English German Espagnol Portugese Chinese Japanese Arab Rusian Italian Norvegian Dutch Hebrew Polish Turkish Hindi
Accueil du site > 08- Livre Huit : ACTUALITE DE LA LUTTE DES CLASSES > Les vrais objectifs de Marine Le Pen

Les vrais objectifs de Marine Le Pen

dimanche 20 novembre 2011, par Robert Paris

Les vrais objectifs de Marine Le Pen : renforcer le caractère répressif de l’Etat, monter les milieux petits bourgeois contre les travailleurs, s’attaquer aux fonctionnaires, développer le nationalisme, le racisme et la xénophobie pour éviter que la colère populaire se tourne contre la bourgeoisie et le système capitaliste, enfin opposer entre eux des fractions des forces populaires pour permettre aux classes dirigeantes de mieux les frapper. C’est tout un programme qui, évidement, ne dit pas son nom : le fascisme !

la suite...

3 Messages de forum

  • Les vrais objectifs de Marine Le Pen 30 septembre 2014 09:14

    Le Pen sur l’immigration, s’adressant à Marc-Etienne Lansade membre du Front National et maire de Cogolin : "Monseigneur Ebola peut régler ça en trois mois."

    Que la barbarie des propos soit possible en France sans discréditer définitivement son auteur et son courant politique en dit long sur l’état de décrépitude de la civilisation bourgeoise.

    Répondre à ce message

  • Marine Le Pen, lors de la campagne présidentielle de 2012.

    « Rama Yade est une femme et elle est noire, elle va être promue. Heureusement qu’elle n’est pas lesbienne et handicapée, sinon elle serait Premier ministre ! »

    Les Le Pen, dans le glauque, le fascisme c’est pas un détail de l’Histoire !

    Répondre à ce message

  • Les vrais objectifs de Marine Le Pen 20 février 2017 11:28

    Ayant lancé sa campagne à Lyon, la candidate présidentielle du Front National (FN), Marine Le Pen, a dévoilé 144 engagements dans son programme électoral. Elle préconise des mesures brutales contre les immigrants et en particulier contre les musulmans, une politique intérieure sécuritaire, une augmentation des dépenses militaires, et une rupture avec l’OTAN et avec l’Union Européenne (UE).

    Malgré l’hostilité massive envers ce programme dans la population française, Marine Le Pen a encore de fortes chances de remporter les présidentielles. Selon un sondage Ipsos publié ce jeudi, elle arriverait en tête au premier tour de l’élection, avec 25 à 26 pour cent des voix, devant Emmanuel Macron, avec 20 à 23 pourcent.

    Cela reflète l’impopularité et la banqueroute du Parti Socialiste (PS) de Hollande, qui entre dans les derniers mois d’une présidence dominée par la guerre, l’austérité et son imposition de l’état d’urgence. Le parti est divisé au sujet du vainqueur des primaires, Benoît Hamon ; une section importante du parti soutient Macron, un ancien banquier d’investissement.

    Les Républicains (LR) sont aussi en pleine crise, après la publication d’allégations que leur candidat, François Fillon, a rémunéré sa femme à la hauteur d’un million d’euros pour un travail fictif en tant qu’attachée parlementaire. Le Pen cherche a bénéficier de l’effondrement de la démocratie bourgeoise en France et le dégoût populaire croissant contre l’establishment politique en France et à travers l’Europe.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0