English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Le 14 juillet 2019 en France ne fête pas 1789

Le 14 juillet 2019 en France ne fête pas 1789

mardi 16 juillet 2019, par Robert Paris

Le 14 juillet 2019 en France ne fête pas 1789 !

En guise d’évocation de la Révolution française, l’irruption des masses populaires dans l’arène des classes possédantes en reversant le pouvoir d’Etat et l’armée, on a eu droit à un hommage général aux armées et aux guerres de la France, un soutien réaffirmé au nationalisme militariste de l’un des plus guerriers de tous les impérialismes occidentaux !!!

Se plaçant dans la lignée de Clemenceau et Pétain, Macron y a annoncé que la France allait poursuivre ses guerres tous azimuts ! Il va augmenter l’effort militaire en personnel et en matériel ! Dans ce domaine, pas question d’austérité !

Macron y a annoncé la création d’un commandement militaire de l’espace…

…Les étoiles annoncent qu’elles refuseront d’obéir et garderont leur gilet jaune !!!

Mais ne vous inquiétez pas : ces nouvelles dépenses auront pour but de « défendre la liberté dans le ciel »… Ciel !!!

Macron a également placé le 14 juillet sous le signe de la solidarité avec les victimes et blessés… Victimes militaires seulement !

… Et il n’est pas content parce que les Gilets jaunes se sont invités alors qu’ils sont à la fois victimes et blessés !

Macron s’est dit très fier des guerres menées par la France partout dans le monde…

Mais, dans le monde où ces armées sont intervenues, on ne compte plus les victimes (il appelle ainsi pudiquement les morts) et les blessés mais on ne voit pas ce que les guerres de la France ont apporté !!!

Macron a déclaré : « Il y a aujourd’hui environ 17.000 soldats partout à travers le monde qui sont en opération. » Pas étonnant qu’il n’ait pas un sou pour les services publics à l’intérieur avec tant d’argent dépensé à tuer à l’extérieur !

Celui qui déclarait « On met un pognon de dingue dans les minimas sociaux », annonce quantité de nouvelles armes construites ou achetées avec UN POGNON ARCHIDINGUE !!!

Nouveau fusil d’assaut, nouveau sous-marin nucléaire d’attaque, nouveaux robots de guerre, nouveaux drones armés, nouveaux armements hypersoniques…

L’innovation, ce ne sera pas dans les Urgences des Hôpitaux, pas dans les chemins de fer ou autres transports, non ce sera dans les mille et une manières de tuer et aussi celles de réprimer pour la police qui aura des armes futuristes pour les futurs… Gilets jaunes !!!

Et ça coûte un pognon dingue aux plus démunis qui le paient de leurs pensions de retraite diminuées, de leurs allocations chômage réduites, de leurs aides sociales grignotées, de leurs services publics rognés, etc.

Encore un mensonge !

Président et premier ministre ont prétendu ne pas avoir entendu les sifflets, les quolibets d’une partie de la foule venue manifester le 14 juillet avec les Gilets jaunes contre Macron !!

Le premier ministre a même déclaré :

“Ici (depuis la tribune présidentielle) je n’ai rien entendu. Je ne doute pas qu’un certain nombre de gens ont voulu exprimer leur opinion. Il n’a échappé à personne qu’ils le faisaient déjà depuis beaucoup, beaucoup de samedis. "

En tout cas, ce qui n’est pas mensonger, c’est que les crédits budgétaires en nette hausse : sur la période 2019-2025, ils vont disposer de près de 300 milliards d’euros.

Pour réaliser cette montée en puissance, le budget des armées augmentera de 1,7 milliard d’euros par an entre 2019 et 2022, puis de 3 milliards en 2023.

Et l’effort pour faire passer dans l’opinion publique que l’armée sauve le peuple est encore accru…

Les peuples qui subissent ces interventions par le feu et le sang se multiplient ! Le peuple yéménite, le peuple syrien et le peuple libyen, par exemple, sont parmi les dernières victimes. Et toute une partie de l’Afrique aussi !!!

Le monde capitaliste est le doigt sur la gâchette et le signal sera l’effondrement économique. Macron est « en marche » au pas militaire. Nous, peuple travailleur de France et d’ailleurs, ne marchons pas au pas !

5 Messages de forum

  • Non !!! Le 14 juillet 2019 n’a pas été la fête de la liberté !!!

    Des manifestants Gilets jaunes y ont été parqués dans un centre policier de concentration !!!

    voir ici

    Répondre à ce message

  • Et il y a eu 282 arrestations !!!

    Pas mal pour un mouvement qu’on nous disait mort et enterré !!!

    Répondre à ce message

  • Pas glorieuses les guerres de Macron : une manifestante a encore été blessée à l’oeil par un LBD, cette machine de guerre de la police !

    Répondre à ce message

  • Macron est revenu sur les sifflets qui ont accompagné sa descente des Champs-Élysées dimanche lors du traditionnel défilé militaire du 14 juillet.

    Et le 14 juillet sur les Champs-Élysées défilent nos militaires, c’est à dire ceux qui chaque jour œuvrent pour protéger la patrie : nos militaires, comme nos policiers et nos pompiers : tous ceux qui ont défilé hier et qui parfois ont été abondamment sifflés par les mêmes", a lancé Emmanuel Macron. "Moi je tiens à ce jour, je tiens à ce qu’il y ait le socle et ce que sont les valeurs de notre patrie et je remercie chaque jour nos soldats parce que de là où je suis, je sais précisément que le jour où il faut protéger la nation, que le jour où nous avons des ressortissants à protéger, c’est à eux que je demande de prendre le risque du feu. À eux, et ils le prennent. Alors vous savez moi, ce jour-là, je pense à eux, je pense à leurs familles que moi je dois regarder dans les yeux quand elles ont perdu un enfant, un mari ou un père et je ne pense pas aux autres", a conclu le chef de l’État.

    Répondre à ce message

  • « Le 17 juillet 1791, La Fayette fit tirer, au Champ-de-Mars sur une manifestation pacifique de républicains qui venaient essayer de présenter une pétition à l’assemblée nationale, celle-ci dissimulant la félonie du pouvoir royal, de même que les conciliateurs russes, cent vingt-six ans plus tard, ont dissimulé la félonie des libéraux. La bourgeoisie royaliste espérait, au moyen d’un bain de sang en temps opportun, en finir pour toujours avec le parti de la révolution. Les républicains, ne se sentant pas encore assez forts pour remporter la victoire, esquivèrent le combat, ce qui était tout à fait raisonnable. Ils se hâtèrent même de se désolidariser des pétitionnaires, ce qui était, en tout cas, une indignité et une erreur. Le régime de la terreur bourgeoise contraignit les jacobins à se tenir cois durant quelques mois. Robespierre trouva un refuge chez le menuisier Duplay, Desmoulins se cacha, Danton passa plusieurs semaines en Angleterre. Mais la provocation royaliste, néanmoins, ne réussit point : la répression au Champ-de-Mars n’empêcha pas le mouvement républicain de parvenir à la victoire. La grande révolution française eut ainsi ses " journées de juillet " aussi bien dans le sens politique que sur le calendrier. » Léon Trotsky - La Révolution russe"

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0