English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Buzyn, ancienne ministre de la santé pendant l’inaction totale du (...)

Buzyn, ancienne ministre de la santé pendant l’inaction totale du gouvernement face au virus, déclare qu’elle regrette, mais elle regrette quoi ?

mercredi 18 mars 2020

Buzyn, ancienne ministre de la santé pendant l’inaction totale du gouvernement face au virus, déclare qu’elle regrette, mais elle regrette quoi ?

De ne pas avoir pris en compte le danger ?

D’avoir menti à la population en disant qu’on avait tous les moyens de faire face à l’épidémie ?

De ne pas avoir produit des masques, des tests, des inhalateurs, des appareils respiratoires, du produit hydro-alcooliques ?

De ne pas avoir donné massivement des moyens matériels et en effectifs pour préparer l’hôpital public au choc en réparant ce qui avait été détruit du service public de santé ?

Pas du tout ! Elle regrette d’avoir lâché la proie pour l’ombre : son ministère pour une élection à la mairie de Paris, élection qui allait être reportée à… une date ultérieure !!

Interrogée dans les colonnes du Monde, l’ancienne ministre de la Santé explique qu’elle savait depuis le début qu’elle savait que le tsunami du coronavirus allait nous submerger et que Macron a décidé de ne pas le rendre public !!!

"Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous..."

Jean-Luc Mélenchon dans des propos relayés par BFMTV. "Malgré l’unité nationale, on ne peut se taire sur cette bombe : Agnès Buzyn admet donc que le gouvernement SAVAIT que l’épidémie allait être gravissime, et qu’il a tenté de faire comme si de rien n’était ?! Il faudra qu’ils rendent des comptes" ! Il démontre surtout qu’il a fait l’unité avec des pourris sous prétexte de coronavirus alors que ceux avec qui il fait l’unité se moquent de la santé de la population !!

Agnès Buzyn prédit "des milliers de morts" en soulignant que "l’hôpital va avoir besoin" d’elle. Alors, on crie : alerte ! Ni elle ni Macron ne sauveront l’hôpital public ni la santé publique !!!

Buzyn, ancienne ministre de la santé pendant l’inaction totale du gouvernement face au virus, déclare qu’elle regrette, mais elle regrette quoi ? Son poste ! Et, comme elle en veut à Macron de l’avoir choisie comme fusible, elle le dénonce !

3 Messages de forum

  • Agnès Buzyn le 24 janvier, parlant du coronavirus apparu en Chine : "Le risque d’importation de cas depuis Wuhan (…) est maintenant pratiquement nul (…) Le risque de propagation du coronavirus dans la population est très faible".

    Elle prétend cependant : "Le gouvernement a été pleinement à la hauteur des défis pour affronter le virus"

    Lire ici

    Buzyn le 22 janvier 2020 « Il n’y a pas de cas douteux en France »

    Lire ici

    "Nous sommes prêts" à affronter le virus, assure Agnès Buzyn, alors que la France s’est équipée d’un test permettant de détecter si un cas douteux est porteur du virus ou non en quelques heures.

    Lire ici

    "Ils sont testés régulièrement et sont négatifs." Agnès Buzyn rassure sur l’état de santé des Français rapatriés de Chine. Elle fait semblant d’ignorer l’existence de porteurs sains !!!

    Lire ici

    Et Buzyn ose encore nous menacer de milliers de morts…

    Lire ici

    Les aveux d’Agnès Buzyn sur la pandémie du coronavirus

    Lire ici

    Buzyn et Trump affirment maintenant qu’ils savaient avant tout le monde qu’il y aurait une pandémie : un peu plus ils chercheraient à faire croire, non seulement qu’ils ont menti et n’ont pas levé le petit doigt pour sauver la population, mais même qu’ils ne sont pas bien loin des producteurs du virus !!!

    Répondre à ce message

  • Le procès contre Philippe et Buzyn, gageons que la justice, implacable avec les Gilets jaunes et autres manifestants, va laisser trainer des années ou enterrer les plaintes en cours contre les criminels au pouvoir !!!

    Répondre à ce message

  • Je ne sais si Buzyn regrette quelque chose, mais l’État de la bourgeoisie la félicite avec une légion d’honneur.

    C’est dire que les mensonges au service d’une politique assassine auxquels et à laquelle elle a participé sont validés par l’Etat.

    C’est dire que l’Etat reconnaît ses services de manipulatrice, de menteuse, et de participation au laisser-faire de a propagation du virus et de toute la politique criminelle des différents gouvernements depuis au moins deux ans.

    Ce journal qui se prétend indépendant nous indique :

    « La prédécesseure d’Olivier Véran avait quitté son poste en février 2020, alors que la pandémie était en train de naître. La décision de lui attribuer la Légion d’Honneur pour la lutte contre le Covid semble paradoxale quand on sait qu’Agnès Buzyn est mise en examen pour "mise en danger de la vie d’autrui" depuis septembre 2021, dans ce même cadre. »

    Toute son indépendance est dans l’expression pseudo-objective, et donc tout en soutien : « semble paradoxale ». Il n’y a rien de paradoxal à ce que l’Etat assassin reconnaisse et honore celles et ceux qui servent ses plans criminels.

    Buzyn est honorée d’une légion qui reconnaît qu’elle a participé à mentir et laisser propager un virus dont l’utilisation hautement politique, économique et militaire sert à nous dire une chose. Nos ennemis de classe ainsi que leur Etat n’auront de cesse de nous rendre malades et/ou de nous faire mourir tant qu’ils resteront au pouvoir.

    Voilà le sens de cette légion d’honneur de la dictature républicaine à Delfraissy et Buzyn.

    https://www.lindependant.fr/2022/01...

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0