English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > L’anti-voile qui sert à voiler les oppositions de classe

L’anti-voile qui sert à voiler les oppositions de classe

samedi 19 octobre 2019, par Robert Paris

Et pas un mot sur le voile chrétien ?!!!

L’anti-voile qui sert à voiler les oppositions de classe

C’est Macron qui a lancé ses ministres, ses députés, ses hommes et femmes politiques d’En Marche officiellement dans une campagne raciste et ensuite il prétend se dédouaner en affirmant qu’il ne combat que la radicalisation et le terrorisme et rejette l’amalgame avec la religion musulmane dans son ensemble et défend le droit de chacun à sa religion ou absence de religion ! Pourtant, les déclarations de Macron, de Philippe, de Lemaire, de Blanquer et bien d’autres sont très claires. Macron a parlé d’ « hydre islamiste » à propos de l’attentat de la Préfecture de Police et il a désigné du doigt les immigrés, les musulmans, les femmes voilées de l’Islam, bien entendu pas les femmes voilées de la religion catholique qui existent pourtant ainsi que les cloitres de femmes catholiques voilées !!! Il a ainsi donné le coup d’envoi d’une campagne raciste en provoquant bien entendu les répliques et surenchères de la droite et de l’extrême droite. Et cela alors que de son aveu même la population ne parlait pas publiquement ni contre les immigrés, ni contre les musulmans ! Même l’extrême droite ne prenait pas ce thème comme cheval de bataille. Ce sont les déclarations de Macron lancées lors d’une réunion des dirigeants d’En Marche qui ont lancé cette campagne raciste. Et le voilà maintenant prétendant donner des leçons de morale, de bons comportements, de refus du racisme et de défense de la pure laïcité démocratique ! Pas gêné le président des hypocrites !!!

Ce n’est pas la défense des libertés des femmes, ce n’est pas la défense de la laïcité, ce n’est pas la protection de la vie des migrants, ce n’est pas non une offensive des islamistes radicaux qui ont motivé les diverses attaques récentes contre les femmes voilées en France, contre les migrants. Non, ces attaques ont été lancées après une réunion de Macron avec les dirigeants de son parti et ce qui les motive, c’est le souci de Macron de se voir contesté essentiellement sur le terrain social par les plus démunis, gilets jaunes, salariés, chômeurs et retraites, et d’être sans cesse présenté comme le défenseur des seuls milliardaires. La réponse de Macron et de son parti consiste à organiser un autre front, en relançant les attaques racistes et en les cautionnant du haut du pouvoir d’Etat ! Cela a déjà permis de relancer les partis de droite et d’extrême droite à faire encore plus de surenchère raciste et le parti présidentiel d’en faire aussi par la plupart de ses ministres. A croire que le problème essentiel en France serait que des femmes soient voilées dans des sorties scolaires, le ministre de l’Education annonçant que c’est légal mais pas souhaitable ! Et ce n’est nullement sur ce seul terrain que le racisme est « en marche » !

Sous prétexte d’antiterrorisme, depuis l’attentat de la préfecture de police dans lequel un policier chargé de lutte antiterroriste s’était converti à l’islam (pour pénétrer le milieu sans doute) et avait fait savoir qu’il était radicalisé prétendument pour mieux prendre contact avec les « radicalisés », Macron a lancé une campagne « contre hydre islamiste » ! En fait, il s’agit d’une campagne pour se donner une autre image que l’anti-démunis, l’anti-gilets jaunes, l’anti-chômeurs, l’anti-retraités, l’anti-urgences hospitalières et l’anti-salariés en se présentant comme le défenseur des « valeurs de la France ». Et, alors que la question des immigrés, des islamistes, du voile ne sont plus du tout dans l’actualité, eh bien Macron choisit sciemment de les y relancer, lui qui avait prétendu jusque là être le principal combattant contre les amalgames fascistes et notamment celui entre islam et terrorisme ou migrants et insécurité !

Que les femmes du Maghreb, ou du monde musulman en général, veuillent se libérer de la soumission, c’est évident quand on voit les mobilisations au Soudan, en Algérie, en Inde et ailleurs et ceux qui sont du côté de leurs combat ne sont certainement les gouvernants occidentaux dont les représentants féminines, par exemple, ont toujours été se présenter en voile en Arabie saoudite, par exemple. Quant aux gouvernants occidentaux hommes, ils se sont toujours bien gardés de soutenir en quoi que ce soit les femmes qui combattent la dictature de ces pays. Ce n’est donc pas sur monde impérialiste occidental, qui se dit anti-musulman, qu’elles peuvent compter pour mener ce combat. Bien au contraire, ce soutien hypocrite sert surtout les musulmans opposés à la liberté des femmes. Ce ne sont pas les bombardements occidentaux des civils dans tous les pays de confession musulmane comme la Syrie, l’Irak, le Yémen, la Libye et autres Afghanistan qui démontreront aux peuples de confession musulmane que les gouvernants ou politiciens du monde occidental se préoccupent de la liberté des femmes. D’ailleurs, agresser dans la rue une femme voilée comme vient de le faire un politicien de droite ou les agresser toutes comme viennent de le faire publiquement les ministres Blanquer, Lemaire et Schiappa, cela ne permet pas de faire croire que ces gens-là interviennent pour libérer les femmes mais pour agresser et désigner du doigt les musulmans.

La préoccupation politique qui leur est attribuée en agissant ainsi ne les crédite pas davantage : il s’agirait de couper l’herbe sous le pied des lepénistes en étant plus racistes qu’eux ! Cela n’a donc rien à voir avec la liberté de la femme musulmane qui se défend beaucoup mieux sans de tels défenseurs !! D’ailleurs, le sujet qui les a prétendument préoccupés et qui a été monté par le ministre Blanquer, c’est d’empêcher les femmes musulmanes d’accompagner leurs enfants en sortie scolaire ! On ne peut pas dire que ce soit la meilleure preuve qu’ils cherchent d’entraîner de leur côté les femmes musulmanes et de leur vanter les bienfaits d’une prétendue laïcité ! D’autant que les mêmes affirmaient que l’Etat doit se mobiliser pour la cathédrale Notre-Dame que pour les sans-logis !!!

Comment peut-on prétendre qu’empêcher, comme Blanquer, les femmes musulmanes d’accompagner leurs enfants en sortie scolaire, c’est de la laïcité, c’est de la lutte contre le terrorisme et la radicalisation, c’est de la tolérance vis-à-vis des religions, ce n’est pas un parti p pris en faveur du catholicisme et du judaïsme contre l’islam ?

Comment peut-on prétendre que l’attentat de la préfecture de police n’est pas la preuve que ce sont les policiers eux-mêmes qui manipulent des islamistes radicaux soi-disant retournés faisant de la soi-disant pénétration du milieu islamiste radical ? Comment peut-on affirment que cet exemple ne montre pas que c’est la politique des services de renseignements et des services spéciaux qui mettent en danger la population, comme dans les cas des affaires Merah et Coulibaly, là encore des affaires où on peut soupçonner que les criminels appartenaient à ces services ?

Comment peut-on prétendre être le chef de file du combat antiraciste contre Le Pen et lancer soi-même, sans aide de Le Pen, une campagne raciste dans toute la France avec de multiples déclarations incendiaires dans tous les domaines de la société, dénonçant les migrants, les musulmans, les étrangers comme des profiteurs de l’AME, comme des illégaux, comme des dangers d’insécurité, comme des terroristes potentiels ?

« L’administration seule et tous les services de l’Etat ne sauraient venir à bout de hydre islamiste. » déclarait Macron, appelant à la mobilisation générale contre… les musulmans sous prétexte de lutte antiterroriste. Il appelait clairement à la délation contre les musulmans : « Chacun doit repérer, à l’école, au travail, dans les lieux de culte, près de chez soi, les relâchements, les déviations, ces petits gestes qui signalent un éloignement avec les lois et les valeurs de la République. »

Le ministre Blanquer a proposé un exemple de ce prétendu combat dans les cours de récréation, celui « des petits garçons qui refusent de tenir la main d’une petite fille. » Celui-là devrait être fiché S ?!!!

Blanquer aimerait bien que son affaire démagogique de voile cache le caractère antisocial de sa réforme de l’école, par exemple, sa baisse de 50% des fonds sociaux des établissements scolaires, qui passeront en 2020 de 59 à 30,6 millions d’euros. Ce fond sert aux directeurs et proviseurs à aider les familles les plus démunies.

On en est au point qu’une université, conseillée par un responsable du renseignement (eh oui, des responsables du renseignement pénètrent les universités et y mènent des actions occultes !) a pu se permettre de diffuser une fiche de dénonciation des étudiants musulmans considérant comme individus à risque terroriste un étudiant musulman qui aurait cessé de boire de l’alcool !!! Et cette fiche de cafardage horrible a reçu le feu vert de la direction de la faculté avant d’être retirée du fait du tollé légitimement suscité !

Oui, c’est bel et bien une campagne raciste du gouvernement qui a été lancée à l’initiative de Macron !

Comment peut-on la comprendre alors que Macron a toujours affirmé vouloir aider les migrants, refuser les attaques racistes, etc. ? Certains média plaident pour des manœuvres politiciennes de Macron pour retrouver du crédit électoral avant une échéance où Le Pen pourrait rafler des suffrages, mais cet argument est très peu crédible car rien ne peut être plus favorable au racisme et au fascisme que les dernières déclarations des racistes En Marche au pouvoir ! C’est la meilleure preuve pour ces derniers qu’ils ont bien raison !

Quelle est donc la raison de cette campagne ? Eh bien, il s’agit de détourner l’attention du public des clivages sociaux plus grands que jamais dans le pays entre l’infime minorité de profiteurs favorisés à fond par le pouvoir et l’immense majorité de victimes du système. Ce fossé s’accroît sans cesse est bien obligé de reconnaître l’organisme de statistiques INSEE. En un an, c’est cinq cent mille personnes de plus en France qui sont en-dessous du seuil de pauvreté !!! Une réalité qui mérite bien d’être voilée par des campagnes démagogiques opposant prétendument République et islam. Toutes les mesures du gouvernement dans tous les domaines favorisent les riches et défavorisent les pauvres, qu’il s’agisse des impôts, des salaires, des fonctionnaires, du logement, de la santé, de l’éducation, etc. Il est clair, depuis le mouvement des Gilets jaunes, qu’une opposition permanente entre riches et pauvres, qui intervient sur le terrain de classe, dans la rue, dans les réunions, dans les manifestations, est la marque principale de la situation en France. C’est cela que Macron voudrait effacer en affirmant que le principal clivage passerait entre musulmans et non-musulmans, entre ceux qui veulent combattre violemment le terrorisme et les autres qui soi-disant le soutiennent ou le cautionnent ou s’inclinent devant lui.

Macron n’est pas seul à mener de telles politiques visant à diviser la population d’un pays sur des critères bidon entièrement fabriqués et avec des affaires montées artificiellement. Partout dans le monde, les classes possédantes ont produit ce même type de situations avec une partie de la population remontée contre une autre partie. Aux Etats-Unis, on veut nous faire croire que la guerre civile fera bientôt rage entre pro et anti Trump. En Angleterre, c’est la même chose en tre pro et anti Brexit. En Espagne, c’est entre pro et anti Catalogne que l’on sème la haine. En Allemagne, en Italie et en France, c’est aussi entre pro et anti accueil des migrants. En Inde, les classes possédantes poussent les bouddhistes à s’attaquer aux musulmans…

Les classes possédantes, si elles étaient seulement en face des exploités et des opprimés, pourraient du jour au lendemain être balayées par un soulèvement social de masses, se plaçant sur le terrain de classe, des démunis contre le profiteurs, comme on le voit au Soudan, en Algérie, en Equateur, en Irak, au Congo ou ailleurs. C’est pour cela qu’ils sèment partout la haine contre des races, des genres, des ethnies, des religions, des régions, qu’ils poussent la haine à l’extrême et se servent de ces violences suscitées sciemment pour justifier d’autres violences, celles des Etats, des armées, des bandes armées spéciales et secrètes comme de celles officielles.

La raison de toutes ces campagnes ordurières contre les peuples est le fait que les classes possédantes sentent que le système capitaliste est en bout de course et qu’elles préparent l’avenir en suscitant les horreurs aux quatre coins du monde.

Ne nous y trompons pas, non seulement les armées, les polices, les justices, les gouvernants des pays occidentaux ne luttent nullement contre le terrorisme et ils n’ont pas même pas soutenus les peuples qui étaient soulevés contre lui ou contre les dictatures ou pour la libération des femmes. Là où « nos armées » sont intervenues, elles l’ont fait en massacrant les peuples, pas en détruisant le terrorisme ni en libérant les femmes. Ce sont les peuples eux-mêmes et eux seuls qui peuvent vraiment en finir avec l’oppression des femmes et le terrorisme et ils ont commencé cette lutte comme on le voit au Soudan ou en Algérie et ils ne reçoivent aucun soutien des puissances occidentales ! Ce sont leurs dictateurs qui reçoivent ce soutien comme on le voit clairement pour la France en Afrique !

Face à la montée des fascismes, des racismes, des divisions et violences de toutes sortes, il ne faut pas compter sur des prétendus pacifistes, démocrates ou antiracistes d’Etat, à la Macron ou Merkel. Les Etats, quels que soient la couleur des gouvernements, poussent à la roue dans les haines et les violences. Non, la seule manière de combattre cette montée de la haine, c’est de retirer le pouvoir à la classe capitaliste, et d’abord son pouvoir sur l’argent et les entreprises, ainsi que son pouvoir d’Etat, et de remettre les deux aux mains des peuples travailleurs. Désarmer les fascistes, c’est d’abord désarmer les capitalistes, leur enlever leurs armées, leurs polices, leurs justices et que les travailleurs collectivement organisés s’adjugent la totalité du pouvoir d’Etat.

9 Messages de forum

  • L’anti-voile sert « le grand remplacement de la question sociale par la question identitaire » : même Télérama s’en aperçoit !!!

    voir ici

    Répondre à ce message

  • Depuis que Macron a décidé de relancer l’anti-musulmans en France, la campagne raciste bat des records, média et sondages à l’appui, avec aussi des annonces gouvernementales et ministérielles pour attiser les braises.

    Le contre-feu face à la colère sociale a repris !!!

    Macron prend en cela la suite de Sarkozy-Guéant et Hollande-Valls.

    Quand il y a le feu sur le terrain social, il n’y a qu’une politique des classes dirigeantes en France : mettre le feu sur le terrain des divisions et agressions raciales !!!

    Répondre à ce message

  • Macron lance la haine et après il prétend que « La République fait bloc autour » des blessés de la mosquée de Bayonne !!!

    Répondre à ce message

  • Lancé par la campagne Macron-Philippe-Balnquer, la droite sénatoriale lance des attaques anti-musulmans tous les jours. Un sénateur va jusqu’à prétendre que les mères d’élèves voilées en sorties scolaires sont des sorcières d’Halloween !!! Voilà qui va bien plaire au enfants !!!

    Répondre à ce message

  • L’assassin qui a tiré pour tuer sur la sortie de la mosquée de Bayonne n’est pas considéré par la justice française comme un assassin terroriste. Ah s’il avait tiré sur une église, là oui !!! C’est un fasciste connu et il est considéré comme une personne malade et un peu décalée...

    Répondre à ce message

  • Le 10 novembre, à Paris, disons STOP à l’islamophobie !

    Répondre à ce message

  • Le pouvoir d’Etat fait tout pour que le choix politique en France soit entre Le Pen et un Macron qui flirte avec le lepénisme en prenant de multiples mesures anti-immigrés et en développant un discours anti-musulmans.

    Pas moins de douze ministres ont été conviés à prendre le dossier anti-immigrés en mains !!!

    Blocage de l’immigration économique, politique migratoire des quotas économiques, contrôle des flux, reconduites à la frontière, limitation de la protection universelle maladie, mise en cause de l’aide médicale d’État et de la « migration sanitaire », mise en cause de l’accès aux soins, stigmatisation des migrants, durcissement des forces de répression et de la justice, durcissement du regroupement familial, attaques fascistes contre les « migrants » de Mayotte, accélération des jugements de l’OFPRA et de la CNDA, expulsions plus rapides, arrestations plus nombreuses de migrants illégaux, reconduites à la frontière multipliées, etc.

    Mais l’essentiel est ailleurs : il s’agit de présenter l’immigration comme le problème social et politique essentiel en France, là où les gilets jaunes avaient démontré que la question économique et social, la fracture entre milliardaires et démunis, était l’essentiel !!!

    Répondre à ce message

  • En même temps que cette démagogie anti-immigrés du gouvernement Macron qui comprend aussi la carte de paiement pour les demandeurs d’asile, ne leur permettant plus de retirer de l’argent en espèces, dématérialisation des papiers des migrants et des procédures des préfectures, remises en cause des papiers anciennement obtenus, non renouvellement des cartes de séjour obtenues, il y a la question du voile, portée par le gouvernement dans tous les domaines : sorties scolaires, conseils municipaux, etc., faisant exprès d’assimiler voile et terrorisme...

    Répondre à ce message

  • Tous les quartiers alentours de la porte de la Chapelle, d’Aubervilliers, de Pantin étaient embouchonnés. Il a fallu des heures à beaucoup de travailleurs, de profs, d’artisans pour faire les trajets habituels en voiture. Les bus étaient bloqués entre Pantin et Aubervilliers. Beaucoup sont arrivés en retard au travail, 15 minutes, une heure, deux heures de retard...

    Des rues entières n’avançaient pas, grandes artères, rues à sans uniques, les véhicules de secours ont fait tourner leurs sirènes presque toute la journée.

    Dans ces quartiers ouvriers, prolétaires et dégradés, beaucoup ont subit la pollution des embouteillages : monoxyde de carbones, klaxons et sirènes des ambulances et SAMU. La journée a été fatigante, stressante, harassante pour beaucoup. Ces quartiers sont des parcs d’enfermement de la population issue de l’immigration. Cette population a des liens avec l’Afrique, le Magreb, le Mali, la Chine.

    Cette opération a au moins deux buts, l’un purement électoraliste. L’autre, pleinement réaliste de la situation mondiale d’explosion révolutionnaire. Le pouvoir a besoin de montrer qu’il est prêt à réprimer.

    Aujourd’hui, désigner comme bouc-émissaires les migrants fuyant la guerre, c’est indiquer que demain ce seront les populations des quartiers attenants et bientôt le monde entier... Il s’agit d’entretenir un climat de terreur d’énervement et de tensions qui seront discutées dans tous les pays qui ont les liens avec la population qui a connu le jeudi noir de l’évacuation des migrants.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0