English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Expulsion à Bagnolet

Expulsion à Bagnolet

jeudi 11 février 2010

Expulsion par -5° à Bagnolet

jeudi 11 février 2010 (07h17)

Actions et Luttes > Expulsion à Bagnolet > mercredi 10 février 2010 par : DAL

DAL / Droit Au Logement Expulsion au bulldozer à Bagnolet (93), 92 rue Victor Hugo :

* Environ 80 personnes, et quelques enfants ont été expulsé ce matin, par d’importantes forces de police.

L’immeuble est en cours de destruction avec les biens des occupants. Certains habitaient là depuis 10 ans. Il s’agissait d’un immeuble de logements, appartenant à la mairie de Bagnolet, qui selon certaines sources aurait été revendu récemment à une filiale du groupe Auchan pour construire des logements.

Aussitôt expulsés, les bulldozers se sont mis au travail, détruisant les biens des expulsés restés dans l’immeuble. L’huissier de justice présent sur les lieux a répondu que la mairie avait refusé de louer un garde meuble. Aucun inventaire des biens n’a été dressé, en violation avec le code des procédures civiles d’exécution qui régit le travail des huissiers de justice.

Le commissaire en charge d’exécuter l’expulsion a assisté à la destruction des bien sans broncher.

Devant être reçus par un adjoint au logement, les expulsés ont alors attendu en vain 2 heures sous la neige, devant la mairie de Bagnolet, puis ont été se mettre à l’abri dans un gymnase voisin, vers 15 h00.

Un responsable de la préfecture de Saint Denis dépêché sur place a fait évacuer la gymnase par les gardes mobiles à la demande du maire. Les expulsés à nouveau à la rue se sont rassemblés et remontent vers l’immeuble en cours de destruction.

Il s’agit d’un nouveau dérapage après celui du 25 rue de l’échiquier, Paris 10ème. Cette fois les autorités chargées de faire respecter la loi s’en affranchissent, et remettent en cause gravement les droits des personnes expulsées de leur logement.

Les expulsés sont en majorité des migrants d’Afrique de l’Ouest, des Français, et quelques sans papier. Des habitants de Bagnolet, des représentants de RESF et de la CIP sont sur place et apportent leur soutien.

Droit Au logement dénonce cette expulsion en plein hiver, qui une fois de plus piétine les droits des personnes vulnérables. Le DAL demande aux autorités :

* de prendre des mesures immédiates pour reloger les expulsés, si nécessaire par voie de réquisition, * de mener une enquête et sanctionner les responsables de cette destruction de biens injustifiée, * la régularisation des expulsés qui sont sans papier.

Droit Au Logement a été saisi sur ce dossier, lors d’un rassemblement en fin de matinée organisé pour soutenir les habitants d’un taudis sans toit, sans eau courante et sans électricité pour certains locataires, situé 35 rue Marie Anne Colombier.

2 Messages de forum

  • Expulsion à Bagnolet 13 février 2010 23:43, par F. Kletz

    Copie d’un message déjà publié :

    http://www.matierevolution.fr/spip.php?article737#forum3340

    Ce n’est pas nouveau que le PCF expulse des familles, des travailleurs.

    Ce parti se comporte en propriétaire capitaliste. Aucun prétexte ne justifie de raser une habitation, ni par -5°, ni en plein été.

    Le PCF est l’ennemi des travailleurs, et tous ceux qui acceptent ou justifient ce fait le sont également.

    Ce sont des travailleurs qui étaient logés dans ce bâtiment.

    Maintenant, ils dorment dehors, ont perdu leurs documents administratifs (fiches de paye, passeport) comme l’un d’entre eux expliquait à la radio ce matin.

    Il ne faut donc pas compter sur le PCF ni ses amis pour la révolution des travailleurs.

    « Expulsion par -5° à Bagnolet

    jeudi 11 février 2010 (07h17)

    Actions et Luttes > Expulsion à Bagnolet > mercredi 10 février 2010 par : DAL

    DAL / Droit Au Logement Expulsion au bulldozer à Bagnolet (93), 92 rue Victor Hugo :

    * Environ 80 personnes, et quelques enfants ont été expulsé ce matin, par d’importantes forces de police.

    L’immeuble est en cours de destruction avec les biens des occupants. Certains habitaient là depuis 10 ans. Il s’agissait d’un immeuble de logements, appartenant à la mairie de Bagnolet, qui selon certaines sources aurait été revendu récemment à une filiale du groupe Auchan pour construire des logements.

    Aussitôt expulsés, les bulldozers se sont mis au travail, détruisant les biens des expulsés restés dans l’immeuble. L’huissier de justice présent sur les lieux a répondu que la mairie avait refusé de louer un garde meuble. Aucun inventaire des biens n’a été dressé, en violation avec le code des procédures civiles d’exécution qui régit le travail des huissiers de justice.

    Le commissaire en charge d’exécuter l’expulsion a assisté à la destruction des bien sans broncher.

    Devant être reçus par un adjoint au logement, les expulsés ont alors attendu en vain 2 heures sous la neige, devant la mairie de Bagnolet, puis ont été se mettre à l’abri dans un gymnase voisin, vers 15 h00.

    Un responsable de la préfecture de Saint Denis dépêché sur place a fait évacuer la gymnase par les gardes mobiles à la demande du maire. Les expulsés à nouveau à la rue se sont rassemblés et remontent vers l’immeuble en cours de destruction.

    Il s’agit d’un nouveau dérapage après celui du 25 rue de l’échiquier, Paris 10ème. Cette fois les autorités chargées de faire respecter la loi s’en affranchissent, et remettent en cause gravement les droits des personnes expulsées de leur logement.

    Les expulsés sont en majorité des migrants d’Afrique de l’Ouest, des Français, et quelques sans papier. Des habitants de Bagnolet, des représentants de RESF et de la CIP sont sur place et apportent leur soutien.

    Droit Au logement dénonce cette expulsion en plein hiver, qui une fois de plus piétine les droits des personnes vulnérables. Le DAL demande aux autorités :

    * de prendre des mesures immédiates pour reloger les expulsés, si nécessaire par voie de réquisition, * de mener une enquête et sanctionner les responsables de cette destruction de biens injustifiée, * la régularisation des expulsés qui sont sans papier.

    Droit Au Logement a été saisi sur ce dossier, lors d’un rassemblement en fin de matinée organisé pour soutenir les habitants d’un taudis sans toit, sans eau courante et sans électricité pour certains locataires, situé 35 rue Marie Anne Colombier. »

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

    « 11/02/2010 à 07h12

    Expulsion dans un immeuble de Bagnolet, rasé au bulldozer

    L’association « Droit au Logement » parle « d’environ 80 habitants et quelques enfants expulsés au bulldozer ».

    Un immeuble appartenant à la mairie de Bagnolet (Seine-Saint-Denis), dans lequel vivaient de 22 à 80 personnes selon les sources, a été évacué par la police mercredi matin et détruit au bulldozer.

    L’immeuble, dans lequel squattaient 20 hommes et deux femmes, a été détruit au bulldozer pour éviter leur réinstallation, a indiqué une source policière à l’AFP. L’association Droit au logement (DAL) parle quant à elle « d’environ 80 habitants et quelques enfants expulsés au bulldozer ».

    « La police nationale est intervenue en application d’une demande de concours de la force publique sollicitée par le propriétaire, la mairie (à direction communiste, ndlr), auprès de la préfecture de Seine-Saint-Denis, en exécution d’une décision de justice », a précisé la source policière.

    La police était intervenue « il y a moins de trois semaines » pour une affaire de trafic de stupéfiants, a-t-elle poursuivi.

    La première procédure d’expulsion remontait à 2003. La mairie avait racheté l’immeuble en juin 2008, squatté depuis une quinzaine d’années selon la mairie, qui affirme avoir un projet de construction de logements sociaux à la place de cet immeuble.

    Le DAL dénonce les expulsions et « la destruction des biens des expulsés restés dans l’immeuble ». Il demande « le relogement des expulsés, une enquête et des sanctions pour les responsables de cette destruction de biens injustifiés ainsi que la régularisation des expulsés qui sont sans papier ».

    (Source AFP) »

    http://www.liberation.fr/societe/01...

    Répondre à ce message

  • Expulsion à PARIS, 17e 1er juin 2012 00:16

    http://www.demosphere.eu/node/30738

    vendredi 1er juin 2012 à 14h

    Lieu :Paris 17e

    devant la
    Mairie du 17e arrondissement
    16, rue des Batignolles
    Métro Rome ou Place-Clichy

    carte

    17 rdv pour ce lieu
    Action contre expulsions locatives
    Le logement, Occupons nous en !!

    http://www.demosphere.eu/node/30738

    Venons soutenir Cécile le 1er Juin 14H00 devant la mairie du XVIIème

    https://www.facebook.com/events/436...

    Soutenons Cécile. Stop aux expulsions !!

    tente-mdm.jpg

    Samedi 10 mars 2012 Eva Joly soutenait la manifestation contre les expulsions locatives à Bastille. Dans un communiqué de presse les verts déclaraient ceci :

    "Pas d’expulsion sans relogement".

    "Face à ce drame humain, il faut dans un premier temps, par décret, interdire de mettre des locataires à la rue sans relogement stable. Dans le même temps, en compensation, les propriétaires qui subissent des impayés de loyer doivent être indemnisés équitablement par l’Etat."

    Le 1er Juin comme des milliers d’autres, Cécile LAGARDE malgré ses efforts pour payer la plus grande partie possible de son loyer sera expulsable.

    Elle a décidé de ne pas se laisser faire et pour exiger un relogement, campera à partir du premier Juin 14H00 devant la mairie du XVIIème arrondissement.

    Aujourd’hui, une autre Cécile, ministre du logement peut mettre fin comme son parti le demandait il y a encore quelques semaines, aux expulsions sans relogement.

    Demandons à Mme DUFLOT le relogement de Cécile LAGARDE et de tous les autres.

    Soyons nombreux devant la mairie du XVIIéme arrondissement , Vendredi 1er Juin à 14 H00 pour une casserolade contre les expulsions. (métro Place de Clichy)

    Pour en savoir plus lire l’article sur le blog de Cécile.

    Histoire d’une expulsion au 1er juin 2012
    http://gazette13.over-blog.com/arti...
    Pour contacter Cécile : 06 10 24 15 40

    à vendredi, MAIRIE DU XVIIe
    le 1er Juin 2012 à 14H.

    Lien : http://www.demosphere.eu/node/30738
    Source : liste AG-IdF, reçu le 30 mai 16h
    Source : http://paris.reelledemocratie.net/n...

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0