English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 02 - Livre Deux : SCIENCES > Atome : lois de la Physique ou rétroaction de la matière/lumière et du vide (...) > Dix principales idées fausses en Physique

Dix principales idées fausses en Physique

mardi 10 mars 2020, par Robert Paris

Dix principales idées fausses en Physique

1°) « L’existence des atomes est ou un fait ou douteuse. » Cet énoncé est faux. C’est ni l’un ni l’autre. Les atomes sont visibles avec des microscopes de nouvelles générations et ces structures ont une existence réelle mais cela ne veut pas dire que ce soient des objets fixes comme un vase ou une voiture. Les structures de base de la matière sont émergentes et non permanentes, fondées sur des particules et antiparticules virtuelles et c’est la structure d’ensemble qui se maintient et pas son contenu matériel individuel. Les particules ne sont même pas des objets individuels se maintenant de manière identique mais seulement en tant que structures avec leurs propriétés.

2°) « La Relativité a démontré que matière, masse et énergie sont identiques ». C’est faux et à plusieurs titres ! La Relativité a démontré qu’une partie de la matière peut se convertir en énergie en voyant sa structure détruite. Cela ne signifie pas que la matière (en tant qu’ordre) soit complètement identique à l’énergie (qui est un désordre) mais que ces contraires peuvent s’échanger, ce qui n’est pas la simple identité. D’autre part, la matière et la masse ne sont pas identiques. Contrairement à ce que l’on a longtemps cru, la masse n’est pas attachée aux particules de matière mais se transmet d’une particule à une autre via les bosons de Higgs (des bosons qui sont eux-mêmes sans masse…). La masse est une mesure de l’inertie, c’est-à-dire la résistance au changement mécanique. La matière est une structuration des particules et antiparticules du vide quantique qui conserve sa disposition et ses propriétés au travers des changements. L’énergie est la capacité à transformer et à déplacer. Ces trois paramètres ne sont donc pas identiques.

3°) « L’expansion de l’Univers est un fait. » Inexact. C’est seulement une hypothèse. Le seul fait réel, c’est le décalage des fréquences des raies de émissions de lumière provenant des lointains, d’autant plus grand et vers le rouge qu’ils proviennent de loin. Quant au Big Bang, c’est surtout une erreur d’interprétation de l’hypothèse de l’expansion. Ce qui a de plus faux en ne voyant qu’un univers en expansion, c’est qu’il a en même temps à se contracter à une autre échelle pour donner des étoiles, des amas d’étoiles, des galaxies et des amas de galaxies, ainsi que des amas d’amas, et aussi des filaments de matière qui relient les galaxies, etc.

4°) « Il y a deux sortes d’énergie : renouvelable et non renouvelable. » Non, cette distinction, qui est l’un des fondements du discours pseudo écologiste, n’existe pas en Physique. L’Univers renouvelle toutes les sortes d’énergie.

5°) « Il y a une physique quantique et une physique classique. Ce sont deux domaines différents. Comme il y a une physique du non-linéaire qui s’intitule chaos déterministe et une physique qui n’en dépend pas. » C’est faux, toute la physique est quantique, comme toute la physique est du chaos déterministe. Mais, dans certains cas, l’approximation classique, linéaire ou non chaotique est suffisante. De même, toute la physique est relativiste mais l’approximation non relativiste est parfois suffisante.

6°) « Les photons (plus largement les bosons) sont sans masse. » Inexact. Tout d’abord quand on parle de « sans masse », on veut seulement dire sans masse au repos. Car toute énergie a une inertie. Y compris l’énergie lumineuse ou toute émission, tout boson. Et la lumière ne risque pas d’avoir une masse au repos simplement parce qu’elle ne connaît pas le repos (l’absence de mouvement).

7°) L’entropie signifie que l’Univers va inexorablement vers sa mort, vers son absence de mouvement, vers la destruction de ses structures, vers son froid glacial. Encore faux ! Par exemple, il est faux que l’entropie est contradictoire avec la formation des étoiles, des galaxies, des structures atomiques ou encore du Vivant. La tendance à l’accroissement global d’entropie (diminution de niveau de l’ordre) ne signifie pas du tout la perte générale d’ordre.

8°) « La Physique est identique à la Mathématique ». Les mathématiques offrent des outils qui se sont certainement révélés très productifs en physique mais c’est tout. Ce n’est pas les mathématiques qui répondent sur la validité des lois physiques, ni sur la validité de l’utilisation de tel ou tel paramètre dans telle ou telle loi. Ce n’est pas les mathématiques qui permettent de vérifier les lois. Ce n’est pas la logique interne des mathématiques qui est la logique du monde matériel.

9°) « L’Univers est un vaste ordinateur. » C’est faux. L’informatique est fondée sur la logique formelle et l’univers obéit à la dialectique de la matière. Pour la première, la loi de base est l’identité. Pour la première, le tout est la somme des parties. Pour la première, les contradictions ne peuvent subsister et sont détruites. Pour la seconde, tout cela est faux.

10°) « La Physique n’est sure de rien et ses affirmations ne sont pas du tout des certitudes. » Les penseurs mystiques, occultistes, religieux et autres philosophes irrationalistes et antimatérialistes confondent les interrogations scientifiques des physiciens sur le fonctionnement de la matière et de l’Univers avec des erreurs sur le fond lui-même.

La suite

Lire aussi

Lire encore

Pour continuer

23 Messages de forum

  • Dix principales idées fausses en Physique 15 juin 09:48, par yvan-Claude Raverdy

    Bonjour

    Ce que vous dites en 2 est très contestable ; Le principe d’équivalence est bien établi, il est admis par la physique quantique ...
    Ce qui varie est la "forme" de l’énergie , celle-ci n’est pas liée au désordre, exemple : une onde électromagnétique est une forme d’énergie "pure" , elle possède un degré d’ordre maximum !
    L’énergie d’une particule est une composition quadratique d’une part impulsionnelle (pc) et une part inertielle (mc2), ou m est la masse , pour un photon la part inertielle est nulle .
    La masse, qui mesure l’inertie, d’un rocher est la somme des masses des tous les atomes qui le composent ...

    Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 15 juin 15:00, par Robert Paris

    Vous écrivez :

    « Le principe d’équivalence est bien établi, il est admis par la physique quantique ... »

    Mais je ne le nie pas.

    C’est un peu comme le principe de l’action et de la réaction. Leur égalité numérique ne vaut pas identité mais contraires égaux.

    Répondre à ce message

    • Dix principales idées fausses en Physique 15 juin 15:23, par yvan-Claude Raverdy

      OK, je n’avais pas saisi votre idée

      On peut dire ainsi : La masse est une forme d’énergie et une propriété de la matière , le principe d’équivalence relie cette propriété à l’inertie .

      Répondre à ce message

      • Dix principales idées fausses en Physique 15 juin 21:13, par Robert Paris

        Je ne suis pas encore tout à fait d’accord : la masse est une propriété portée par le vide et pas par la matière. Lire ici : https://www.matierevolution.fr/spip...

        Répondre à ce message

        • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 08:03, par Yvan-claude Raverdy

          Bonjour

          Lorsque vous dites que la masse est une propriété portée par le vide ; vous exprimer une cause, pas un attribut ...

          Et puis la masse que peut attribuer le vide à une particule (interaction avec le champ de Higgs) est aussi dépendante de cette particule, donc cette propriété ( la masse) est partagée .

          Répondre à ce message

          • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 09:53, par Robert Paris

            Certes, la propriété est partagée en un sens. Mais lorsque la particule réémet le boson de Higgs, elle cesse d’être une particule dite "réelle" et redevient une particule dite "virtuelle".

            Répondre à ce message

            • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 10:11, par Robert Paris

              Toutes les particules virtuelles ont cette capacité de devenir ainsi réelles, et notamment de posséder cette masse inerte mais aussi la possibilité de la perdre en réémettant le boson de Higgs, c’est-à-dire en perdant la moitié de leur énergie interne.

              Répondre à ce message

            • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 10:17, par Yvan-claude Raverdy

              Oui , je parlais de particules bien réelles , c’est-à dire celles qui peuplent notre milieu habituel (un vide où la vie est possible !!) , ce qui nous permet de les décrire à un niveau plus proche de l’expérimentation simple ...

              Dites-moi, sur un tout autre sujet (je parle ici au web master) : lorsque je sollicite la rubrique " le réchauffement est il du aux activités humaines"
              je tombe sur un site de Fitness , est-ce bien normal ?!

              Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 11:32, par Robert Paris

    les particules bien réelles sont les particules virtuelle, les autres sont des modes d’organisation des premiers, qu’il s’agisse de bosons ou de fermions.

    Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 11:55, par Robert Paris

    A preuve que les « réelles » ne le sont pas : on ne peut pas suivre une particule en continu et les ondes subissent brutalement la disparition appelée « réduction du paquet d’ondes » !!!

    Répondre à ce message

    • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 13:23, par Yvan-claude Raverdy

      Monsieur Paris ; connaissez-vous la théorie de De Broglie- Bohm, celle-ci contient tous les résultats de la mécanique quantique (elle est donc"autorisée") et elle dit qui le principe de la réduction du paquet d’onde n’est pas nécessaire ! , c’est à dire que la particule peut garder son individualité malgré des segments de trajectoire qui peuvent être complexes, voir rétrogrades en fonction des vicissitudes de l’onde ; l’expérience discerne seulement une moyenne de tout cela !
      J’ai pris l’exemple d’une molécule complexe (le fullerène) car il est difficile d’imaginer qu’elle puisse disparaître subitement pour réapparaître un peu plus loin, tout cela par l’opération du saint esprit ! , tout du moins dans nos conditions d’expérience .
      Dans la considération actuelle des théories en vigueur, il est important de garder son propre esprit critique , nous ne disposons que des fragments de la Vérité ...

      Vous ne m’avez pas répondu au sujet du Fitness !

      Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 13:11, par Robert Paris

    Vous distinguez matière et lumière (photons) par la masse inerte. Cependant il me semble qu’il y a une unité matière-lumière et non une opposition diamétrale. A preuve matière et matière peut se transformer en lumière !!!

    Répondre à ce message

    • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 14:02, par Robert Paris

      Au sujet du fitness, je vous avais déjà répondu ici : https://www.matierevolution.fr/spip...

      Répondre à ce message

    • Dix principales idées fausses en Physique 19 juin 09:34, par yvan-Claude Raverdy

      Bonjour M.Paris

      Non, je suis d’accord avec vous, il n’y a pas d’opposition diamétrale entre matière et lumière ; la formule d’Einstein montre simplement la composition quadratique des deux formes d’énergie que sont l’impulsion et l’inertie :
      Les photons, les neutrinos sont, en grande majorité constitués d’énergie impulsionnelle (si ce n’est en en très, très grande majorité pour le photon)
      Les électrons, protons ... sont constitués essentiellement d’énergie inertielle ( tout du moins dans des conditions non relativistes)

      Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 14:04, par Robert Paris

    L’opération du saint esprit n’est pas non plus dans l’esprit de ce que j’écris et ne me semble pas nécessaire à expliquer des discontinuités. Quand la particule ponctuelle saute d’une particule virtuelle du nuage à une autre, il y a nécessairement discontinuité.

    Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 14:07, par Robert Paris

    Vous écrivez :

    « J’ai pris l’exemple d’une molécule complexe (le fullerène) car il est difficile d’imaginer qu’elle puisse disparaître subitement pour réapparaître un peu plus loin, tout cela par l’opération du saint esprit ! »

    Bien sûr, il n’en est pas ainsi mais cette molécule, si elle existe toujours avec ses propriétés, sachez que ses composants ont été changés brutalement et le sont sans cesse. Ce ne sont jamais vraiment les mêmes particules qui la composent même si elle garde toujours ses caractéristiques globales. Vous connaissez l’image que prennent de nombreux physiciens de la barque ancestrale qui n’a jamais changé tout en ayant des planches toujours différentes...

    Répondre à ce message

  • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 14:15, par Robert Paris

    N’oubliez pas que cette molécule ainsi que les particules qui la composent changent autant d’identité que d’état de manière extrêmement brutales, à des vitesses dépassant sans doute la femtoseconde. Bien sûr, vous ne pouvez pas encore le visionner pas plus que vous ne pouvez visionner les particules virtuelles mais vous pouvez et vous devez les imaginer car elles sont nécessaires à la compréhension. De Broglie-Bohm ne suffit pas. Il faut la dynamique du virtuel, et en dessous, du virtuel de virtuel. Chaque point est composé d’un centre entouré d’un nuage de points, eux-mêmes composés d’un centre entouré d’un nuage et ainsi de suite.

    Répondre à ce message

    • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 15:18, par Yvan-claude Raverdy

      Cette fois-ci je décroche, je n’ignore pas que ce que vous dites fait partie de l’écriture conventionnelle mais, très franchement, je n’y crois pas

      David Bohm, et d’autres, ont remis en cause et contesté la réduction du paquet d’ondes, je préfère grandement cette position

      Répondre à ce message

      • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 18:12, par Robert Paris

        Je ne sais pas ce que vous pensez de mon analyse de la réduction du paquet d’ondes et des expériences des fentes de Young

        Lire ici

        lire là

        Répondre à ce message

        • Dix principales idées fausses en Physique 16 juin 19:25, par Yvan-claude Raverdy

          Si vous raccrocher la réduction du paquet d’ondes à une mesure , c’est différend !... , il ne s’agit plus (comme je l’avais compris dans vos propos) d’une suite de disparitions/réapparitions de la particule dans son histoire avant la mesure .
          Avant la fente de diffraction, ma molécule de fullerène (toujours elle !) a une trajectoire fortement tourmentée constituée par des segments très brefs dont on peut apprécier une moyenne dans une chambre à bulles si l’on a chargé notre particule ... chaque segment est lié à un déphasage de l’onde interactive avec le milieu subquantique (ou vide). Au passage de la fente, l’onde moyenne, qui a diffracté, devient une onde de diffusion, elle "propose" à la particule une multitude de directions dont une seule sera retenue , ce qui correspond à une réduction du "paquet d’onde secondaires"
          Ce que dit Bohm est que dans tout cela, la particule a gardé son intégrité, il n’est pas nécessaire d’envisager sa disparition, ne serait-ce que pour une durée infiniment faible ; la raison est que l’amplitude des fluctuations du vide conduisent à une énergie énormément plus faibles que celle de la cohésion (énergie interne) de la particule de Fullerène ( j’avais calculé 10 puissance -26 pour le rapport)
          Il n’en serait pas de même pour une particule où l’énergie de cohésion serait comparable à celle du vide (fluctuation quantiques) ..., dans ce cas, je m’accorde avec ce que vous dites .
          Pour ce qui est de l’influence de la mesure , votre analyse sur la réduction (totale) du paquet d’onde présente un intérêt pédagogique , comme d’ailleurs pour beaucoup de sujets que vous avez analysés et très bien illustré , j’espère qu’un grand nombre de lecteurs vous en sont reconnaissants ...

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0