English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 0 - PREFACE > Vaccinez-vous, disent les fervents de l’industrie pharmaceutique

Vaccinez-vous, disent les fervents de l’industrie pharmaceutique

samedi 21 novembre 2009

Bel aveu

Interviewé par le Journal du dimanche, Daniel Floret, président du comité technique de vaccination déclare à propos du vaccin : « La transparence est nécessaire, mais c’est une arme à double tranchant. » Comprenons qu’elle pourrait se retourner, si on en savait trop, contre les organisateurs de la vaccination. Tiens donc !

Guide pour être trompé

La brochure intitulée « Guide pratique de la grippe » et mise en circulation par l’APHP affirme tranquillement que « Les expertises réalisées finalement n’ont pas établi de façon certaine de lien entre la survenue d’un syndrome de Guilain-Barré et la vaccination pratiquée à l’époque. » Ou encore : « La rapide mise sur le marché des vaccins ne met-elle pas en jeu leur sécurité ? (…) Aujourd’hui, il ne s’agit que de changer de souche virale (remplacer H5N1 par H1N1), par conséquent la partie « sécurité » de l’évaluation n’est pas à refaire en totalité. » Au vue de telles affirmations incroyables comme changer un cinq en un dans la souche, on comprend que la méfiance populaire devant le vaccin soit relayée par des professionnels qui n’ont rien d’hurluberlus. Le cancérologue David Khayat affirme : « Non, je ne me ferais pas vacciner et je n’obligerais pas les personnels de mon service. » et Patrick Pelloux : « Dans cette histoire-là, la science semble être aux ordres du politique. Le gouvernement aurait mieux fait de donner les milliards dépensés aux hôpitaux. » Cette grippe aura surtout permis de montrer à quel point la population, en période de crise, n’a aucune confiance dans le gouvernement qu’elle estime trop lié aux intérêts des trusts, même face à un risque sanitaire.

Roselyne aux adjuvants

La ministre s’est faite piquer au vaccin contre le H1N1. Quel dévouement de cette ancienne de l’industrie pharmaceutique pour ses amis les trusts ! Mais ce n’était vraiment pas la peine : elle était déjà piquée !

Experts en mensonges juteux

Le groupe d’expertise d’information sur la grippe (GEI) qui conseille le gouvernement a été financé à 100% par les trusts pharmaceutiques à hauteur de 400.000€ par an. Le conseiller personnel de la ministre Roselyne Bachelot, Bruno Lina, en fait partie. Ne voyez surtout aucun lien entre cela et les sommes colossales que le gouvernement a fait cadeau à ces trusts pour la grippe ni aux annonces sur la validité des vaccins qui ont justifié les cadeaux de ces sommes colossales à ces mêmes trusts. Ne voyez même pas un lien entre cela et le fait que la ministre ait refusé qu’une commission parlementaire puisse mettre son nez dans les liens entre le gouvernement et les labos chargés de la fabrication des vaccins. Toute ressemblance entre ces faits et une affaire de complicité entre intérêts privés et gouvernement ne serait nullement fortuite.

Majeurs et vaccinés … contre leurs pressions

Une lettre de la direction de l’APHP demande aux cadres et à tous les responsables de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour pousser les personnels à se faire vacciner pour la grippe A. Cependant nombre de médecins et de spécialistes comme Pelloux, qui n’ont rien d’hurluberlus, émettent de multiples réserves sur cette vaccination. On ne sait même pas s’il faudra une ou deux injections et, comme on n’a pas eu le temps d’effectuer les essais, les risques d’effets secondaires n’ont pas pu être estimés sérieusement ni l’efficacité du vaccin assurée, etc… Il est en tout cas clair que le vaccin aura été efficace … pour redresser les finances des labos !

Tout est prêt en cas de pandémie ?

Ce sont du moins les paroles de la ministre. Libre à vous de ne pas y croire s’il vous suffit qu’il n’y ait pas de locaux prévus dans ce cas, pas de personnel supplémentaire, pas de matériel. A moins que vous croyez encore au Tamiflu qui est totalement sans effet et aux masques d’une insuffisance criante s’il faut les remplacer régulièrement. Par contre, les suppressions de postes et de moyens continuent de plus belle, avec suppressions de services et d’hôpitaux, cela qu’il y ait ou pas une grippe à venir.

8 Messages de forum

  • Silence on vaccine : un documentaire à propos des dangers liés aux effets secondaires des vaccins.

    En effet, les réponses du système immunitaire sont très différentes suivant les individus.

    LEs stimulants injectés peuvent avoir l’ effet de surstimuler notre système de défense qui va développer une réponse complètement démesurée.

    De plus les fameux adjuvants, sont des conservateurs, qui contiennent du mercure, aluminium, donc des métaux lourds qui provoquent à plus ou moins longue échéance et dans des conditions données, des maladies neuro dégénératives très graves.

    Les vaccins sont donc une arme à double tranchants.

    Mais ce n’est pas non plus juste de parler des vaccins en soi.

    Pasteur avait fait en son temps une découverte fantastique, qui a été reprise par les trusts pharmaceutiques.

    Les profits n’ont que faire des effets secondaires, comme le montrent ce documentaire : cliquez ici

    Ce n’est pas plus l’amiante que les vaccins qui tuent, c’est cette société malade du profit qui menace de détruire l’humanité.

    Répondre à ce message

  • L’Etat veut nous vacciner : mais peut on penser qu’il se souci de notre santé ? *

    Quel sont les motivations d’un etat dans cette affaire ?

    Pourquoi y a t il une sécurité sociale en France et dans quelques pays alors que la planète entière n’a aucun système de santé d’Etat, ou alors très limité ?

    Pour des révolutionnaires, la notion d’Etat est liée à la lutte de classe.

    Il n’y a pas d’état au dessus des classes sociales.

    Beaucoup pensent que les trusts pharmaceutiques pensent à leurs profits et que l’état serait un garde fou contre des excès.

    Un des derniers exemples ou l’etat était complice avec des laboratoires, fut le sang contaminé au début des années 80.

    Qui aujourd hui parmi l’electorat de gauche, veut se souvenir qu’un certain 1er ministre , L.Fabius, a été le représentant d’etat de toute la gauche (et de la droite) dans ces actes criminels.

    Est ce que Fabius va venir débattre avec l’extrème gauche à propos des accidents du travail ?

    En tout cas voilà ce qu’écrit Lutte ouvrière à propos de la campagne du gouvernement et de la machine d’Etat contre la grippe A, dans le n° du 20/11/09 :

    "Alors, beaucoup doutent de la qualité des vaccins, du sérieux des essais cliniques, de l’innocuité des adjuvants, de bien des aspect de cette campagne de vaccination de masse.

    Son objectif est de bloquer l’épidémie. Quand la décision a été prise, on savait que cette grippe A est très contagieuse, qu’elle peut toucher plus du quart de la population, que son taux de mortalité avoisine les un pour mille et que, pour près des trois quarts, les décès concernent des personnes jeunes de moins de 40 ans. C’est dire le nombre de malades et de décès qu’elle peut occasionner, la surcharge des services hospitaliers d’urgence et de réanimation - déjà proches de l’asphyxie - qu’elle peut entraîner. C’est dire l’intérêt de la vaccination contre une épidémie qui pourrait bien ne pas être une simple « gripette .

    Ce n’est donc pas la décision d’une vaccination de masse qui est absurde. Mais son organisation est aberrante, avec des centres de vaccination éloignés (à peine un peu plus de mille centres pour tout le territoire) sans aucun moyen de transport prévu pour les rejoindre, dans des gymnases ouverts à des heures ne permettant pas à ceux qui travaillent de venir se faire vacciner."

    LO critique l’Etat sur la forme, mais dans le fond LO ne remet rien en cause. LO demande à l’Etat et à la société capitaliste de sauver les gens de la grippe.

    Autant demander à marchand de canon, d’arrêter les guerres.

    Ce sont dans les laboratoires que les virus sont les plus concentrés , au même titre que ce sont des bombes atomiques que jaillisent la radio activité.

    L’etat se sert des bombes et des virus pour faire la guerre à la classe ouvrière ...et là dernière des choses à faire, c’est de compter sur l’état pour nous sauver.

    Répondre à ce message

  • Vaccinez-vous, disent les fervents de l’industrie pharmaceutique 17 décembre 2009 21:55, par Robert Paris

    Sanofi veut vendre plus de vaccins

    AFP

    17/12/2009 |

    Sanofi-Aventis a annoncé jeudi viser un chiffre d’affaires net de quatre milliards d’euros dans les vaccins en 2010, en y intégrant les ventes de son vaccin contre la grippe H1N1.
    Dans une présentation aux investisseurs sur les vaccins, disponible sur son site internet, le groupe pharmaceutique explique s’attendre à un marché mondial du vaccin de 23 milliards d’euros d’ici 2013.

    D’ici 2013, Sanofi Aventis s’est fixé pour objectif de doubler ses ventes nettes de vaccins par rapport aux 2,861 milliards d’euros réalisés en 2008.

    Répondre à ce message

  • Dix-neuvième jour sans manger. Domitille et Gwénola, deux mères de famille atteintes de myofasciite à macrophages, maladie imputée aux sels d’aluminium contenus dans les vaccins, poursuivent leur grève de la faim. Dans une yourte installée dans la cour de la mairie du 2e arrondissement de Paris, elles attendent «  le réveil des autorités sanitaires  » Depuis mercredi, trois nouveaux grévistes se sont installés devant le ministère de la Santé. Ils demandent le financement de la recherche et le retour du DTPolio sans aluminium dans les officines, dont la commercialisation a été suspendue en 2008.
     C’est notre ultime recours. Nous avons épuisé tous les moyens habituels de la démocratie. Plus de 100 parlementaires sont intervenus d’une manière ou d’une autre. Et pourtant, rien ne se passe  », déplore Didier Lambert, président de l’association de malades atteints de myofasciite à macrophages(E3M) Pourtant, jeudi, l’Agence du médicament s’est déclarée favorable au lancement d’une étude sur ce sujet de santé publique majeur, à l’occasion de son conseil d’administration. Les modalités de cette étude restent à définir. L’équipe du Pr Gherardi, à Créteil (Val-de-Marne), a mis en évidence à la fin 2010 la migration de l’aluminium vaccinal vers le cerveau. Ce neurotoxique pourrait être responsable de troubles neurologiques, d’atteintes musculaires et articulaires et d’un épuisement chronique chez une partie de la population. L’enjeu de cette recherche est de comprendre le mécanisme précis de cette substance, et d’identifier les personnes prédisposées, afin de leur contre- indiquer les vaccins contenant de l’aluminium. Si les instances sanitaires se sont longtemps montrées timorées, le Conseil d’Etat a reconnu à la fin novembre le lien entre aluminium vaccinal et myofasciite à macrophages. Domitille, Gwénola et les trois autres grévistes de la faim, déterminés, attendent l’annonce officielle du financement de cette recherche par l’Agence du médicament.«  Nous voulons des réponses pour nous, pour nos enfants.  » Virginie Belle

    Répondre à ce message

  • Lors d’un récent colloque organisé à l’Assemblée Nationale sur les adjuvants des vaccins, le Dr Bernard Izard, un médecin victime de la vaccination, a apporté son édifiant témoignage. « J’ai commencé à ressentir une fatigue anormale qui m’a rapidement obligé à arrêter de travailler, puis des douleurs musculaires se sont installées. Permanentes dès le réveil – douleurs aux bras, cuisses et mollets comme si j’avais fait du vélo toute la nuit – elles s’accentuaient à l’effort, comme des coups de couteau dans les muscles. Après six mois de cette pathologie invalidante, j’ai alors souffert de céphalées permanentes, de problèmes d’articulation ainsi que de troubles cognitifs (impossible de me concentrer). J’ai alors établi un lien avec les vaccinations passées (DT Polyo, Hépatite B, etc.), ce que m’a confirmé mon centre de pharmaco vigilance ».
    https://www.youtube.com/watch?v=Nnm...

    Silence on vaccine : video
    https://www.youtube.com/watch?v=Mt1...

    Comment l’épidémie du sida a démarré ? http://www.matierevolution.fr/spip....

    Editorial 10-10-2009 - Si la grippe n’existait pas, ils l’auraient inventée : http://www.matierevolution.fr/spip....

    La grippe A sert-elle à aider la classe dirigeante à faire face à la crise sociale liée à la crise économique ?

    Aux USA en 1976 la grippe porcine sert de prétexte à une campagne de vaccination : plus de 40 millions d’américains sont vaccinés et le vaccin va avoir des conséquences dramatiques.
    Deux ans après le début de la crise économique de 1973/74, les Etats ont réagi de la même manière qu’aujourd’hui en 2009.

    http://www.matierevolution.fr/spip....

    Répondre à ce message

  • Aluminium notre poison quotidien, documentaire dénonçant les effets de ce métal introduit dans l’alimentation, les cosmétiques et crème de protection, mais surtout dans les vaccins .
    Là l’aluminium pénétre dans le muscle, ses cellules et s’il n’est pas évacué ,va devenir toxique pour finalement étouffer le fonctionnement musculaire. L’aluminium est l’adjuvant des vaccins et c’est un choix purement politique & économique des trusts pharmaceutiques autorisés par les Etats.
    Car il existait encore jusqu’en 2008 un vaccin sans alu !
    Même si depuis 1984, un des leader mondial, Pasteur a stoppé la fabrication des vaccins sans alu.
    Question de fric, car pour devenir encore plus rentable, en septembre 1984 Mérieux avait racheté le secteur vaccins de l’Institut Pasteur Production, s’assurant ainsi l’appui du formidable potentiel de recherches de la Fondation Pasteur, dont l’IPP était filiale.
    Le but n est pas de soigner mais de réduire les dépenses inutiles pour faire croitre toujours les capitaux. Hors les vaccins avec des adjuvants a base de calcium sont juges pas assez rentables.
    Mais ce qui est sur, c est qu on connaît depuis au moins 40ans les risques lies a l introduction d aluminium dans le corps.
    Ce scandale est un mensonge à tous les niveaux comme celui de l’amiante .

    Pour revoir ce documentaire, cliquez ici.
    Pour lire la déclaration des malades de myofasciite à macrofages à la suite de ce docu, cliquez ici.

    Répondre à ce message

  • La mort de deux bébés confirmée après une vaccination contre la gastro-entérite

    Contactée par « Le Parisien-Aujourd’hui en France », l’agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) a confirmé que « deux bébés étaient décédés en 2012 et 2014, après une vaccination contre le virus de la gastro-entérite ». Ces deux nouveaux-nés, précise l’Ansm, sont décédés suite à « invagination intestinale », confirmant une
    information du Canard enchainé.
    « Des courriers sont partis aujourd’hui à l’adresse des personnels de santé » précise l’agence.
    Ces effets indésirables rares « sont indiqués dans la notice des effets secondaires de ces vaccins, Rotateq et Rotarix. Les signes avant coureurs apparaissent dans les dix jours qui suivent la vaccination » ajoute l’Ansm. Ces dernières semaines, la vaccination contre la gastro-entérite des nourrissons était recommandée par le Haut comité
    de la santé publique. Cette recommandation pourrait changer, au regard de cette actualité. De 2006 à 2014, 491000 nourrissons ont été vaccinés.

    DEJA en 2010, ce vaccin était suspendu !

    article du 31/03/2010

    Il n’est plus possible de vacciner son bébé avec le Rotarix, vaccin oral contre la gastro-entérite. Des traces de virus porcin ont été découvertes dans ce vaccin, produit par le laboratoire GlaxoSmithKline Biologicals. Bien qu’elles ne semblent pas présenter de risque pour la santé des petits, l’Afsapps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a demandé la suspension du Rotarix à titre provisoire.

    Répondre à ce message

Répondre à cette brève

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0