English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Le sommet franco-africain de l’exploitation néo-coloniale

Le sommet franco-africain de l’exploitation néo-coloniale

jeudi 3 juin 2010

Au sommet Afrique Eco, il y avait du neuf : des rencontres entre patrons français et africains. Pour la première fois, plus de 200 patrons français et africains ont été conviés au sommet France-Afrique de Nice. Les deux parties ont signé une charte de bonne conduite sur la responsabilité sociale des entreprises. Les patronats français et africains ont également décidé de se constituer en association afin de suivre les engagements pris lors de ce type de sommet.

Nous ne résistons pas au plaisir de vous communiquer la vraie charte que ces patrons ont signé mais qui n’est pas, bien sûr, diffusée publiquement :

Nous, patrons français et africains, nous engageons :

- à maintenir les exploités français et africains dans l’ignorance des richesses volées sur le continent

- à contribuer à nous aider mutuellement pour que les opprimés n’osent pas mettre leur nez dans nos affaires communes

- à faire en sorte que les gouvernants qui sont à nos bottes nous aident dans ce but

- à détruire toute forme d’organisation des travailleurs car elles gènent nos affaires sauf des syndicats bien à nos ordres

- à bien cacher les véritables richesses qui sortent de nos pays

- à empêcher les opprimés de s’en emparer

- à éviter tous liens entre opprimés de France et d’Afrique qui, unis, seraient un danger mortel

- à faire en sorte que les richesses tirées par les patrons et africains ne stagnent pas dans les pays d’Afrique mais soient investies dans la finance et la spéculation la plus rentable

- à maintenir secrète cette véritable charte

3 Messages de forum

  • bonjour je pense que la charte diffusée est exatement le but de ce sommet
    car depuis la décolonisation des etats africains, les leadears qui ont combattus les colons français malghré le defauts qu’ils avaient. certains étaient pour le dévéloppement de leurs pays :comme loumouba et tomas sankara ect.
    mais après une ddécenie le colons français les a liquidé un par un pour mettre des marrionnettes qui obeissent à toutes leurs demande.
    il piellent les richesses de leurs payes au bénéfice des payes occidentaux ainsin que leur propre bénéfice.
    ce pourquoi un somet comme celui de nice n’est la confirmation des lien des subordinations entre les riches de la frances et les benis oui oui africains.

    Répondre à ce message

  • nvestir en Afrique, c’est rentable. C’est en quelques mots la conclusion d’une étude très détaillée du numéro trois mondial du conseil et de l’audit financier (après Price Waterhouse et Deloitte), le cabinet américain EY (anciennement Ernst & Young). Publiée en juin 2015, l’étude porte sur l’évolution du capital-investissement en Afrique entre 2007 et 2014. Ce document recense les opérations de « réalisation » ou de « sortie » d’investissements, c’est-à-dire de revente avec bénéfices de participations en capital, pour en retirer du cash.

    EY relève que les fonds privés d’investissement ont ainsi pu procéder à 40 opérations de revente en 2014, contre 29 en 2013, soit une hausse de 38 % d’une année sur l’autre. Leur nombre a quasiment doublé depuis la grande crise financière.

    Selon les chiffres de l’AVCA (African Venture Capital Association), 22 milliards de dollars ont été levés sur le continent sur la période 2007-2014. Au final, les investisseurs en ont retiré 34,5 milliards de dollars sur la même période.

    C’est un véritable boom de prises de bénéfices !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0