English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Prise de parole, Gilets jaunes Poitiers, samedi 14 août :

Prise de parole, Gilets jaunes Poitiers, samedi 14 août :

dimanche 15 août 2021, par Robert Paris

Prise de parole, Gilets jaunes Poitiers, samedi 14 août :

Depuis plus de 3 semaines nous battons le pavé pour dénoncer l’obligation vaccinale et le pass-sanitaire qui remettent en cause des libertés publiques fondamentales ! Pour nous faire accepter ces politiques on nous vend en échange un retour à la vie d’avant ! Mais c’est un mensonge qui ne sera ni le premier ni le dernier !Ce gouvernement fabrique mensonges sur mensonges !

Leur dernier ? Répéter à l’envie que ce sont très majoritairement des non-vaccinés qui sont admis à l’hôpital en ce moment sous entendant en même temps que c’est eux les responsables de la diffusion du virus ! Sauf que seul 7% des admis avait un schéma vaccinal complet à l’époque ! Normal que les non vaccinés soient majoritaires ! Pourtant les chiffres dans d’autres pays montrent, malgré une vaccination de masse, que l’épidémie serait à nouveau à la hausse avec notamment les variants !

Cette propagande se cache notamment derrière l’autorité de médecins et scientifiques enrôlés comme mercenaires de l’État et des labos ! Une expérience de Milgram à grande échelle en quelque sorte ! Depuis le début Covid 19 est instrumentalisé à des fins politique ! Aussi est-il difficile de savoir la réalité de la pandémie ! D’autant plus que l’OMS a modifié la définition du mot pandémie sous l’influence de l’industrie pharmaceutique !On peut aujourd’hui déclarer une pandémie sans malades et sans décès. Le taux d’incidence a subi lui aussi des changements ! Alors que pour la grippe saisonnière l’incidence est de 250 pour 100.000 habitants pour parler d’épidémie, il est de 50 pour Covid 19 !

Cette propagande basée sur la peur, la psychose et la sidération relayée avec l’aval de tous les partis politiques n’a eu d’autres buts l’année dernière que de nous persuader d’accepter leur confinement meurtrier qui a tout confiné comme nos libertés publiques et la petite production ou le petit commerce alors que les grands centres de productions capitalistes n’ont jamais été fermés alors que bien non essentiel comme l’industrie d’armement, l’automobile ou l’aéronautique !Et aujourd’hui, cette propagande nous on vend un retour à la liberté avec le pass mais une liberté sous surveillance constante !

Derrière leurs attaques se cachent une guerre de classe ! L’ennemi n’est pas Covid mais le peuple travailleur avec ou sans emploi ! Et cette guerre a commencé par une guerre sanitaire car leur système économique s’est effondré et ne repartira pas !Les bourses peuvent caracoler au plus haut, comme le reste c’est une fake news ! Entre eux, ils parlent déjà d’un krach boursier annoncé pour l’automne et qui pourrait mettre à terre tout l’édifice ! Les milliards donnés aux capitalistes ont permis de maintenir fictivement l’économie pour gagner du temps !

L’effondrement du capitalisme c’est l’anéantissement de tous ce qui nous reste de droits sociaux, de droits fondamentaux comme nous soigner, nous loger, nous nourrir, ou ce qui reste de libertés publiques. Ils n’ont même plus une vie d’esclave à nous offrir ! Le peu que nous avions, ils l’enterrent ! Ils savent que cela ne peut déboucher que sur des explosions révolutionnaires !

Le pass-sanitaire et la vaccination de masse ne sont que des moyens d’aller vers le totalitarisme pour se prémunir du chaos à venir et maintenir leur domination !Et comme la police et l’armée ne saurait suffire, Ils cherchent à enrôler une partie de la population contre une autre en en faisant les futurs forces fascistes pour écraser la fraction du peuple qui a commencé à se soulever ! Ils savent que de ces soulèvements peuvent naitre des révolutions qui balaient leur société !Et c’est ce qui les effraie vraiment ! Historiquement les classes dirigeantes ont toujours réglé le risque révolutionnaire par des guerres et voire des guerres mondiales quand leur système de domination mondiale vacillait !

Voilà pourquoi on peut rapprocher la propagande virale actuelle de celle de la Première Guerre mondiale ! Deux périodes historiques toutes deux caractérisées par le recours massif à la propagande. Dans les deux contextes, les États ont érigé le despotisme en mode de gouvernance pour terroriser les populations par des lois liberticides et des atmosphères apocalyptiques pour nous amener à la guerre mondiale au plus grand bénéfice des capitalistes et de leur domination de classe !

Et c’est là que leur virus est leur meilleur allié.

On nous cause matin, midi et soir de Covid, MAIS personne ne parlede l’état-major qui a discrètement mis en place des groupes de travail chargés d’analyser la capacité du pays à faire face à un conflit de haute intensité, y compris la question de savoir nous sommes “prêts à accepter un niveau de pertes que nous n’avons plus connu depuis la Seconde Guerre mondiale” !

Ce ne sera pas en nous repliant sur nous même, en nous divisant sur des bases nationales, religieuses, de sexe, de corporation que nous pourrons faire face à cette guerre ! ce sont tous les peuples qui sont attaqués dans le monde ! Dans cette guerre, nous trouverons des alliés parmi les autres peuples travailleurs auxquels on veut nous opposer car eux aussi sont attaqués !

Si on veut leur faire mordre la poussière, il y a urgence à nous organiser, à nous unir pour frapper tous ensemble contre toutes les attaques actuelles et à venir ! Nous avons des divergences d’opinions mais nous sommes tous d’accord que c’est notre existence même qui est en danger. Nous devons dès aujourd’hui nous organiser et proposons une réunion à tous ceux qui le veulent ce soir à 17 h, pour monter un comité d’organisation de lutte à Poitiers pour le peuple et par le peuple.

L’une des premières tâches d’un tel comité en lien avec les soignants serait de faire connaître la réalité de l’épidémie dans les hôpitaux et permettre le débat le plus large avec les scientifiques non inféodés à l’Etat et aux labos afin que le peuple décide lui-même de sa politique sanitaire !

Les faire reculer, ne devra pas nous faire oublier l’horizon stratégique de notre lutte : renverser les classer dirigeantes pour imposer la souveraineté du peuple travailleur organisé en comité de base sur ses lieux de vie et de travail ! C’est au peuple de se diriger s’il veut être libre ! Et la liberté ne se quémande pas, ne se donne pas ! Elle s’arrache par la révolution sociale !

2 Messages de forum

  • Pourvu que des centaines de prise de parole comme celle ci, des centaines de petits torrents, convergent partout dans les rues, dans les usines, les quartiers pour alimenter le fleuve de la conscience que la lutte de classes n’est pas du tout à sens unique et que nous pouvons encore empêcher les guerres civiles et autres fascismes , en s’organisant indépendamment du pouvoir d’Etat ,des multinationales et de leurs avocats politiques et syndicalistes.
    Nous ne cherchons aucun sauveur, aucun dieu, aucun tribun. Nous ne cherchons pas un ennemi dans un quelconque complot "étranger hors des frontières". Nous voulons abattre un système définitivement anti social car non , en France , personne de la classe des prolétaires, n’est privilégié car la sécu lui paye 2 doses de vaccins. Oui la sécu rechigne à rembourser de simples médicaments utiles depuis des dizaines d’années. La sécu dérembourse tellement qu’il n’est plus possible de se soigner si on n’a pas de mutuelle complémentaire que nous payons tous les mois chers et encore plus arrivé à la retraite.
    La propangande actuelle du pouvoir et des classes dirigeantes , est qu’en France nous nous posons des problèmes de riches car nous avons la chance d’avoir accès gratuitement aux soins ! quel mensonge de dire cela alors que l’Etat avec le gouvernement n’a jamais cessé de détruire l’hopital public pendant Covid en 2020 en fermant des lits par exemple .
    L’Etat a toujours été du coté des capitalistes et actuellement il travaille main dans la main avec les labos mais pas que...avec toute l’industrie et les multinationales a qui ils donnent des milliards depuis le début de la pandémie ...pour mieux virer les travailleurs !
    Au mieux nos patrons nous font les poches et s’attaquent aux salaires, aux primes etc...voilà notre ennemi commun et non pas l’inverse notre chance !
    L’union nationale soutenu par tous les partis et syndicats depuis plus d’un an , ressemble effectivement à une autre en 1914 ou 1939...et ce gouvernement à celui de Vichy version collaboration ouverte avec les capitalistes pour nous en faire baver.
    Une minorité de salarié en vient à se raccrocher à l’idée que le patron fait ce qu’il peut pour sauver les emplois...mais cette idée n’est pas celle des travailleurs en général car depuis plus d’un an , celle ci est défendu coute que coute par nos syndicats dans tout leur médias, dans les accords signés avec petits et grands PDG, dans leurs déclarations et surtout le fait d’isoler depuis des décénies toutes les luttes des travailleurs sous prétexte de s’interesser "juste à la boite".
    Mais cela revient à laisser le patron s’occuper de notre vie sociale et quoi de mieux quand ces patrons ou (syndicalistes) deviennent des responsables politiques & ministériels !
    La propagande réformiste devient complètement réactionnaire dans la période actuelle. Les mouvements autonomes et les travailleurs révoltés qui manifestent sont systèmatiquement dénoncés comme complotistes voire d’extrème droite par tous ces réformistes et mêmes des prétendus révolutionnaires communistes trotkystes comme le mouvement d’arlette Laguiller !
    Ces activistes syndicalistes n’arrivent même plus à voir la colère, l’auto organisation des travailleurs ...sous prétexte qu’eux même ne voient plus que de la démoralisation parmi les mouvements syndicaux .
    Mais n’en déplaise à ces moralistes, la classe ouvrière est bien vivante et elle bat le pavé, s’exprime, conteste au quotidien ces conditions de travail et de vie. Par contre les tentatives de créer des réseaux indépendants sont systématiquement dénoncés et combattus (comme les gilets jaunes) par toutes les vieilles institutions syndicales, associatives,politiques réformistes ou stalinienne.
    L’extrème droite se démarque bien évidemment aussi de ces nouveaux mouvements sociaux prolétariens qui lie la petite bourgeoisie à la classe ouvrière ..les sans papiers, les soignants auto organisés, les jeunes révoltés par les injustices policières, des cheminots sans étiquettes syndicales, des gilets jaunes sont par exemple la nouvelle alliance qui font trembler la bourgeoisie, la grande, celle de gauche comme celle de droite ou d’extrème droite. L’extrème gauche elle, tremble de trop se remettre en question mais les temps changent et plus que des fissures apparaissent, des failles s’ouvrent sous les pieds rougis de marcher à l’aveugle, perdus dans un monde qui s’éffondre toujours plus vite. Ami , il est temps de tout remettre à plat et les croyances dans ce vieux monde en premier.
    Hier le "virus" c’était pour reprendre des déclarations médiatisées le travailleur polonais, chinois, mexicain ou iranien car il concurrençait déloyalement le travailleur français...
    Mais le vaccin contre le poison nationaliste et réformiste se trouvait encore dans nos principes de classes...enfin presque car les déclarations d’un Mercier en 2012 pendant la lutte contre les licenciements à PSA, montrent QUE LES PRINCIPES PEUVENT AUSSI VOLER EN ECLATS A FORCE DE NE PAS ETRE APPLIQUER ; les syndicats et les pratiques syndicales actuelles sont des écoles de collaboration avec les patrons et les Etats . Resister à cela n’est pas une mince affaire et beaucoup de militants syndicaux préfèrent démissionner . La vie syndicale a été réduit à néant...par les directions syndicales qui ne veulent plus du tout être contrôlés par les salariés .La vie politique prolétarienne a repris avec le mouvement des GJ et ils a repris dans de nombreux secteurs salariés par l’auto organisation à petite échelle. Des mouvements révolutionnaires renaissent partout sur toute la planète car depuis 2008 , l’insécurité sociale a explosé, le niveau de vie et les conditions de travail se sont dégradés dans des proportions inconnues pour la plupart d’entre nous. La misère est généralisée dans des villes ou des palais continuent de se construire. Des milliardaires partent dans l’espace alors que des travailleurs meurent tous les jours à cause des lois économiques qui détruisent notre planète.
    Le vaccin est un leurre quand on met des médecins en prison et qu’on laisse des empoisonneurs capitalistes aux manettes !
    Le but des classes dirigeantes est bien de nous diviser au plus profond de nos familles, amis et collègues.
    La classe ouvrière ne doit pas tomber dans ce panneau et ne rien céder aux hypocrites et faux amis , qui décrêtent Covid comme une raison suffisante pour céder aux sirènes des profiteurs et déclarer le travailleur comme un loup pour son frère de classe.
    Mama Jones perdit son mari et ses quatre enfants, victimes d’une épidémie de fièvre jaune dans le Tennessee, en 1867. À la suite Elle déclare : « Les victimes étaient avant tout les pauvres et les travailleurs. Les riches pouvaient quitter la ville »
    Dans son autobiographie3, elle décrit ainsi le travail des enfants dans une filature de coton, en 1906 : « Petites filles et petits garçons, pieds nus, allaient et venaient entre les rangées de broches interminables, ils approchaient des machines leurs petites mains décharnées pour renouer les fils cassés. Ils rampaient sous les machines pour les huiler. Jour et nuit, nuit et jour, ils changeaient les broches. Des petits enfants de six ans, aux visages de vieux de soixante ans, faisaient leurs huit heures par jour pour dix cents. Quand ils s’endormaient, on leur lançait de l’eau froide à la figure et la voix du directeur tonnait par-dessus le fracas incessant des machines »6. De ce fait, elle considère : «  Hors le renversement complet du système capitaliste, je ne vois aucune solution. Et selon moi, le père qui vote pour la perpétuation de ce système est tout autant un meurtrier que s’il prenait un pistolet pour tuer ses propres enfants »2
    Accusée par un sénateur d’être « la grand-mère de tous les agitateurs », elle répondit, d’une façon tout à fait caractéristique de sa personnalité, qu’elle espérait bien vivre assez longtemps pour devenir l’arrière-grand-mère de tous les agitateurs. Un de ses juges déclare également qu’elle est la femme la plus dangereuse d’Amérique.

    Répondre à ce message

  • Des agressions ont eu lieu ce samedi 21 août dans une manifestation.

    Deux syndicalistes ont été frappés et nettement amochés par des militants de l’ex-groupe génération identitaire.

    Face aux agressions dans les manifestations, il est urgent de créer des comités de défense des manifestants et des équipes qui se consacrent aux services d’ordre des manifestations.

    Alors que ce sont les fahcos qui s’en prennent aux syndicalistes. Les syndicalistes, eux, viennent en manif alors que leurs propres syndicats n’appellent pas à ces manifs. Nous ne pouvons donc compter que sur nous-mêmes pour nous défendre.

    C’est en étant organisés que nous pourrons nous défendre contre les agressions de tous ordres, agressions fascistes ou autres exaspérations comme les forçages de voiture dans les cortèges.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0