English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Les vaccins, c’est tout bon ? L’histoire des vaccins est aussi celle des (...)

Les vaccins, c’est tout bon ? L’histoire des vaccins est aussi celle des scandales…

jeudi 29 avril 2021

Les vaccins, c’est tout bon ? L’histoire des vaccins est aussi celle des scandales…

En 1994, la France lance une vaste campagne de vaccination contre l’hépatite B, infection du foie pouvant être mortelle. Cette vaccination massive a déclenché des maladies neurologiques telles que la sclérose en plaques, aboutissant à l’ouverture d’une enquête judiciaire d’ampleur nationale en 1998.

https://www.lemonde.fr/vous/article...

Vaccins et hépatite B

https://www.rolandsimion.org/la-vac...

Vaccins on nous aurait menti

Pourquoi nous a-t-on caché le fait que dans les mois qui ont suivi le lancement du 1er vaccin anti-polio en France en 1956, le nombre de cas de polio s’est multiplié par 6 ?

Pourquoi nous avait-on caché les mêmes multiplications de cas, lors des vaccinations de masse contre la variole aux Philippines en 1918, contre la Diphtérie en France en 1925, et plus récemment, contre la méningite en Afrique ?

Pourquoi 13 pensionnaires d’une maison de retraite de Lorraine, toutes vaccinées contre la grippe, sont elles mortes de la grippe en hiver 2005 ?

Pourquoi a-t-on oublié de nous dire que le chien qui avait mordu le petit alsacien vacciné par Pasteur, avait aussi mordu d’autres personnes du village qui ne furent ni vaccinées ni malades ?

https://blogavocat.fr/space/jean-pi...

Controverses multiples sur les risques de la vaccination

En décembre 1929, l’Hôpital de Lübeck (Allemagne) lance une campagne de vaccination des nouveau-nés contre la tuberculose, par le BCG (bacille de Calmette et Guérin) par voie orale dans le lait maternel. En quatre mois, 251 enfants sont vaccinés. Dans les mois qui suivent, on constate un nombre inhabituel de décès. Une enquête de surveillance est mise en place avec un suivi de trois ans des enfants vaccinés. En 1932, il est établi que 72 enfants (30 %) sont décédés de tuberculose, 127 (53 %) ont fait une tuberculose clinique ou radiologique avec guérison et 41 (17 %) n’ont eu aucun signe, sinon une conversion tuberculinique (virage de cuti, attendu après vaccination).

En 1992, l’OMS recommande aux États membres la vaccination universelle des enfants contre l’hépatite B. En juillet 1994, la France décide de proposer, dès la rentrée suivante, cette vaccination gratuite pour les enfants des classes de 6e. Ce programme scolaire est appuyé par une campagne intense de publicité (presse et télévision), non scientifiquement contrôlée et parfois dramatisante. En trois mois, près de 500 000 élèves sont vaccinés24, mais les objectifs initiaux sont dépassés, des millions de jeunes adultes se font vacciner chez leur médecin. Ils sont estimés à six ou sept millions durant la seule année 199525. Fin 1995, des cas de sclérose en plaques chez des personnes vaccinées sont notifiés et une controverse sur la responsabilité du vaccin dans l’apparition de la maladie éclate. Cent-six malades sont recensés en décembre 1996 et plus de mille en 2001, regroupés au sein de l’association REVAHB. La presse évoque alors un nouveau scandale sanitaire, du type de l’affaire du sang contaminé.

Des sels d’aluminium sont utilisés comme adjuvants dans de nombreux vaccins. Dans quelques cas, il a été rapporté des rougeurs, des irritations allergiques et des nodules au point d’injection, mais leur sûreté est démontrée depuis 1926. En 2005, un groupe international d’experts réuni pour tenter d’établir un consensus scientifique a estimé qu’ « il n’y a pas de données permettant de conclure » que les vaccins contenant de l’aluminium constituaient une menace de santé. La question de leur innocuité s’est posée en 2001, en France : les vaccins contenant des sels d’aluminium pourraient être à l’origine de myofasciite à macrophages, définie comme une lésion inflammatoire microscopique au point d’injection. Une synthèse des études épidémiologiques est réalisée en 2003 par l’expertise collective des trois agences françaises l’InVS, l’Afssa et l’Afssaps et détaille les effets de l’exposition à l’aluminium, en rappelant que hors vaccination, et même injecté à faible dose, « peut induire une accumulation à long terme des effets neurotoxiques ».

Le Conseil d’État a reconnu (en dernière instance de 8 affaires judiciaires) que « dans le dernier état des connaissances scientifiques, l’existence d’un lien de causalité entre une vaccination contenant un adjuvant aluminique et la combinaison de symptômes constitués notamment par une fatigue chronique, des douleurs articulaires et musculaires et des troubles cognitifs n’est pas exclue et revêt une probabilité suffisante pour que ce lien puisse, sous certaines conditions, être regardé comme établi ; que tel est le cas, lorsque la personne vaccinée, présentant des lésions musculaires de myofasciite à macrophages à l’emplacement des injections, est atteinte de tels symptômes ».

Le Gardasil est un vaccin contre le papillomavirus humain (HPV, responsable du cancer du col de l’utérus). Accueilli en 2006 comme une bonne nouvelle dans plusieurs pays, ce vaccin très utilisé aujourd’hui est une source de controverses. En effet des jeunes filles ont souffert, postérieurement à leur vaccination, de développement d’une maladie auto-immune comme la Sclérose en plaques (SEP) , mais aussi le Lupus par exemple. Des associations luttent pour obtenir un moratoire sur le Gardasil, il s’agit notamment de Revahb qui regroupe les victimes du vaccin contre l’hépatite B, E3M qui rassemble les personnes atteintes de myofasciite à macrophages et Amalyste, une association de patients souffrant des syndromes de Lyell et de Stevens-Johnson, ainsi que « les filles et la gardasil », une association dédiée. Fin 2014 au Kenya, l’association des médecins catholiques du Kenya a affirmé avoir trouvé un antigène, l’hormone chorionique gonadotrope humaine, qui provoquerait des fausses couches, dans un vaccin antitétanique injecté durant la campagne de vaccination soutenue par le gouvernement kényan.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Contr...

Vaccination de l’Afrique à la lomidine

https://www.cairn.info/journal-crit...

Vaccination contre la dengue

https://pratiques.fr/Anatomie-d-un-...

Le vaccin Gardasil

https://www.lexpress.fr/actualite/s...

L’opacité des contrats

https://www.lecho.be/economie-polit...

Le scandale du vaccin H1N1

https://www.liberation.fr/france/20...

https://fr.wikipedia.org/wiki/Vacci...)_de_2009

https://lexpansion.lexpress.fr/actu...

Le vaccin contre la grippe porcine

https://www.24heures.ch/echaudes-le...

Scandale des vaccins en Chine

https://www.lefigaro.fr/internation...

Vaccin polio en Afrique

https://www.lnr-dz.com/2020/09/08/u...

Les producteurs de vaccins

L’Américain Johnson & Johnson (J&J) a longtemps été entaché par des scandales portant sur son talc ou encore les produits opiacés.

Astrazeneca danger

https://www.matierevolution.fr/spip...

Vaccins et rougeole

https://www.matierevolution.fr/spip...

Vaccins et concurrence

https://www.matierevolution.fr/spip...

Vaccins et aluminium

https://www.matierevolution.fr/spip...

Vaccins et profits

Le rôle attribué aux vaccins dans la santé publique est très exagéré et faussement expliqué

https://www.matierevolution.fr/spip...

L’explosion des variants de covid est-elle spontanée ou provoquée par les vaccins et traitements antiviraux ?

https://www.matierevolution.fr/spip...

Hausse des épidémies et vaccinations

https://www.matierevolution.fr/spip...

Vaccins et stérilisations forcées

http://www.matierevolution.fr/spip....

Vaccinez-vous, disent les fervents de l’industrie pharmaceutique

https://www.matierevolution.fr/spip...

Sombres projets des vaccinateurs profiteurs

https://www.matierevolution.fr/spip...

Les labos pharmaceutiques tuent ?

https://www.matierevolution.fr/spip...

Profit capitaliste et santé publique sont incompatibles

https://www.matierevolution.fr/spip...

5 Messages de forum

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0