English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 26- HISTOIRES COMIQUES > Actualités facétieuses ou sordides

Actualités facétieuses ou sordides

lundi 25 mai 2015, par Robert Paris

Actualités facétieuses ou sordides

C’est vous qui n’étiez pas contents, dit Hirsch

Hirsch, directeur général des hôpitaux publics, a affirmé s’attaquer aux RTT, aux horaires, aux équipes, à toute l’organisation précédente du travail en prétendant s’appuyer pour cela sur le mécontentement des agents eux-mêmes ! On n’était pas contents de ne pas pouvoir prendre nos RTT vus les manques d’effectifs, il supprime les RTT ! On n’était pas contents de voir les plannings sans cesse changés pour combler les trous et les vacances modifiées ou refusées, il les supprime. On n’était pas contents de nos augmentations de salaires réduites, il les supprime ! On n’est pas contents de nos primes réduites, il les supprime ! Et si on n’est pas contents de la direction de l’APHP, il la supprime ?!!!

Fasciste notoire

Voici un commentaire d’Alain Soral, partisan bien connu du racisme et du fascisme antisémite notamment, sur sa page facebook du 16/05/2015 : « Voilà ce qui arrive quant on ne finit pas le boulot ! » Quel boulot n’aurait pas été fini selon Soral ? Eh bien, évidemment, l’extermination des Juifs puisque Soral commentait ainsi le fait que les époux Klarsfeld aient reçu une décoration pour la chasse aux anciens nazis qu’ils ont menée. Soral se voit-il « terminer le boulot » comme son compère Mr Le Pen ? Il ne l’a pas dit mais on n’a pas de peine à l’imaginer…

Gouverner, c’est mentir

Manuel Valls a déclaré être opposé aux quotas de réfugiés par pays en Europe. Curieusement, son ministre de l’Intérieur a déclaré exactement l’inverse alors que c’est lui qui est responsable en France de la politique de l’immigration : « J’ai toujours considéré qu’il était normal que l’Europe ait une politique de l’asile, et que les demandeurs d’asile ; dès lors qu’ils arrivent sur le sol européen, puissent être mieux répartis au sein de l’union européenne, en tenant compte des efforts déjà fournis par les Etats. » Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas spécifique aux réfugiés : quand un ministre est contre la destruction du code du travail, Manuel Valls, lui, est pour ; quand un ministre annonce zéro suppressions d’emplois chez Areva, un autre annonce l’inverse ; quand un ministre annonce la remise en cause des tribunaux prud’homaux, un autre dit l’inverse, etc, etc… De toutes manières, quand tous les ministres annoncent qu’ils vont faire baisser le chômage, il faut lire l’inverse et quand ils affirment qu’ils gouvernent dans l’intérêt de la population, il ne faut pas les croire : les engagements n’engagent que ceux qui y croient. Ce n’est qu’aux capitalistes qu’un gouvernement capitaliste doit dire la vérité !

Vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre !

Le Canard Enchaîné du 20 mai 2015 rapporte que, comme par miracle, à chaque offensive de l’Etat islamique en Irak et en Syrie, les aviations américaines ont omis d’intervenir afin de prouver aux armées irakienne et syrienne et aux régimes politiques qu’ils doivent venir à composition s’ils veulent être soutenus, que ce soit à Ramadi ou à Palmyre. Pour justifier l’inaction de leur aviation à la frontière entre Irak et Syrie, les USA ont déclaré : « Les bombardements aériens, conduits par une coalition de pays menée par les Etats-Unis, sont efficaces, mais rien ne peut remplacer la volonté des forces irakiennes de se battre. » Ils ne pouvaient pas le reprocher au gouvernement syrien qu’ils prétendent vouloir renverser… Les troupes terroristes, il n’y a pas meilleur argument pour mettre les régimes de la région sous la coupe des impérialismes !

Silence radio, on licencie !

Françoise Miquel, rapporteuse au ministère de Bercy, « rapporte » dans « Enquête temps de travail dans les secteurs de l’audiovisuel public et culturel » que l’on pourrait supprimer 1222 postes sur 10.000 à France Télévisions. Télévisions, Radio France ne sont pas exceptions : tout le service public supprime massivement des emplois sur ordre de Hollande-Valls : 13.000 à la SNCF, 20.000 à l’hôpital public et de même pour La Poste et tous les autres services publics !

Ponction des fonds publics par le secteur privé et à très grande vitesse

La nouvelle ligne TGV Tours-Bordeaux qui doit entrer en service en 2017 est un nouvel exemple de PPP ou partenariat public-privé. Traduisez pompage par le secteur privé des finances publiques qui a mené à nombre de catastrophes financières, sociales et techniques notamment dans les constructions d’hôpitaux. La ligne sera construite par le consortium privé Lisea (cache sexe du trust Vinci du BTP). Sur un total de 7,8 milliards de dépenses prévues, l’Etat et les collectivités locales ont déjà payé 3 milliards. Plus d’un milliard sera payé par la branche réseau de la SNCF. Et c’est pourtant le privé Lisea qui sera le propriétaire et le bénéficiaire des péages. Tout ça pour construire une ligne que la SNCF prévoit déjà devoir être déficitaire de 150 millions par an ! Devinez qui y gagne ! C’est seulement le constructeur !

Encore un cadeau de l’Etat aux patrons et sur notre dos !

Le gouvernement annonce une « grande réforme de l’impôt ». Il ne s’agit nullement de le rendre plus juste, c’est-à-dire de faire payer le riches, mais, au contraire, de le prendre à la source, c’est-à-dire sur le salaire et non sur le compte en banque. Cela n’en changera pas en soi la somme mais cela donnera aux patrons accès aux informations du salarié et, surtout, cela donnera un crédit aux patrons puisque l’Etat ne prélèvera qu’après que le patron ait prélevé et, dans ce sens, c’est une manière de voler les salariés et de voler l’Etat en donnant provisoirement aux patrons les sommes qui transitaient dans les comptes en banque des salariés…

Chacun prétend protéger les réfugiés des autres pays

Des milliers de personnes ont été abandonnées en mer par les trafiquants et certains bateaux ont été refoulés dans un premier temps vers le large par les Etats de Birmanie, de Thaïlande et les pays voisins dans une sorte de vaste jeu de "ping pong humain". Hypocritement, les pays occidentaux, qui font exactement la même chose en Méditerranée, affirment faire pression sur ces pays pour empêcher un massacre.

Ce qui grippe, c’est la direction

L’épidémie de grippe de cet hiver dernier a été particulièrement virulente en France. Le virus a entraîné 18600 décès supplémentaires. « Il s’agit de l’excès de mortalité le plus élevé depuis l’hiver 2006-2007 », précise l’Institut national de Veille sanitaire (InVS).

Le gouvernement n’a pas bougé le petit doigt, sauf quand c’était presque fini et que cela s’était su dans les média… Comme lors de la canicule ! Certains hôpitaux ont alors rappelé leurs personnels en vacances ou jeunes retraités. Des opérations programmées ont dû être reportées… Tout plutôt que d’embaucher et de rouvrir des lits !

Quel dialogue social ?

Le patron de l’hôpital public Hirsch prétend qu’il favorise le dialogue social sur ses « projets de réforme » mais affirme en même temps qu’ils ne sont pas négociables ni modifiables et les fait défendre déjà par son encadrement tout en donnant un calendrier qui ferait croire le contraire. Il affirme à la fois préférer le débat et pouvoir se passer de lui et de la caution syndicale. Eh bien, ce qui est consternant, c’est que les centrales syndicales marchent dans le jeu et participent à la concertation alors qu’il n’y a aucune concertation, discutent de la réforme alors qu’il n’y a que des contre-réformes, acceptent un débat alors qu’il n’y a aucun débat. Les centrales syndicales prétendent que cela ne les empêche pas de mobiliser pour combattre cette attaque mais cela est faux. L’intersyndicale n’unit pas les agents en lutte mais des syndicats qui vont signer la réforme et d’autres qui ne vont pas la signer. On a vu le produit de ces « intersyndicales » : les échecs partout, à la SNCF comme à Radio France, à Air France comme dans l’Enseignement.

Vous avez dit « réforme incontournable », comme c’est bizarre !

« Cette réforme se fera, il ne peut pas en être autrement », qui a dit cela ? Hollande, Valls, Macron, Hirsch ou Sarkozy, Le Pen, ou encore le MEDEF ? Est-ce à propos des retraites, de la sécu, de l’hôpital public, de la SNCF, de l’enseignement au collège, de Radio France, d’Areva ou de La Poste. Non c’est tous ensemble !

Quand l’impérialisme français prétend protéger les Caraïbes

La région des Caraïbes subit la misère, le chômage, le racisme, la violence, l’oppression des femmes, etc. Eh bien Hollande appelle à soutenir la région des Caraïbes… dans la lutte contre… le changement climatique ! Bel adversaire pour le président français qui ne veut certainement pas lutter contre les exploiteurs, les oppresseurs, les impérialismes et les fauteurs de guerre et de violence !!!

Les prix des produits alimentaires au plus bas depuis cinq ans !

Ce n’est bien entendu ni au marché ni en grande surface mais sur les marchés internationaux… "Les cours internationaux des denrées agricoles ont continué à fléchir en avril", indique l’Organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans une note publiée jeudi. Le mois dernier, l’indice FAO a reculé de 1,2% par rapport à mars et de près de 20% en comparaison de la même période 2014, pour ressortir à 171 points. Il s’agit de son plus faible niveau depuis juin 2010...

L’arnaque, ça roule !!!

Valls annonce un plan de 810 millions d’euros pour moderniser autoroutes et voies rapides en Ile-de-France : ce sont les sociétés privées qui récoltent la rente sur notre dos et c’est l’argent public qui sert aux réfections !

Le parti socialiste du capitalisme

Plusieurs motions s’opposaient au congrès du parti socialiste. Il paraît que l’une d’entre elles serait favorable au socialisme en France ! Pensez donc, supprimer le capitalisme ! C’était une blague...

Encore une maternité condamnée à fermer….

Dans un rapport que « Le Parisien » s’est procuré, les deux médecins mandatés par l’IGAS (inspection générale des affaires sociales) préconisent purement et simplement la fermeture dans les plus brefs délais de la maternité de Dourdan qui serait remplacée par « un centre périnatal de proximité ».

Le nucléaire ment…

On sait que l’industrie nucléaire a toujours été le lieu de tous les mensonges étatiques sur la sécurité nucléaire. Elle l’est maintenant sur la sécurité des emplois. Les informations ne concordent pas, les mensonges se multiplient : Areva licenciera, Areva ne licenciera pas ! « Areva prévoit de 3000 à 4000 licenciements en France pour réduire ses pertes abyssales » disent les uns : « Areva a annoncé le 7 mai viser une réduction de ses frais de personnel de l’ordre de 15% en France et de 18% dans le monde d’ici 2017 dans le cadre de son plan de compétitivité ». De source syndicale, cela entraînerait la suppression d’entre 3000 et 4000 emplois en France. Le Figaro évoquait ce jeudi, de source proche du dossier, le chiffre de 3.500. Certains commentateurs comme Le Figaro pensent que cela sera bien plus… Le directeur des ressources humaines du groupe François Nogué affirme : « L’atteinte de cet objectif reposera sur différents leviers : l’emploi, la rémunération, l’organisation de la production et du temps de travail ». Par contre, dans un entretien à L’Usine Nouvelle, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron assure qu’« en France, aucun licenciement n’est envisagé » au sein du groupe nucléaire. Quelqu’un ment et même tout le monde ment…

Convergences des attaques mais surtout pas de convergence des ripostes

La semaine dernière a été marquée par la grève dans les collèges et dans les hôpitaux. Ces deux grèves ont fondamentalement les mêmes raisons : le manque de personnel. Et pourtant, les appareils syndicaux ne les ont pas fait converger. La gauche était contre les grèves. La gauche de la gauche n’était pas pour qu’elles convergent. L’extrême gauche officielle n’a pas bougé le petit doigt ni dit un mot pour qu’elles convergent. Pas plus qu’ils n’étaient pour que convergent ces luttes avec celles de Radio France et de La Poste qui se poursuivent malgré de nombreux échecs liés à l’isolement des luttes...

Un jour les enseignants, un jour les hospitaliers, un mois plus tard ce sera les secteurs de santé, et tout cela séparé de Radio France, de la SNCF, du secteur privé lui-même saucissonné alors que l’attaque est générale !!!

Epidémie de fausses annonces rassurantes

Les annonces sur la fin d’Ebola étaient prématurées. On sait qu’une épidémie a des moments d’arrêt provisoires sans pour autant être éradiquée. La propagation du virus Ebola est à nouveau en hausse en Guinée et en Sierra Leone, avec 35 nouveaux cas sur la semaine écoulée, soit quatre fois plus que la semaine précédente, a déclaré mardi un responsable de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La police américaine tue impunément les Noirs

Un policier qui avait abattu deux Noirs non armés en 2012 vient d’être acquitté à Cleveland dans l’Ohio… 13 policiers avaient tiré au total 137 balles sur la voiture de Timothy Russell et de Malissa Williams dont la police avait prétendu qu’elle ne s’était pas arrêtée et avaient été pris en chasse longuement. Aucune arme n’a été retrouvée dans la voiture. Le policier Brelo, qui avait été inculpé, avait attendu que le véhicule soit à l’arrêt pour tirer debout sur le capot à quinze reprises contre le pare-brise. Il a été relaxé. Après l’énoncé du verdict, un petit groupe de manifestants s’est rassemblé près du tribunal scandant "il n’y a pas de justice".

Burundi : encre une dictature soutenue par les prétendues démocraties occidentales

Les gouvernements occidentaux continuent de soutenir la dictature du Burundi qui tente d’écraser le soulèvement révolutionnaire du peuple travailleur burundais. Dernier crime en date de la dictature : elle a tiré sur des manifestants désarmés et a fait assassiner un leader de l’opposition démocratique. Le régime menace de lancer un massacre à caractère ethnique à la rwandaise sur le peuple travailleur qui se bat de manière unitaire, cassant les divisions ethniques.

L’Etat fait des cadeaux fiscaux à Renault

Renault crée des sociétés fictives avec quasi pas d’emplois et qui raflent pour le trust automobile le crédit impôt ... Le crédit impôt recherche (CIR) repose sur une règle simple : plus une entreprise embauche de chercheurs et dépense de frais de recherches, plus elle bénéficie d’une ristourne d’impôt. Pourtant, France 2, au 20h a dévoilé que Renault, malgré un investissement en recherche en constante baisse depuis 2011, touche toujours autant de crédit d’impôt.

Pas du justice pour Zyed et Bouna et tous leurs frères prolétaires

Il n’y aura pas de condamnation des policiers dans l’affaire de la mort de Zyed et Bouna, ces deux adolescents morts il y a dix ans, après être entrés dans un site EDF à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour fuir un contrôle de police. Leur disparition avait été à l’origine, à l’automne 2005, de trois semaines d’émeutes dans les banlieues françaises et la déclaration de l’état d’urgence. « S’ils rentrent sur le site EDF, je ne donne pas cher de leur peau », avait-il lâché sur la radio de la police, à l’écoute de laquelle était sa collègue, Stéphanie Klein, accusée, elle aussi, de ne pas avoir réagi. Le tribunal a décidé que les deux policiers n’avaient pas connaissance d’un danger « certain et imminent » pour les jeunes quand ils ont quitté les lieux.

Zyed et Bouna étaient tout sauf des jeunes délinquants, tout sauf des jeunes à histoires, tout sauf des petits malfrats !!! La police les a détruit et la justice a blanchi les criminels !

Il n’y a pas d’Etat au service de la population : il y a seulement un Etat au service des classes dirigeantes, le même Etat que celui qui a officié sous Pétain, le même que celui qui a commis la torture contre les Algériens, le même que celui qui a organisé le génocide rwandais.

6 Messages de forum

  • Le PAS (prendre à la source) permettrait de supprimer 10.000 emplois de fonctionnaires des impôts !!!

    Répondre à ce message

  • Valls revendique son social-libéralisme en ... Allemagne !

    A Munich, le Premier ministre s’est présenté non en socialiste mais en ... social-démocrate, défendant fermement la vision réformatrice de la politique qu’il entend mener.

    Invité à Munich par la fondation BMW, Manuel Valls s’est autorisé un discours de la méthode économique et sociale. Son discours de la méthode, souvent en contradiction avec la doxa officielle du gouvernement dirigé par ... le même Manuel Valls et la ligne majoritaire du parti socialiste officiellement votée et soutenue par un certain ... Manuel Valls. Confrontés à de telles incohérences, il ne faut pas s’étonner que les Français se détournent en masse du débat politique et démocratique.

    Face à ses auditeurs, le Premier ministre s’est présenté sur le carton d’invitation, non pas socialiste, mais social-démocrate. La nuance n’est pas dépourvue d’importance si l’on s’en tient à la symbolique et au vocabulaire de la gauche française. Se revendiquer de la social-démocratie et non pas du socialisme, c’est déjà se démarquer. Mais en Allemagne, Valls n’a pas hésité à aller plus loin, beaucoup plus loin. Au risque de défriser nombre de ses "camarades".

    Répondre à ce message

  • Actualités facétieuses ou sordides 27 mai 2015 07:04, par R.P.

    Pour Valls, le gouvernement ne doit pas être pénible aux capitalistes

    Valls craint le stress des patrons et supprime les mesures personnellement contraignantes du futur compte pénibilité. Le compte pénibilité doit permettre à tout salarié du secteur privé exposé à des conditions de travail réduisant son espérance de vie d’accumuler des points en fonction du temps passé dans une situation de pénibilité reconnue pendant sa carrière. Ces derniers lui permettront de se former, travailler à temps partiel ou partir plus tôt à la retraite. Seuls quatre des dix facteurs de risque listés au départ seront pris en compte dans la mesure de la pénibilité. Sont supprimés notamment postures pénibles, ou encore du port de charges lourdes, très fréquent dans les métiers du bâtiment. Les patrons n’auront plus également à rédiger des fiches individuelles de pénibilité pour chaque salarié. La durée pendant laquelle le salarié peut contester ses points serait réduite de 3 à 2 ans. Les déclarations à faire par l’employeur pourraient être repoussées à juillet 2016 dans le meilleur des cas, ou fin 2016. Les branches professionnelles seront aussi autorisées à faire évoluer les seuils et les durées dans un sens moins contraignant. Autre allégement pour les employeurs, c’est la Caisse nationale d’assurance-vieillesse qui fera l’interface avec le salarié. D’après les déclarations que la Caisse aura reçues de l’employeur, c’est elle qui établira le nombre de points auxquels a droit le salarié. Une manière de limiter, sans les empêcher, les contentieux avec son employeur. Enfin, Valls rajoute une « simplification » : la mesure individuelle de l’exposition à la pénibilité ne sera plus obligatoire ! Le patron pourra se contenter d’appliquer le référentiel de sa branche. Le gouvernement révisera également les seuils de la plupart des facteurs. Manuel Valls demande également aux syndicats et au patronat d’engager des discussions pour « simplifier le code du travail ». Cette future simplification doit avoir pour objectif « de rendre le fonctionnement de l’économie plus souple, plus efficace », précise le premier ministre. Valls dit vrai quand il affirme « j’aime les patrons » !

    Répondre à ce message

  • Actualités facétieuses ou sordides 28 mai 2015 11:47, par R.P.

    La dernière candidature de Sepp Blatter à la tête de la FIFA va être vraiment... sportive !!!!

    Répondre à ce message

  • Faire mentir les sondages

    72% des Français ne veulent pas de Sarkozy, 77% ne veulent pas de Hollande, 70% ne veulent pas de Le Pen et pourtant on aura sans doute le trio en 2017 !

    Répondre à ce message

  • La BBC sauve la reine !!!

    La BBC, qui se préparait par des simulations à diffuser des émissions pour la mort (future) de la reine d’Angleterre, a ouvert aujourd’hui une enquête interne et présenté ses excuses après l’annonce erronée de la mort d’Elizabeth II sur le compte Twitter d’une de ses journalistes, lors d’un exercice de simulation du décès de la reine, âgée de 89 ans. Face au début de tempête médiatique, le journaliste de BBC a effacé ses messages avant d’affirmer que son téléphone avait été piraté.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0