English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Grève au Burkina Faso

Grève au Burkina Faso

mardi 26 août 2014

Grève illimitée à l’Agence Eau et assainissement en Afrique à Ouagadougou (Burkina Faso)

Les travailleurs de l’agence intergouvernementale panafricaine Eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) ont entamé vendredi, au siège de l’institution à Ouagadougou, une grève illimitée pour exiger le paiement d’arriérés de salaire et le départ du secrétaire exécutif, a-t-on appris samedi auprès du porte-parole des manifestants. Selon le porte-parole du personnel, Firmin N’Gouandi, par ailleurs, coordonnateur du programme eau à l’agence EAA, cette grève est une suite au sit-in du 24 juin dernier. ‘’Nous exigeons le départ pur et simple du secrétaire exécutif de EAA, Idrissa Doucouré », a-t-il martelé avant d’ajouter que ‘’depuis le sit-in du 24 juin passé, les choses n’ont pas évolué comme nous le souhaitions ». De l’avis du porte-parole, le secrétaire exécutif donne l’impression que tout se normalise, parce que ‘’le personnel qui est professionnellement conscient, tente de faire redémarrer les choses ». ‘’Mais, a-t-il ajouté, cela n’empêchait pas la poursuite des discussions. Malheureusement, il continue de poser des actes qui nous irritent encore plus, ce qui fait croitre la tension ». Ainsi, M. N’Gouandi déplore que malgré la crise financière que traverse l’institution, le secrétaire exécutif ne fait rien pour résoudre la situation. Pour illustrer ses propos, il a révélé que ‘’l’institution a eu récemment une petite entrée d’argent et, figurez-vous qu’il (Ndlr : le secrétaire exécutif) a préféré financer l’hébergement en ligne du forum de haut niveau plutôt que de payer, ne serait-ce que les arriérés de salaire du personnel subalterne ». Pour lui, cela témoigne de la ‘mauvaise foi du secrétaire exécutif et de son mauvais style de management qui ont conduit à la fragilisation de l’institution ». ‘’C’est pourquoi, a-t-il martelé, nous voulons son départ immédiat. Condition sine-qua-non pour que nous reprenions le service ». De l’avis du porte-parole des travailleurs de EAA, l’institution présente une situation financière ‘’désastreuse » et un management ‘’suffisamment défaillant’, occasionnant la détérioration du climat de travail. En effet, l’on reproche au premier responsable, entre autres, ‘’le refus catégorique de collaborer avec les acteurs, du secteur présents au Burkina Faso », ‘’le manque de respect notoire des autorités ‘ et ‘’l’utilisation des ressources de l’agence à d’autres fins ». Du côté du secrétariat exécutif de EAA, c’est toujours le silence radio. Nos tentatives d’avoir la position des premiers responsables sont restées vaines. Nommé par le conseil de ministres des Etats membres de l’EAA, Idrissa Doucouré, de nationalité sénégalaise est arrivé à la tête de l’institution en 2011, succédant au Malien, Cheick Tidiane Tandia. L’Agence intergouvernementale panafricaine eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) existe depuis 25 ans. Elle était connue sous l’ancienne appellation Centre régional pour l’assainissement et l’eau potable à faible coût (CREPA). L’Agence compte 36 pays membres, mais est seulement actif dans 20 Etats. Le siège de EAA à Ouagadougou compte une trentaine d’agents, alors que l’ensemble du réseau totalise environ 200 travailleurs.

Les agents de l’Agence panafricaine intergouvernementale eau et assainissement en Afrique (EAA), en grève depuis près d’une semaine, ont vu leurs contrats suspendus, a appris APA jeudi, auprès du porte-parole des travailleurs de l’institution dont le siège est à Ouagadougou. ‘’Nous avons constaté qu’après une grève que nous avons organisée le vendredi 1er août dernier, le secrétariat exécutif a décidé de suspendre le contrat avec les travailleurs », a expliqué le porte-parole des agents, Firmin N’Guandi, joint au téléphone par APA, jeudi, dans l’après-midi. Outre la suspension des contrats de tous les agents, le secrétaire exécutif, Idrissa Doucouré aurait interdit l’accès de l’enceinte de l’Agence aux agents. ‘’Depuis lundi dernier, aucun agent n’a eu accès à son bureau puisqu’il (Idrissa Doucouré) a fait changer toutes les serrures des portes », a regretté monsieur N’Gouandi qui estime que le premier responsable de EAA dont le personnel demande le départ sans condition, vient de s’illustrer ‘’une fois de plus, de la pire des manières ». Le porte-parole des travailleurs a expliqué que c’est ‘’très tôt, le lundi matin, qu’un dispositif de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) est posté à l’entrée principale, avec une listes d’agents pour refouler les travailleurs et les empêcher d’avoir accès à leurs bureaux ». L’information a été confirmée, par une source proche du service de communication de l’agence, également contactée au téléphone par APA. Selon cette source, le premier responsable envisagerait même le licenciement de tout le personnel gréviste. De l’avis du représentant des travailleurs de EAA, des démarches sont entreprises au niveau des autorités compétentes pour essayer de trouver une solution à la crise que traverse l’institution. Le 24 juin dernier, le personnel de EAA, a organisé un sit-in pour exiger ‘’le paiement, immédiat et sans concession de l’intégralité des arriérés de salaires qui courent depuis février et avril 2014 pour d’autres, et ce, pour le siège et l’ensemble du réseau ». A cette occasion, les travailleurs avaient aussi demandé la démission du premier responsable à qui l’on reproche, entre autres, ‘’le refus catégorique de collaborer avec les acteurs, du secteur présents au Burkina Faso », ‘’le manque de respect notoire des autorités » et ‘’l’utilisation des ressources de l’agence à d’autres fins ». Depuis le début de la crise, nos tentatives d’avoir la version des premiers responsables sur la situation sont restées infructueuses. L’Agence intergouvernementale panafricaine eau et assainissement pour l’Afrique (EAA) existe depuis 25 ans. Elle était connue sous l’appellation de Centre régional pour l’assainissement et l’eau potable à faible coût (CREPA). L’Agence compte 36 pays membres, mais est actif dans 20 Etats. Le siège de EAA à Ouagadougou compte une trentaine d’agents, alors que l’ensemble du réseau totalise environ 100 travailleurs.

1 Message

  • Grève au Burkina Faso 22 février 2015 19:40, par leguink7

    Bonsoir a tous les patriotes de l Afrique et en particulier ceux de notre BURKINA FASO. Je remercie le porte parole des travailleurs de l EAA et aussi l ensemble des militants qui dénoncent avec la dernière énergie le comportement de sieur IDRISSA DOUKOURE. Ce vautour a infligé des gifles a la nation burkinabé de part ses agissements. Il se dit que tout est possible dans ce pays même ce que le pays de la TERRANGA refuse- Délapider les fonds d’un service continentale_ Suspendre le contrat des agents - Occasionner un Arriérés de salaires de 13 mois _ en plus fermer tous les bureaux a ceux ci et enfin bénéficier d une protection de nos hauts autorités. Celles ci ont mis a la disposition de Doukoure la police qui assure sa sécurité au lieu de l arrêter. Les actes de ce dernier ont eu des conséquences incalculables sur la vie des travailleurs et de leurs familles. On peut citer la déscolarisation de leurs enfants, expulsion des logements pour impayés, le dysfonctionnement de la structure pour résultats non atteints, les maladies liées au manque d’eau potable et même la mort des populations dans certaines contrées de l’ Afrique que couvre l ’agence.
    Au regard de tout ce qui précède monsieur DOUKOURE Idrissa doit il rester a la tête de l’ institution Je dis non non non et non. il se permet même de demander la délocalisation de l’agence. C’est aberrant ce que fait cet homme.
    Nous demandons purement et simplement le départ de notre ami DOUKOURE et son audition par la cour africaine des droits de l’homme car c’est un crime continental commis. Alors nous encourageons tous les frères africains a travailler pour le respect des droits élémentaires des hommes dont l’accès a l’eau potable en est un.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0