English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Sur les manifestations anti-Zemmour et soi-disant anti-fascistes

Sur les manifestations anti-Zemmour et soi-disant anti-fascistes

mercredi 15 décembre 2021, par Karob

ON NE PEUT PAS COMBATTRE LE FASCISME SANS COMBATTRE L’ÉTAT COLONIALISTE ET IMPÉRIALISTE QUI ÉCRASE LES PEUPLES DANS LE MONDE ET L’INSURRECTION POPULAIRE AUX ANTILLES !

Nous assistons depuis quelques semaines à de nombreux appels à manifester en France contre Zemmour ou contre les idées d’extrême droite, appels portés par les milieux syndicaux comme la CGT ou Solidaires liés à la gauche de gouvernement et soutenus par l’extrême gauche électoraliste et syndicaliste, c’est-à-dire réformiste.

On peut lire sur certains de ces appels que le fascisme est aux portes du pouvoir, niant ainsi la politique fasciste menée au plus haut niveau de l’État dès aujourd’hui ! Quel est donc alors cette politique qui permet d’embaucher toujours plus de policiers et de militaires, qui enrôle une partie de la population à des tâches de surveillance sur une autre partie de la population, met en place un système de surveillance généralisée, un passeport social suivant l’exemple de la Chine, qui une des pires dictatures contre le peuple travailleur ayant encore des Goulag, le tristement peu connu et dénoncé Laogaï, tend à faire des non-vaccinés des sous-citoyens, limite de plus en plus la libre circulation sur tout le territoire ? C’est bel et bien une politique de type fasciste qui est mise en place par Macron, celui qui a réhabilité Pétain !

Non le fascisme n’est pas aux portes du pouvoir, il est déjà au pouvoir ! Mais ceux-là même qui dénoncent Zemmour sont les premiers à répandre partout la fausse idée que la gouvernance de Macron n’est pas un fascisme mis en place sous couvert de lutte sanitaire contre Covid ! Ce sont les mêmes qui ont traité les manifestants anti-passe sanitaire de fachos, comme ils l’avaient fait trois plus tôt avec les Gilets Jaunes pour nuire à la contestation contre la politique sanitaire qui a pourtant permis de suspendre sans salaires des centaines de milliers de travailleurs ! Il fallait alors sauver la soi-disant politique scientifique du gouvernement Macron des hordes incultes de travailleurs ou du peuple sous la main mise de l’extrême droite, qui elle-même intervenait dans cette lutte pour la canaliser ! Bref les faux-frères ennemis, fascistes et réformistes, ont lutté… pour éviter que la vraie lutte devienne explosive et entraine la population comme aux Antilles en évitant de lier question sanitaire et question sociale !

Les mêmes ou une partie d’entre eux, au sein de la gauche ou de l’extrême gauche, bien souvent, pourtant n’hésitent pas à soutenir, sous couvert de lutte antiraciste et antifasciste, des courants de l’islam radical et politique liées notamment aux frères musulmans ou à des courants racialistes niant la lutte de classe !

Les mêmes qui, derrière des soutiens creux, à l’insurrection populaire aux Antilles ne font rien pour populariser et étendre l’insurrection à la métropole ! Pourtant c’est bien le gouvernement da Macron/Pétain qui écrase aujourd’hui le peuple, aux Antilles comme ailleurs (voir la répression guerrière des gilets jaunes) et non Zemmour ! C’est bien l’armée française au service de l’État Colonial et Impérialiste au service des Békés descendant des esclavagistes qui maintient l’ordre colonial parmi les masses pauvres et opprimées dans les Antilles, en Guyane ou en Nouelle Calédonie ! Le GIGN et l’armée française ne sont rien d’autre que le bras armé de l’extrême droite coloniale et fasciste aux Antilles !

Comment peut-on prétendre combattre les dangers futurs du fasciste Zemmour si on ne combat déjà pas les dangers immédiats du fascisme d’État aux Antilles ? Cette soi-disant lutte contre le fascisme de ces milieux-là n’est rien d’autre qu’un épouvantail pour sauver la démocratie bourgeoise et le soldat Macron faisant de Zemmour et de l’extrême droite le seul danger contre-révolutionnaire ! C’est vite oublier le rôle historique des réformistes dans la montée ou l’armement lui-même des fascistes comme en Allemagne en 1918 quand les sociaux-démocrates ont armé les corps francs ou la gauche française qui a armé, sous la présidence du Vichyste Mitterrand, les troupes fascistes du Hutu Power pendant le génocide au Rwanda en 1994 !

La pseudo-démocratie française mis en danger par le fasciste Zemmour est déjà une dictature fasciste dans le monde dans tous les pays ou l’armée Française intervient écrasant les peuples et maintenant des dictatures à la solde du 1% le plus riche en France, les grands milliardaires capitalistes !

Si ces milieux s’en prennent à Zemmour c’est avant tout pour sauver cette mascarade démocratique, ces élections et faire oublier leur abandon de la lutte insurrectionnelle aux Antilles qu’ils laissent écraser sous la botte de l’impérialisme français !

Leurs manifestations anti-Zemmour ne sont rien d’autre que la préparation à voter Macron contre Zemmour (ou Le Pen) au deuxième tour des présidentielles !

Leur ennemi, à ces gens-là, n’est pas le fascisme mais la révolution sociale ! Car ce n’est pas en interdisant Zemmour qu’on combattra le fascisme qui sévit déjà à la tête de l’Appareil d’État et au sein de l’Etat-Major militaire mais en liant la lutte contre le fascisme à la lutte pour la révolution ! Car c’est toute la société capitaliste qui sombre à l’échelle mondiale vers le fascisme, la barbarie et le risque de troisième guerre mondiale ! Le fascisme n’a d’autres but que de mettre aux pas les peuples en vue de la guerre, une guerre de classe mondiale contre les peuples ! Une troisième Guerre mondiale dont les racines plongent dans l’effondrement économique mondiale du capitalisme que ces gauches et extrêmes gauches refusent de voir ! Ce ne sera donc pas en sauvant la démocratie bourgeoise du fasciste Zemmour qu’on se protègera d’un fascisme qui advient déjà mais en liant bien cette lutte à la lutte sociale sur un terrain de classe ! Mais il est plus facile pour cette extrême gauche et gauche de manifester contre Zemmour que de soutenir le soulèvement aux Antilles contre l’État capitaliste dont ils participent !

Le seul moyen de combattre le fascisme est l’insurrection du peuple et la lutte révolutionnaire cad enlever tout le pouvoir aux classes dirigeantes en renversant leur État ! Mais cela suppose de défendre une politique révolutionnaire et l’auto-organisation des masses sur leurs lieux de vie et de travail et de former des Comités du Peuple et leur Fédération afin qu’ils prennent le pouvoir politique ! La meilleure voie dans la lutte contre le fascisme est donc de suivre la voie ouverte par le peuple aux Antilles, celle de l’insurrection populaire !

Mais de cela il n’est nullement question pour ces ceux qui appellent à ces manifestations !

Travailleurs du monde, Peuple Travailleur, si nous voulons lutter contre le fascisme manifestation d’un capitalisme décadent en plein décrépitude et la marche à la guerre mondiale, rompons avec le réformisme de la gauche gouvernementale, des appareils syndicaux et leur cache sexe d’extrême gauche ! Rompons avec l’électoralisme et la démocratie bourgeoise à laquelle tous participent et reconnaissent ! Formons nos comités, fédérons-nous et prenons le pouvoir !

Seule la révolution sociale victorieuse peut écraser le fascisme !

1 Message

  • Sur ce thème,Philippe Poutou, dans son appel du 10 décembre, s’adresse aux organisations politico-syndicales de gauche :

    https://nouveaupartianticapitaliste...

    On en appelle donc à l’ensemble des organisations militantes, politiques, syndicales, associatives, des collectifs, des forces militantes de gauche, des forces militantes du mouvement social, à se retrouver et à discuter concrètement des formes que peut prendre la riposte contre les idées réactionnaires, contre le fascisme.

    Qu’un social-démocrate de gauche s’exprime dans ces termes, c’est normal. Mais qu’une tendance comme la Fraction l’Etincelle du NPA, qui se réclame du Trotskysme, valide cette politique anti-fasciste est une n-ième reculade de ce courant. C’est très loin d’une véritable politique de Front Unique.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0