English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Les prétendus "sauveurs" qui nous plantent un couteau dans le (...)

Les prétendus "sauveurs" qui nous plantent un couteau dans le dos

lundi 22 mars 2021, par Robert Paris

Ceux qui prétendent nous sauver de la catastrophe ne font que nous planter un couteau dans le dos !

Les « sauveurs » se multiplient en proportion des catastrophes qui frappent l’humanité en cette période de fin du monde capitaliste. Plus les plaies sont nombreuses, plus on nous propose de remèdes miracles et plus les désillusions sont fortes. Il y a les gouvernants, les dirigeants politiques, associatifs, sociaux, scientifiques (ou dissimulant leur rôle bureaucratique et étatique derrière la science), syndicaux et autres, sans oublier les dirigeants des médias et des religions, tous les responsables de la société et surtout tous ses grands propriétaires de capitaux, d’entreprises, d’établissements bancaires et financiers, sa classe exploiteuse, ses appareils étatiques, militaires, policiers, administratifs… Et tous la ramènent lourdement. Il faut les écouter tous les jours, parader, on a fait ceci, on va faire cela, on fait face à la situation, on a les bons gestes, les bonnes réponses, on raisonne bien sur la pandémie, sur la crise, sur les malheurs de l’humanité et de l’économie, on fait tout ce qu’il faut et on sait ce qu’il faut faire.

Et que se passe-t-il alors que tous nos sauveurs sont à l’oeuvre ? La pandémie progresse, le chômage progresse, les licenciements progressent, les fermetures d’entreprises progressent, la violence antisociale progresse dans tous les domaines ! Pas dans un pays ni dans quelques pays, mais dans le monde entier, quels que soient les gouvernants !

Leurs solutions, c’est du pipeau !

Nous ne prenons ici que l’exemple de la France justement parce que ce n’est en rien un exemple, mais tout à fait significatif de ce qui se passe partout dans le monde !

Les prétendues mesures anti-covid des gouvernants comme Macron, c’est du grand n’importe quoi. On nous avait dit que l’Allemagne était exemplaire en termes de mesures et elle est l’une des plus frappées par une hausse exponentielle de la pandémie ! Le gouvernement français, lui, démontre clairement qu’il fait n’importe quoi. Le simple incident de son attestation de déplacement dérogatoire des zones « confinées » le démontre, avec des kilomètres autorisés complètement pipeau suivant qu’on a un chien ou pas, par exemple. Faire passer le couvre-feu de 18H à 19H alors qu’on reconfine en dit long aussi sur le caractère purement arbitraire de ces mesures pseudo-scientifiques.

Mais ce n’est pas seulement de l’incompétence ni du j’menfoutisme bureaucratiques. Les gouvernants du monde capitaliste ne font pas seulement du mépris de l’intérêt des populations. Ils font le contraire de ce qui serait logique pour bloquer une pandémie. Par exemple, ils refusent de couper immédiatement les voyages avec l’Angleterre dès qu’on apprend l’apparition du variant anglais ! Dès lors, parler de confinement est de la comédie.

L’exemple des soignants de l’hôpital public qu’on désigne du doigt parce qu’ils ne veulent se faire vacciner alors qu’on ne leur donne aucun moyen supplémentaire pour faire face à la catastrophe en dit long.

Quant à faire pression de manière exagérée sur la population (le passeport vaccination par exemple) pour qu’elle se vaccine, c’est clairement une preuve qu’ils veulent, sans oser le dire, atteindre ce qu’ils appellent « l’immunité collective », c’est-à-dire qu’une fraction importante de la population ait été en contact avec le covid. Or plusieurs pays ont mené systématiquement cette politique comme la Suède et ont dû reconnaitre que c’était un fiasco. Cela ne les empêche pas de poursuivre cette politique, comme de continuer à utiliser des vaccins qui, au mieux, ne sont pas au point et sont dangereux. Cela signifie que leurs vraies motivations ne visent pas à nous protéger de la pandémie mais à protéger leur propre système de domination du virus de la révolution sociale.

Ils font semblant de tâtonner, d’être hésitants ou incompétents, de ne pas savoir, mais en fait ils savent que covid, c’est la meilleure manière de cacher la mort de leur système et d’empêcher le peuple travailleur de préparer un autre avenir…

Tous ces gens-là nous ont beaucoup dit que leurs mesures allaient être un petit sacrifice momentané pour préserver l’essentiel, un peu nuire à nos libertés mais beaucoup profiter à notre santé et à nos emplois, à l’économie, au maintien de la vie sociale… On voit que c’est tout le contraire qui se produit. Ces mesures ne nuisent à nos libertés que pour mieux casser l’essentiel, nos emplois, notre vie à nous !

La seule chose, confinement ou pas, qui est réellement interdite, et avec des moyens d’Etat pour l’interdire, c’est de manifester, c’est de s’exprimer, c’est de dénoncer la classe dirigeante, c’est de chercher à changer la société !!!

D’ailleurs, il n’y a ni vrai confinement ni vrai déconfinement ! Les deux sont des politiques factices. Un plein confinement, les transports en commun ont le droit de réduire leur offre de transport et d’entasser les passagers sur certaines lignes et à certaines heures ! En plein confinement, les activités industrielles ont le droit d’imposer un travail sans distance barrière et même parfois sans masque ! En plein confinement, des grandes surfaces avaient continué à fonctionner pendant que des petits commerces étaient contraints de fermer !!!

Le cas des écoles est particulièrement remarquable. Le gouvernement n’a cessé de dire qu’il voulait les garder ouvertes dans l’intérêt des enfants mais il a toujours été évident que le patronat exigeait que les écoles restent ouvertes pour disposer des salariés qu’il voulait exploiter sur place, en particulier des ouvriers de production et de leur encadrement. Sinon, cela voulait dire mettre à l’arrêt la machine de production, ce qui ne peut se produire que par la faillite de l’entreprise.

L’intérêt des enfants est mis en avant par les gouvernants mais ils s’en moquent à l’évidence. Ils ont commencé par prétendre que les enfants ne pouvaient pas attraper le covid-19 puis que l’on allait prendre des mesures pour qu’ils ne risquent pas trop de l’attraper, pour finir par supprimer progressivement leurs propres mesures. Par exemple, au début, on fermait une classe dès qu’un cas y était signalé, et même un « cas contact ». Il n’en est plus question. Certaines classes et écoles ont eu des clusters pendant plusieurs jours avant de se décider à fermer ! L’exemple des cantines est édifiant : elles sont toutes des menaces permanentes de cluster et les gouvernants discutent encore et encore sur comment… ne pas les fermer !!!

L’intérêt pédagogique des enfants, de la part de gens qui n’ont cessé de diminuer les effectifs et la formation des maîtres, de diminuer le niveau d’enseignement, d’augmenter les effectifs des classes, tu parles d’un gros mensonge !!!

Ils déclarent qu’ils vont « sauver l’école », comme ils affirment « sauver l’emploi », « sauver l’entreprise », « sauver la recherche », « sauver l’université ».

Et elles sont toujours bizarres leurs mesures pour nous « sauver », dans tous ces domaines comme dans les autres, dans tous les domaines de la vie sociale !!!

Bizarre ? Oui, par exemple c’est bizarre de financer même les entreprises qui suppriment des emplois si on veut sauver les emplois ! Oui, c’est bizarre de sauver la recherche et l’université en produisant un nouveau programme de dépenses en réduction massive dans ce domaine. Oui, c’est bizarre de sauver l’activité économique en distribuant des milliers de milliards à la finance qui ne produit rien, investit le moins possible dans la production, et fait fortune en spéculant sur… la chute économique !!!

Et dans le domaine de la pandémie et de la soi-disant lutte contre elle, tout est plus que bizarre dans la politique des gouvernants : suspect, pour ne pas dire criminel !!!

Criminel par exemple de continuer à imposer la vaccination à l’Astrazeneca (dit d’Oxford mais acheté par Bill Gates, le grand maître de la vaccination mondiale et même des profits mondiaux sur la santé). Criminel d’imposer à un hôpital public sans aucun moyen supplémentaire, ni humain ni matériel, de supporter tout le poids de la pandémie, quitte à sacrifier les autres malades. Criminel de laisser à l’abandon les personnes âgées auxquelles on ne s’intéresse que pour leur imposer la vaccination si elles ne veulent pas être enfermées, traitées elles-mêmes comme des criminelles !!!

Criminel d’affirmer qu’une personne vaccinée ne risque quasiment rien alors que l’effet d’une vaccination est seulement de développer des anticorps mais que ceux-ci ne durent pas éternellement et ne sont pas forcément capables de combattre une nouvelle fois le virus ou ses variants. Alors aussi que ces anticorps du covid sont eux-mêmes mortels, comme Astrazeneca l’a bien montré !!! Criminel d’affirmer que la seule vaccination peut tuer une pandémie alors que personne n’a jamais assisté dans l’Histoire à une chose pareille. Criminel aussi de diffuser des « informations » scientifiques sur l’efficacité des vaccins en général comme si c’était la même chose de combattre un virus et un autre, ou de combattre un virus et un microbe. Criminel de ne pas dire aux gens que les asymptomatiques ne sont pas forcément des personnes saines et qu’ils peuvent parfaitement propager la maladie. Criminel de ne pas expliquer que les enfants peuvent ne pas être malades et diffuser massivement la maladie. Criminel de ne pas conseiller aussi aux gens d’employer des gants. Criminel de ne pas rendre massive la production des masques, des gants, des tests, des vaccins et d’en distribuer gratuitement. Criminel de ne pas expliquer largement à la population le mécanisme qui amène à attraper le covid, c’est-à-dire la question de la « charge virale » dont la plupart des gens ont à peine entendu parler et qui permet de comprendre que ce n’est pas un seul contact qui joue mais une série. Etc, etc…

Criminel aussi de mener une campagne folle de communication pour terroriser la population, sans jamais diffuser de vraies connaissances scientifiques sur la maladie, son fonctionnement, ses dangers réels ou faux, et la manière de s’en protéger. Criminel par exemple d’avoir longtemps prétendu que le covid-19 était moins dangereux qu’une grippe (eh oui, tous ces responsables politiques et « scientifiques » disaient cela !!!). Criminel d’avoir longtemps prétendu que le grand public ne devait surtout pas porter de masque, désignant du doigt ceux qui n’étaient pas soignants et en portaient, pour finir par désigner du doigt ceux qui n’en portent pas. Le tout sans jamais clairement expliquer comment les covid-19 transitent dans l’air, quelles particules fines les portent, comment la pollution des villes et les pollens les aident à franchir les distances entre deux individus. Ainsi, les gens ont continué à enlever leur masque dès qu’ils n’avaient plus personne à proximité, croyant qu’il n’y avait plus dès lors, de danger et on n’a rien fait pour les informer du contraire. Criminel d’avoir diffusé partout que les femmes enceintes, que les enfants, que les jeunes ne craignaient rien pour finir par reconnaitre, bien plus discrètement, que c’était faux !!!

Alors, dans ces conditions, comment croire qu’ils interdisent les manifestations et rassemblements, par exemple ceux des Gilets jaunes, uniquement pour défendre leur santé, exactement comme ils tiraient à bout portant sur des manifestants pacifiques, arrachant yeux, bras, jambes, pour… défendre la sécurité des manifestations !!!

Comment croire que l’intervention policière et militaire massive a seulement comme but la lutte contre la pandémie ? Comment croire que tous les budgets militaires des grands Etats impérialistes augmentent pour… défendre la population contre la pandémie, alors que les budgets de santé eux n’augmentent quasiment pas !!! Comment comprendre que l’Angleterre durement frappée par la pandémie et l’effondrement économique ait besoin aujourd’hui justement de mettre des sommes colossales pour une nouvelle arme nucléaire ?!!

Comment comprendre que les Etats-Unis ou l’Angleterre et leurs alliés comme la France préparent de nouvelles guerres mondiales, contre la Chine, la Russie, l’Iran et la Corée du Nord, au moment où tous disent que la guerre, c’est la lutte contre la pandémie !

Eh bien, la seule manière de le comprendre, c’est d’admettre enfin qu’ils ne luttent pas contre la pandémie, mais contre le peuple travailleur du monde qu’ils accuse de les avoir menacé par ses manifestations, des gilets jaunes en France, des antiracistes et antiflics aux USA, des anti-dictature en Haïti, en Thaïlande, en Birmanie et on en passe…

Les milliers de milliards qu’ils injectent « dans l’économie » ne le sont pas dans la production mais dans les coffre-forts de riches capitalistes qui n’ont jamais été aussi riches que depuis covid alors que toute la population devient de plus en plus pauvre !!!

Ils prétendent tous que c’est covid qui s’attaque « à l’économie » mais c’est faux. Tous reconnaissaient début 2019 qu’on allait à l’effondrement et maintenant ils masquent la chute du capitalisme derrière de prétendues conséquences de la pandémie !

Certains affirment que la pandémie a fait ressortir les faiblesses du système mais c’est encore mentir. Le capitalisme est au bord du gouffre non depuis 2019 mais depuis son effondrement de 2007-2008 !!! Et les mesures financière massives qui ont retardé cette chute n’ont rien réglé des problèmes de fond qu’elle posait, au contraire, elles ont accru les dettes mondiales de manière folle. Au point que des générations et des générations seraient bien incapables de payer ces dettes qui continuent de s’accroitre follement sans nullement relancer l’économie capitaliste. Les grands capitalistes ont au contraire besoin de réduire progressivement leur activité en étant aidés pour cela par les Etats et banques centrales. Ils ont surtout besoin d’éviter en agissant ainsi de se retrouver face à une révolte sociale généralisée. C’est là que covid est providentiel pour la classe capitaliste ou encore qu’il a été produit par elle et pour elle !!!

Non, la pandémie n’est pas un simple accident sanitaire, c’est la poursuite de la lutte des classes violente, mortifère, criminelle, par d’autres moyens !!!

Covid, c’est l’arme des capitalistes en période de fin historique du système d’exploitation !!!

Et les criminels, ce sont aussi tous les réformistes politiques, associatifs et syndicaux qui ne veulent surtout pas penser que le capitalisme a atteint sa fin et que nous, peuple travailleur, allons devoir gouverner la société par nous-mêmes. Ces réformistes tiennent plus à leur rôle de tampons sociaux, entre les capitalistes et leurs gouvernants et les travailleurs, entre exploiteurs et exploités. Et ces prétendus « sauveurs » là ne sont pas moins criminels que les autres !!!

Alors, ni rire ni pleurer, mais comprendre. Il faut comprendre, et le plus vite possible, que personne de va nous sauver sinon nous-mêmes le peuple travailleur auto-organisé en comités, en conseils, en assemblées, en gilets jaunes, à tous les niveaux, du quartier à l’entreprise, de la ville à la région et au pays tout entier, jusqu’au monde entier, de la base au sommet jusqu’au pouvoir mondial…

33 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0