English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Questions de sciences > Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures (...)

Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures ?

dimanche 4 janvier 2009, par Robert Paris

Questions de sciences ou « Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures ? »

Vous y réfléchissez... Les réponses sont à la suite...

• 0- Pourquoi un avion a besoin de carburant pour tenir en l’air alors que la lune tourne autour de la terre depuis des milliards d’années sans qu’on lui fournisse de l’énergie ?

• 1- Comment fait l’eau pour remonter dans les tuyaux des immeubles et sortir sous pression au robinet ?

• 2- Pourquoi ressent-on qu’il fait plus froid quand il y a du vent, alors que le vent ne fait que brasser l’air ?

• 3- Pourquoi la terre tourne sur elle-même ?

• 4- Pourquoi le nuage (porteur d’eau plus lourde que l’air) ne tombe pas du fait de son poids ?

• 5- Les hommes de l’autre côté de la terre ont-ils du mal à vivre la tête en bas ?

• 6- Pourquoi le centre de la terre est-il plus chaud que sa surface qui est chauffée par le soleil ?

• 7- La lumière et la matière se déplacent par le plus court chemin. Pourquoi la foudre progresse en zigzag ?

• 8- Y a-t-il sur terre des objets de l’espace extraterrestre ?

• 9- Y a-t-il des dinosaures vivants ?

• 10- Quelle force produit des volcans, fait monter les roches pour former les montagnes et provoque des tremblements de terre ?

• 11- Pourquoi le soleil est jaune ? Est-ce la couleur des étoiles ?

• 12- Pourquoi est-ce que l’on ne sent pas le souffle d’air dû à la rotation de la terre ?

• 13- Pourquoi les singes sont plus poilus que les hommes et ont une face plus allongée ?

• 14- Une pièce métallique, jetée dans l’eau, coule. Pourquoi un bateau en métal flotte en surface ?

• 15- Comment se fait-il que les glaçons flottent dans l’eau, au lieu de couler ?

• 16- A une époque lointaine le bassin parisien était sous les eaux. D’où venait cette eau ?

• 17- Pourquoi fait-il plus froid aux pôles, et plus chaud à l’équateur ?

• 18- L’année est une mesure variable du temps. Quelle a été l’année la plus longue de l’Histoire ? Et la plus courte ?

• 19- A-t-on jamais vu un électron ? Un atome ? Une molécule ? Une cellule vivante ?

• 20- Est-il encore possible qu’il y ait de la vie sur Mars ?

• 21- Pourquoi les planètes sont souvent des boules ?

• 22- Dans l’évolution des espèces sommes-nous plus proches - de la chauve-souris ? - du crocodile ? - de la grenouille ? - du kangourou ?

• 23- Combien d’être vivants vivent avec nous, dans le corps humain ?

• 24- Pourquoi un ballon à air chaud qui s’élève dans le ciel ne part-il pas dans l’espace ?

• 25- Pourquoi les nomades du Sahara s’enveloppent dans plusieurs couches de tissus comme s’ils vivaient dans un pays froid ?

• 26- Comment fait l’eau pour remonter sur le filtre à café, malgré son poids ?

• 27- Y a-t-il de la pesanteur dans le vide ?

• 28- Quelle est la durée de vie moyenne d’une espèce vivante ?

• 29- Tous les objets tombent sur la terre. Pourquoi une masse d’air chaud s’élève ?

• 30- Un glaçon fond dans un verre plein d’eau. Pourquoi le verre ne déborde pas quand le glaçon a fondu entièrement ?

• 31- Pourquoi les chats ronronnent ?

• 32- Pourquoi la lune a des tâches ? Et le soleil aussi ?

• 33- Pourquoi la lune ne tombe pas sur la terre du fait de son poids ? • 34- Qu’est-ce qu’une puce électronique ? Quel point commun avec la puce ?

• 35- D’où vient que l’éléphant a une trompe ?

• 36- Pourquoi les mers sont salées alors qu’elles sont formées par des fleuves d’eau douce ?

• 37- Quand on regarde le ciel nocturne, pourquoi ressemble-t-il à un globe qui tourne ?

• 38- Pourquoi les étoiles scintillent dans le ciel nocturne, et pas les planètes ?

• 39- Combien de pattes ont les mille-pattes ?

• 40- Pourquoi la glace brûle la peau ?

• 41- Pourquoi les planètes brillent et les étoiles aussi ?

• 42- L’énergie du soleil s’épuisera-t-elle un jour ?

• 43- Pourquoi vaut-il mieux avoir des vêtements sombres quand il fait froid et clairs quand il fait chaud ?

• 44- Pourquoi les animaux polaires (qui ne vivent pas dans l’eau) ont le ventre blanc ?

• 45- Sommes-nous intelligents parce que nous avons un grand nombre de neurones du cerveau ?

• 46- Pourquoi les chiens tirent la langue et les éléphants agitent les oreilles ? Pourquoi certains animaux ont-ils développé des ailes au cours de l’évolution ?

• 47- En mer, les vagues sont dues au vent. Pourquoi y a-t-il des vagues près des côtes ?

• 48- Comment sait-on que tous les êtres humains sont parents ?

• 49- Nouvelle version de l’histoire de l’oeuf et de la poule.

Qui a inventé l’oeuf ? La poule ou un autre animal ?

• 50- Combien y a-t-il de sortes de flocons de neige ?

• 51- Dans le système solaire, quelle est la planète rouge, la planète géante et la planète bleue ?

• 52- La terre est une boule. Pourquoi avons-nous l’impression qu’elle est plate ?

• 53- L’eau tombe-t-elle dans le trou de la baignoire : - tout droit ? - en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre ? - en tournant dans le sens contraire ? - des fois dans un sens et des fois dans l’autre ?

• 54- Manipulation génétique : on inocule à une mouche le gène de l’oeil d’une souris (un gène est un segment de la molécule porteuse de l’hérédité). Quel est le résultat : - ça ne marche pas ? - ça donne à la mouche un oeil supplémentaire de souris ? - ça lui donne un oeil supplémentaire de mouche ? - ça donne autre chose ?

• 55- Pourquoi les planètes sont mobiles dans le ciel alors que les étoiles semblent fixes les unes par rapport aux autres ?

• 56- A quelle époque a-t-on découvert l’engin de levage : la grue ?

• 57- Qu’est-ce qui tombe plus vite au sol : une tonne de plume ou une tonne de plomb ?

• 58- L’arc en ciel décompose la lumière. Pourquoi est-il circulaire et non carré ou rectangle ?

• 59- Le sucre se dissout à la longue dans la tasse de café chaud, même si on ne tourne pas à l’aide d’une cuillère. Comment ?

• 60- Le ciel est bleu le jour, noir la nuit, rose au coucher. Quelle est sa vraie couleur ?

• 61- Quelle part des espèces vivantes a disparu au cours de l’histoire ? 1% ? 10% ? 20% ? 30% ? 50% ? 70% ? 90% ? Plus de 99,9% ?

• 62- En peinture, rouge +jaune + vert donne du noir. Pourquoi le mélange des mêmes couleurs en lumière donne du blanc ?

• 63- Est-ce que les particules matérielles se touchent ? Sinon, pourquoi ?

• 64- Est-ce que notre corps est rythmé sur la base d’une période de 24 heures ? Sinon quel est son rythme biologique et comment vivons-nous quand même sur la base de 24 heures ?

• 65- Est-ce que l’homme descend du singe ?

• 66- Est-ce que le Big Bang a bien eu lieu ?

• 67- Pourquoi les tomates sont rouges ?

• 68- Pourquoi les zèbres ont des rayures ?

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Proposez-nous vos réponses ....

Pour nous écrire, cliquez sur Répondre à cet article

LES PREMIÈRES RÉPONSES ARRIVENT MAIS ON CONTINUE A RECEVOIR LES VOTRES :

Un peu plus loin, nous donnons quelques réponses discutables, étonnantes, amusantes ou folles ....

Parmi les meilleures réponses :

• 0- Pourquoi un avion a besoin de carburant pour tenir en l’air alors que la lune tourne autour de la terre depuis des milliards d’années sans qu’on lui fournisse de l’énergie ?

Réponse : Des vaisseaux peuvent graviter autour de la terre sans consommer de carburant, en parcourant une orbite stationnaire comme la lune. Mais il faut d’abord quitter la terre, ce qui nécessite l’énergie des gaz d’échappement d’une fusée, énergie largement supérieure à celle de l’avion.

• 1- Comment fait l’eau pour remonter dans les tuyaux des immeubles et sortir sous pression au robinet ?

Réponse : Dans les vases communicants, la pression de l’air contraint l’eau à se ramener au même niveau des deux côtés du tuyau, s’il y a la même pression de l’air des deux côtés. C’est ainsi que l’eau placée en altitude, dans le château d’eau, fait remonter l’eau des tuyaux, jusqu’au robinet de l’appartement.

• 2- Pourquoi ressent-on qu’il fait plus froid quand il y a du vent, alors que le vent ne fait que brasser l’air ?

Réponse : La température apparente est bien plus basse quand il y a du vent car l’air près de la peau est sans cesse renouvelé. Le corps, qui doit fournir beaucoup plus d’énergie pour maintenir l’intérieur à température constante, ressent une température plus basse.

• 3- Pourquoi la terre tourne sur elle-même ?

Réponse : La rotation de la terre sur elle-même est un témoignage de l’époque de sa formation, il y a plus de 4 milliards et demi d’année, par agglomération de roches gravitant autour du soleil. En effet, ces roches, en se concentrant, se sont mises à tourner. C’est une règle générale des corps en mouvement. Par exemple, le patineur qui ramène ses bras au corps, se met à tourner.

• 4- Pourquoi le nuage (porteur d’eau plus lourde que l’air) ne tombe pas du fait de son poids ?

Réponse : Les gouttes d’eau suffisamment grosses tombent du fait de leur poids mais, en tombant, elles se réchauffent. Si elles ne parviennent au sol en pluie (ou neige ou grêle), elles redeviennent du gaz, de la vapeur d’eau lorsqu’elles atteignent un seuil d’altitude du nuage (niveau marqué par la base plate du nuage). Cette vapeur remonte alors dans le nuage. Durant ce mouvement permanent, il y a échange d’une énergie considérable qui maintient un dynamisme du nuage et lui permet de se conserver dans son ensemble même si l’état et la position des gouttes change sans cesse. C’est cela qui empêche cette masse énorme d’eau de tomber immédiatement.

• 5- Les hommes de l’autre côté de la terre ont-ils du mal à vivre la tête en bas ?

Réponse : Ce n’est que par rapport à nous que les habitants des antipodes ont la tête en bas. Comme nous, ils ont le sol sous leurs pieds et leur poids les attire vers le bas, vers le centre de la terre. Nulle part, les hommes n’ont le sang qui leur monte à la tête !

• 6- Pourquoi le centre de la terre est-il plus chaud que sa surface qui est chauffée par le soleil ?

Réponse : Au centre de la terre, la chaleur ne peut aisément s’échapper vers la surface. Cette chaleur provient de l’intérieur de la terre actifs se décomposent sans cesse émettant de l’énergie. Il en résulte que le noyau de la terre est à 3000°, chaleur qui se propage lentement vers la surface.

• 7- La lumière et la matière se déplacent par le plus court chemin. Pourquoi la foudre progresse en zigzag ?

Réponse : En temps normal, l’air n’est pas un bon conducteur de l’électricité. Lorsque le nuage est chargé de beaucoup d’eau, les chocs des molécules produisent de l’électricité. Le nuage est alors chargé. Il y a, du coup, formation d’un différence de charge entre la base du nuage et le sol. L’air entre les deux se transforme, rendant progressivement la zone conductrice, segment par segment, dans une marche aléatoire. Puis, d’un seul coup, la décharge se produit en zig-zag, en suivant la zone ainsi rendue conductrice.

• 8- Y a-t-il sur terre des objets de l’espace extraterrestre ?

Réponse : Il tombe sans cesse des météorites, des roches de tailles diverses venues de l’espace. Cela correspond en moyenne à vingt tonnes par jour d’objets « extraterrestres » qui atteignent la surface de la terre. Bien entendu, ce n’est de cela qu’on parle quand certains évoquent l’existence d’ « extraterrestre », c’est-à-dire d’une vie hors de la terre et d’une autre civilisation qui serait, selon eux, capable d’entrer en contact avec nous. Il n’y a pas d’impossibilité théorique mais cela ne prouve pas non plus que les « témoins » n’aient pas été victimes de leur imagination.

• 9- Y a-t-il des dinosaures vivants ?

Réponse : Eh oui ! Les dinosaures n’ont pas complètement disparu (à une époque où la plupart des autres espèces ont, elles aussi, été victimes d’extinction massive (de changements climatiques qui peuvent être d’origine volcanique). Il est resté certains descendants : les oiseaux.

• 10- Quelle force produit des volcans, fait monter les roches pour former les montagnes et provoque des tremblements de terre ?

Réponse : C’est la chaleur du centre de la terre (due à la radioactivité des roches) qui met en mouvement l’écorce terrestre. A la limite entre zone fondue et zone compacte, il y a des frottements qui empêchent les mouvements ou les freinent. L’écorce ne peut pas se mouvoir de façon continue. Elle n’avance que par à coups, des tremblements de terre de toutes tailles. C’est encore cette énergie qui provoque la montée du magma fondu et chaud : le volcanisme. Et encore elle qui est la cause des soulèvements d’une plaque (de l’écorce) sur l’autre et du soulèvement des montagnes.

• 11- Pourquoi le soleil est jaune ? Est-ce la couleur des étoiles ?

Réponse : La couleur de la lumière correspond au niveau d’énergie de leur émission. Pour les étoiles, il s’agit seulement de l’émission provenant de la surface. Elle correspond plutôt au bleu quand la surface est plus chaude (plus de 10.000°) et au rouge si elle plus froide (vers 3.000°). Si la chaleur est intermédiaire, comme dans le cas du Soleil, le jaune est dominant.

• 12- Pourquoi est-ce que l’on ne sent pas le souffle d’air dû à la rotation de la terre ?

Réponse : Le gaz atmosphérique suit le mouvement terrestre. Cependant, la rotation de la terre produit des vents entre les tropiques et l’équateur et fait tourner les cyclones. Ces courants d’air tournent en sens inverse dans l’hémisphère nord et dans l’hémisphère sud.

• 13- Pourquoi les singes sont plus poilus que les hommes et ont une face plus allongée ?

Réponse : L’enfant d’homme ressemble beaucoup plus à l’enfant chimpanzé que les deux adultes ne se ressemblent. ce n’est pas particulier à ces deux espèces proches. Tous les animaux qui sont des cousins proches sont très ressemblants dans leur enfance. L’évolution ne passe pas d’une forme adulte à une autre forme adulte mais d’un oeuf à un autre oeuf. D’autre part, la différence entre les deux espèces n’est pas essentiellement une différence du contenu des gènes mais une différence du rythme d’action des gènes. il y a un retard de toutes les phases chez l’homme. Ce décalage des périodes est cause de la différence de pilosité. Mais il provoque aussi le maintien chez l’adulte humain d’une face plate qui est du même type que sa face enfantine. Il est cause aussi de sa durée de vie plus longue et aussi de la permanence de sa phase d’apprentissage qui est une cause profonde de son intelligence. C’est également une cause de l’allongement de durée de sa dépendance d’une aide de la collectivité qui provoque un changement social de la collectivité humaine.

• 14- Une pièce métallique, jetée dans l’eau, coule. Pourquoi un bateau en métal flotte en surface ?

Réponse : Tous les objets compacts et pesants coulent. Ils ne flottent que si le volume d’eau déplacé est tellement grand que la force d’Archimède (dû à ce déplacement du volume d’eau) compense la pesanteur. c’est le cas dans un bateau parce que de l’air est contenu dans la coque. L’air étant plus léger que l’eau, le bateau peut flotter.

• 15- Comment se fait-il que les glaçons flottent dans l’eau, au lieu de couler ?

Réponse : Dans ce cas, il s’agit d’eau (le glaçon) dans de l’eau liquide. le matériel est le même mais pas l’état physique. Or, l’eau est une molécule qui a une particularité assez exceptionnelle : il est plus léger (masse volumique inférieure) à l’état solide (le glaçon) qu’à l’état liquide. On constate cette particularité en glaçant de l’eau à l’intérieur d’une bouteille : celle-ci finit par éclater par augmentation du volume.

• 16- A une époque lointaine le bassin parisien était sous les eaux. D’où venait cette eau ?

Réponse : Effectivement, le calcaire qui tapisse le bassin parisien est un témoignage d’une époque où les eaux recouvraient la région parisienne. Les rochers de Fontainebleau sont eux aussi des témoins de cette époque lointaine. La fonte des glaces est souvent invoquée comme cause de toutes les montées des eaux. En l’occurrence, c’est seulement 80 des 300 mètres de montée des eaux qui sont causés par la fonte des glaces. L’essentiel vient donc d’ailleurs : de la formation de gigantesques montagnes dans les mers et océans (les dorsales) qui ont fait monter le niveau marin et déborder les océans, envahissant les terres. le volcanisme (sous-marin en l’occurrence) est donc la cause principale et non le réchauffement externe.

• 17- Pourquoi fait-il plus froid aux pôles, et plus chaud à l’équateur ?

Réponse : A l’équateur, les rayons solaires tombent verticalement alors qu’ils son très inclinés par rapport au sol quand ils tombent aux pôles. Une surface éclairée par le soleil reçoit moins d’énergie par unité de surface si les rayons sont inclinés.

• 18- L’année est une mesure variable du temps. Quelle a été l’année la plus longue de l’Histoire ? Et la plus courte ?

Réponse : L’année (la durée d’une rotation complète de la etrre autour du soleil) n’a pas exactement 365 jours. Il a donc fallu des corrections. l’année la plus longue a été 1582 (une année de 455 jours pour rattraper le retard !) et la plus courte a été 46 ans avant J-C (une année de 355 jours).

• 19- A-t-on jamais vu un électron ? Un atome ? Une molécule ? Une cellule vivante ?

Réponse : Au microscope, on peut voir une cellule vivante. C’est une véritable vision avec ses propres yeux m^me s’il y a agrandissement. ce n’est pas le cas de la matière à petite échelle. Avec des instruments plus perfectionnés, on peut interagir avec une grande molécule mais sans vraiment la voir : par exemple, avec un microscope à balayage électronique. on peut chercher à déceler la position moyenne des molécules, et même des atomes, avec un appareil STM. Il ne s’agit plus à proprement parler de voir un objet. La microscopie champ proche ou la microscopie à effet tunnel (STM) permet de détecter des particules mais pas de les voir au sens propre. Ce n’est pas seulement une question de petitesse des objets. les particules ne sont pas à proprement parler des petits objets mais des effets quantiques, ce qui est très différent.

• 20- Est-il encore possible qu’il y ait de la vie sur Mars ?

Réponse : Ce n’est pas impossible. Il peut y avoir une certaine forme de vie adaptée à des conditions très défavorable. Sur terre, il existe de la vie dans des conditions extrêmement défavorable. Il peut exister des zones de cette planète où existe des couches permettant à l’eau de se maintenir. A notre connaissance, l’eau est indispensable au vivant. Mais une autre question se pose : est-ce une vie qui aurait la même origine que la vie terrestre ?

• 21- Pourquoi les planètes sont souvent des boules ?

Réponse : Ce n’est pas le cas de toutes les planètes : seules les grosses planètes ont des formes de boules. Elles ont été produite par l’agglomération de quantité de pierres en rotation dont la concentration a produit une chaleur considérable. la matière a alors fondu et les mouvements de rotation ont contribué à ce qu’elle se refroidisse sous forme de boule un peu aplatie. Par contre, les plus petites planètes ont des formes de roches sans régularité.

• 22- Dans l’évolution des espèces sommes-nous plus proches - de la chauve-souris ? - du crocodile ? - de la grenouille ? - du kangourou ?

Réponse : Dans l’arbre de l’évolution, nous sommes plus proches de la chauve-souris, qui vole mais est un mammifère comme nous, que du crocodile qui est un descendant des dinosaures, de la grenouille qui est un amphibien ou du kangourou qui est un marsupial. La ressemblance extérieure ou la ressemblance des comportements n’est pas une preuve de proximité. la balaine est comme nous un mammifère alors qu’elle se comporte comme un poisson mais elle descend d’une espèce de vache ! ....

• 23- Combien d’être vivants vivent avec nous, dans le corps humain ?

Réponse : Nous croyons généralement être un seul individu vivant. Ce que c’est que l’individualisme ! En fait, nous sommes une colonie d’êtres vivants. Chacun d’entre nous héberge des milliards d’êtres microscopiques (bactéries, parasites et virus) qui résident dans nos intestins, dans notre bouche. Rien que les microbes sous notre peau sont de l’ordre d’un million par carré d’un millimètre de côté ! Pas moyen de se sentir seul ....

• 24- Pourquoi un ballon à air chaud qui s’élève dans le ciel ne part-il pas dans l’espace ?

Réponse : L’air chaud monte car il a une densité inférieure à celle de l’air qui l’entoure. Mais cette poussée est très insuffisante pour lui permettre de quitter l’attraction terrestre.

• 25- Pourquoi les nomades du Sahara s’enveloppent dans plusieurs couches de tissus comme s’ils vivaient dans un pays froid ?

Réponse : Les déserts sont caractérisés par des grandes chaleurs le jour et des grands froids la nuit. Les couches de tissus constituent aussi des couches d’air autour du corps qui le protègent des changements de température extérieure.

• 26- Comment fait l’eau pour remonter sur le filtre à café, malgré son poids ?

Réponse : Comme tous les autres matériaux, l’eau subit la gravitation et ne devrait pas monter, même le long des parois du filtre à café. Les interactions entre molécules sont la cause de cet effet. En mouillant les parois du filtre, l’eau parvient à remonter dans les fibres du filtre.

• 27- Y a-t-il de la pesanteur dans le vide ?

Réponse : Beaucoup de gens confondent le vide avec l’apesanteur parce qu’ils ont vu les astronautes dans la capsule spatiale qui ne subissaient pas la pesanteur. Mais l’attraction des corps se propage dans le vide, de même que les autre interactions.

• 28- Quelle est la durée de vie moyenne d’une espèce vivante ?

Réponse : Un être vivant a une durée de vie moyenne. Les espèces ont elles aussi une durée de vie moyenne. En moyenne : un million d’années mais cela varie énormément. L’espèce humaine a déjà duré trois millions d’années. Aucun calcul ne peut nous dire si cela durera. Cela dépend certainement de la capacité de l’humanité de maitriser les problèmes dus au système social : crises et guerres notamment.

• 29- Tous les objets tombent sur la terre. Pourquoi une masse d’air chaud s’élève ?

Réponse : C’est la masse d’air froid qui, en passant dessous, pousse vers le haut la masse d’air chaud. Puis l’air chaud se refroidit car la température baisse en altitude. Du coup, des nuages et de la pluie se forme.

• 30- Un glaçon fond dans un verre plein d’eau. Pourquoi le verre ne déborde pas quand le glaçon a fondu entièrement ?

Réponse : L’eau occupe un volume plus grand sous forme solide (glace) que liquide.

• 31- Pourquoi les chats ronronnent ?

Réponse : Les chats domestiques ronronnent pour s’adresser à leur mère, puis à leur maître.

• 32- Pourquoi la lune a des tâches ? Et le soleil aussi ?

Réponse : Les tâches sombres de la lune n’ont rien de commun avec celles du soleil. La partie la plus sombre de la surface de la lune est formée des "mers" lunaires qui, loin d’être formées d’une surface d’eau, sont les marques d’un volcanisme ancien. Les tâches sombres de la surface solaire sont des manifestations quasi périodiques d’une auto-organisation des mouvements des gaz de surface. Leur nombre marque des périodes d’émission maximum ou d’émission minimum d’énergie. Le climat de la terre en est modifié.

• 33- Pourquoi la lune ne tombe pas sur la terre du fait de son poids ?

Réponse : La lune tombe effectivement sur la terre mais elle le fait progressivement du fait de son mouvement de rotation. Il en va de même de la terre par rapport au soleil.

• 34- Qu’est-ce qu’une puce électronique ? Quel point commun avec la puce ?

Réponse : La puce électronique permet de miniaturiser les connexions électroniques et n’a de commun avec la puce que sa petitesse relative.

• 35- D’où vient que l’éléphant a une trompe ?

Réponse : Au cours de l’évolution de l’espèce, la tête de l’éléphant s’est modifiée : allongement du museau puis aplatissement de la face. Le décalage entre lèvre et face a donné la trompe.

• 36- Pourquoi les mers sont salées alors qu’elles sont formées par des fleuves d’eau douce ?

Réponse : Les fleuves sont formée de l’eau douce due aux précipitations. Les mers et océans qui regroupent ces eaux fluviales devraient donc être sans sel. Mais, dans leur chemin vers la mer, les fleuves arrachent du sel aux roches. A chaque cycle de l’eau, le soleil forme des nuages qui s’abattent en pluie. Le sel des mers et océans ne vaporise pas dans les nuages et reste dans les mers. Du coup, les mers accroissent sans cesse leur pourcentage de sel, qui devient une mesure de leur ancienneté.

• 37- Quand on regarde le ciel nocturne, pourquoi ressemble-t-il à un globe qui tourne ?

Réponse : Quand on regarde le ciel, nous n’avons aucun point de repère permettant de comparer des distances. Notre vision nous place au centre de l’observation, comme si tous les objets étaient situés à la même distance de nous et ne différaient que par la taille ou la luminosité. Du coup, on a l’impression que les étoiles visibles la nuit sont situées sur une sphère qui tourne autour de nous. C’est une illusion d’optique puisque les étoiles sont souvent plus éloignées les unes des autres que de nous. La vision, dans ce domaine comme dans bien d’autres, est une construction et non une perception.

• 38- Pourquoi les étoiles scintillent dans le ciel nocturne, et pas les planètes ?

Réponse : Les variations de pression et de température le long du chemin de la lumière, la dévient de façon aléatoire. On appelle ça la turbulence atmosphérique. C’est bien joli me direz-vous, mais la turbulence est la même pour tout le monde, comment se fait-il que les planètes semblent, à l’oeil nu, y résister. Elles la subissent aussi, bien sûr, c’est ce que montrent les films, mais la grosse différence, c’est que les planètes montrent un petit disque, alors que les étoiles sont en forme de point, car terriblement lointaines. La moindre perturbation atmosphérique peut éteindre ou déplacer facilement (en apparence) l’étoile. Mais si un point du disque de la planète est atténué, le point voisin ne le sera pas, ainsi, jamais le disque entier de la planète n’est touché. Vue de loin, la planète a donc un éclat sensiblement constant, grâce à son disque apparent, alors que l’étoile ponctuelle est facilement perturbée. Le scintillement des étoiles est bien plus visible lorsqu’elle est proche de l’horizon, l’épaisseur de l’atmosphère à traverser est alors maximum.

• 39- Combien de pattes ont les mille-pattes ?

Réponse : "Mille pattes" est une expression courante mais pas le nom d’une espèce, d’un insecte ni d’un animal donné. Cette dénomination vague est utilisée pour une myriade d’animaux qui ont de nombreuses pattes (deux par segment du corps). Ils ont entre 16 et 400 pattes. Aucun n’atteint les mille pattes.

• 40- Pourquoi la glace brûle la peau ?

Réponse : Le froid fait exploser la paroi des cellules et les détruit. C’est la nécrose. C’est d’autant plus dangereux que chaque cellule contient des produits nécrophages pour les cellules voisines. la destruction peut entraîner des morts en chaîne. Dans la mort naturelle de la cellule (non provoquée comme dans le cas du froid), la cellule détruit les produits nocifs avant de détruire la membrane, ce qui évite la nécrose. La mort par nécrose peut menacer l’indiviu tout entier (gangrêne).

• 41- Pourquoi les planètes brillent et les étoiles aussi ?

Réponse : Contrairement aux planètes qui sont visibles parce qu’elles reflètent la lumière venue du soleil, les étoiles (qui sont des soleils) émettent elles-mêmes de la lumière. Cette énergie provient des essentiellement d’une réaction thermonucléaire, la fusion de deux atomes d’hydrogène donnant un atome d’hélium plus de l’énergie.

• 42- L’énergie du soleil s’épuisera-t-elle un jour ?

Réponse : Comme toutes les étoiles, le soleil n’est pas éternel. L’hydrogène s’épuise. L’étoile qui a épuisé son hydrogène passe à une phase nouvelle : la transformation de l’hélium. Pour une étoile de la taille du soleil, la durée est de 10 milliards d’années dont quatre milliards et demi ont déjà été accomplis. On a encore un peu de temps !

• 43- Pourquoi vaut-il mieux avoir des vêtements sombres quand il fait froid et clairs quand il fait chaud ?

Réponse : Un objet est sombre s’il absorbe les rayons lumineux et clair s’il les renvoie. L’absorption des rayons solaires permet à l’objet de gagner de la chaleur. Du coup, il vaut mieux s’habiller de vêtements sombres en hiver et clairs en été.

• 44- Pourquoi les animaux polaires (qui ne vivent pas dans l’eau) ont le ventre blanc ?

Réponse : Attraper des poissons est vital pour les animaux des régions polaires. Un animal terrestre est obligé de se pencher sur la glace pour observer le passage des poissons. S’il a un ventre sombre, le poisson le voit au travers de la glace et ne s’approche pas du trou. Un animal au ventre sombre ne survivrait pas au pôle.

• 45- Sommes-nous intelligents parce que nous avons un grand nombre de neurones du cerveau ?

Réponse : Il y a une relation entre le nombre de neurones et l’intelligence mais ce ,’est pas une relation de proportionnalité ni une relation directe. L’essentiel n’est ni le nombre de celllules du cerveau (les neurones) ni la taille du cerveau mais plutôt le nombre de connexions et la souplesse de transformation des interactions. Le nombre et la rapidité des connexion est un facteur important, bien plus important que la taille du cerveau. Pour imager des sentiments, des observations et des idées, la base matérielle du grand nombre de connexiosn est indispensable mais non suffisante. Ramener l’intelligence humaine au fameux "gros cerveau" est une erreur.

• 46- Pourquoi les chiens tirent la langue et les éléphants agitent les oreilles ? Pourquoi certains animaux ont-ils développé des ailes au cours de l’évolution ?

Réponse : Un des problèmes cruciaux des animaux, qui est indispensable à la survie, est la régulation thermique. Les animaux doivent représenter une solution au problème des excès de chaleur et de froid. Chacun a une solution différente et la capacité de la nature à donner des techniques diverses étonne. Pour se débarrasser d’un excès de chaleur, l’homme sue, l’éléphant agite les oreilles, le chien salive, le dinosaure agite une aile. Les oiseaux, descendants des dinosaures, ont développé des ailes qui étaient un moyen de régulation thermique bien avant de leur servir à voler.

• 47- En mer, les vagues sont dues au vent. Pourquoi y a-t-il des vagues près des côtes ?

Réponse : Les vagues des côtes sont dues au choc entre la masse marine et la plaque continentale.

• 48- Comment sait-on que tous les êtres humains sont parents ?

Réponse : C’est le contenu de la molécule d’ADN qui marque cette origine commune. Plus on s’éloigne d’un autre être vivant, plus il y a de changements dans l’ADN. C’est le cas aussi des autres molécules du vivant comme les ARN et les protéines.

• 49- Nouvelle version de l’histoire de l’oeuf et de la poule.

Qui a inventé l’oeuf ? La poule ou un autre animal ?

Réponse : Le cercle vicieux de l’œuf et de la poule provient de l’évolution des espèces. Ce n’est pas la poule qui a inventé l’oeuf. Pour les animaux terrestres, l’œuf a été "inventé" chez les dinosaures. Les oiseaux en ont hérité, étant des descendants d’un dinosaure volant. D’autres animaux pondent des œufs ou protègent en tout cas l’embryon dans une coquille calcaire, comme les coquillages ou les poissons.

• 50- Combien y a-t-il de sortes de flocons de neige ?

Réponse : Il ya autant de sortes de flocons que ... de flocons puisqu’ils sont tous individuellement différents. il y a cependant des grands types de structures qui diffèrent. Ils s’établissent en fonction de l’environnement, de la température et de la pression. Le flocon est une structure dynamique et peut passer d’un type à un autre. C’est une structure émergente.

• 51- Dans le système solaire, quelle est la planète rouge, la planète géante et la planète bleue ?

Réponse : La planète rouge est Mars, du fait du fer oxydé. La planète bleue est la Terre, car elle majoriatirement couverte par des océans et des mers. La planète géante est Jupiter parce qu’elle a gardé son enveloppe gazeuse.

• 52- La terre est une boule. Pourquoi avons-nous l’impression qu’elle est plate ?

Réponse : C’est notre petite taille relativement au rayon de la terre qui nous donne l’illusion qu’elle est plate. C’est seulement depuis l’espace que l’on voit vraiment que la terre est ronde. Cependant, quelques expériences à notre échelle le manifestent également. Par exemple, par mer calme, on voit que le bâteau qui s’aloigne à l’horizon disparait progressivement, ses parties basses disparaissant en premier et ses voiles en dernier.

• 53- L’eau tombe-t-elle dans le trou de la baignoire : - tout droit ? - en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre ? - en tournant dans le sens contraire ? - des fois dans un sens et des fois dans l’autre ?

Réponse : L’eau tombe dans le trou de la baignoire en se concentrant du fait de l’étroitesse du trou et de l’énergie due à la chute. dans ces conditions, l’eau se met à tourner. C’est une proprété mécanique générale que l’on constate aussi pour le patineur qui regroupe ses bras vers le corps : il se met à tourner. Cela n’a rien à voir, contrairement à ce que certains croient, avec la rotation de la terre et la "force de Coriolis" qui est bien trop faible. L’eau peut tourner aussi bien dans un sens que dans l’autre.

• 54- Manipulation génétique : on inocule à une mouche le gène de l’oeil d’une souris (un gène est un segment de la molécule porteuse de l’hérédité). Quel est le résultat : - ça ne marche pas ? - ça donne à la mouche un œil supplémentaire de souris ? - ça lui donne un œil supplémentaire de mouche ? - ça donne autre chose ?

Réponse : Si on inocule à une mouche un gène d’œil de souris, d’ours ou d’homme, cela donne ... un œil de ... mouche ! Cela signifie que les gène d’œil peut agir sur la machinerie génétique de tout être vivant ayant des yeux, quel que soit le type d’œil. C’est une manifestation impressionnante de l’origine commune des êtres vivants. Pourquoi la mouche ne construit-elle pas un gène d’ours quand elle reçoit un gène d’œil d’un ours ? Parce qu’il s’agit d’un gène maître de la construction d’un œil qui lance la construction d’un œil et pas d’un œil d’ours. Il actionne donc la machine génétique de la mouche pour la fabrication d’un œil de ... mouche. Etonnant, non ?

• 55- Pourquoi les planètes sont mobiles dans le ciel alors que les étoiles semblent fixes les unes par rapport aux autres ?

Réponse : Les planètes sont infiniment plus proches de nous, ce qui rend leurs mouvements plus visibles. Les étoiles se déplacent aussi les unes par rapport aux autres et par rapport à nous mais ce n’est visible que sur des durées importantes du fait de la grande distance.

• 56- A quelle époque a-t-on découvert l’engin de levage : la grue ?

Réponse : Archimède est le premier, selon la tradition, à avoir découvert le principe de la grue, en 230 avant J.-C à Syracuse. Il l’a employée pour aider la défense militaire de Syracuse en attrapant et levant les bateaux ennemis pour les briser. Par contre, l’usage dans la construction ou dans la vie civile en général n’aurait pas été retenu parce que les esclaves faisaient ces tâches. cette découverte a été perdue durant de longues années.

• 57- Qu’est-ce qui tombe plus vite au sol : une tonne de plume ou une tonne de plomb ?

Réponse : La chute des corps, provenant de la gravitation universelle, est la même quelque soit la matière. Elle ne dépend que du poids. Cependant, il faut tenir compte de la forme en ce qui concerne la résistance de l’air. La consistance de la plume ou de la feuille morte explique leur chute qui n’est pas verticale.

• 58- L’arc en ciel décompose la lumière. Pourquoi est-il circulaire et non carré ou rectangle ?

Réponse : Les rayons du soleil sont composés de vibrations correspondant à toutes les couleurs de l’arc en ciel (ce sont les fréquences de vibration correspondant au spectre lumineux). La décomposition de la lumière en ses composant des diverses fréquences provient de la traversée de l’atmosphère. C’est la traversée des rayons lumineux par la lumière qui cause ce phénomène. En traversant les gouttes, la lumière est déviée et elle l’est d’un angle d’autant plus grand que la lumière est plus proche du rouge, plus éloignée du bleu-violet. Le caractère d’apparence circulaire du phénomène provient du fait que, par rapport à l’observateur, c’est l’angle qui compte.

• 59- Le sucre se dissout à la longue dans la tasse de café chaud, même si on ne tourne pas à l’aide d’une cuillère. Comment ?

Réponse : La chaleur du café signifie l’agitation des molécules. Celles d’eau cognent la structure du sucre, détruisent ses liaisons et éparpillent le sucre dans le liquide.

• 60- Le ciel est bleu le jour, noir la nuit, rose au coucher. Quelle est sa vraie couleur ?

Réponse : La couleur bleue est une apparence. L’atmosphère n’a pas à proprement parler de couleur. il est transparent. Cependant, il disperse différemment les rayons lumineux suivant leur couleur, c’est-à-dire suivant leur fréquence de vibration lumineuse. Il disperse davantage les rayons bleus que rouge. D’où cette apparence de couleur bleue. Par contre, l’angle de déviation étant plus grand pour les rayons rouges, ils apparaissent plus au coucher du soleil.

• 61- Quelle part des espèces vivantes a disparu au cours de l’histoire ? 1% ? 10% ? 20% ? 30% ? 50% ? 70% ? 90% ? Plus de 99,9% ?

Réponse : Il y a eu toute une série de disparitions massives d’espèces. Elles ont souvent fait le ménage de façon massive : au moins 70% d’espèces supprimées en un temps relativement court. Du coup, on estime qu’il ne subsiste aujourd’hui que 0,1% de l’ensemble des espèces qui ont existé sur terre. Cela fait donc 99,999% de disparus. Félicitations d’être parmi les survivants !

• 62- En peinture, rouge +jaune + vert donne du noir. Pourquoi le mélange des mêmes couleurs en lumière donne du blanc ?

Réponse : En lumière, le blanc peut effectivement être reconstitué avec seulement du rouge, du jaune et du vert et non pas toutes les couleurs de l’arc en ciel qui sont obtenues en décomposant la lumière. Effectivement, en peinture, si on mélange ces couleurs, cela donne du noir. L’explication est simple. En peinture, comme pour les couleurs de matières, la couleur renvoyée signifie que les autres couleurs sont absorbées. Si on mélange toutes les peintures rouge, jaune et vert, toutes les couleurs de lumière sont absorbées. Du coup, la peinture est noire.

• 63- Est-ce que les particules matérielles se touchent ? Sinon, pourquoi ?

Réponse : Si on veut dire par "se touchent" qu’il n’y a aucun espace (de l’air ou du vide) entre elles, c’est non. Les forces entre matière seraient infinies si les matières se touchaient en ce sens. En fait, elles peuvent se rapprocher jusqu’à atteindre un seuil au delà duquel la répulsion est trop forte.

• 64- Est-ce que notre corps est rythmé sur la base d’une période de 24 heures ? Sinon quel est son rythme biologique et comment vivons-nous quand même sur la base de 24 heures ?

Réponse : Le rythme de 24 heures est le rythme actuel de la rotation terrestre, mais ce n’est pas un rythme intérieur au mécanisme de l’être humain. En 1962, un spéléologue, Michel Siffre, découvre, au terme d’un terrifiant séjour sous terre, qu’une pendule interne très précise règle la durée du cycle veille-sommeil à 24 h 30 min. C’est la lumière et l’alternance jour-nuit qui nous permet de remettre à l’heure notre horloge interne.

• 65- Est-ce que l’homme descend du singe ?

Réponse : Ce que nous appelons ordianirement singe est le singe actuel, ou plutôt les singes actuels. Non, l’homme ne descend pas du singe que nous connaissons aujourd’hui. Il ne descend pas non plus exactement d’un ancien singe. Il est issu d’un pré-singe dont sont issus les singes et l’homme. En fait, l’homme fait partie intégrante de la famille des singes. Sa particularité est un rythme de développement plus … lent qui explique à la fois sa face aplatie (comme l’enfant singe) et sa durée d’apprentissage plus longue.

• 66- Est-ce que le Big Bang a bien eu lieu ?

Réponse : Cela dépend ce que l’on entend par là. On peut, à la rigueur entendre Big Bang comme une émergence de l’univers des galaxies. Si l’on veut dire une grosse explosion, c’est probablement faux. Il y a à cela plusieurs raisons. La première est que les galaxies s’éloignent à une vitesse qui fait penser à une telle explosion, mais certaines s’éloignent plus vite. La raison la plus récemment découverte qui fait renoncer à l’idée d’un Big Bang originel est que les galaxies s’éloignent de plus en plus vite. Leur éloignement devrait se ralentir q’il avait pour origine une espèce d’explosion.

• 67- Pourquoi les tomates sont rouges ?

Réponse : Le rouge est une couleur de la tomate. le vert provient de la fabrication de la chlorophylle tant que la tomate est vivante. la tomate devient seulement rouge dès que la tomate est morte...

• 68- Pourquoi les zèbres ont des rayures ?

Réponse : Ceux qui cherchent pourquoi la nature fait ceci ou cela en y voyant un but trouveront de multiples réponses à cette question, mais elles risquent fort d’être fausses car la nature n’agit pas avec un but. la girafe n’a pas le cou long "pour" attraper ceci ou cela. En revanche, tel ou tel attribut a pu être conservé, ou plutôt l’espèce le possédant a pu être préservée du fait d’un avantage sélectif. Mais quel est cet avantage des rayures ? La réponse est loin d’être évidente et les possibilités nombreuses (éviter les mouches tsé-tsé ou les lions, par exemple). Et de plus nombre d’animaux de la savane n’ont pas de rayures et ... ont très bien survécu. La question que pose la science est plutôt : comment cela a-t-il pu se produire, ce qui est très différent. D’abord, il faut savoir que la réaction biochimique qui fabrique le pelage peut être inhibée, d’où les rayures ou les tâches sur le pelage de certains animaux. mouche n’est capable que de distinguer les animaux formant dans le paysage une tache de couleur à peu près uniforme. La couleur du zèbre l’empêche ainsi d’être vu. Cependant le zèbre n’a pas des rayures POUR se protéger. Il a sans doute sélectionné les membres de son espèce qui ont des rayures parce que les autres ont été éliminés. Les rayures sont des inhibitions de la couleur.

Pour nous envoyer vos commentaires ou d’autres réponses, cliquez sur Répondre à cet article

LES RÉPONSES LES PLUS ÉTRANGES, LES PLUS DISCUTABLES ET LES PLUS FARFELUES :

suite à venir


MOTS CLEFS :

dialectiquediscontinuitéphysique quantiquerelativitéchaos déterministeatomesystème dynamiquestructures dissipativesnon-linéaritéquantaémergenceinhibitionboucle de rétroactionrupture de symétriele temps - contradictionscrisetransition de phasecriticalité - attracteur étrangerésonanceauto-organisationvide - révolution permanente - Zénon d’Elée - Antiquité - Blanqui - Lénine - TrotskyRosa LuxemburgPrigogine - Barta - Gould - marxisme - Marx - la révolution - l’anarchisme - le stalinisme - Socrate


THE MATTER AND THE REVOLUTION (site in english)

MATERIAL Y REVOLUCION (sitio en español)

Sommaire du site en français

Pourquoi ce site mêle révolution, sciences, philosophie et politique ?

Pourquoi parler de révolution en sciences ?

La nature en révolution

LE MOTEUR DE RECHERCHE EST EN HAUT, A DROITE DE LA PHOTO DE GALAXIE

Pour nous écrire, cliquez sur Répondre à cet article


30 Messages de forum

  • Bonjour, c’est B et S à Bamako. comment est ce ça se fait que la terre ne tombe pas mais en l’air ? Que veut dire astéroïde ? et le magnétisme ? la formation de la colline ? du volcan ?

    Répondre à ce message

    • Chers amis,

      voilà des questions très passionnantes, en effet. Comme vous le faites remarquer par vos questions, des choses aussi visibles que la terre se promenant dans l’espace posent d’extraordinaires questions.

      Il faut d’abord savoir que ce que fait la terre dépend, comme ce que nous faisons, de son histoire.

      Pour comprendre un phénomène, il faut en connaître la cause ou plutôt l’origine.

      La terre, comme tout phénomène, a une origine.

      Cela signifie que sa forme, sa constitution comme son mouvement ont un rapport avec cette origine.

      La terre tourne sur elle-même, tourne autour du soleil, a une lune qui lui tourne autour du fait de ces fameuses origines...

      En fait la terre tombe ...

      à la fois sur la lune, sur les autres planètes, sur le soleil et sur bien d’autres choses comme le centre de gravité de la galaxie.

      Que de choses étonnants comme vous le voyez dans une seule question.

      Comment la terre peut-elle tomber sur un objet sans le cogner finalement ? Parce qu’il tourne autour en même temps, ce qui fait qu’il s’en approche et s’en éloigne ensuite en le dépassant. Il ne tombe pas en ligne droite. Ce qui fait par exemple que la terre se rapproche lentement de la lune, mais très lentement.

      Un objet tombe facilement sur terre parce qu’il n’est pas animé d’un mouvement important par rapport à la terre et est très proche de sa surface.

      Prenons la question d’une montagne, d’une colline et d’un volcan. Là aussi, c’est des produits de l’histoire ...

      La terre était autrefois en fusion et elle s’est refroidie. C’est comme cela qu’elle a pris sa forme de globe. Ensuite, le centre a été le siège de la décomposition des éléments radioactifs qui émet de l’énergie. Du coup, le centre est toujours en fusion et l’énergie qui y est émise étant au centre a du mal à sortir et s’accumule. La croûte est solide alors que le magma est en fusion et l’un repose sur l’autre.

      De là découle le fait que les plaques dérivent les unes par rapport aux autres. D’autre part, des morceaux de plaques peuvent replonger dans le magma et refondre ou, au contraire, émerger et se refroidir.

      De cela découle la formation des chaînes de montagnes et aussi des pressions de ces chaînes entre elles et sur les autres dépôts des plaines. Cela forme les montagnes et les collines. Les remontées du magma chaud forment les volcans.

      Voilà en quelques mots des questions fantastiquement étonnantes et qui montrent combien l’univers est riche et dynamique. Toute la difficulté n’est pas de savoir tout cela, mais d’avoir conçu une pensée suffisamment dynamique pour concevoir un monde aussi dynamique !!!

      Robert Paris

      Répondre à ce message

  • Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures ? 12 février 2010 10:11, par SAMBA DE BKO

    bjr cher lecteurs c’est samba de bko.La neige est une precipitation solide qui tombe et atteint le sol lorsque la temperature de l’air est à 0 c.?? il ya 3 OU plusieurs sortes de neige ?? : LA neige est solide ou pas ??, neige humide, ?? et la neige mouillée.?? pourquoi ils ya des coins de la lanette ou la neige est inéxistante et inversement ?

    Répondre à ce message

  • Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures ? 12 février 2010 10:17, par SAMBA DE BKO

    Le volcan est un relief terretre ?? sous marrain ou extra terretre, ??il ya t’il plusieurs sorte de volcans ? des volcans Rouges, Gris et la différence avec le séisme ?

    Répondre à ce message

    • Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures ? 12 février 2010 16:03, par Robert Paris

      Il y a des volcans sous-marins comme il y a des volcans terrestres.

      Qu’il y ait ou pas de l’eau au dessus, c’est l’écorce terrestre qui s’ouvre par le passage de matériaux qui sont chauds et viennent des profondeurs de la terre. L’intérieur de la terre est beaucoup plus chaud que la surface. En effet, les matériaux radioactifs émettent des radiations et de l’énergie en se décomposant. L’intérieur de la terre est donc fondu et parfois les mouvements de convection de ces matériaux fondus percent la croute de la terre en formant des volcans. il y a effectivement plusieurs sortes de volcans mais le mécanisme fondamental et la cause de ces volcans est la même.

      Répondre à ce message

  • Est-il vrai que rien ne va plus vite que la lumière ?

    Répondre à ce message

    • Il est vrai qu’un objet matériel ne va pas plus vite que la vitesse de la lumière.

      Mais on ne peut pas dire qu’un phénomène ne pourrait pas être plus rapide...

      Par exemple, une ombre peut se déplacer plus vite. Il suffit qu’elle soit portée par quelque chose de très lointain.

      Du moment que le phénomène n’appartient pas à un seul objet matériel, rien n’empêche d’aller plsu vite.

      Pour comprendre ces questions de vitesse, il faut expliquer ce qu’est la matière par arapport à l’espace (vide) et ce qu’est la vitesse...

      Une particule matérielle est une propriété qui saute d’une particule virtuelle du vide à une autre à la vitesse de déplacement de la lumière, celle d’un boson (le boson de Higgs).

      Donc la vitesse moyenne d’une particule ne peut dépasser cette vitesse là.

      Par contre, au sein du vide, il y a des sauts, donc on peut aller beaucoup plus vite.

      Par contre rien ne se déplace en un temps nul, ce qui explique qu’il y ait une vitesse maximale de la lumière...

      Répondre à ce message

  • Est-ce que l’expansion de l’Univers est une propriété de la matière, une propriété du vide ou uen propriété de l’un relativement à l’autre ?

    Répondre à ce message

    • La question est encore en débat.

      Ce qui est certain c’est que les amas galactiques s’éloignent les uns des autres et que les distances n’augmentent pas au sein des particules, des atomes, des molécules ni des objets matériels, des planètes, des étoiles. C’est les espaces de vide dont la taille augmente...

      Donc on aurait tendance à dire que c’est une propriété du vide interstellaire.

      Mais pourquoi le vide interstellaire augmenterait et pas le vide inter-moléculaire, inter-atomique ou intra-atomique ?

      Une réponse pourrait être que l’expansion est le contraire dialectique de la gravitation. Comme la gravitation est très faible entre des particules et même des planètes, il y a aussi une très faible expansion.

      Dans ce cas, on répondrait plutôt que c’est uen propriété de la matière par rapport au vide.

      Une autre réponse consiste à discuter de la température globale de l’Univers qui diminue et, du coup, le volume augmente...

      Répondre à ce message

  • Dans le texte des contradictions, vous dites que la question de la matière et du mouvement montre que la matière est être et non-être. Peut-on expliquer ?

    Répondre à ce message

    • C’est en disparaissant que la particule se déplace.

      La propriété de matière passe d’une particule virtuelle (à la fois être et non-être à une autre qui devient particule de matière par échange du boson de Higgs, un corpuscule d’énergie). l’ensemble de ces déplacements donne cette impression globale de mouvement.

      La négation est donc à l’oeuvre.

      C’est parce que la matière est niée (dialectiquement) qu’elle se déplace...

      Répondre à ce message

  • Pourquoi un aimant n’attire pas l’aluminium ?

    Répondre à ce message

  • Un aimant attire les métaux. Ce phénomène est provoqué par la propriété des atomes constituant le métal attiré. En effet, autour de chaque atome gravitent des électrons (sortent de petits aimants), plus ou moins nombreux, en fonction du métal. Ces électrons tournent également sur eux-mêmes (le SPIN) et possèdent une orientation propre. Lorsque l’on approche un aimant de ces métaux magnétiques, les électrons se placent dans le même sens et ainsi, les champs magnétiques de chacun des atomes s’additionnent pour former un aimant. Ainsi, ces deux aimants s’attirent.

    la structure de l’aluminium en fait un mMatériau paramagnétique, c’est-à-dire qu’il n’est que très faiblement aatiré.

    Répondre à ce message

  • "Ces lignes sont dédiées à tous ceux qui considèrent qu’une question n’est vraiment une bonne question que si elle est plus juste que toute réponse qu’on lui connaît."

    Etienne Klein dans "Regards sur la matière"

    Répondre à ce message

  • QUESTIONS :

    1°) Pourquoi l’eau glacée a un volume plus élevé que l’eau à température ordinaire alors que la plupart des matériaux perdent du volume en perdant de la température ?

    2°) Pourquoi la gravitation ne fait pas d’effondrer sur elles-mêmes les masses des structures matérielles : galaxie, étoile, planète, atome ?

    3°) Pourquoi le chaos déterministe serait-il partout ?

    4°) Pourquoi la continuité pose un problème en physique qui serait en relation avec la question de l’infini ?

    5°) Pourquoi fait-il noir la nuit alors qu’il y a des étoiles dans toutes les directions du ciel ?

    6°) As-t-on raison de dire « je pense donc je suis » et de croire que le cartésianisme a été le début de la philosophie scientifique ?

    7°) Est-ce que tout vieillit et pourquoi ?

    8°) Quelle est la taille de l’électron et du photon ?

    9°) Pourquoi ne peut-on aller plus vite que la lumière ?

    Répondre à ce message

  • Essayons de commencer à répondre aux cinq premières questions, tout en assurant que les réponses valent moins que les questions... car ce qui importe c’est de se les poser.

    REPONSES :

    1°) L’eau est d’ailleurs un cas très particulier car quasiment tous les liquides, au contraire, diminuent de volume quand ils deviennent solides.

    Vous vous êtes sans doute déjà aperçus de ce phénomène en oubliant, par exemple, une bouteille remplie d’eau au congélateur : la bouteille éclate car le volume de la glace est plus grand que celui de l’eau liquide. L’eau est l’un des très rares éléments à avoir un volume plus important à l’état solide qu’à l’état liquide (pour une masse équivalente bien sur).

    En effet, l’eau liquide est constituée de molécules d’eau ’’en vrac’’, en contact les unes avec les autres, mais désordonnées.
    Lorsque l’eau se solidifie, les molécules s’organisent en mailles moléculaires ; dans le cas de l’eau, sous forme hexagonale. Or, une fois les molécules rangées sagement en hexagone, il existe beaucoup plus de vide entre elles que quand elle étaient en phase liquide, c’est à dire ’’collées’’ les unes aux autres.

    On a vu que lorsqu’un liquide se solidifiait, les molécules se rapprochaient et s’attachaient entres elles (Le volume diminue donc). Il est donc assez particulier de voir que l’eau en se solidifiant, augmente de volume.
    C’est une particularité de certains composés. Dans le cas de l’eau, en se solidifiant, ses molécules adoptent une disposition spéciale qui explique l’augmentation du volume.
    Le sodium, l’argent et le bismuth possèdent également cette particularité.

    C’est ce vide supplémentaire dû à une configuration géométrique dans l’espace de la molécule d’eau qui explique ces espaces supplémentaires qui provoque l’augmentation de volume.

    Il y a donc plus d’espace vide dans la glace que dans l’eau liquide.

    2°) Pourquoi la gravitation ne fait pas s’effondre sur elle-même la matière ? Tout d’abord, la gravitation n’est pas une force qui agit sans qu’existe une force contradictoire. Par exemple, à grande échelle, il y a l’expansion de l’Univers. Pour l’étoile, la gravitation est contrée par la pression de rayonnement de l’étoile. A plus petite échelle, il y a la répulsion électronique entre électricités positives ou entre électricités négatives. A encore plus petite échelle, il y a l’impossibilité de deux particules d’occuper le même emplacement en étant dans le même état (ou principe d’exclusion de Pauli). Mais cela ne signifie pas que la matière ne s’effondre jamais sur elle-même : l’étoile peut s’effondrer quand elle a épuisé son énergie de rayonnement due aux explosions thermonucléaires. Le trou noir est le produit d’un tel effondrement. A plus petite échelle, on peut aussi avoir des trous noirs dus à l’effondrement de la matière. Mais il est exact qu’un des points fondamentaux de la matière qui fait qu’elle s’organise, c’est qu’elle ne se tasse pas sur elle-même. Deux particules n’annulent pas complètement la distance qui les sépare. Il y a toujours du vide entre elles. En fait, une particule de matière a besoin d’avoir un nuage de vide autour d’elle, nuage qui contient des particules dites virtuelles, alternativement positives et négatives. Ce sont ces particules virtuelles qui empêchent tout entassement de la matière.

    3°) La raison en est profonde. Tout d’abord, notre monde est fondé sur des systèmes dits dynamiques. Ensuite, les systèmes dynamiques sont sensibles aux conditions initiales, c’est-à-dire qu’un petit changement entraîne dans des délais assez courts des changements considérables. Il n’est pas besoin pour cela de systèmes compliqués comme le climat. Deux circuits électriques simples en regard ou deux aimants peuvent produire le chaos déterministe, c’est-à-dire un apparent désordre (le chaos imprédictible) mais qui obéit à des lois (déterministe).

    4°) La continuité suppose que l’on puisse avoir des intervalles aussi petits que l’on le souhaite. C’est ce que suppose la mathématique des infiniment petits contenue notamment dans la notion de courbe, de mathématique différentielle et intégrale. Or, on parcourt une distance infiniment petite en un temps infiniment petit. Explorer des temps infiniment petits nécessite une énergie infiniment grande, ce qui n’existe pas en physique.

    Répondre à ce message

    • Ce n’était que les quatre premières mais voici les suivantes :

      5°) Un premier raisonnement consiste à dire qu’au vu du nombre d’étoiles qui peuplent le ciel, il est a priori surprenant que leur lumière accumulée ne remplisse pas la totalité du ciel.

      Immédiatement après avoir dit cela, il faut prendre le compte le caractère fini de la vitesse de la lumière : peut-être - et ce fut la possibilité évoquée (en 1848) par... Edgar Allan Poe - la lumière émise par les étoiles les plus lointaines n’a pas encore eu le temps de nous parvenir.

      "Pas encore eu le temps" : attardons-nous sur ces mots, qui renvoient bien sûr à l’idée que l’Univers n’est pas éternel. L’âge fini de l’Univers est donc un paramètre important, impliquant l’existence d’un horizon situé à une distance égale à la distance parcourue par la lumière depuis l’origine.
      Mais, dans le cadre de la théorie cosmologique, notre Univers est en expansion, issue d’une singularité originelle. Or l’expansion induit des vitesses de récession des galaxies parfois supérieures à celle de la lumière (ce ne sont pas les galaxies qui se déplacent à ces vitesses physiquement interdites, mais bien la structure même de l’espace-temps relativiste).

      La lumière stellaire (produite par des étoiles à - comparativement - faible durée de vie devant l’âge de l’Univers) est alors insuffisante pour "remplir" le ciel de lumière, principalement pour la raison que nous venons d’évoquer. Mais on doit aussi ajouter l’énergie dite "cosmologique" du Big Bang.

      Et il se trouve que cette dernière est effectivement uniforme dans l’Univers, lequel baigne donc tout entier dans ce rayonnement du fond des âges. Mais celui-ci est infrarouge, et non visible, car il a subi un décalage de longueur d’onde du fait même de l’expansion.

      Ce sont donc ainsi l’âge fini de l’Univers mais également son expansion qui expliquent, en définitive, l’insuffisance énergétique dans le domaine du visible qui rend le ciel sombre et non uniformément lumineux.

      6°) Le « je pense donc je suis » de Descartes est une profession de fois dualiste, c’est-à-dire qu’elle oppose diamétralement matière et esprit et place également l’esprit au-dessus de la matière. Ensuite, c’est à chacun d’estimer quelle philosophie il estime devoir choisir… Cependant, il faut en tirer toutes les conséquences. Pensons-nous que la lune n’existe que parce que nous la regardons ? Et l’Univers n’existait-il pas avant que l’homme ne puisse l’observer ?

      7°) Je ne vous apprendrai rien en vous disant qu’à la minute où vous lisez cet article, votre corps vieillit. Oui mais pourquoi ?
      Ah, en voila une question qu’elle est bonne. Pourquoi vieillissons-nous ?
      La plupart des personnes répondraient que « la vie » est faite comme ça ! Et bien détrompez vous ! Les bactéries, microbes et virus ne vieillissent pas figurez-vous.
      En fait le vieillissement et ce qui en découle est principalement due à un enchainement d’évènement malencontreux. La Terre se situe à une distance du soleil permettant à la vie de se développer ce qui est plutôt une bonne chose en soit, puisque c’est grâce à cela que nous existons tous. Cependant, les organismes pluricellulaires qui se sont formés sur notre bonne planète bleue ont hérité d’un système cardio-respiratoire nécessitant l’apport d’oxygène afin de survivre. Et c’est la qu’il y a un problème.
      L’oxygène est responsable de l’oxydation, en d’autres mots, l’oxygène est un poison naturel qui « détruit » littéralement les atomes sur lesquelles il se fixe en leur supprimant petit à petit leurs électrons. Ce phénomène est d’ailleurs en parti responsable de la formation de la rouille.
      En respirant, nous faisons entrer de l’oxygène dans nos poumons, cet oxygène sera ensuite diffusé dans l’ensemble de nos organes pour permettre au corps de fonctionner.
      Notre corps « s’oxyde » donc avec le temps et c’est en parti pour cela que notre organisme se détruit au cours des années. Attention cependant, il y a une multitude de raisons psychologiques et physiques mises en cause dans la destruction de l’organisme humain.
      Mais alors pourquoi les bactéries ne vieillissent-elles pas ?
      Les bactéries et autres organismes unicellulaires ne disposent pas de système respiratoire. Et n’ont pas besoin d’oxygène pour « exister ».
      Pour conclure, faite attention la prochaine fois que quelqu’un vous dira de prendre une « bonne bouffée d’air frais » !

      8°) Non, un phénomène peut parfaitement aller plus vite que la vitesse de la lumière mais un phénomène matériel ne le peut pas. En effet, il faudrait une énergie infinie pour déplacer une matière à une vitesse s’approchant de la vitesse de la lumière mais ce n’est pas le cas d’une particule sans masse. Par exemple, une image projetée à longue distance le peut. Un effet de spin le peut comme le montre l’expérience d’Aspect. Une particule virtuelle le peut.

      Répondre à ce message

  • Lire aussi : d’autres questions

    ici

    Répondre à ce message

  • "De quel papillon la vie terrestre

    est-elle la chenille ?"

    Victor HUGO ( l’homme qui rit )

    Répondre à ce message

  • Pourquoi le parachutiste ne s’est pas écrasé suite à sa chute libre de 40km à une vitesse Mach 1 soit environ 1000 km/h ?

    Réponseici.

    Répondre à ce message

  • Un objet lâché dans l’atmosphère est soumis à deux forces : la pesanteur, P=m.g, constante, et la résistance de l’air ,R=Cx.d(densité de l’air).S.v²/2, proportionnelle au carré de la vitesse, dans lesquelles
    m désigne la masse de l’objet
    g , l’accélération de la pesanteur ;
    d désigne la masse volumique de l’air,
    S , le maître-couple, section droite perpendiculaire au mouvement ( dans le cas d’une sphère) ;
    Cx , le coefficient de résistance « aérodynamique » (on prendra 0.5 dans le cas d’une sphère).

    Au départ, la vitesse est nulle et la boule se comporte comme si elle était en chute libre. Au fur et à mesure qu’elle accélère, la résistance de l’air augmente, jusqu’au moment où son poids compense exactement la résistance de l’air. À ce moment-là, la boule tombe avec une vitesse constante.

    Mais la densité "d" est divisée par 10 à 20000m par rapport au niveau de la mer (0m).—>donc R aussi
    et à 30000m c’est d=0.02 donc divisé par 50.

    Ainsi pour compenser la force d’attraction, la vitesse "v" à 30 Km d’altitude devra être plus grande. v²= 2.R/(Cx.d.S) pour imprimer une résistance équivalente à la force du corps en chute.

    A 5km d’altitude, "v" devra être beaucoup plus faible proche de 300km/h, pour résister à la force de pesanteur et stabiliser cette vitesse.

    Répondre à ce message

  • Une légende africaine demande si le zèbre est blanc à rayures noires ou noir à rayures blanches. Cette question a généré de nombreuses légendes ou réponses fantaisistes mais des explications plus scientifiques existent.

    Les premières populations de zèbres étaient de couleur gris-ardoise. Les spécialistes pensent généralement, en observant les rayures partielles du Quagga et en tenant compte de la pigmentation nécessaire aux animaux pour survivre sous le soleil d’Afrique, que les zèbres étaient originellement des animaux pigmentés de noir et que les raies se forment par inhibition de la production de mélanine.

    Les raies noires et blanches du zèbre sont absentes au stade fœtal initial, ils sont entièrement noirs3. Les rayures finissent par apparaître par bandes d’environ quatre cents micromètres (vingt fois une cellule). Les rayures sont alors d’autant plus nombreuses que l’animal est gros. Elles grandissent ensuite avec lui. Selon J.B.L. Bard, les espèces de zèbres diffèreraient selon le stade embryonnaire auquel apparaissent les raies.

    En 1952, Alan Turing a démontré que « même si la concentration initiale en morphogène est uniforme, la combinaison de réactions chimiques et de diffusion des substances à travers les tissus peut faire apparaître un motif » et aussi que « ce motif dépend du type de réactions impliquées, de la forme de la région et des concentrations initiales ». Ainsi l’évolution vers des rayures au lieu de taches n’est pas difficile et dépendra de la taille et du temps de gestation de l’espèce.

    Ceci conforte la théorie du Dr Debra Kay Bennett selon laquelle les espèces de zèbres sont, chacune, plus proche d’une espèce de cheval que de ses consœurs car « il suffit d’une petite modification des relations temporelles des processus qui sous-tendent la formation du motif » pour faire apparaître des rayures au lieu de taches. Ce qui a donc pu se produire indépendamment au cours de l’évolution des différentes espèces devenues des zèbres4.
    Les rayures facilitent notamment le camouflage vis-à-vis de la mouche tsé-tsé ou des grands prédateurs

    On ignore encore exactement quelle pourrait être l’utilité des rayures.

    Dans la savane, le zèbre est très visible, ce qui tendrait à être une exception à la règle du camouflage. Des travaux scientifiques ont permis de mettre en évidence une fonction originale de ces rayures : la protection contre les piqures de la mouche tsé-tsé.

    Dans les années 1970, des recherches ont pointé le fait que la mouche tsé-tsé, responsable de la maladie du sommeil à laquelle les zèbres sont plus sensibles que d’autres animaux sauvages, est attirée par la vue de larges zones monochromes : les rayures permettraient ainsi de se protéger du parasite. Il est à ce sujet significatif de constater les zones de répartition des zèbres et de ces glossines coïncident exactement et que les rayures s’estompent chez les populations moins exposées au parasitisme par les trypanosomes. Des travaux publiés en 2012 viennent corroborer cette hypothèse, en démontrant que les taons sont plus attirés par les monochromes, et que l’effet ”répulsif“ des rayures est plus prononcé pour des rayures semblables à celle des zèbres.

    Les rayures auraient aussi un effet stroboscopique sur les prédateurs. Lorsque tout un troupeau s’enfuit, les raies des divers individus se mélangent, rendant flou le contour d’un animal aux yeux d’un lion, par exemple. Le même principe serait à l’origine du camouflage Dazzle.

    Enfin, certains chercheurs attribuent à ces couleurs un rôle social, la disposition des bandes permettant la reconnaissance des individus entre eux.

    Répondre à ce message

  • Pouvez vous donner un exemple dans lequel une rupture de symétrie entraîne deux possibilités de développements en sens contraires l’un de l’autre, avec impossibilité de prédire dans quel sens ?

    Répondre à ce message

  • Dis, pourquoi les tomates sont rouges et les zèbres à rayures ? 20 février 2015 14:53, par Robert Paris

    Toute rupture de symétrie est dans ce cas. L’exemple le plus simple est l’ouverture du bouchon de la baignoire. L’écoulement va entraîner la formation d’un vortex de rotation autour du trou et cette rotation peut aller dans un sens ou dans le sens inverse. Il est impossible de prédire dans quel sens aura lieu la rotation comme l’a montré la grand physicien Perelman.

    On peut donner d’autres exemples physiques. En optique, le passage d’un milieu à un autre (changement d’indice de réfraction) entraîne une rupture de symétrie. Une partie du rayonnement est réfléchie et une autre est réfractée, sans que l’on puisse prédire pour chaque photon ce qui peut lui arriver ni pourquoi l’un sera réfléchi et l’autre réfracté.

    Les exemples de mécanique ne manquent pas. La balle en haut d’une colline en est un. Elle va finir par rouler d’un côté ou d’un autre et on ne peut pas prévoir lequel. Le choix du côté de la chute est une rupture de sysmétrie.

    L’apparition de la masse dans une particule virtuelle, apparition qui la fait devenir une particule dite réelle par absorption d’un boson de Higgs, est aussi une rupture de symétrie. Quelle particule virtuelle va devenir réelle et à quel moment sont des questions impossibles à prédire.

    Au sein d’un univers où aucune direction n’est privilégiée (désordre) apparaît une situation plus stable dans laquelle une direction est privilégiée (un ordre émergent) à un niveau seuil. Par exemple, le ferromagnétisme apparaît quand des petits aimants orientés dans toutes les directions s’orientent brusquement tous dans la même direction. la direction choisie est imprédictible parce qu’elle dépend du fait que dans une zone des petits aimants s’orientent de la même manière entraînant ainsi tous les autres. C’est un paradigme général. Ainsi, le phénomène de la formation de cristaux est du même type. Le premier cristal constitué impose la direction de tous les autres. Et on ne peut pas prédire dans quelle direction le cristal va se former.

    La décomposition d’un noyau atomique est également une rupture de symétrie. L’imprédictibilité la caractérise également.

    Répondre à ce message

  • Pourquoi l’eau d’une casserole bout plus vite quand on met un couvercle ? Parce ça garde la chaleur ? Parce que ça augmente la pression au dessus de l’eau ? Ou une autre réponse ?
    Pourquoi l’eau salée ou sucrée bout plus vite que l’eau sans sel et sans sucre ?

    Répondre à ce message

  • On sait que, quand l’eau bout, des grosses bulles de vapeur s’en échappent car de l’eau-liquide s’est transformée en eau-gaz. C’est un changement d’état de la matière qui consomme de l’énergie, celle apportée par la cuisson. La différence entre le liquide et le gaz est une question d’agitation des molécules d’eau.
    Les molécules au fond de la casserole gagnent en énergie, leur température augmente, leur densité diminue, donc elles remontent (convection).

    A la surface, les températures entre l’air et l’eau étant différentes, le système cherche l’équilibre et les molécules de l’eau perdent de l’énergie.

    S’il n’y a pas de couvercle, l’énergie gagnée par l’air est insignifiante, vu la quantité de matière.

    S’il y a un couvercle, il y a une quantité précise d’air. L’énergie gagnée par celui-ci n’est plus "perdue" et insignifiante.

    Finalement, les molécules d’eau cèdent de moins en moins d’énergie ce qui permet d’arrivée plus rapidement à la température d’ébullition.
    L’évaporation de l’eau nécessite énormément d’énergie, le fait de placer un couvercle va saturer l’air d’humidité ce qui rendra l’évaporation impossible en dessous de 100°C. Donc si l’eau ne s’évapore plus, on ne dépense plus d’énergie pour ça, elle sera donc entièrement utiliser pour monter l’eau en température.
    Chacun a appris que l’eau du robinet chauffée dans une casserole bout à 100°C. La chaleur agite les molécules jusqu’au moment où elles perdent contact entre-elles : une bonne partie de l’eau passe alors de l’état liquide à celui de vapeur, et les grosses bulles qui se forment s’échappent en surface avec agitation. Ce changement d’état demande de l’énergie : lorsque l’eau est sur le point de frémir dans la casserole, elle ne deviendra pas plus chaude en bouillonnant ; toute l’énergie supplémentaire qu’on lui fournit ne sert qu’à l’évaporer.

    On aura compris qu’on ne gagne pas de temps à cuire ses aliments à gros bouillon. En réduisant le feu ou la puissance de la plaque juste avant que l’eau s’agite, on économise de l’énergie avec sa cuisinière bien sûr, mais aussi parce qu’on évite de devoir évacuer la vapeur en faisant tourner à fond la hotte d’aspiration.

    Le couvercle permet de limiter la perte d’énergie par évaporation, mais également par rayonnement et convection.

    L’exemple du rôle du couvercle est la cocotte-minute. C’est la pression intérieure qui modifie la rapidité de l’ébullition.

    On limite l’évaporation avec un couvercle. L’évaporation de l’eau nécessite énormément d’énergie, le fait de placer un couvercle va saturer l’air d’humidité ce qui rendra l’évaporation impossible en dessous de 100°C. Donc si l’eau ne s’évapore plus, on ne dépense plus d’énergie pour ça, elle sera donc entièrement utilisée pour faire monter l’eau en température.

    En fait, c’est la pression atmosphérique qui décide de la température d’ébullition de l’eau, car le poids de l’air "presse" sur la vapeur. Ainsi, pour chaque pallier de 300 mètres d’altitude, l’eau bout environ un degré plus bas. Par exemple, l’ébullition a lieu à 93° à 2000 mètres, à 85° au sommet du Mont-Blanc, et à 72° à la pointe de l’Everest - et elle ne deviendra pas plus chaude. Par contre, dans une marmite à pression, elle pourra atteindre environ 120°C, d’où un temps de cuisson des aliments plus rapide.
    Ajouter du sel ou du sucre dans l’eau élève le point d’ébullition.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0