English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Mali : IBK est élu mais le peuple malien n’a pas eu le choix d’un des (...)

Mali : IBK est élu mais le peuple malien n’a pas eu le choix d’un des siens

mardi 13 août 2013, par Robert Paris

4 Messages de forum

  • Le régime malien est devenu le royaume IBK avec un caractère de dictature familiale marquée. Député, président de la commission défense de l’Assemblée Nationale, l’influence du fils du président ne se limite pas qu’au sein de l’hémicycle. Régulièrement le Sphinx rapporte ses frasques. Il aurait son mot à dire dans toutes les grandes décisions engageant l’Etat, tous domaines confondus. Encore un roitelet quia oublié la leçon des rois précédents démis par le peuple !!!

    Répondre à ce message

  • Karim Keita Alias Katio, fils du président malien, Ibrahim Boubacar Keita, s’est payé un immeuble dans un quartier chic de Dubaï. Montant de la transaction : 4,5 milliards de Fcfa. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres des frasques du fils du président !

    Répondre à ce message

  • Après l’Assemblée, les services publics, la ‘’Karimcologie’’ contrôle désormais la hiérarchie militaire...

    Répondre à ce message

  • Tandis que les magistrats maliens reprennent le chemin des tribunaux depuis lundi 13 février, les enseignants du nord du pays ont eux entamé un mouvement de grève le même jour, pour réclamer des primes de risque face au terrorisme islamiste et au banditisme.

    Le mouvement de grève des enseignants du nord du Mali concerne les régions de Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka et Taoudeni. Ce n’est pas le premier, puisqu’ils avaient déjà cessé le travail lors de la rentrée scolaire et lors des examens le mois dernier.

    Ce nouveau mouvement de grève illimité porte les mêmes revendications : l’intégration d’enseignants contractuels dans la fonction publique, l’indemnisation des enseignants restés dans le Nord pendant l’occupation jihadiste en 2012, et surtout l’augmentation de la prime de zone, spécifique aux régions du Nord, actuellement fixée à 15 000 FCFA.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0