le journaliste Jean Quatremer, correspondant à Bruxelles du quotidien Libération, avait par exemple qualifié le phénomène, sur son compte Twitter, de « mouvement de beaufs [...] largement d’extrême-droite », n’hésitant par ailleurs pas à multiplier les commentaires vindicatifs – parfois grossiers – face aux réactions d’indignation générées par son tweet.

    Le Monde du 8 janvier relève des « velléités insurrectionnelles choquantes ». « Il faut également mettre en garde les Gilets Jaunes eux-mêmes contre la complaisance active ou verbale dont ils peuvent faire preuve à l’égard de cette ultraviolence ». De même, il faudrait « fustiger les (ir)responsables politiques qui jouent avec le feu, attisent ce climat de haine et excusent, quand ils ne les justifient pas, ces agressions contre l’ordre républicain ».
    Pour Le Figaro du 7 janvier 2019, c’est d’une violence « mortifère » et « vénéneuse » dont il s’agit.

    Oui, ces médias sont vendus au grand capital !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0