English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > L’été 2018 bat des records historiques... de froid dans l’hémisphère (...)

L’été 2018 bat des records historiques... de froid dans l’hémisphère sud

samedi 4 août 2018

Kangourous dans la neige en Australie

L’été 2018 bat des records historiques de… froid dans l’hémisphère sud

Bien sûr, dans l’hémisphère nord, chacun est polarisé par la chaleur. Mais, n’oubliez pas qu’il y a deux hémisphères ! Et il fait très froid dans l’hémisphère sud.

Prenons l’exemple de l’Australie :

“Icy cold front to chill cities with coldest temperatures in decades.” Un front de froid glaciale refroidit les villes avec des températures les plus froides depuis des décennies. voir ici

“It’s going to get very cold soon as Antarctic blast hits Australia.” Il va très vite faire très froid en Australie depuis que l’air de l’Antarctique frappe.

voir ici

“Australia hit with extreme cold front as snow hits and people are warned of dangerous conditions.” L’Australie est frappée par un front de froid extrême alors que la neige frappe et les gens sont avertis des conditions dangereuses

Voir ici

L’hiver historiquement le plus froid en Nouvelle Zélande : Lire ici an anglais

L’hiver historiquement le plus froid en Australie : Lire ici an anglais

L’hiver historiquement le plus froid en Antarctique : Lire ici an espagnol

L’hiver historiquement le plus froid dans certaines régions du Chili : Lire ici an espagnol

Températures extrêmement basses au Pérou : Lire ici an espagnol

Grand froid en Afrique du sud : Lire ici an anglais

On remarquera que les infos indiquent les morts japonais des inondations, les morts de chaud du Québec et pas les morts... de froid d’Australie !!!

Eh oui ! Le froid tue de l’Australie à la Suède et plus même en Australie qu’en Suède… Une étude internationale, financée par le UK Medical Research Council, a analysé l’augmentation des taux de mortalité due aux baisses de température dans 13 pays sur une période de 27 ans. Les résultats de l’étude ont été publiés en juillet 2015 dans le journal australien Medical "The Lancet". L’étude comprenait l’Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, l’Italie, le Japon, la Corée du Sud, l’Espagne, la Suède, Taiwan, le Royaume-Uni et les États-Unis. Le professeur Adrian Barnett, chercheur à l’Université de Technologie du Queensland, a étudié les taux de mortalité associés à des conditions météorologiques anormales ainsi que l’accès des occupants au chauffage et au refroidissement et a établi un lien avec la qualité du logement en Australie. Les études du professeur Barnett ont conclu que le taux de mortalité dû au froid en Australie, qui est de 6,5% presque le double de celui de la Suède à 3,9%, est presque entièrement dû à la mauvaise qualité de construction de nos maisons. Selon Barnett, « de nombreuses maisons australiennes ne sont que des tentes glorifiées et nous nous exposons à des températures beaucoup plus froides que les Scandinaves.

Lire ici en anglais

Lire ici en anglais : le nombre de morts de froid augmente dans le monde Cela témoigne de l’augmentation de la pauvreté dans le monde mais aussi du fait qu’il n’y a aucun réchauffement global !!!

Dans le monde, bien plus de gens meurent de froid que de chaleur :

Lire ici en anglais

Curieusement, tout ce qui vient d’être dit plus haut n’existe pas en français !!!

Et ne demandez pas au GIEC si cela les inquiète !!!

Mais c’est peut-être seulement en 2018 ?

Pas du tout ! Voir ici en 2010

Ou encore en 2014

Cela n’a rien d’étonnant : plus nous avons chaud dans l’hémisphère nord et plus l’hémisphère sud a froid !!!

Ce n’est pas dû à une évolution globale du climat !!!

L’Australie vit effectivement l’hiver le plus froid de son histoire

Remarquons que dans l’hémisphère nord, les froids importants sont aussi loin de diminuer :

2010

2013

2015

Cela n’empêche pas de prétendus scientifiques d’écrire :

« Le réchauffement climatique se traduit notamment par des hivers rigoureux aux États-Unis et en Europe. »

Trop comique !!!!!

source

12 Messages de forum

  • Rappelons que la thèse de départ du GIEC, la fameuse thèse du réchauffement anthropique lancée par Reagan et Thatcher, impliquait des hivers sans froid et sans neige et des étés de sécheresse complète !!!!

    Répondre à ce message

  • La presse écrit :
    « Des records de chaleur battus un peu partout dans le monde »

    voir ici

    mais n’écrit pas que des records historiques de froid sont battus !!!

    Répondre à ce message

  • D’accord en Australie peut-être, mais un hiver peut-il être dangereux sous nos latitudes, par exemple en France ?

    Répondre à ce message

  • Certainement ! Un seul exemple : Lors de l’hiver 1784, les conditions météorologiques extrêmes ont emporté un sixième de la population française !!!

    Répondre à ce message

  • La vague de froid impressionnante en Afrique du nord mais aussi en Russie et Chine, attendidra plus tard l’Europe...

    Répondre à ce message

  • Des vagues de chaleur n’empêchent pas... des vagues de froid comme le démontrent les déserts : voir ici en Chine

    Voir ici au Maroc

    Voir ici au Sahara

    Voir ici en Algérie

    Répondre à ce message

  • Pourquoi insister sur les vagues de froid en saison froide ?!!!

    Parce que la propagande permanente dite "du réchauffement climatique" insiste sur les vagues de chaleur comme si c’était extraordinaire et se garde de le dire quand c’est dans l’autre sens des vagues extraordinaires de froid !!!

    Répondre à ce message

  • Des froids exceptionnels ont eu lieu en Europe mais les mêmes commentateurs qui relèvent chaque chaleur exceptionnelle sont plus silencieux dans le cas de refroidissements inhabituels…

    Répondre à ce message

  • L’été 2019 fait à nouveau geler les kangourous d’Australie mais la presse de l’hémisphère nord se garde bien de le signaler...

    Lire ici

    Lire là

    Lire encore

    Répondre à ce message

  • Que dire de l’hémisphère nord ?

    L’été, c’est fini et c’est donc l’occasion de dresser un bref bilan météo de ces derniers mois.

    Encore un été remarquablement chaud, sec et ensoleillé en France (après ceux de 2018 et 2017), avec 2 semaines de pics de chaleur extrêmes particulièrement notables et intéressants (fin juin et fin juillet). Des épisodes de ce genre sont cohérents dans un contexte climatique chaud, mais l’Europe occidentale est particulièrement concernée ces dernières années (en y incluant aussi 2015).

    C’est probablement la loi des séries qui se manifeste ici, car des régions de l’hémisphère nord n’ont pas connu un été chaud, au contraire. Par exemple la partie européenne de la Russie a connu un été pourri (fraîcheur et succession de passages pluvieux), ou encore le centre de l’Amérique du nord. Notons aussi l’hiver relativement froid à l’échelle de tout l’hémisphère sud, qui fait moins parler de lui mais qui a autant d’importance que l’hémisphère nord. Au final, un indicateur de température mondiale pas très spectaculaire cet été, avec un excédent modéré et inférieur à celui de l’année dernière.

    La France pense que le réchauffement s’intensifie car elle a de fait plus chaud mais elle ne regarde pas ailleurs dans le monde, et les médias n’y aident pas. Trump et beaucoup d’Américains ne croient pas au « réchauffement » mais il est vrai que le centre et l’Est des Etats-Unis se sont peu réchauffés depuis plusieurs dizaines d’années. En outre, les Américains sont habitués depuis toujours à subir des événements météorologiques extrêmes (tornades, cyclones, blizzards, brusques changements de température, etc.).

    Répondre à ce message

  • L’été 2018 bat des records historiques... de froid dans l’hémisphère sud 10 novembre 18:21, par JFP/Jean-François POULIQUEN.

    JFP¦¦10112019¦¦Questions indirectes sur les températures. Les températures limites sont le zéro absolu kelvin (−273,15°C ) et 1,4×10E32 Kelvin/Celsius, soit de 141 700- milliards de milliards de milliards de degrés Celsius. Qu’elles sont les températures limites possibles de la vie sans parler spécialement des êtres humains Ɂ
    ▬Il est certain que la vie en règle générale s’approche plus près de ce zéro absolu que de très très loin la température la grande possible. Il suffit de quelques degrés de plus ou de moins sur terre pour que tout bascule, mais qu’elle est la tranche de température où la vie pour tout organismes soit possible Ɂ En dessous du zéro Celsius l’eau se transforme en glace, et est-ce que des organismes peuvent vivre à des températures en dessous de ce zéro Ɂ Au dessus de 90°C l’eau se transforme en vapeur d’eau, et là encore est-ce que des organismes peuvent vivre à ces températures hors norme Ɂ
    ▬L’hypothermie se produit quand la température du corps descend au-dessous de 35° C, alors que la température normale du corps est de 37 °C, donc avec seulement 3 degrés de différence par rapport à la normal, cela peut se traduire par la mort, et donc pourquoi seulement que 3 degrés de moins du corps et cela entraîne la mort. Il en va aussi pour la température maximum du corps, car là encore 5 degrés de plus et c’est la mort... Notre tranche de température pour la vie humaine est en fait très réduite car seulement 8 degrés pas plus, et on peut se poser des questions, car qu’est-ce qu’une dizaine de degrés maximum Ɂ Est-ce qu’il existe des organismes où la marge est plus grande Ɂ
    Ces questions ne sont pas liées directement au climat, mais aux températures, où ces mêmes températures varies de quelques degrés et qui ont une grande incidence sur les êtres humains mais aussi sur les organisme vivants.
    ▬Les jumeaux JFP/Jean-François POULIQUEN

    Répondre à ce message

  • L’hiver arrive en France et frappe l’ensemble de l’hémisphère nord mais cela ne peut pas refroidir les climato-excités...

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0