English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Atome : lois de la Physique ou rétroaction de la matière/lumière et du vide (...) > Dix principales idées fausses en Physique

Dix principales idées fausses en Physique

mardi 10 mars 2020, par Robert Paris

Dix principales idées fausses en Physique

1°) « L’existence des atomes est ou un fait ou douteuse. » Cet énoncé est faux. C’est ni l’un ni l’autre. Les atomes sont visibles avec des microscopes de nouvelles générations et ces structures ont une existence réelle mais cela ne veut pas dire que ce soient des objets fixes comme un vase ou une voiture. Les structures de base de la matière sont émergentes et non permanentes, fondées sur des particules et antiparticules virtuelles et c’est la structure d’ensemble qui se maintient et pas son contenu matériel individuel. Les particules ne sont même pas des objets individuels se maintenant de manière identique mais seulement en tant que structures avec leurs propriétés.

2°) « La Relativité a démontré que matière, masse et énergie sont identiques ». C’est faux et à plusieurs titres ! La Relativité a démontré qu’une partie de la matière peut se convertir en énergie en voyant sa structure détruite. Cela ne signifie pas que la matière (en tant qu’ordre) soit complètement identique à l’énergie (qui est un désordre) mais que ces contraires peuvent s’échanger, ce qui n’est pas la simple identité. D’autre part, la matière et la masse ne sont pas identiques. Contrairement à ce que l’on a longtemps cru, la masse n’est pas attachée aux particules de matière mais se transmet d’une particule à une autre via les bosons de Higgs (des bosons qui sont eux-mêmes sans masse…). La masse est une mesure de l’inertie, c’est-à-dire la résistance au changement mécanique. La matière est une structuration des particules et antiparticules du vide quantique qui conserve sa disposition et ses propriétés au travers des changements. L’énergie est la capacité à transformer et à déplacer. Ces trois paramètres ne sont donc pas identiques.

3°) « L’expansion de l’Univers est un fait. » Inexact. C’est seulement une hypothèse. Le seul fait réel, c’est le décalage des fréquences des raies de émissions de lumière provenant des lointains, d’autant plus grand et vers le rouge qu’ils proviennent de loin. Quant au Big Bang, c’est surtout une erreur d’interprétation de l’hypothèse de l’expansion. Ce qui a de plus faux en ne voyant qu’un univers en expansion, c’est qu’il a en même temps à se contracter à une autre échelle pour donner des étoiles, des amas d’étoiles, des galaxies et des amas de galaxies, ainsi que des amas d’amas, et aussi des filaments de matière qui relient les galaxies, etc.

4°) « Il y a deux sortes d’énergie : renouvelable et non renouvelable. » Non, cette distinction, qui est l’un des fondements du discours pseudo écologiste, n’existe pas en Physique. L’Univers renouvelle toutes les sortes d’énergie.

5°) « Il y a une physique quantique et une physique classique. Ce sont deux domaines différents. Comme il y a une physique du non-linéaire qui s’intitule chaos déterministe et une physique qui n’en dépend pas. » C’est faux, toute la physique est quantique, comme toute la physique est du chaos déterministe. Mais, dans certains cas, l’approximation classique, linéaire ou non chaotique est suffisante. De même, toute la physique est relativiste mais l’approximation non relativiste est parfois suffisante.

6°) « Les photons (plus largement les bosons) sont sans masse. » Inexact. Tout d’abord quand on parle de « sans masse », on veut seulement dire sans masse au repos. Car toute énergie a une inertie. Y compris l’énergie lumineuse ou toute émission, tout boson. Et la lumière ne risque pas d’avoir une masse au repos simplement parce qu’elle ne connaît pas le repos (l’absence de mouvement).

7°) L’entropie signifie que l’Univers va inexorablement vers sa mort, vers son absence de mouvement, vers la destruction de ses structures, vers son froid glacial. Encore faux ! Par exemple, il est faux que l’entropie est contradictoire avec la formation des étoiles, des galaxies, des structures atomiques ou encore du Vivant. La tendance à l’accroissement global d’entropie (diminution de niveau de l’ordre) ne signifie pas du tout la perte générale d’ordre.

8°) « La Physique est identique à la Mathématique ». Les mathématiques offrent des outils qui se sont certainement révélés très productifs en physique mais c’est tout. Ce n’est pas les mathématiques qui répondent sur la validité des lois physiques, ni sur la validité de l’utilisation de tel ou tel paramètre dans telle ou telle loi. Ce n’est pas les mathématiques qui permettent de vérifier les lois. Ce n’est pas la logique interne des mathématiques qui est la logique du monde matériel.

9°) « L’Univers est un vaste ordinateur. » C’est faux. L’informatique est fondée sur la logique formelle et l’univers obéit à la dialectique de la matière. Pour la première, la loi de base est l’identité. Pour la première, le tout est la somme des parties. Pour la première, les contradictions ne peuvent subsister et sont détruites. Pour la seconde, tout cela est faux.

10°) « La Physique n’est sure de rien et ses affirmations ne sont pas du tout des certitudes. » Les penseurs mystiques, occultistes, religieux et autres philosophes irrationalistes et antimatérialistes confondent les interrogations scientifiques des physiciens sur le fonctionnement de la matière et de l’Univers avec des erreurs sur le fond lui-même.

La suite

Lire aussi

Lire encore

Pour continuer

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0