English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > En Guadeloupe comme en Martinique la lutte continue contre covid et contre (...)

En Guadeloupe comme en Martinique la lutte continue contre covid et contre le pouvoir dictatorial et colonial se camouflant derrière la vaccination sanitaire

samedi 14 août 2021

Assez de la campagne massive visant à faire passer les victimes pour des responsables de la pandémie soi-disant par leur ignorance, par leurs peurs antiscientifiques, par leur refus de l’autorité et par leur complotisme !!

Et, ils persistent… Et, ils continuent… Et ils s’engouffrent dans l’absurdité, dans le mensonge, dans la manipulation, dans la stigmatisation de ceux qui depuis plus de 2 lanné tentent de comprendre, de se protéger, de survivre face à l’invasion du Covid-19.

Ils auraient pu entendre la rue, le peuple et s’interroger sur la justesse, la pertinence de leurs décisions, de leurs déclarations, de leurs lois et décrets.

Ils auraient pu se dire que leur confinement « républicain », leur emprisonnement social, éducationnel, culturel, économique, se révèlent à l’expérience, destructrice de toute humanité, de toute intelligence et ne réduit nullement la virulence du Covid-19, que l’on soit vacciné ou pas.

Seulement, nous ne sommes pas du même monde. En vrai, ceux qui ont, par leur vote à l’Assemblée Nationale et au Sénat, sacrifié sur l’autel des institutions dites démocratiques, du pouvoir politique et des pouvoirs financiers, nos libertés et nos droits fondamentaux individuels et collectifs, exécutent leur plan. Un schéma savamment concocté, destiné à faire de nous des zonbi seulement autorisés à consommer. Faire de nous un peuple entravé par toutes les pauvretés, incapable de se rebeller, de s’éduquer, de choisir, de dire ses choix.

Et maintenant qu’ils nous ont terrorisé, masqué, distancié, ils veulent nous marquer de force et contrôler le principal marqueur de notre individualité, notre ADN.

Quoiqu’ils puissent dire, c’est cela le sens de tout ce déploiement de moyens médiatiques et répressifs. Parce qu’e s’il s’agissait de nous protéger du Covid, ils nous auraient persuadés de changer notre alimentation, notre mode de vie de façon à nous prémunir des maladies qui tuent aujourd’hui plus que le Covid-19, comme les maladies cardio-vasculaires, l’insuffisance rénale chronique, l’hypertension, l’obésité, le diabète, etc…

Or nous aurions pu et aurions dû prendre un autre chemin, celui du renforcement de notre système immunitaire, du soutien de notre pharmacopée. Cela nous aurait permis de participer à la recherche. Nos soignants se seraient déployés dans les familles, dans les quartiers, dans les écoles, pour l’éducation et l’information en santé, en prévention, plutôt que d’attendre la Réserve sanitaire et le Dixmude. Simplement prendre le chemin de la vie.

TRAVAILLEURS, PEUPLE DE GUADELOUPE, AWA, NOU PA BRAK, NOU PA PÒK !

Ainsi donc, deux mondes s’opposent, et bien évidemment le nôtre, basé sur le respect de la vie et de la richesse humaine ne pourra que triompher.

NOU PA ZONBI…. Oui, avec les soignants et les sachants authentiques guadeloupéens, nous avons survécu au Zika, au Chikungunya, nous résistons à la dengue. Et s’agissant du chloredécone et des victimes du cancer de la prostate, de l’empoisonnement de nos terres, de nos rivières, de nos corps, konba-la angajé pour reprendre la main sur notre santé et défendre notre vie.

C’est donc ce rendez-vous de la lutte et de la résistance contre toutes les oppressions que nous avons initié les 17 et 24 Juillet dernier. Nous étions plusieurs milliers dans les rues de Pointe-à-Pitre, rassemblement témoin des plus de 80 % des Guadeloupéens qui défient leur projet funeste, qui défie les ROCHATTE, DENUX, COTELLON, soldats armés pour nous démouné.

LA LUTTE CONTINUE avec les victimes immédiates et futurs du « Vaksen », du Pass sanitaire, de l’obligation sanitaire, nouveau bracelet électronique.

LA LUTTE CONTINUE pour notre droit à la vie, pour notre droit de disposer librement de notre corps.

LA LUTTE CONTINUE pour montrer qu’il y a des traitements efficaces utilisés dans le monde et que la COVID n’est pas une fatalité.

LA LUTTE CONTINUE pour arracher une gestion différente de la crise qui prenne en compte nos réalités et nos contraintes, qui nous permette de mettre en valeur notre pharmacopée et qui déploie nos soignants si tout banzil Gwadloup.

LA LUTTE CONTINUE pour leur dire que ce sont eux les fossoyeurs de notre peuple, les diffuseurs du Covid-19, quand ils ont refusé de soigner les malades, quand ils ont hospitalisé dans la même chambre les patients Covid et les non Covid, quand ils projettent de nous injecter autant de vaccin que de variants de la Covid-19. LA LUTTE CONTINUE avec les travailleurs du public et du privé des hôpitaux, cliniques, commerce, hôtellerie etc… dont ils projettent de suspendre le contrat de travail et la rémunération dès Septembre 2021.

LA LUTTE CONTINUE avec les familles disloquées entre partisans résignés du « vaksen » et opposants à l’obligation vaccinale. LA LUTTE CONTINUE !!!

LA LUTTE CONTINUE avec aussi les parents qui sont angoissés à la seule idée d’inoculer ce produit non homologué, non identifié dans le corps de leurs enfants pour se conformer à l’obligation scolaire.

LA LUTTE CONTINUE avec les petits commerçants, les artistes, les évènementiels, et notamment les professionnels de santé libéraux, les travailleurs à domicile qui faute de se plier au macronisme devront déposer leur blouse et abandonner les 30% de Guadeloupéens de plus de 60 ans, qu’ils soignent et assistent tous les jours.

« LES PEUPLES NE RENONCENT JAMAIS À LA LUTTE, ILS Y SONT CONTRAINTS SEULEMENT, UN TEMPS, LE TEMPS POUR EUX DE SE RENFORCER, DE S’ORGANISER POUR Y RETOURNER »

TRAVAILLEURS, PEUPLE DE GUADELOUPE, JENN, RÈTRÈTÉ

Nous l’avons démontré au travers de notre courte histoire, LA RÉSISTANCE À L’OPPRESSION EST UN DROIT NATUREL. Nous avons toujours su nous lever devant les oppresseurs de tout acabit et leurs valets locaux et gagner de grandes batailles.

JÒDILA ANKÒ… NOUS, ORGANISATIONS SYNDICALES, POLITIQUES, ASSOCIATIONS CULTURELLES ET SPORTIVES, MOUVEMENTS DE CONSCIENCE, MOUVEMENTS DE RÉSISTANCE, SIGNATAIRES DE CET APPEL, NOUS AFFIRMONS QUE JAMAIS LEURS LOIS LIBERTICIDES, AUTORITAIRES, DÉSHUMANISANTES NE SERONT APPLICABLES EN GUADELOUPE.

EN AVANT POUR LA REVOLTE

12 Messages de forum

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0