English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 16- EDITORIAUX DE LA VOIX DES TRAVAILLEURS > Les sombres projets des gouvernants français : provocation sanglante, loi (...)

Les sombres projets des gouvernants français : provocation sanglante, loi martiale, pouvoir militaire et tanks dans les rues !!!

jeudi 6 décembre 2018, par Robert Paris

Après la manœuvre tactique de la fausse reculade, les sombres projets des gouvernants français : provocation sanglante, loi martiale, pouvoir militaire et tanks dans les rues !!!

En marche arrière toute, Macron-Philippe ? Pas tout à fait décidés ! Ils ne rétablissent pas l’ISF, les aides sociales, les services publics, rien de fondamental pour lutter contre la misère des travailleurs, des retraités et des chômeurs ! La colère ne risque pas de retomber !!! Et ce n’est pas leur projet…

La nouvelle réforme des allocations logement prévoit d’économiser sur le dos de 1,2 millions de personnes la somme de 1000 euros par an, ce qui fait 1,2 milliards gagnés sur la APL et qui augmente de plus d’un million le nombre de gilets jaunes ! Macron roule toujours pour la révolution sociale !!! Louis XVI n’aurait pas fait mieux…

Macron-Philippe ont affirmé qu’ils comptaient par leurs « mesures », « ramener le calme et la sérénité », mais ils n’en croient rien et ne sont pas assez idiots pour y avoir cru. C’est une posture afin de couvrir l’offensive violente et répressive qu’ils comptent entamer à la suite de la manifestation de samedi prochain sur laquelle ils comptent pour justifier des mesures inédites de répression.

Les gouvernants connaissent parfaitement la situation : le mouvement qui monte, les syndicats discrédités et contraints de préparer la grève générale afin de reprendre pied et mieux trahir le mouvement, les classes possédantes débordées et inquiètes.

Les gouvernants ne peuvent pas laisser la lutte de classes se développer vers un mouvement insurrectionnel de classe sans tenter préalablement d’y mettre un coup d’arrêt.

Pour cela, ils comptent nullement sur quelques misérables reculades. Ils veulent mettre en place une attaque violente qui sera camouflée en défense de la sécurité des citoyens et de la démocratie. Ils comptent accuser le mouvement de coup d’Etat violent et en profiter pour supprimer les libertés démocratiques au nom d’un Etat d’insécurité !

Ils ont un plan de bataille qui sera dévoilé par Macron en grande pompe à la suite des violences programmées de samedi et qui prévoit les tanks dans les rues, l’interdiction des manifestations, des rassemblements, des blocages, et autres déclarations, organisations et diffusions de tracts pro-insurrection.

Macron prépare la mise en place d’une dictature au nom de la défense de la sécurité, contre des assassins et des casseurs !

Le nouvelle fake new du pouvoir, c’est que l’on va tirer, que l’on va tuer, dans la manif de samedi à Paris et les forces de répression s’apprêtent à faire en sorte que cela soit vrai !!!!

« Ils vont monter à Paris pour casser et tuer », voilà ce que déclare le pouvoir ! Et voilà surtout ce qu’il prépare !

En proclamant cela, Macron se prépare, lui, à une contre-révolution violente !

Les Renseignements généraux de la police sont pourtant très bien renseignés sur la casse sur les Champs-Elysées. Leur rapport affirme, contrairement aux déclarations du gouvernement :

« Mettre sur le dos de l’ultra-droite ou de l’ultragauche les débordements est une hérésie. »

C’est vrai, les violences sont à mettre sur le dos… du gouvernement qui les provoque par des mesures économiques et sociales et des déclarations sans cesse plus provocantes !!!

C’est donc non quelques excités mais le monde du travail lui-même que ces gouvernants ont l’intention de mettre au pas violemment !

La provocation des Champs-Elysées de samedi prochain, dans laquelle des policiers et des manifestants seraient assassinés, servira à de telles fins !!!

Macron déclarait au Guardian, journal anglais, d’octobre 2017 :

« Je ne suis pas fait pour diriger par temps calme. Mon prédécesseur l’était, mais, moi je suis fait pour les tempêtes. »

Il avait omis de dire qu’il avait la capacité de les déclencher pour ensuite les écraser dans le sang !!!

Edouard Philippe déclarait à l’assemblée :

« Tous les acteurs de l’économie et de la politique seront comptables de leurs déclarations. »

Ce n’est même pas seulement l’Etat d’urgence, soi-disant seulement utilisé contre le terrorisme, c’est carrément la dictature qui remplace la démocratie sous prétexte de dangers pour la sécurité !!!

Cela signifie que les provocateurs-policiers-casseurs de Macron vont, samedi à Paris et ailleurs, tenter une opération de discrédit de la révolte et de mise en place de mesures d’urgence sécuritaires !

Tout est prêt pour ces provocateurs policiers et Macron peut déjà annoncer des violences et des crimes pour donner des pouvoirs spéciaux à l’armée !!!

C’est donc bel et bien le fascisme d’Etat qui se prépare en ce moment ! Même si le discours médiatique consiste à faire croire que le pouvoir recule, on voit qu’il se prépare à attaquer par la violence de masse !!! Nous sommes prévenus !!!

Le pouvoir veut que des policiers soient tués pour justifier de tirer dans le tas, dans les manifestants et ensuite faire interdire les manifestations, les rassemblements, et même les grèves, les tracts, les organisations qui soutiennent la révolte, fermer les sites qui y appellent !!!

Macron-Philippe sortent les couteaux !

La seule réponse : que tous les travailleurs prennent leurs responsabilités et bloquent les entreprises, y fondent leurs comités de salariés, bloquent le pays et en prennent la direction.

La seule alternative, c’est révolution sociale ou contre-révolution policière et fasciste !!!

Macron a échoué à présenter la révolte sociale insurrectionnelle comme fasciste et maintenant c’est lui qui organise le pouvoir fasciste !

La seule riposte est d’accélérer la mobilisation et de radicaliser socialement la lutte !!!

Nous ne sommes rien, soyons tout, reste le slogan de l’insurrection sociale !

Ne cédons pas aux violences des classes possédantes !!!!

Sous prétexte d’insécurité, les classes dirigeantes préparent la dictature militaire et policière !!! Nous, travailleurs, sommes les plus forts, si nous ne nous laissons pas impressionner par les possédants et leurs gouvernants assassins !!!

15 Messages de forum

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0