English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Répression d’une grève ouvrière au Maroc

Répression d’une grève ouvrière au Maroc

jeudi 1er mai 2008, par Robert Paris

Site : Matière et révolution

www.matierevolution.fr

Sommaire du site

Pourquoi ce site ?

Pour nous écrire, cliquez sur Répondre à cet article


Solidarité avec les mineurs de Jbel Aouam

Attac Maroc

12 septembre 2007

Pendant la nuit du lundi 10 septembre, les forces de l’ordre sont intervenues pour casser les piquets de grève organisés par les mineurs de Jbel Aouam (Moyen-Atlas- Maroc) en grève depuis le 4 juillet dernier contre la précarisation de leurs statuts et les compressions de personnel. Après avoir joué le pourrissement de la lutte, la Société minière, désarçonnée par la détermination des mineurs et de leurs familles, tente maintenant par la force de relancer la production tout en faisant la sourde oreille aux revendications des mineurs. Les forces de l’ordre ont laissé derrière elles de nombreux blessés et ont opéré de nombreuses arrestations. Si les femmes arrêtées ont été maintenant relâchées, ce sont encore 29 mineurs qui sont en détention et ont été transférés dans la ville de Khénifra (à une trentaine de kilomètres) Le mardi 11 septembre au matin, plus d’un millier de citoyennes et citoyens, accompagnés de leurs enfants, se sont rassemblés devant la caserne de gendarmerie de Mrirt, réclamant la libération des ouvriers arrêtés et leur retour dans leurs foyers. Le pouvoir, largement désavoué par l’abstention massive des électeurs marocains lors du scrutin législatif du vendredi 7 septembre (10 millions de marocains n’ont pas votés et on compte 1 million de bulletins blancs) , n’en poursuit pas moins sa politique d’ignorance et de mépris pour les souffrances du peuple marocain : ainsi les prix du pain et de l’huile ont augmenté dès le lendemain des élections, alors qu’un tiers de la population vit en -dessous du seuil de pauvreté. Il répond par la répression, la matraque et les procès aux revendications légitimes des travailleurs et bâillonne la liberté d’expression en poursuivant en justice grévistes, manifestants et journalistes. Attac Maroc salue la maturité du peuple marocain qui refuse d’apporter sa caution à une démocratie de carton-pâte qui se déchire à la première revendication portée sur la place publique d’une reconnaissance des droits des citoyens à la satisfaction de leurs besoins élémentaires, à l’accès aux services de base et au respect de leur dignité. Attac Maroc salue la détermination des populations de plus en plus nombreuses qui, comme à Bouarfa, Ifni, Tata et bien d’autres villes et villages du pays, revendiquent leur accès à l’eau, à la santé, à l’école et refusent ce Maroc à deux vitesses ouvert d’un côté aux appétits du capital mondialisé tandis que la plus grande partie du pays est marginalisée et laissée à l’abandon. Attac Maroc dénonce une escalade de la répression qui ne peut en aucun cas résoudre les problèmes structurels que vit le pays et réaffirme son engagement auprès des populations en lutte pour la satisfaction de leurs revendications légitimes. Attac Maroc réaffirme sa solidarité entière aux côtés des mineurs de Jbel Aouam et de leurs familles pour la libération de tous les mineurs arrêtés, le respect du droit de grève et de leur droit à travailler dans la dignité, la sécurité avec des salaires décents et des contrats pérennes. Attac Maroc appelle à la solidarité internationale des travailleurs aux côtés des mineurs de Jbel Aouam et de leurs familles. Attac Maroc Secrétariat national 12 septembre 2007 Liste des ouvriers arrêtés 1- Ouajdid abdelaziz. 2- Ouazali Sidi Ahmed. 3- Ouazali Ali * 4- Al amrani Smail. 5- Salam Omar. 6- Oughanim Lahcen. 7- Kassit Mohamed* 8- Al Ghazouani Brahim. 9- Sadki Abdenabi. 10- Arad Youssef. 11- Jamal El Kass. 12- Al Madani Lahcen. 13- Moha Meftouh. 14- Hamadi Fetouhi. 15- Atiqi Mohamed. 16- Bouzal Omar. 17- Bouzal Hamid. 18- Samih Abdeaziz. 19- Asrar Mohamed . 20- Asrar Lhoucine. 21- Taoufi Tijani. 22- Jana Mohamed. 23 - Achibane Lhoucine. 24- El Ouafi Moussa. 25 - Zarabi Mohamed.* 26- El Oumri Mohamed. 27- Akdi Mohamed. 28- Ayrou Abderezak. 29 - Essabri Lahcen. * Ces ouvriers ont été arrêtés le 6/08/2007 et relâchés pour approfondir l’enquête.

ATTAC MAROC Secrétariat national Contre la mondialisation libérale Membre du réseau CADTM [Email] Tel : 070186072 Attac Maroc

1 Message

  • rassemblement de soutien aux détenus politiques au Maroc ( détenus depuis la révolte populaire au port de Sidi ifni). Intéressant d’y aller.

    Lundi 16 février 2009

    15 h-17h

    place du Trocadero

    Pour plus d’infos : sidiifni.solidarité@ras.eu.org

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0