English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Géodynamique et climatologie de la Terre - Protection de la planète > La pollution capitaliste, ce n’est pas le climat !!!!

La pollution capitaliste, ce n’est pas le climat !!!!

samedi 18 juillet 2020, par Robert Paris

La population de Pékin et de New Delhi qui étouffent sous la pollution : ce n’est pas du CO² mais ce sont surtout les microparticules

Les zones industrielles à risque, ce n’est pas la faute de la population

La pollution capitaliste, ce n’est pas le climat !!!!

La vraie pollution atmosphérique, c’est la pollution aux particules fines, aux NOx, O3, microparticules, SO2, NH3, ...

Lire aussi

Rouen vient d’être gravement pollué par l’industrie chimique et pétrolière : avez-vous entendu le gaz carbonique dans les milliers de polluants déversés dans l’air ? Non, car ce n’est pas un polluant dangereux !

Le mensonge essentiel de la « thèse climatique » encore appelée « réchauffement anthropique global » est justement celle-là : le gaz carbonique serait la pire cause, et de loin, de la pollution de la planète par les « activités humaines ». Sous ce terme doux et mensonger qui accuse en général « les hommes » et la société sans cibler le système capitaliste, on cache les crimes réels de l’industrie capitaliste, c’est-à-dire du grand capital et pas de l’homme en général, et notamment des trusts chimiques, nucléaires, pharmaceutiques, aéronautiques, automobiles, sidérurgiques, du secteur du bâtiment, etc., et qui vise à accuser l’ensemble des hommes des crimes des seuls capitalistes, couverts par le soutien inconditionnel des Etats).

Des usines peuvent parfaitement être « clean » en termes climatiques, en gaz carbonique, en utilisation des ressources fossiles, en hausses des températures, et être de véritables poisons dits « Seveso » de la planète ! On en a de multiples exemples dans l’actualité, et pas seulement à Rouen !!!

Les « accidents industriels » ne sont pas du tout combattus par les dirigeants politiques qui se disent éco-responsables et qui se mobilisent essentiellement sur le climat en refusant de dénoncer clairement le profit capitaliste.

La pollution de l’atmosphère, ce n’est pas la gaz carbonique, ce sont les particules fines, les NOX et bien d’autres molécules chimiques. La pollution des eaux et des sols, ce n’est pas le CO². La pollution des êtres humains et des êtres vivants, ce n’est pas le climat ! On nous bassine tous les jours, dans les média, dans les discours politiques et associatifs, avec cette équation mensongère pollution = climat au point qu’elle n’est même pas discutée, même pas réfléchie dans le grand public

Dénoncer le climat a de nombreux avantages pour tous les responsables du monde capitaliste et d’abord celui de couvrir tous les crimes industriels des possédants. Les labos pharmaceutiques qui intoxiquent sciemment les malades ne carburent pas au gaz carbonique, ne réchauffent pas la planète. Et pas non plus les trusts nucléaires qui sont la pire menace à terme pour la planète et la vie. Et pas encore l’essentiel de la chimie. Ni même les trusts automobiles qui encrassent pourtant mortellement nos poumons et le font consciemment comme l’a montré le dieselgate mais ce n’est pas avec les Verts ni Hulot au gouvernement qu’on a vu mettre en cause les trusts automobile pollueurs en France ! Pas plus que ces derniers n’ont remis en cause réellement le nucléaire dans ce pays !!! Pourtant, nul ne sait ce qui est advenu du corium de Fukushima, dans cet « accident » nucléaire qui n’avait rien de vraiment accidentel et dans les autres accidents nucléaires, on ne peut pas dire qu’une quelconque « leçon » ait été tiée, pas plus que dans les autres « accidents » industriels type Seveso, comme le dernier cas de Lubrizol à Rouen l’a bien montré.

Le gaz carbonique est une cible d’autant plus commode que cela permet de subventionner le capitalisme dit « vert » qui est pourtant tout à fait aussi pollueur que les autres.

Les capitalistes qui ne veulent pas être montrés du doigt pour avoir assassinés et rendus définitivement malades toute la population n’ont qu’à subventionner la propagande du « climatique » la recherche sur « le climatique », les hommes politiques favorables au « climatique », comme l’est Macron. Ils ne font ainsi que se blanchir eux-mêmes et accuser les simples citoyens qui ne seraient pas assez éco-responsables en termes climatiques ! Elle est bien bonne !

Il suffit de respirer aux environs de certaines zones de la chimie, de boire l’eau dans certaines zones du nucléaire, de se baigner dans les mers ou rivières de ces environs pour être devenus des sujets favorables pour de multiples maladies, à commencer par le cancer.

Les scandales industriels : c’est le capitalisme qui nous tue

Les vraies pollutions sont industrielles

Lire la suite

Lire encore

C’est la pollution à l’amiante

C’est la pollution au plomb

C’est le nitrate d’ammonium

C’est la pollution de l’industrie nucléaire

C’est la pollution aux molécules de la chimie

C’est la pollution automobile aux particules fines

C’est la pollution aux nanoparticules

C’est la pollution aux cosmétiques

Ce sont les poisons produits par les trusts pharmaceutiques

Et même la pollution aux panneaux solaires écolos

Ou la pollution aux piles électriques et aux voitures électriques écolos

La pollution du recyclage écolo

Il suffit de connaître un peu l’histoire des accidents industriels pour comprendre que le « climat » et le réchauffement, c’est un voile pour couvrir les vrais crimes industriels :

Lubrizol à Rouen

Seveso

Boues de bauxite en Hongrie

Bhopal

Fukushima

AZF, usine Total de Grande Paroisse (Toulouse)

Accident industriel Béziers

Pollution industrielle de l’étang de Berre

Maladies des poumons dans les villes : ce n’est pas le CO²

Autres accidents nucléaires

Liste d’accidents industriels

Film sur la pollution de l’industrie chimique de l’étang de Berre

Lire aussi

Dzerjinsk, ex-capitale de l’industrie chimique d’URSS devenue une bombe toxique

L’air pollué

Les dirigeants et organisations anti-CO² sont manipulées par les trusts pollueurs

Le GIEC cache mal l’industrie nucléaire

Le nombre d’accidents industriels a augmenté de 34 % en deux ans

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0