English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > Résultat du calendrier

Contribution au débat sur la philosophie dialectique du mode de formation et de transformation de la matière, de la vie, de l’homme et de la société Ce site est complémentaire de https://www.matierevolution.org/

  • Boucles de rétroaction en génétique

    26 juin 2008, par Robert Paris
    René Thomas, spécialiste en circuits de feedback de la génétique, analyse le rôle des boucles de rétroaction en génétique et leur importance dans le processus de différenciation cellulaire. Il débute par quelques considérations d’analyse mathématique qui montrent qu’il y a une analogie entre des boucles de rétroaction interactives et des systèmes d’équations différentielles chaotiques. Rappelons d’abord qu’on a une boucle de rétroaction à chaque fois que part d’un élément une série de réactions qui revient (...)

  • Le lien entre maladies et suicide cellulaire

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Rappelons que le suicide de la cellule est génétiquement programmé (gènes et protéines) par avance mais inhibé au cours du fonctionnement de celle-ci. Cela nous amène à la liaison entre le suicide cellulaire et certaines maladies. En effet, de nombreuses maladies sont liées à une apoptose massive restée souvent inexpliquée. Ou au contraire dans le cas des cancers à un blocage de l’apoptose. Ainsi, la maladie d’Alzheimer produit la mort d’un grand nombre de neurones. Le sida tue la plupart des (...)

  • La complexité du vivant construite par la destruction

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Apoptose et développement du système nerveux Exposons le lien que Jean Claude Ameisen établit entre le suicide cellulaire et la construction progressive de la complexité du vivant. Pour cela rappelons d’abord que loin d’être un exemple de stabilité, la vie est fondée sur l’instabilité. La vie est un phénomène sans cesse en mouvement depuis le jour de la fécondation de l’oeuf. Nous ne sommes jamais exactement le même, ne serait-ce que parce que nos cellules changent sans cesse. Chaque jour, plus de cent (...)

  • La construction du système immunologique

    26 juin 2008, par Robert Paris
    C’est un processus faisant appel à l’apoptose qui explique également la formation du système immunitaire. Rappelons ce qu’est notre système immunitaire, constitué de dizaines de milliards de cellules appartenant à plus d’une dizaine de familles cellulaires différentes, voyageant à travers notre corps, pénétrant nos tissus et nos organes, parcourant nos vaisseaux sanguins et nos vaisseaux lymphatiques, et reliant les milliers de petits ganglions qui parsèment notre corps. Notre système immunitaire est (...)

  • La sculpture du corps dans l’embryon

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Ameisen dans "La sculpture du vivant" rappelle qu’un embryon est autant dû à une destruction massive de cellules qu’à leur prolifération... "L’environnement extérieur peut exercer une influence directe sur la manière même dont les cellules et les corps utilisent leurs potentialités génétiques et donc sur les modalités de construction des embryons. L’environnement ne change pas la nature des informations génétiques. Mais il modifie la nature des informations que les cellules de l’embryon en train de se (...)

  • L’organisation collective des cellules

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Lire aussi : Qu’est-ce que la cellule vivante ? Qu’est-ce que l’auto-organisation ? L’organisation collective des cellules J’en viens en effet au caractère collectif de la vie cellulaire qui mène à l’auto-organisation de ces cellules, c’est-à-dire à leur capacité spontanée de structurer le désordre originel et de supprimer le hasard lié à la fabrication de ces cellules. De façon spontanée, les cellules se multiplient et se déplacent de façon désordonnée. La plupart arrivent à des zones où n’existe aucune (...)

  • La vie est dans la mort et la mort est dans la vie

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Qu’est-ce que la vie, par François Jacob, le film Le sentiment à peu près général, très largement répandu depuis la lecture du génome, est que l’ADN, la fameuse molécule en hélice de l’hérédité contient le livre du vivant. L’idée d’Ameisen est au contraire que tout ce qui est vivant hérite dès le départ d’un mécanisme de suicide et ne survit que parce que le fonctionnement général lui donne les moyens de réprimer ce suicide. Ce qui n’est pas nécessaire ne reçoit pas le message pour empêcher son suicide et meurt. (...)

  • Quelques questions clefs pour le vivant

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Qu’est-ce que la vie, par François Jacob, le film Lexique de biologie Aux diverses questions posées au vivant, mon exposé rencontrera à chaque fois deux grands types de réponses opposées : * l’une qui dit que la structure du vivant est préexistante, enregistrée à l’avance et que le hasard ne fait que la désordonner. * et l’autre qui dit que les interactions biochimiques produisent toutes les liaisons possibles et que c’est par la destruction que la structure s’établit. C’est ce qu’Ameisen appelle la (...)

  • Le réductionnisme et la conservation de l’ADN

    26 juin 2008, par Robert Paris
    Modification de la structure tridimensionnelle des protéines par Alexandre de BREVERN Sur la fin du tout génétique Avec la découverte de l’ADN puis son décryptage, on a cru avoir trouvé la clef du mécanisme de la vie. Cela rendait cependant encore plus étonnante l’énigme centrale de la vie. Comment la matière inerte a pu produire la matière vivante ? Par quel miracle cette molécule avait pu apparaître toute armée du mécanisme du vivant dans toute sa complexité. On pensait le fonctionnement éclairci même (...)

  • L’histoire de l’atmosphère 4.5 milliards d’années de changements

    25 juin 2008, par Robert Paris
    L’histoire de l’atmosphère 4.5 milliards d’années de changements Le 25 août 2006, par Jeff, Il y a plusieurs problèmes connexes dans cette histoire, et plusieurs angles d’approche : • Des bilans de masse planétaires, basées sur les compositions des météorites et des corps du système solaire, qui nous renseignent sur les concentrations en volatils (H, C, N ...) de la Terre, sans vraiment nous dire ou ils se trouvent dans la planète. On est souvent amené à discuter de l’ensemble du résservoir de (...)

... | 5230 | 5240 | 5250 | 5260 | 5270 | 5280 | 5290 | 5300 | 5310 | ...


SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0