English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Sans les tares du capitalisme, déliquescent pour avoir atteint ses limites, (...)

Sans les tares du capitalisme, déliquescent pour avoir atteint ses limites, rien de cette catastrophe sanitaire ne se serait produit…

mercredi 28 juillet 2021, par Karob, Robert Paris

Sans les tares du capitalisme, déliquescent pour avoir atteint ses limites, rien de cette catastrophe sanitaire ne se serait produit…

Quand l’invraisemblable devient réel, le changement social fondamental devient une nécessité… Auriez-vous cru, il y a peu, pouvoir assister sous vos propres yeux à la fin d’un système social, à la fin d’une société de classes, et même au risque de la fin définitive de l’humanité ? Et c’est pourtant bel et bien ce que nous sommes en train de vivre. Le capitalisme, incapable d’investir une fraction croissante de ses capitaux de manière rentable dans la production, a atteint ses limites ! Et, pour rester au pouvoir, il menace la survie des êtres humains de toute la planète !

Bien des gens nous auraient dit, hier encore, que le capitalisme ne pouvait pas mourir pour différentes raisons : « il n’y a pas d’autre société de remplacement », « c’est le moins mauvais de tous les mauvais systèmes », « on a tout essayé et c’est pire », et autres arguties bien connues qui se servent notamment du stalinisme pour repousser le communisme et le pouvoir aux travailleurs.

Nombre de gens essaient encore de se raccrocher à l’espoir de ne pas avoir besoin de faire de révolution pour enlever le pouvoir d’État aux capitalistes. Ils craignent à la fois le bain de sang que cela provoquerait et n’ont pas une grande confiance, suite au stalinisme et au réformisme, dans les capacités de la classe laborieuse à diriger la société vers des lendemains moins barbares et sanglants.

En attendant, la classe capitaliste mise toujours sur la pandémie pour justifier son pouvoir malgré son évidente impuissance à la juguler et en prétendant que personne n’aurait été capable de le faire, aucun autre pouvoir, pas même le pouvoir des travailleurs organisés de manière autonome dans leurs comités d’entreprises et de quartier ! Qu’en savent-ils ? Chaque fois que de telles organisations ont tenté de renverser le pouvoir capitaliste, ils se sont bien gardés de laisser l’expérience se tenter jusqu’au bout. Ils ont mené des bains de sang sur toute la planète pour éviter que cela se produise ! Tous les génocides que l’on connaît avaient ce but ! Éviter que la révolution sociale mène au pouvoir des travailleurs.

Même si certains croient encore que covid est tout à fait naturel, y compris sa progression et ses variants, il est clair que la pandémie vient à point nommé au moment où les capitalistes eux-mêmes prédisaient un effondrement économique et social. Il leur suffit de dire que cette chute inexorable est causée par la pandémie et maintenant ils disent qu’elle est provoquée par le variant delta !!!

Rien de sérieux n’a été entrepris pour endiguer cette progression exponentielle du covid ? Au contraire, ils ont pris des fausses mesures pour discréditer les bonnes et les rendre impopulaires !!!

C’est exactement ce qu’ils font encore en ce moment avec la vaccination de masse soi-disant pour vaincre l’épidémie.

Pourtant, tous les épidémiologues savent que l’on n’a jamais combattu une épidémie en cours par une vaccination de masse mais par un isolement des malades et un cantonnement de la maladie. On nous raconte maintenant que les vaccins ont éradiqué des maladies pandémiques mais on oublie de nous dire que ce n’est nullement en vaccinant en masse durant la montée exponentielle d’une pandémie que l’on l’a combattue !

Et pour cause : la vaccination aurait pour effet de casser l’essentiel de la maladie, en ne conservant que quelques rares cas, des formes de la maladie qui auraient réussi à s’adapter au vaccin réalisant ainsi une sélection « naturelle » mais orientée par le vaccin ! C’est ainsi que les seuls variants que sélectionne la vaccination de masse sont les plus dangereux, et ceux qu’aucun vaccin ne peut plus combattre !!!

Bien des arguments ont été déployés pour contredire ce fait et ils sont tous aussi mensongers. Ainsi, on nous a dit que les variants sont apparus avant la vaccination de masse, comme si cela prouvait que la vaccination n’était pour rien dans le développement et le succès des variants. Bien sûr et c’est la vaccination de masse qui les a ensuite favorisés en éradiquant les autres formes de la maladie !

Sans la vaccination, y aurait-il des variants ? Oui, mais pas spécialement des variants plus dangereux, plus propagateurs, et finalement des variants contre lesquels le corps humain ne sait plus se protéger. Exactement comme l’utilisation massive des antibiotiques a favorisé le développement de bactéries très dangereuses, la propagation massive des vaccins et des produits antiviraux a favorisé celle des variants les plus néfastes du virus covid. Il est caractéristique que la période de multiplication d’un nouveau variant est toujours précédée d’une période de déclin de la pandémie pendant laquelle les classes dirigeantes annoncent : « c’est bon, le virus décline, on peut déconfiner ». C’est arrivé pour le variant delta, en France comme dans tous les pays qui ont vu arriver delta, et comme en Inde ou il est apparu…

On pourrait se dire que les gouvernants ne pouvaient pas le savoir et ignoraient que le déclin de la pandémie en zone très vaccinée serait le signe du développement d’un variant plus dangereux. Cela pouvait être le cas au début mais, même en Inde, on le savait déjà et en France, on le savait déjà dans une quarantaine de pays et les classes dirigeantes n’en ont tenu aucun compte. Elles ont déconfiné, favorisant la propagation du delta comme elles avaient favorisé la propagation des précédents.

Parmi les arguties des gouvernants, il y a le fameux « on n’y peux rien, on peut juste retarder, il faut vivre avec. »

Mais cet adage mensonger cache le fait justement qu’on y peut quelque chose : on peut réellement confiner la pandémie. On peut isoler les malades et couper les communications avec les zones infectées. Si le capitalisme s’y est refusé, c’est qu’il allait y perdre des centaines de milliards de dollars car la Chine, foyer central, était l’atelier du monde, là où se faisaient les plus grands profits liés à l’exploitation du travail humain ! Et le grand capital a refusé de perdre tout cet argent, préférant laisser s’infecter la population du monde.

Qu’aurait-il fallu faire ? Eh bien, isoler Wuhan et isoler la Chine, puis isoler chaque maison, quartier, ville, région, pays qui étaient atteints. Il fallait arrêter l’activité économique et les échanges, les transports et le tourisme. Bien sûr, ce n’est pas parce que cela aurait déplu à la population qu’ils ne l’ont pas fait : c’est pour ne pas y perdre des milliards de profits !!!

Et ils ont menti sciemment, déclarant que le virus était moins dangereux qu’une simple grippe. Ils savaient parfaitement que ce n’était pas vrai. Comme ils mentent sciemment en affirmant que les vaccins vont nous protéger du variant delta, et de sa version la pire, le variant delta plus, alors qu’ils savent parfaitement que cela n’est pas vrai !!!

Hypocritement, ils disent parfois ne pas savoir si la vaccination va nous protéger ou disent croire qu’elle nous protègera au moins des formes les plus graves, alors qu’il est clair que des personnes vaccinées, avec deux doses, sont mortes d’un covid attrapé ensuite !!! Même en France où delta arrive seulement, c’est déjà arrivé justement là où delta est apparu, dans les Landes !!!

Quelle raison aurions-nous de faire confiance en des gouvernants qui sont les mêmes qui nous ont menti à chaque étape. Ce sont ceux qui nous disaient qu’il ne faut surtout pas que le grand public porte des masques de protection, qui ont dit ensuite le contraire, pour finir par nous dire qu’on ne doit pas retirer le masque même quand on est vaccinés, et affirmant ensuite exactement l’inverse et pousser la population à retirer ses masques du moment que l’épidémie semblait reculer et affirmer ensuite que les porteurs du pass sanitaire pourront retirer leur masque. Pourtant, il est reconnu que le vaccin ne protège pas individuellement alors que le masque le fait !!!

Les gouvernants se prévalent du fait que les spécialistes seraient en désaccord sur tous les points, mais ce n’est pas des spécialistes qu’ils font intervenir dans les médias, ce sont des gens achetés par les labos pharmaceutiques et par les États, ce qui n’est pas pareil. Le ministre Véran est certes médecin, mais il n’y connait rien en virologie et en épidémiologie. Les membres du conseil scientifique sont tous des gens qui affirmaient que le covid était moins qu’une petite grippe !!! Pourquoi continuerait-on à les écouter et à suivre leurs avis ? Les gouvernants sont ceux qui ont, au mieux, été incapables de combattre le covid et d’aider les hôpitaux publics et les EPHAD et maintenant tout ce qu’ils savent faire, c’est désigner du doigt les personnels de santé comme responsables de la propagation de la maladie.

Non seulement l’hôpital public et les EPHAD n’embauchent pas à la veille d’une affluence de malades due à la hausse exponentielle de la pandémie et à l’arrivée d’un variant qui se propage beaucoup plus vite, mais ils poussent les personnels à démissionner (non seulement à cause de la vaccination imposée mais aussi parce qu’ils montent les patients contre les personnels accusés de les intoxiquer !!!) et, même s’ils ne pourront pas être licenciés… ils pourront être mis à pied sans rémunération !!!

De même, ce sont ceux qui disaient que les jeunes ne risquaient rien qui veulent maintenant pousser tous les jeunes à se vacciner, ceux qui ne voulaient pas fermer les écoles en disant qu’on n’y risquait rien qui affirment que les personnels des écoles et les élèves doivent absolument se vacciner.

Tout cela alors que la vaccination n’a nullement sauvé les pays les plus vaccinés du monde, d’Israël aux Séchelles, de Gibraltrar aux USA et à l’Angleterre. Il est remarquable que le pays le plus frappé par covid soit jutement le plus vacciné et de loin : l’Afrique du sud et c’est aussi comme, par hasard, l’un des pays qui a produit un variant très dangereux !!!

Pour imposer leur pas sanitaire, les gouvernants français affirment que « 96% des nouveaux malades étaient non-vaccinés » alors qu’aucune statistique de ce type n’a été réalisée en France et que d’autres sources pas plus fiables parlent de 80% ou 65% !!! Mais, là où delta se propage le plus vite, on apprend que les vaccinés attrapent comme les autres et n’ont pas des maladies moins graves.

Il est tout aussi remarquable que les gouvernants français se contredisent sans cesse comme c’est le cas sur les femmes enceintes à tous les stades de grossesse alors qu’on n’en sait pas plus scientifiquement sur cette question !!!

Il est remarquable également qu’ils veuillent contraindre des personnes ayant des antécédents à risques, comme des maladies cardiaques ou auto-immunitaires par exemple, à se faire vacciner.

Remarquable aussi qu’une prétendue démocratie ne soit pas capable de convaincre de la validité de ses vaccins et en soit à les imposer. D’ailleurs, les gouvernants se moquent de la validité des vaccins puisqu’il suffit de se vacciner de deux doses pour avoir le pass sanitaire, alors qu’il y a une centaine de vaccins covid dans le monde, au performances très variables et que le pass accepte tous les vaccins qui ont eu une autorisation provisoire pour cause d’urgence sanitaire, aucun vaccin au monde n’ayant actuellement obtenu un quitus définitif et les plus avancés étant seulement à la phase trois d’étude et ne l’ayant pas franchi avec succès !!! Tout cela alors que c’est maintenant un variant pour lequel les vaccins sont inactifs qui domine le monde !!!

L’absence totale de démocratie en matière de vaccins est la suite de son absence tout aussi totale en matière de masques, de tests, de matériels médicaux, de statistiques réelles, etc. Jamais un salarié n’a pu savoir réellement combien de ses collègues étaient atteints par la maladie, pas plus que enseignants, y compris ceux des universités, et pas davantage pour les élèves. Toutes les statistiques des gouvernants sont aussi mensongères que leurs déclarations prétendument scientifiques. Car leurs vrais objectifs ne peuvent pas être avoués et ne consistent pas à combattre la pandémie covid…

Non ! Si les gouvernants n’ont rien fait de sérieux pour combattre la pandémie, c’est qu’une autre épidémie leur paraissait bien plus dangereuse pour leur système de domination, celle qui a explosé en Tunisie, en Egypte, en Haïti, au Soudan, en Algérie avec le Hirak, en Colombie, au Chili, en France avec les Gilets jaunes, nous voulons parler de l’épidémie de révolution sociale mondiale.

Et celle-ci a fait suite à une autre épidémie autrement plus dangereuse pour le capitalisme : la multiplication de capitaux ne tirant plus leur profit de l’exploitation du travail humain mais du détournement de fonds publics des Etats et des banques centrales, au point que les annonces qui font monter les bourses sont celles des cadeaux des fonds publics et pas les profits des entreprises privées. C’est cette épidémie qui est le fondement de toutes les autres car elle déstabilise définitivement inexorablement le système et c’est elle qui entraine la nécessité pour les classes possédantes d’une dictature et d’un grand bain de sang. C’est elle qui explique qu’on soit au plus haut sommet des préparatifs militaires et des productions d’armes de toutes sortes en vue d’une guerre mondiale contre Russie et Chine, alors qu’on pourrait croire que « la guerre » dont nous parlent les classes dirigeantes serait la guerre contre la pandémie.

Non ! L’ennemi contre lequel les classes possédantes sont armées, c’est le peuple travailleur et le covid n’est qu’une arme parmi d’autres, une arme virologique !!!

7 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0