English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Les nouvelles grandes manœuvres du pouvoir algérien en Kabylie et en (...)

Les nouvelles grandes manœuvres du pouvoir algérien en Kabylie et en Algérie

lundi 25 juin 2018, par Robert Paris

Les nouvelles grandes manœuvres du pouvoir algérien en Kabylie et en Algérie

Il est remarquable que tout parte de bruits, de rumeurs, de media, de paroles, de discours et pas de faits établis. Par exemple, le bruit selon lequel l’assemblée populaire nationale aurait rejeté un projet de loi visant à financer l’extension de tamazight dans le pays, ou encore le bruit que le MAK mobiliserait en masse pour une milice armée, et bien d’autres bruits de moindre envergure…

Mais l’initiative de la plupart des rumeurs provient non du mouvement MAK ou de la Kabylie, mais du pouvoir algérien lui-même. Depuis quelques temps, le pouvoir a commencé à lancer des ballons d’essai autour du MAK en Kabylie. Ce mouvement autonomiste et indépendantiste kabyle a tenté plusieurs fois de percer dans la région, sans avoir recueilli un soutien très important. On se souvient que son animateur et principal porte-parole, Ferhat Mehenni, avait d’abord affirmé dans le temps que le principal danger pour la Kabylie et l’Algérie serait la division au plus grand profit du pouvoir et de la dictature algérienne, et que l’autonomie n’était pas une perspective valable pour ensuite dire exactement l’inverse !!!

Ferhat Mehenni déclarait le 30 avril 2001 au journal français “ le Figaro ” : « Les Algériens doivent nous manifester leur solidarité pour briser notre isolement . (..) Je crains que l’indifférence n’accentue le sentiment d’abandon, et que les jeunes manifestants ne se cherchent une issue contraire à notre profond attachement à l’ensemble national. »

Eh bien, il semble maintenant que les classes possédantes fassent tout pour donner l’impression que le MAK aurait gagné en crédit, aurait des soutiens partout en Kabylie, développant dans tous les média des informations en ce sens, laissant entendre que les militants du MAK activeraient aux quatre coins de la Kabylie, seraient parfois arrêtés puis relâchés, seraient soutenus, auraient une popularité croissante, alors qu’on n’en voit nullement la réalité. Et c’est d’autant plus remarquable que le pouvoir et les média qui lancent ce type d’informations ne sont absolument pas suspects de soutien à la moindre autonomie en Kabylie, fût-elle seulement culturelle !!!

On est donc amené à se demander quelles peuvent bien être les grandes manœuvres des classes possédantes algériennes pour chercher ainsi à semer à nouveau la division entre la Kabylie et le reste du pays, pour détourner le peuple algérien de la colère sociale et politique qui monte, alors que la manne pétrolière se tarit et que les moyens du pouvoir pour calmer la révolte diminuent dangereusement !!!

Le pouvoir militaire, qui gouverne l’Algérie, se sert de cette prétendue « montée du MAK » pour un chantage contre le FFS en l’accusant de soutenir ce mouvement autonomiste. Il s’en sert également pour affirmer que la Kabylie serait devenue ainsi « la main de l’étranger », ou « le jeu des grandes puissances » traduisez de la France. Il s’en sert pour montrer au peuple algérien qu’il faut serrer les rangs aux côtés du pouvoir. Il s’en sert pour justifier des ratissages militaires de plus en plus nombreux et faire revenir les opérations armées en Kabylie.

Les partis officiels comme FLN et RND s’en servent pour se glorifier de sauver l’unité et la sécurité nationales alors qu’ils ne fon que se servir dans les caisses et rançonner la population !!!

Ils s’affirment ainsi être les rassembleurs du peuple algérien dont ils ne sont que les diviseurs !

En faisant semblant de combattre en premier le MAK, ils ne font que lui faire une publicité de grande ampleur, grossissant toute information le concernant, fût-ce dans le plus petit des villages dont ils n’ont jamais parlé !!!

A l’origine de tout ce brouhaha, un simple discours de Ferhat Mehenni, juste un peu plus provocateur que d’habitude et affirmant :

« J’appelle le peuple Kabyle à accepter de bonne grâce et en toute conscience la mise sur pied d’un corps de contrainte, d’une organisation de sécurité de la Kabylie. » « J’appelle la jeunesse à s’engager dans ce corps de contrainte et ce corps de sécurité ».

Il a précisé depuis que « le combat pour l’indépendance de la Kabylie doit rester pacifique et que le corps de contrainte appelé à mettre sur pied est loin d’être une milice ou un mouvement armé tel que interprété par certaines mauvaises langues. »

En somme, il s’agit seulement de quelques provocations verbales, d’un peu de démagogie poiticienne et le pouvoir s’en sert pour donner crédit au MAK d’être réellement capable de le mettre en pratique !!!

Tous avantages pour les classes possédantes algériennes que Mehenni se garde d’attaquer socialement en prétendant les attaquer sur le seul terrain de l’autonomie et de les présenter comme seulement des colons et pas des exploiteurs capitalistes !!!

Loin d’être un fer de lance de toutes les luttes de la Kabylie, sans parler de l’Algérie, Mehenni a toujours refusé de soutenir la radicalité de la lutte en Kabylie.

Le 8 septembre 2001, en plein explosion sociale en Kabylie et en Algérie, il affirmait que les “ les marches sont d’une utilité relative ” et que les grèves générales s’avèrent nuisibles pour les petits commerçants ”, il préconisait… “ l’attente de la Kabylie ”.

La stratégie d’attente en pleine explosion sociale, en pleine révolte générale, quelle combativité, quel radicalisme !!!

Et ils ne sont pas plus radicaux depuis. Ainsi, même quand une fraction de la jeunesse kabyle clame « Tamazight », le MAK répond :

« Ces derniers jours, dans une Kabylie en ébullition, la jeunesse kabyle est sortie dans les rues pour manifester, partiellement, son hostilité au vote des députés contre la généralisation de Tamaziɣt. Les leurrés de cette jeunesse scandaient … Tamaziɣt … Tamaziɣt … Tamaziɣt … sans peut-être s’en rendre compte qu’il s’agit là, pour l’occupant, de détourner le fleuve et de nous retarder dans notre avancée vers l’indépendance. La revendication de Tamaziɣt, qui fût notre combat pendant de longues années, ne peut plus être le cheval de bataille du pays kabyle et de ses enfants. »

De son côté, en lançant l’attaque… contre le MAK, le pouvoir fait preuve d’un faux courage, vu que l’adversaire n’a pas une envergure énorme, à part le bruit médiatique… Il peut ainsi lancer une opération de division en Kabylie en même temps qu’en Algérie et tout cela à partir d’une déclaration même pas beaucoup plus provocante que les précédentes d’un « leader » très peu soutenu en Kabylie !!!

La manœuvre est grossière mais on sait que cela n’a jamais arrêté les hommes du pouvoir algérien qui ne cherchent pas un brevet de finesse politique !!!

Ces derniers sont surtout craintifs des lendemains, alors que le pouvoir manque de crédibilité, que l’argent public va manquer, que la population est à bouts de colère, que tous les barrages contre la révolte sociale sont débordés…

Face à la menace sociale, d’une jonction de toutes les révoltes sociales et politiques, des ouvriers et des employés, des actifs, des chômeurs et des retraités, entre les médecins résidents, les enseignants, les agents d’Air Algérie, les travailleurs en retard de paiement, les retraités, et la jeunesse, le pouvoir agite l’épouvantail autonomiste !!!

La baisse de la rente pétrolière oblige l’État à recourir à une politique d’austérité – réduction des dépenses, suspension des subventions de produits de base, augmentation des prix et introduction de nouvelles taxes – des mesures qui frappent sévèrement les couches sociales pauvres et les classes moyennes.

La situation politique suscite également beaucoup d’inquiétudes des classes possédantes face à l’absence d’alternative, notamment à l’approche des élections présidentielles de 2019.

Les provocations ont donc de nombreuses raisons de ne pas en rester là et de menacer la Kabylie et l’Algérie d’un nouveau bain de sang orchestré par le pouvoir dictatorial et les classes possédantes qui se cachent derrière !!!

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0