English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > L’internet libre et démocratique est dangereux pour la bourgeoisie (...)

L’internet libre et démocratique est dangereux pour la bourgeoisie capitaliste en crise

jeudi 30 novembre 2017

L’internet libre et démocratique est dangereux pour la bourgeoisie capitaliste en crise

La liberté sur Internet est gravement attaquée. C’est la mesure de la guerre de l’information menée par la classe dirigeante…

Museler internet est un des pas de préparation de la bourgeoisie face à la crise mondiale, de la guerre contre les travailleurs, contre les peuples et pour la prochaine guerre mondiale…

La neutralité du net est menacée aux USA

La consultation publique libre est trompée

La censure de l’internet et les projets de guerre du gouvernement US

Le contrôle de l’accès public à Internet

Censuré !

Google admet qu’il y a une censure politique des résultats du moteur de recherche

Net neutrality and the drive to censor the internet

La cybercensure

Censure sur Internet, l’arme de répression du XXIème siècle

La contestation tunisienne muselée sur Internet

Le pouvoir chinois en guerre contre l’anonymat sur Internet

La loi sur le renseignement, un texte pour museler la contestation sociale

1 Message

  • Le régulateur américain des communications a mis fin jeudi au principe de "neutralité du net", l’accusant de freiner l’investissement et l’innovation, une décision qui attise les craintes d’un "internet à deux vitesses".

    Désormais, la FCC les autorise théoriquement à moduler la vitesse de débit internet à leur guise : les tenants de la "neutralité" craignent donc que ces opérateurs ne fassent payer plus cher pour un débit plus rapide, ou bloquent certains services leur faisant concurrence, comme la vidéo à la demande, la téléphonie par internet ou les moteurs de recherche.

    La FCC "donne les clés d’internet" à "une poignée d’entreprises multimilliardaires", a regretté pour sa part Mignon Clyburn, membre de la FCC qui a voté contre la décision.

    Avec cette décision, les FAI "auront le droit de (...) favoriser le trafic d’entreprises (qui ont les moyens de payer)" et celui "de laisser toutes les autres sur une voie lente et cahoteuse", a insisté Jessica Rosenworcel, l’autre membre de la FCC (qui compte cinq membres) opposé à la décision.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0